Séjour familial à Blois

Séjour familial à BLOIS du 24 au 27 mai

Tous étaient à l’heure au rendez-vous de début du séjour au centre éthic étapes «Val de Loire » de Blois, notre « camp de base », où nous avons été formidablement accueillis tout le long du séjour. Les six cyclos qui s’y sont rendus à vélo, partis la veille, avaient fait étape du côté de Reignac-sur-Indre.
Au fil de la Loire, entre vignobles et châteaux, ou en forêts domaniales (de Blois, de Russy ou de Boulogne), les randonnées pédestres ou cyclotouristes ont fait le bonheur sportif des trente-six participants à ce séjour blésois. Tout en appréciant les parcours, quelques cyclos fragiles des pneus ont parfois craint des passages caillouteux ou se sont étonnés de passer autant de fois à Cellettes, village aux dix-huit châteaux, dans la même randonnée. Ce qui a bien sûr valu à leur auteur d’être rapidement mis sur la sellette !
La bonne humeur a cependant régné pendant tout le séjour. Dès le premier soir, Barbara avait enchanté toute la troupe au cours d’une visite guidée de Blois aussi joyeuse qu’érudite. Avant chaque dîner, les réunions de briefing étaient l’occasion d’un apéritif convivial et les nouveaux participants n’ont pas manqué leur intronisation !
Après leurs sorties matinales du troisième jour, randonneurs et cyclos se sont retrouvés autour d’un pique-nique à la Canardière avec vue imprenable sur le château de Chambord ! Histoire d’en fêter le 500ème anniversaire et de bien en préparer la visite de l’après-midi pour en admirer l’architecture et voir en double son fameux escalier attribué à Léonard de Vinci. Puis le soir autour d’un dîner à table copieux et très apprécié au centre « Val de Loire ».
Nous ne pouvions pas quitter Blois sans une visite diurne le dernier matin, où chacun a pu admirer en particulier le jardin de l’évêché et la roseraie puis, en début d’après-midi, jeter un dernier regard sur cette belle ville à bord des toues de l’Observatoire Loire en écoutant les commentaires passionnés de ses animateurs.
Ce séjour a recueilli, comme les années précédentes, la satisfaction générale de ses participants, avec le concours d’une météo clémente malgré les prévisions menaçantes. Sans doute le grand magicien blésois du 19ème siècle Jean Eugène Robert-Houdin nous-a-t-il fait bénéficier de ses pouvoirs surnaturels pour cela !
ce site a été créé sur www.quomodo.com