On parle de nous sur OuestFrance du 4 novembre
À Précigné, le viet vo dao soigne sa self-défense
Publié le 04/11/2016 à 05:24

Patrick Tessier (à gauche) et Alain Hubert (à droite) assureront les cours de self-défense avec trois autres entraîneurs. 



À Précigné, le viet vo dao soigne sa self-défense


Patrick Tessier (à gauche) et Alain Hubert (à droite) assureront les cours de self-défense avec trois autres entraîneurs.

Fabien PIÉGAY.

Dès lundi, le club ouvre une section consacrée à la self-défense. Sans aucune compétition, ni grade, la pratique adapte aux situations du quotidien des techniques d'arts martiaux.

C'est la pratique à la mode : la self-défense. À partir de lundi soir, dans la salle des sports de Précigné, le club de vovinam viet vo dao proposera à son tour d'en apprendre les rudiments. « Ce sont les entraîneurs qui ont voulu introduire cette discipline, avance Nadir Medoukali, le président de l'association. Dans un premier temps, nous allons voir l'intérêt qu'auront les gens. Il y a toujours eu des demandes là-dessus. »

Tous les lundis, entre 18 h 45 et 19 h 45, cinq entraîneurs du club (Alain Hubert, Patrick Tessier, Didier Gagneux, Alexis Carré et Dylan Boivin) initieront les curieux. « De la self-défense, il y en a déjà dans la pratique du viet vo dao, confie le président. L'idée, c'est d'apprendre des techniques pour esquiver, immobiliser et éviter de prendre des coups en cas d'agression. » Pas de kimono ou autre apparat, un t-shirt et un survêtement feront l'affaire.

« Un moyen de se rassurer »

Pendant les cours, les apprentis intégreront une dizaine de gestes, avec la possibilité d'expérimenter les frappes douces sur partenaires, boucliers ou sacs de frappe. « Aucune condition physique particulière n'est demandée pour s'inscrire. Contrairement au vovinam, il n'y aura pas un gros travail de musculature, assure Nadir Medoukali. Ce qu'il faut, c'est être âgé de plus de 16 ans. »

Cette nouvelle section s'inscrit dans une tendance grandissante. La self-défense, littéralement auto-défense, est en effet de plus en plus prisée et proposée par les clubs de sport de combat.

Rien qu'à Sablé-sur-Sarthe, trois associations ont fait le pari de la self-défense : le club de karaté Watekan, le Judo-club sabolien et le Viet vo dao Sablé. « C'est sans doute lié à l'ambiance générale et la peur de se faire agresser, pense Isabelle Bourgait, secrétaire. La self-défense, c'est un moyen de se rassurer. »

L'un des atouts de la discipline est d'appliquer des techniques simples au quotidien, sans autre but. « Il n'y a ni compétition, ni ceinture. C'est simplement de l'apprentissage technique », souligne le président. Nul doute que cette section puisse devenir une porte d'entrée pour découvrir le vovinam viet vo dao.

Tous les lundis, de 18 h 45 à 19 h 45, cours de self-défense dans la salle des sports de Précigné, pour les 16 ans ou plus. Deux premières séances de découverte gratuites, puis 72 € l'année. Renseignements : Isabelle Bourgais, au 02 43 92 86 29.