Nous avons réalisé hier une si belle Teckel que j’en suis presque triste que ce soit la dernière.

Excellente ambiance à peine gâchée par la présence d’une brebis galeuse, ignoble individu  qui a passé sa journée à se montrer le plus désagréable et le plus infect possible. Le coupable se reconnaîtra mais, bien sûr, refusera de se dénoncer. (Que les novices se rassurent, je mets ça à chaque fois et heureusement, il n’en est rien)


   Les « rapides » ont su se montrer patients, même s’ils se sont un peu lâchés vers la fin.

Ceci a permis à nos demoiselles et aux quelques damoiseaux qui leur servent régulièrement de chevaliers servants de renoncer à la Teckel naine et d’accompagner le groupe jusqu’à la magnifique petite ville de Pierrefonds. Un peu pris par le temps, nous avons dû « zapper » la visite et je crois que c’est une ville qui mériterait une deuxième chance.  


   J’ai été très agréablement surpris par la beauté du parcours, surtout le matin, même s’il n’était pas toujours facile de garder le bon cap. Merci à Roger, le roi du GPS et à ceux qui avait étudié le parcours et pris des cartes. En fait, on ne s’est jamais égarés de plus de 200 m dans ce labyrinthe de minuscules routes perdues dans la France profonde.


   Si, l’an passé,  le restau « La Tulipe noire » (nom dû au roman d’Alexandre Dumas natif de Villers-Cotterêts) m’avait un peu laissé sur ma faim (jeu de mots et je remets 5 francs dans le nourrain,…. mais là, seuls les très âgés peuvent me comprendre), je trouve que cette année, nous ne pouvions qu’être satisfaits.


  Coup de chance, le peu de pluie qui soit tombée a choisi de le faire pendant le repas.

 

  L’après-midi fut plus difficile : les jambes ont eu du mal à se dérouiller et les petites côtelettes traîtresses se succédaient dans des paysages moins intéressants que ceux du matin. Heureusement, nous avions alors un assez fort vent plutôt poussant.

 

  P.S. J’espère que quelqu’un se décidera à prendre la suite et, au besoin, je lui donnerai les quelques « trucs » à savoir ou à éviter.


Encore un P.S.: Ce matin, je suis allé rouler un peu avec le club mais je n'ai reconnu dans le peloton aucun de mes comparses d'hier.



création de site internet avec : www.quomodo.com