Sensei Enoeda est né à Kyushu, une île dans le sud du Japon, le 4 Juillet 1935. Athlète fort et naturel, il a d'abord pris le baseball, le kendo, et le judo, comme beaucoup de ses contemporains - qui sont les sports populaires au Japon à cette époque.

Comme de nombreux jeunes Japonais, Keinosuke Enoeda découvre les arts martiaux par le Judo dès sa toute tendre enfance. Il s'y débrouille plutôt bien et passe le deuxième dan à 16 ans. L'année suivante, il découvre le Karaté, au travers d'une démonstration et se lance dans cette nouvelle aventure en s'inscrivant dans la plus célèbre université de l'histoire du karaté (Et oui, encore et toujours Takushoku)...

En deux ans il décroche sa ceinture noire et révèle très vite de grandes qualités de technicien, de combattant mais aussi de meneur d'hommes. Il devient logiquement capitaine de l'équipe Kumité de son club et connaît de nombreux succès sportifs, dont le point culminant serra une victoire aux Championnats du Japon en 1963. Tout ceci lui vaut d'être repéré par les plus grand : il gagne le droit de suivre les cours pour instructeurs de la JKA, sous la direction de Senseï Nakayama...

Par la suite, Enoeda va beaucoup voyager... Comme tous les experts JKA de l'époque, il parcours le monde pour répandre le karaté shotokan. Il forme la garde présidentielle, des policiers et des militaires en Indonésie, dirige de nombreux stages aux USA et en Afrique du sud avant de s'établir en Angleterre où il devient chef instructeur de la JKA pour l'Europe. A Londres, il organise"L'European Karate Summer Camp", qui regroupe tous les ans plus de 1000 karatékas venus des quatre coins du continent. Ces stages de masse resteront légendaires pour tous ceux qui les auront connus car du trio magique qui les dirigeaient, c'est à dire EnoedaKaze et Shiraï, seul ce dernier est encore en vie...

Descendant d'une famille de samouraï devenue célèbre au cours de l'ère Meïji, Enoeda est très attaché aux valeurs du Bushido. De ce fait, Keinosuke est un instructeur à l'ancienne, plus dur que nombre de ses pairs dont l'enseignement s'est "européanisé"... Il est très attaché au respect de la hiérarchie, très exigeant au niveau physique et parfois même d'un contact quelque peu difficile...

Pour lui, l'énergie et l'engagement sont plus importants que le reste, ce qui lui vaut parfois la réputation d'être un peu obtus et "limité" stratégiquement parlant...



ce site a été créé sur www.quomodo.com