UNE HISTOIRE DE LA BICYCLETTE

LA BICYCLETTE?.. les légendes.
croquis De Vinci
D'après certaines légendes, des croquis attribués à Léonard de Vinci (XViéme siècle), illustrant un véhicule muni de deux roues et ressemblant à une bicyclette, auraient été découverts. L'authenticité des documents n'aurait jamais été prouvée. Plus tard fin 18iéme siècle, le Comte de Sivrac aurait inventé le "célérifère", sorte de cheval en bois auquel on aurait fixé 2 roues.On montait sur l'engin en courant et en ligne droite, car démuni de système de direction. a-t-il vraiment existé?


L'ANCÊTRE DE LA BICYCLETTE.
 La Draisienne, nom donné en l'honneur de son inventeur: le baron Von Drais de Sauerbrun. Originaire d'Allemagne, sa machine a été présentée à Paris en 1818. Brevetée sous le nom de "vélocipède" (véloce=rapide et pède= pied). Le baron assis à califourchon sur sa machine, parcourt 14,4km en 1 heure par l'action de ses pieds sur le sol. Succès éphémère.






L'INVENTION DES PEDALES
 Invention par un forgeron écossais, Kirkpatrick MacMillan, d'un système de pédales qui n'avait rien à voir avec nos pédales actuelles. Les pieds posés sur les pédales effectuaient un mouvement de va-et-vient, qui actionnait des tiges rigides fixées à des manivelles, ces manivelles étaient fixées à la roue arrière. Ce pédalage permettait la rotation de la roue, et le mouvement vers l'avant, les pieds ne touchaient plus le sol.

    
CREATION DU VELOCIPEDE
Vélocipède
 
 En 1861, les frères Pierre et Ernest Michaux, de Paris, ont créé un système de pédalage rotatif , à l'origine du concept actuel.
2 pédales et 2 manivelles fixées au moyeu de la roue avant, permettait en pédalant, une rotation de la roue et la mise en mouvement du vélo. Le Vélocipède est né.
Ce vélocipède est à l'origine du commerce de la bicyclette. La même année ont débuté le 1er salon commercial du vélo et la création de la 1ère revue cycliste. 
Une course eu lieu entre Paris et Rouen, 130km et participation de 203 cyclistes.


LE GRAND BI
En 1870, James Starley a allégé le vélocipède, l'a muni d'une très grande roue à l'avant pour augmenter la vitesse. Utilisation pour les roues de rayons de broche métalliques sous tension pour remplacer les barreaux de bois ou de métal. Le laçage de ces rayons était tangentiel et non radial, ce qui permettait d'absorber les vibrations et chocs .Roue allégée canalisant mieux l'énergie du pédalage. 
Ce concept de roue est toujours dominant sur les bicyclettes actuelles.

Le Grand Bi, au départ en bois, puis en acier, a été allégé vers 1975 par le français Jules Truffaut. Il construisit des fourches et jantes creuses à partir d'un stock déclassé de fourreaux de sabre et a remplacé les rayons en bois par des rayons métalliques en tension. En 1881 pour les compétitions  le Grand Bi pése entre 10 et 11kg, mais  la taille de la roue avant (jusqu'à 3m de diamètre) posait de gros problèmes de sécurité.







LA TRANSMISSION PAR CHAINE.

Après l'invention d'un système de transmission de la force de pédalage par chaîne, du pédalier vers la roue arrière, en 1879 par H.J.Lawson restée sans succès, c'est en 1884, que John Kemp Starley, neveu de James, mis sur le marché le"Rover Safety Bicycle" ou appelé "la bicyclette de sureté" car plus sécuritaire que le Grand Bi. Cette bicyclette avait 2 roues de même diamètre et un cadre en croix. La bicyclette moderne venait de voir le jour. 







