Adresse
/
Téléphone
QUE CHALONS EN CHAMPAGNE EST BELLE!
Découvrir Châlons en Champagne dans un très joli diaporama

Ses monuments, ses rues, ses façades à pans de bois, en briques et craie, ses jards et rivières...

Soldat inconnu américain. (document : verdun-meuse.fr)
Suite à la désignation des soldats inconnus anglais et français en 1920, le Congrès des Etats-Unis approuve à son tour le 4 mars 1921 l’enterrement d’un soldat américain non identifié pour rendre hommage à ses combattants de la Grande Guerre. L’inhumation d’un soldat inconnu de la Grande Guerre est un symbole national nécessaire pour unifier le pays toujours divisé malgré la fin de la Guerre de Sécession. Le cimetière d’Arlington, situé près de Washington, est très vite choisi comme l’endroit incontournable pour ériger le mémorial.
Conformément à la loi proposée en décembre 1920 par le député new-yorkais Hamilton Fish et signée le 4 février 1921 par le président des Etats-Unis Woodrow Wilson, l’armée est chargée de trouver un soldat dont l’identité ne puisse jamais être connue et de le ramener aux Etats-Unis pour un enterrement dans un tombeau spécial à Arlington.
Choix du soldat inconnu américain
Le 23 octobre 1921, quatre dépouilles de soldats inconnus sont exhumées de quatre cimetières militaires américains (Meuse-Argonne à Romagne-sous-Montfaucon, Oise-Aisne à Seringes-et-Nesles, Aisne-Marne près du Bois Belleau et Bony sur la ligne Hindenburg). Une fois les corps choisis, les soldats chargés de l’exhumation brûlent tous les papiers et consignes de l’opération.
Transportés à l’hôtel de ville de Châlons-sur-Marne (aujourd’hui Châlons-en-Champagne), les quatre cercueils sont veillés dans une chapelle ardente par des soldats américains du corps d’occupation de la Rhénanie et par des soldats français.
Le 24 octobre 1921, le sergent Edward F. Younger, qui avait reçu l’ordre de se rendre à Châlons, a l’honneur de choisir le soldat qui sera inhumé au cimetière d’Arlington à Washington. Après plusieurs tours réalisés au sein de la chapelle ardente éclairée par des bougies, Edward F. Younger choisit le deuxième cercueil. L’inconnu est conduit ensuite à la gare de Châlons pour prendre la direction de Paris où plusieurs cérémonies ont lieu.
Le transport du cercueil dans les rues du Havre
Envoyé ensuite au port du Havre, le cercueil est embarqué le 25 octobre à bord de l’USS Olympia sous la direction d’André Maginot qui lui décerne la Légion d’Honneur. Initialement le vaisseau devait rejoindre New-York, mais le Général Pershing pour souligner l’importance nationale du Soldat Inconnu choisit d’arriver directement à Washington, dans l’arsenal maritime. Le cercueil est transporté ensuite sur le voilier officiel du président pour remonter le Potomac.
Départ du Soldat inconnu américain pour les États-Unis
Pershing le conduit ensuite au Capitole de Washington où le président Warren G. Harding (remplaçant le 4 mars 1921 Woodrow Wilson) attend en présence de personnalités étrangères de marque comme le maréchal Foch, le président français Aristide Briand, le général italien Armando Diaz. Il reçoit la « CongretionnalMedal of Honor », la « Victoria Cross », la médaille militaire française, la croix de guerre belge ainsi que les médailles d’Italie, de Roumanie, de Tchécoslovaquie et de Pologne.
De la tombe du soldat inconnu à la tombe des inconnus
Le soldat est inhumé le 11 novembre 1921 en présence des autorités américaines et étrangères et devant des milliers de personnes. Pour symboliser les liens fraternels entre la France et les Etats-Unis, le général Pershing dépose un peu de terre française dans le tombeau.
Construit devant l’amphithéâtre dans le cimetière d’Arlington, le tombeau du soldat inconnu se trouve sur une colline surplombant la ville de Washington. Devenu un des sites les plus populaires du cimetière, la tombe est composée de sept pièces de marbre blanc de Yule provenant du Colorado. Elle se présente sous la forme d’un sarcophage avec des colonnes aux coins.
Sur le panneau Est, qui fait face à Washington, se trouvent trois statues grecques sculptées représentant la Paix, la Victoire et la Valeur. Sur le panneau Ouest, faisant face à l’amphithéâtre, sont gravés les mots suivants :
« Hererests in honoredglory an americansoldierknown but to god »
« Ici repose dans une gloire honorée un soldat américain inconnu sauf de Dieu »
Sur les faces Nord et Sud, six guirlandes sont présentes, trois sur chaque face. Elles représentent les six principales batailles de la Première Guerre mondiale : Château-Thierry, Ardennes, Oise-Aisne, Meuse-Argonne, Bois Belleau et Somme.
Devant le sarcophage du Soldat Inconnu de la Grande Guerre, se trouvent les tombes (de gauche à droite) des soldats de la Seconde Guerre mondiale, de la guerre de Corée et de la guerre du Viêt-Nam.
Les soldats de la Seconde Guerre mondiale et de la Guerre de Corée ont été enterrés le 30 mai 1958, jour du Memorial Day respectant le projet visant à rendre hommage aux soldats inconnus de ces deux guerres, signé par le président Dwight Eisenhower le 3 août 1956.
Le troisième soldat inconnu est tombé lors de la guerre du Viêt-Nam. Désigné le 17 mai 1984 lors d’une cérémonie à Pearl Harbor, il est inhumé le 28 mai 1984 à Arlington en présence du président Ronald Reagan. Avec les avancées de l’identification par tests ADN, les restes du soldat sont exhumés avec l’autorisation du président Bill Clinton le 14 mai 1998 : il est identifié génétiquement comme étant le Lieutenant de l’US Air Force Michael J. Blassie, disparu au combat en 1972. Les restes étant remis à la famille et devant la difficulté de garder un « soldat inconnu », le gouvernement décide de laisser le caveau vide et de changer l’inscription « Honoring and KeepingFaithwithAmerica’sMissingServicemen », pour le souvenir de l’engagement des forces armées américaines partout dans le monde.
Il est à noter que le monument est gardé 24 heures sur 24, 365 jours par an malgré la fermeture du cimetière au public. Surveillée depuis 1930, la tombe est depuis le 6 avril 1948 gardée quel que soit le temps par des soldats en uniforme. La sentinelle marche 21 pas devant la tombe de gauche à droite et lorsqu’il se retourne, le soldat fait face au tombeau 21 secondes, pour rappeler les 21 coups de canon du salut. L’arme de la sentinelle doit toujours être positionnée à l’extérieur, le plus éloigné de la tombe.

LA DUDUCHOTEQUE

La Duduchothèque vous accueille au 68 rue Léon Bourgeois, de 14h à 18h du mercredi au samedi et le 1er et le 3e dimanche du mois. Les lundis, mardis et matins sont réservés aux scolaires. L’entrée et les animations proposées par la Duduchothèque sont gratuites. Renseignements et réservations : 03 26 69 98 21 ou duduchotheque.cabu@chalonsencha