"Dans ma vie sportive, j'aurai appris à souffrir sans mots dire; à compatir sans pleurer, à pleurer sans espoir. j'aurai appris que l'aventure sportive peut être sans pitié, inhumaine, injuste. j'aurai appris que la solidarité n'existe pas, que le haut niveau sportif est une guerre avec chaque jour une mission impossible que beaucoup ne réliasent pas, qu'entre le rêve et le cauchemar la tragédie se faufile aisément. Ma vie sportive m'a profondément marqué, touché, choqué. je n'oublierai pas"Aimé TERME 
etape_arrache.jpg

l'arraché



La barre est placée horizontalement devant les jambes de l'athlète. Celui-ci doit l'agripper, les mains en pronation et la tirer d'un seul mouvement, du plateau jusqu'au bout des bras tendus au-dessus de la tête. Le mouvement s'effectue, soit en fléchissant ou en fendant les jambes. La barre doit longer le corps d'un mouvement ininterrompu, sans qu'aucune autre partie que les pieds touche le plateau. Le poids soulevé doit être maintenu immobile, bras et jambes tendus, pieds alignés, jusqu'au signal de replacer la barre sur le plateau. Le retournement des poignets ne doit s'effectuer que lorsque la barre a dépassé la tête de l'athlète. L'athlète se redresse aussitôt qu'il le peut, en plaçant les pieds perpendiculairement au tronc et à l'haltère. Le signal doit être donné aussitôt que l'athlète est immobile de toutes les parties de son corps.

























cj-lift.jpg
mouvement_haltero-1280x768.jpg

 

L'épaulé-jeté

La barre est placée horizontalement devant les jambes de l'athlète. Celui-ci doit l'agripper, les mains en pronation et la tirer d'un seul mouvement du plateau jusqu'aux épaules. Ce mouvement s'effectue, soit en fléchissant ou en fendant les jambes. Durant ce mouvement ininterrompu, il est permis que la barre glisse le long des cuisses; Cependant elle ne doit pas toucher la poitrine avant la position finale, alors qu'elle repose sur les clavicules ou sur la poitrine au-dessus des mamelons ou sur les bras complètement repliés. L'athlète se redresse dès qu'il le peut en plaçant les pieds alignés et perpendiculairement au tronc et à l'haltère.

Le jeté : l'athlète fléchit les jambes et effectue une poussée simultanément avec les jambes et les bras afin d'amener l'haltère au bout des bras, tendus verticalement au-dessus de la tête. Le poids soulevé doit être immobile, bras et jambes tendus pieds alignés, jusqu'au signal des arbitres de replacer l'haltère sur le plateau. Le signal des arbitres doit être donné aussitôt que l'athlète est immobile.

grpe8556.JPG

Notre équipe Haltérophile 2013- 2014

De Gauche à droite : Christophe Madrelle, Michel oger,Jean François Quersin, Francis Gilles,Christian Alleaume,Céline André,Isamîl Haidoun, Ophélie Solome et  jimmy Duchemin

grpe10.jpg

Saison 2007

  Christophe Madrelle,
Alain Madrelle, Christian Alleaume,
Daniel Vacelet

Patricia Leblanc,Céline André,
Laeticia Guégan

 

2002-2003

Notre équipe lors d'une rencontre de championnat de France des clubs en National 3 :
le vice président Daniel Vacelet
Sébastien Vacelet, Kébir Tafferant, Christophe Madrelle, Christian Alleaume,
Christophe Pelchat, Alain Madrelle

 

A Nous de suivre l'exemple de benjamin Hennenquin
Cher Alexeev, Notre maître à tous
Lydia Valentin dans ses oeuvres
equipe de Mantes.jpg

équipe actuelle 2014-2015

De gauche à droite:  Christophe Madrelle, Mohamed Akkacha,Laurent Duval,Aurélien Beziat, Francis Gilles,Michel Oger,Michel Djebbari,Jean François Quersin,Bernard titreville,Christian Alleaume. Les filles: André Céline,Justine Hervet,Marie Delafosse et Ophélie Solome

 


Halterophilie-Aime-Terme-executant-ce-beau-mouvement-Olympique-avec-lequel-il-fut-medaille.jpg

 


Halterophilie-avec-Aime-Terme-notre-champion-Olympique.jpg

Aimé Terme

"Médaille d’argent à Montréal en 1976 sur le total (300 kg), médaille d’or à Lille en 1981 à l’arraché (150 kg à 500 grammes du record du monde). Médaille d’argent à Montréal en 76 dans le cadre des championnats du Monde avec 135 kg à l’arraché. Médaille d’or à l’arraché En 1977 à Stuttgart avec 135 kg de nouveau (champiomats d’Europe) et médaille d’argent (championnats du monde). Médaille de bronze des championnats du Monde de Salonique en 1979 avec 312,5 kg au total, Médaille de bronze à l’arraché avec 142,5 kg, Quatrième des jeux olympiques de Moscou en 1980 avec 322,5 kg et médaille d’argent à l’arraché avec 147 5 kg (championnats du monde). Médaille de bronze des championnats d’Europe de Belgrade en 1980 avec 140 kg à l’arraché. Sa progression:1973, 232,5 kg; 1974, 242,5; 1975, 257,5, chez les 60 kg 1976, 300; 1977, 290; 1978, 292,5; 1979, 312,5; 1980, 322,5; 1981, 322,5 chez les67,5 kg."

  Edouard Mallet in  HISTORIQUE SUR L’HALTEROPHILIE   

 


MINIMA-HOMMES-halterophile.pdf
MINIMA-FEMMES-halterophilie.pdf

 


2002-2003.jpg
ce site a été créé sur www.quomodo.com