PROCHAINS RENDEZ-VOUS
< >
oct. 2015 s'abonner
lun mar mer jeu ven sam dim
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
 
Chargement en cours
 
 
 
 
 
 
Autres actus du club
ITW Maxime : "Une nouvelle génération de basketteurs se dessine"
 
Les Poussins n'ont plus gagné depuis le 15 janvier. L'occasion pour nous de prendre la température avec leur entraîneur, Maxime.
 
Les Poussins restent sur trois défaites. Mais ce sont trois défaites de moins de 5 points. Que se passe-t-il ?
Dont deux défaites de 2 points !
Pour moi, l'explication est simple : on se met en difficulté en prenant du retard et quand on se réveil, il est justement trop tard... Par exemple, contre Saintry, on perd le premier quart-temps 16 à 2. Au final, on s'incline 42 à 40. C'est très difficile de revenir dans le match à chaque fois. La solution est d'être plus constant et d'appliquer les consignes tout le match.

Quand on perd des matchs de si peu, c'est qu'il y a quand même une bonne performance. Es-tu content de ce que produisent tes joueurs en match ?
Il n'y a pas toujours eu une bonne performance. Ça dépend du match, de l'adversaire... Face à un adversaire fort, comme Saint-Michel ce week-end (6 février), perdre de deux points me satisfait parce qu'il y avait de la taille en face et du jeu, aussi. Pour moi, on a gagné le match : nous avons été agressifs en défense et au rebond. En attaque, nous sommes allés vite vers l'avant, nous nous sommes appliqués sur les tirs... C'était vraiment un bon match ! A l'inverse, contre Nozay, qui avait perdu de plus de 30 points contre Saint-Michel, on a totalement déjoué par moments.

 
"C'est à ceux qui sont plus à l'aise de mettre les autres dans de bonnes conditions"

En tous cas, c'est frustrant ! Tout d'abord, parce qu'on montre que l'on est capable de rivaliser mais aussi parce que Tarik et moi souhaiterions faire jouer plus ceux qui débutent ou qui manquent de confiance en eux. Malheureusement, c'est difficile avec des matchs si serrés... C'est à ceux qui sont plus à l'aise de mettre les autres dans de bonnes conditions pour que tout le monde puisse jouer.

 
Comment réagissent les joueurs en perdant de quelques points comme ça ?
Ils sont déçus sur le coup, bien sûr, mais ils passent vite à autre chose.
 
Et à l'entrainement, tout se passe bien ?
Oui, dans l'ensemble, c'est plutôt bien. Je pense que l'arrivée de Tarik a été bénéfique de ce point de vue. A deux, il est plus simple de gérer à la fois l'aspect discipline et l'aspect principal qui nous intéresse, le jeu. Quand un de nous met en place un exercice, l'autre peut s'assurer que tout le monde écoute et vice-versa. Cette année, on travaille plus sérieusement et plus efficacement.
 

 

"Notre but est réellement de préparer les joueurs à leur arrivée en Benjamins "


Après les vacances il reste un match aller et puis c'est la phase retour. Comment l'abordes-tu ?
Nous avons presque fait le tour des équipes adverses. Je sais maintenant où nous nous plaçons par rapport à eux. Je pense que la victoire doit être notre but à chaque match mais ce sera difficile si les joueurs n'applique pas les consignes. Au delà des résultats, notre but est réellement de préparer les joueurs à l'année prochaine où la plupart va évoluer en Benjamins, ce qui implique de nombreux changements : hauteur du panier, taille du ballon, jeu en 5 contre 5, jeu de plus en plus organisé...

 
Jouer à Wissous, ça va aider ?
Absolument. Les joueurs ont leurs repères au Cucheron. Ils connaissent bien les paniers et la planche. De plus, le terrain n'est pas glissant, ce qui a pu les pénaliser un peu parfois a l'extérieur. J'espère qu'il y aura un peu de public pour les pousser et je ne parle pas des parents qui sont présents à chaque match malgré que l'on ait joué plusieurs fois à l'extérieur !

 
Depuis deux ans que tu es en charge des Poussins, constates-tu une progression ?
La première année était aussi ma première année d'entraineur. Mon but était de donner des capacités de base aux joueurs : double-pas, tirs, dribbles, passes ... Suite à une formation que j'ai faite en fin d'année dernière, j'ai désormais une vision moins individuelle de mon rôle. Nous travaillions de façon plus collective. Cela se ressent dans le jeu qui est plus fluide, plus aéré et mieux organisé. Les joueurs ont désormais les clés pour exploiter, en match, tout le travail individuel de l'année dernière. Et ils le font !

Il faut dire que les enfants ont aussi gagnés en maturité. Ils sont plus concentrés dans l'ensemble. La plupart développe un véritable intérêt pour le basket. Ce n'est plus seulement une activité ''passe-temps'' mais un sport que certains vont pratiquer pendant plusieurs années. Je constate qu'une nouvelle génération de basketteurs se dessine avec de très bons éléments.
"Cette année, nous travaillons de façon plus collective."
IMGP6823.JPG
IMGP6429.JPG
IMGP6830.JPG
IMGP6990.JPG
ce site a été créé sur www.quomodo.com