- Dès l'exposition internationale de vélocipèdes de 1869, divers systèmes avec changements de vitesse étaient imaginés. Commercialisation des bicyclettes à changements de vitesse à partir de 1900. Paul de Vivie souhaitant une bicyclette le plus commode possible pour les cyclotouristes imagina de multiples machines : bichaîne, chaîne flottante,vélo à 2 chaînes, 3 vitesses dont 2 par rétro-pédalage, vélo 6 vitesses:3 dans me moyeu et 2 chaines,...) En 1913 une course a lieu à Chanteloup pour  expérimenter divers sytèmes.


LE CADRE DE VELO
A partir des année 1890, la figure géométrique en triangulation des cadres s'imposa. Les vélos de cette époque, par la forme, ressemblait aux bicyclettes actuelles, mais de nombreuses évolutions discrètes mais majeures devaient encore voir le jour.

En 1878, un tricycle pliant voit le jour en Angleterre.
En 1895, des bicyclettes, comme celle du Capitaine Gérard, voient le jour et alourdissent le paquetage des soldats lors des deux guerres mondiales.
En1944, un vélo pliant est utilisé par les parachutistes anglais lors du débarquement en Normandie.








LE PNEUMATIQUE
1888: John Boyd Dunlop (vétérinaire écossais) fait breveter son sytème de chambre à air, qui apporte un grand confort au déplacement à vélo.
1891: Edouard et André Michelin inventent le pneu "démontable", muni d'une chambre à air. (le pneumatique avait en fait été préconisé en vain par Thomson, en 1845, pour les roues des voitures à chevaux).
Le vainqueur de la 1ére grande course classique Paris-Brest-Paris est Charles Terront. Sa bicyclette était équipée des prototypes Michelin: les 1er pneus démontables.

1896/1898: un système de transmission sans chaîne mais par cardan (dit acatène) se substitua à la chaîne. Ce système eut ses heures de gloire dans les courses de longue distance entre 1896 et 1898. Système complexe pas facile à manier, disparut pour laisser de nouveau place à la chaîne.

1898: Installation des moyeux munis de frein à rétro-pédalage sur les vélos de la New Departure Company.

1901/1906:J.J.H. Sturmey et J.Archer développent et commercialisent les moyeux "Sturmey/Archer", à mécanisme interne de changement de vitesses.

1903: 1er édition du tour de France. Le vélo utilisé par PANEL en 1903>>>
Le vainqueur du 1er tour de France: Maurice GARIN
Equipe: la française
2428 km en 6 étapes
Moyenne de 25,679km/h


LE DERAILLEUR
1911: 1ér franchissement des cols dans les Alpes lors du tour de France, le stéphanois  Panel expérimente un changement de vitesse par dérailleur. Ce dérailleur fut ensuite interdit par Henri Desgranges sur le tour de France jusqu'en 1937. Ensuite il sera officialisé sur toutes les compétitions cyclistes et le Tour de France.
Depuis ce système a sans cesse évolué et a été amélioré.

1913: Invention du casque par Georges André Cruchot. Il ne put jamais profiter de son succès. Quand il eût terminé le premier prototype de son casque, il voulut le tester sur lui-même et, l'enfilant sur sa tête, se jeta crânement du premier étage de la Tour Eiffel la tête en avant pour prouver la solidité et l'intérêt sécuritaire.Une tentative manquée mais qui permit au célèbre inventeur Pierre-Louis Desmarets de concevoir quelques mois plus tard la jugulaire.Après avoir été utilisé par l'armée, il entra dans la vie des civiles dans le courant des années 70.

1970 : Regain de popularité du sport cycliste, l'industrie enregistre des records de vente en Amérique du nord, par exemple avec, au Québec, la vague des" CCM Targa".
1975/1980: Invention en Californie du vélo dit de montagne : le VTT. C'est le début d'u nouveau sport et de nouvelles inventions techniques bénéficiant à tous les cyclistes.L'industrie du vélo se portent bien en 1980.

