Adresse
/
Téléphone
VTT Niaflais
Quelaines 8 janvier 40 KM
Pour la première sortie de l'année six Niaflais ont bravé la brume sur Quelaines.

L'enfer

Ici Jean-Laurent B. Nous poursuivons notre quête, à la recherche des meilleurs tracés ludiques et sportifs vététistes de la région. Et ce dimanche 7 mai 2017, nous avons trouvé les limites du vtt et de l'enduro dans un petit village breton dénommé Guipry situé au nord-ouest de Bain de Bretagne. Que la Bretagne est belle ! Ces forêts accrochées aux collines où ils coulent de paisibles ruisseaux se déversant dans la Vilaine. Et elle l' a été cette randonnée, vilaine avec nos organismes. Du début à la fin, vous montez puis redescendez des chemins parsemés de pierres et de racines appartenant à de magnifiques conifères beaux et fières mais pas que. J'étais accompagné d'El Presidente Jean-Vincent et d'El Magnifico Juan- Yohann. Nous partîmes donc à trois parmi huit cents soixante furieux. Nous nous engagions sur cinquante kilomètres vers l'inconnu. Au bout de vingt-cinq bornes, nous rencontrions les deux plus jeunes du club, Jean-Ludovic et Jean-Clément partis plus tard et engagés sur le soixante kilomètres. Seul Juan- Yohann réussi à boucler son parcours. Les quatre autres ont abandonné au trente-huitièmes kilomètres. Pour ma part j'ai atteint mes limites sur ce circuit où je pense que l'organisation a confondu cross-country avec enduro. D'ailleurs nous étions mélangés. Je conseille cette randonnée à des gens prêts et préparés avec du matériel adapté. Et dans cet enfer, les organisateurs sont des anges.
C'était Jean-Laurent B. pour de nouvelles aventures.

le 26 03 2017 rando de Noyant

Ici Jean-Laurent. 
Malgré le froid de ce matin, nous étions cinq comme les quatre fantastiques et tant bien que mal, nous avons réussi à nous réchauffer dans ce dédale inextricable de chemins. 
L’étang de Saint Blaise est vide de son eau et la forêt tronçonnée de ses grands arbres. 
On est mal patron, on est mal ! Nous nous sommes plusieurs fois perdus, heureusement, El Presidente et Michel GPS ont su nous rassurer et nous guider vers la lumière qui se faisait timide au travers de ces putains de nuages opaques. 
Tardivement, nous trouvions le graal, les montagnes russes de Bel Air tant espérées ; que s’est- il passé ? Nous les passions furtivement, simplement effleurées, en un coup de pédales, nous leurs tournions le dos sans jamais les retrouver. 
Erreur de navigation de notre capitaine perdu et hagard comme un lendemain de cuite,  ou bien, après le réveil difficile d’une anesthésie générale . Nous rejoindrons, toutefois, heureux et sereins notre point de départ, soulagés par deux bières et un café.  (pourquoi trois boissons alors que nous étions cinq ? 
Les deux plus jeunes nous ont lâchement abandonnés avec nos douleurs de vieux grigous). 
Je vous laisse, je vais réchauffer ma soupe. 
La température n’est pas digne d’un passage à l’heure d’été

POCE LES BOIS

Ici Jean- Laurent. Il faut avouer que nos amis bretons ont le don de nous offrir de jolies randonnées vtt. Et le 02 avril 2017 nous y étions à Pocé les Bois, petite bourgade située à côté de Vitré. 47 Km pour 774 mètres de dénivelé positif. Autant vous dire que pour nous les sudistes mayennais, cela pique un peu les jambes. Ce jour là, nous étions huit
 du club. Solidaires, jusqu'au trente septième kilomètres, quand el presidente décide à lancer les premières hostilités. Car, oui mesdames et messieurs, nous sommes adultes mais sommes restés de grands enfants, nous sommes très joueurs, et cette attaque de notre Président a été décisive, elle nous a éparpillée. La dernière partie technique avec ses singles a failli mettre fatale mais j'ai tenu bon, j'ai fait front. Chacun avec ses qualités, technicien ou rouleur foncier, n'avons pu nous départager sur ce beau parcours.
Attention ceci n'est pas une compétition, nous faisons cela dans la bonne humeur. Nous faisons cela pour rigoler. Les anecdotes et les souvenirs ne sont que plus forts et mémorables à chacune de nos sorties. 

C'était Jean-Laurent. Pour de nouvelles aventures.

il y avait longtemps

 Ici Jean-Laurent B.  Après l'enfer de Guipry, nous n'avons pas  abandonné la randonnée. Nous étions à Martigné-Ferchaud plus classique. Sans le savoir, nous avons roulé avec Philippé le père de Lilian et Clément, deux frères nouvellement arrivés au sein de notre club. 
Et puis est venu le temps de redécouvrir les vignes et les coteaux du côté de Rochefort sur Loire dite La Rochefortiche. Pour tous les alcooliques chroniques, vous circulez dans un paysage féérique;  soyez prêts car vous montez et descendez des côtes mais pas des côtes de Blaye ou des côtes du Rhône, non des dénivelés qui vont vous piquer les jambes et non les yeux ! Quoique le panorama est assez surprenant et là peut vous piquer les yeux par tant de beauté. Cette année, Jean-Frédérico s'est engagé seul sur le raid des 80 kilomètres. Malgré sa grande forme du moment, il a fini par souffrir car ce circuit reste toutefois assez exigeant. 
Ce dernier weekend de mai, avec Jean-Ulrich, pour la première fois, nous avons pédalé à Retiers. Cinquante-sept kilomètres plutôt plaisants avec plusieurs parties techniques abordables et de sympathiques singles. A venir l'incontournable rando d'Abbaretz le 4 juin 2017. Technique et sportive venez vous régalez, vous ne serez pas décus, promis, juré. A dimanche.