Avec l'essor des VTT sont apparus les 1er composants de montagne. Pendant ce temps apparaissent les systèmes de vitesse à indexation,  les suspensions, l'utilisation de nouveaux matériaux comme le titane, et les fibres de carbone.
En 1985 sur le tour de France, un prototype de pédales développé par Look (inspiration du système de fixation de ski), équipait le vélo du gagnant Bernard Hinault. Les pédales furent ensuite adaptées au VTT, en réduisant la taille des cales et en les logeant dans un renfoncement ad hoc de la semelle, de manière à permettre la marche et le portage du vélo.

En 1989, Shimano invente l'hyperglide qui facilite le changement de vitesses. Les premières pédales automatiques Shimano apparaissent.


 La première fourche à suspension est créée, la Rock-Shox RS1. Le numéro 1 de Vélo-Vert Magazine parait.

 1990: Proflex et Cannondale créent les premiers vélos à suspension arrière. Shimano invente le changement de vitesses au guidon STI RapidFire. La cassette Shimano s'offre 7 pignons. GripShift développe les poignées tournantes.

1992: Shimano sort la cassette à 8 vitesses. Le Camelbak fait son apparition. La majorité des cadres utilise l'acier chrome pour plus de confort.

1996: Apparition des freins V-brakes qui vont enterrer les cantilevers. Le VTT apparaît pour la première fois aux Jeux Olympiques d'Atlanta. Le Hollandais Bart Brentjens y devient le premier champion olympique en cross country.

 1997: Apparition des tiges de selle suspendues et des pneus semi-slick.

1998: Les freins à disques apparaissent sur les VTT.

1999: La cassette Shimano a 9 pignons.

2000: Les pneus Tubeless apparaissent.

2005: Le Singlespeed (pas de dérailleurs) se développe.


Aujourd'hui, Le VTT représente 70% du marché du cycle en France. Grâce à l'utilisation de l'aluminium ou des alliages pour les cadres, le poids est descendu dans une fourchette de 10 à 12 kg. Le nombre de vitesses est passé de 15 à 27.

L a bicyclette a connu plus d'innovations technologiques entre 1985 et 1995, qu'elle n'en a connu entre 1915 et 1985.

Et l'évolution continuant, nous découvrirons encore de nouvelles techniques, de nouveaux matériaux, pour utiliser nos bicyclettes avec le plus grand plaisir..

ci-après quelques vélos spéciaux














Et le vélo "électrique" ou VAE
Celui-ci à également son histoire:


quelques grandes dates

1888

 John Boyd Dunlop : l'inventeur du pneumatique - copyright Hulton Getty

John Boyd Dunlop (1840-1921), vétérinaire et ingénieur écossais, met au point en 1888, le pneumatique à valve qui remplace l'enveloppe de caoutchouc plein. Il révolution le confort et la performance des bicyclettes.
   

1895

l'un des premiers vélos électrique à moteur dans la roue recensé, et monté dans la roue arrière d'une draisienne.
   

1897

l'un des premiers vélos électrique à moteur pédalier recensé avec une transmission par poussoirs !
   

1899

l'un des premiers vélos électriques à moteur à friction sur le pneumatique recensé.
   
1932

EMI/Philips 1932/37 (système Simplex)

Ce modèle a été diffusé sous plusieurs marques en Europe grâce à des licences octroyées.

   

1947

Toute la période post-crise de 1929 jusqu'au années 1950 fut bénéfique aux deux roues électriques
   

1993

Yamaha PAS 1993

Premier vélo à assistance électrique avec transmission par cardan

   

1994

Hercules Electra 1994

Premier vélo à assistance électrique avec batterie NiCd de série.

   

2003

Prima Powerbikes YellowDream 2003

Premier vélo à assistance électrique en cadre carbone - motorisation Panasonic - batterie NimH

   

2003

Flyer série C 2003

Premier vélo à assistance électrique à batterie lithium-ion - motorisation Panasonic

 

     

aux environs de 1880 : invention de la chaîne à vélo...

1888 : invention du pneumatique...

1895 : l'un des premiers vélos électriques à moteur dans la roue recensé, et monté dans la roue arrière d'une draisienne.

1897 : l'un des premiers vélos électriques à moteur pédalier recensé avec une transmission par poussoirs !

1899 : l'un des premiers vélos électriques à moteur à friction sur le pneumatique recensé

Les bicyclettes à assistance électrique et les cycles à propulsion électrique ne sont donc pas des produits récents.

A cette époque, le moteur électrique fonctionnait seul, ou avec le complément humain dans les montées et les faux plats. Il connu ses heures de gloire tant que le moteur à essence recrachait autant d'huile qu'il en consommait. Ce qui s'accommodait mal des tenues de l'époque, particulièrement pour la gente féminine adepte des nouvelles mobilités de ce fin/début de siècle.

Au fur et à mesure du développement des motorisations et des véhicules, les véhicules électriques furent rapidement relégués au rang des produits marginaux.

Ressortis de l’ombre pratiquement à chaque crise majeure, économique ou politique, durant lesquelles le pétrole était réservé soit aux élites, soit à l'effort de guerre, les véhicules électriques légers n'ont pourtant pas percé commercialement. Les petites séries, le coût de fabrication réduisaient d'autant la commercialisation des produits.

Ainsi, la période post-crise de 1929 jusqu'au années 1980, a vu l'émergence de très nombreuses productions de petites séries. Si les produits étaient en phase avec les besoins, ceux-ci ne l'étaient pas forcément avec les finances des acheteurs potentiels.

Les progrès significatifs en matière de motorisation électrique, d’électronique de puissance, et surtout de stockage d’énergie par accumulateurs rechargeables… ont complètement modifiés la conception de ces deux roues dans le nouveau millénaire.

1993 : la technologie Yamaha au service du vélo électrique

Si le choix était alors limité à quelques modèles, l'entrée des grands constructeurs tels que Yamaha en 1993, a ouvert une ère nouvelle où la technologie devait aller à la rencontre des besoins des utilisateurs.   Ainsi, l'offre s’est considérablement élargi depuis.

Chaque constructeur a su développer ses propres arguments techniques et esthétiques pour donner une vraie identité à ses produits

Longtemps restée confidentielle, la diffusion des cycles électriques a été plutôt un démonstrateur de savoir faire pour les industriels du cycle.

De nombreux fabricants de moteurs, de batteries, d'électronique, se sont succédés dans le parrainage de produits à la vie commerciale courte voire uniquement dédiés à l'exposition.

Toutes les nouvelles technologies sont chères tant qu'elles ne sont pas diffusées suffisamment. Mais faut-il encore que ces évolutions répondent à des attentes sur les produits ! Une règle établie, dit qu'il ne faut qu'une seule évolution par produit, sinon le "trop" de nouveautés fait peur aux consommateurs... Alors imaginez un peu les produits que nous pourrions avoir depuis longtemps !!!

Ainsi, ce n'est qu'en 2003, que le premier vélo à batterie lithium est apparu sur le territoire européen et même en 2013, seul un nombre très anecdotique disposent de cadre en carbone...

Simple, économique, silencieux et non polluant, le domaine de prédilection du vélo à assistance électrique est la ville moderne. Même si depuis 2008, les produits ciblent très nettement les activités loisirs. Son aisance de franchissement des côtes et des faux-plats, son confort d'utilisation rendent la pratique du vélo agréable quelques soient les conditions vestimentaires.

Les nouvelles technologies utilisées doivent néanmoins respecter les deux promesses de base du véhicule électrique : économique et durable, pour séduire sur le long terme les utilisateurs






pour en savoir plus:http://www.toutsurlevae.org/histoire_du_velo_electrique.htm

bicyclette draisienne.jpg
bicyclette grand bi bois.jpg
bicyclette grand bi.jpg
bicyclette 1888 cadre en croix.jpg
bicyclettevelo 1911 tour france par panel.jpg
bicyclette vtt.jpg
Velo-parachutiste anglais.jpg
Velo-pliant armee francaise.jpg
ce site a été créé sur www.quomodo.com