TOURNOI INTERNATIONAL D'ALGER
 Samedi, 08 Décembre 2018 
Vovinam viet vo dao-Tournoi international d'Alger: large domination de la sélection algérienne
ALGER- La sélection algérienne de vovinam viet vo dao a outrageusement dominé la première journée du tournoi international d'Alger, qui se déroule actuellement à la Coupole du complexe olympique Mohamed-Boudiaf, en comptabilisant 24 médailles, dont dix en or, entre Kata et Kumité.
En effet, sur les 15 finales disputées vendredi, les Algériens en ont remporté dix, en rehaussant leur belle moisson de 11 médailles d'argent et trois bronze. Ce qui les place largement devant l'Italie, deuxième, avec 5 médailles (1 or, 2 argent et 2 bronze) au moment où la Côte d'Ivoire a complété le podium, avec 5 breloques (1 or et quatre bronze).
Quatre pays étrangers étaient en concurrence avec l'Algérie lors de ces premières finales, à savoir : Italie, Côte d'Ivoire, Belgique et Roumanie, au moment où les représentants des autres nations furent éliminés à un stade plus précoce de la compétition.
Le Tournoi avait démarré un peu plus tôt dans la journée, avec le déroulement des tours qualificatifs, marqués par la présence d'un total de 145 athlètes. 


"Plusieurs nations engagées dans cette compétition manquent d'expérience, d'où leur élimination précoce, contrairement à l'Algérie, l'Italie, la Côte d'Ivoire, la Belgique et la Roumanie, dont les athlètes étaient omniprésents dans les finales" a indiqué à l'APS l'ancien membre du Bureau fédéral Rafik Toudaft .
"Il est cependant trop tôt pour porter un jugement sur le niveau général de la compétition" a-t-il tenu à ajouter, considérant que "le tournoi n'est qu'à ses débuts, faisant que beaucoup de choses peuvent encore arriver".
Plusieurs parmi les nations engagées dans ce Tournoi international d'Alger participent à l'Assemblée générale constitutive de l'Union arabe de Vovinam viet vo dao, qui se déroule actuellement à Vieux-Kouba (Alger).
Onze (11) sélection étrangères, représentant l'Italie, la Roumanie, la Belgique, la Côte d'Ivoire, la Libye, l'Egypte, le Liban, le Yémen, le Soudan, la Jordanie et le Belarus sont engagées dans ce tournoi. Elles se trouvent depuis mercredi au centre de regroupement et de préparation des élites nationales à Souidania (Alger). 
L'équipe de l'Afghanistan devait participer elle aussi à cette compétition, avant de déclarer forfait pour des raisons administratifs.
 A noter aussi la présence du président de la Fédération internationale de Vovinam Viet Vodao, Mai Huu Tin, qui a assisté aux finales de vendredi. 
 
Le Vietnam toujours au top du 4e Championnat asiatique de vovinam
Hanoi, 10 novembre (VNA) - Avec 13 médailles d’or, 11 d’argent et une de bronze, la délégation vietnamienne s’est hissée à la première position du classement du quatrième championnat asiatique de vovinam ayant pris fin le 7 novembre à Bali, en Indonésie.


Selon des experts, la différence de niveau entre les athlètes s’est réduite à mesure de la compétition, rendant de ce fait les matchs plus haletants et assurant par la même occasion la qualité du championnat.

Avec ses 11 médailles d’or et d’argent ainsi que 4 de bronze, le Cambodge a fini pour la première fois à la 2e place, un résultat inédit récompensant les efforts de la ligue cambodgienne de vovinam. Viennent ensuite le Myanmar et l’Indonésie.

Les combattants vietnamiens ont, encore une fois, surclassé les autres athlètes en l’emportant largement. 

L’édition 2018 de ce championnat a d’ailleurs été d’autant plus vivante que toutes les régions asiatiques furent représentées; notamment grâce à la première participation des Philippines, du Japon et de l’Afghanistan; et que plusieurs pays réputés pour les arts martiaux, à savoir la Chine, l’Iran et l’Inde, avaient aligné un nombre inédit de combattants.

La bonne tenue de la compétition est en grande partie dûe aux efforts des organisateurs qui travaillent sans cesse au rayonnement international du Vovinam.- CVN/VNA

Lire l'article sur VIETNAM+
 
L’Italie accueillera la 5e édition des championnats d’Europe de Vovinam Viet Vo Dao entre les 6 et 8 juillet prochains.
Douze délégations nationales sont attendues, dont la France qui participera à cette manifestation sportive d’envergure.

5e Championnat d’Europe de Vovinam 
Du 6 au 8 juillet 2018
Castione Della Presolana (BG)
Italie
 
La délégation Française aux Championnats d'Europe en Italie
 
les ciseaux du Vovinam Viet Vo Dao

vovinam viet vo dao
Mises à jour quotidiennes  1 juin 2018


VIDÉO



LES CISEAUX DU VOVINAM-VIETVODAO
LES TUTOS DE KARATE BUSHIDO N°22 (PARTIE 1) SUR SFR SPORT 5 Le Vovinam-VietVoDao est célèbre pour ses spectaculaire ciseaux volants.

 
9 ème championnat de Vovinam au Vietnam

Les sportifs se livrent aux compétitions après la cérémonie d’ouverture. Photo : NDEL.
 
Dong Nai (VNA) - La cérémonie d’ouverture du 9e championnat du Vietnam de Vovinam, arts martiaux vietnamiens traditionnels, a eu lieu le 18 avril dans la province de Dông Nai (Sud).

400 sportifs venant de 32 équipes nationales se disputent dans 48 catégories avec 26 catégories de poids en combat libre (14 masculins et 12 féminins) et 22 techniques.

Lors de la cérémonie d’ouverture, le Comité d’organisation a remis des satisfécits du Premier ministre aux deux entraineurs et 42 sportifs brillants en 2017.

Cet événement va durer jusqu’au 24 avril. -NDEL/VNA
 

Comment le sport change la vie de nombreux jeunes vietnamiens

IMPRIMER
Hanoi (VNA) – Passionné d’arts martiaux comme le kick boxing, le Muay Thaï (ou boxe thaïlandaise) ou le Nunchaku, beaucoup de jeunes vietnamiens profitent des bénéfices de ces sports qui leurs embellissent la vie.
 
Trân Thi Hâu. Photo: NVCC/CVN


Trân Thi Hâu (19 ans, ville de Mong Cai, province de Quang Ninh) démarre sa carrière professionnelle avec une entreprise de marketing, d’investissement financier bien réussie à Hanoï, grâce à sa passion pour le… Nunchaku.

Récemment, une vidéo montrant ses performances en maniement du nunchaku a été partagée sur le réseau social par beaucoup d’internautes. Trân Thi Hâu a souligné que son travail commercial (marketing, d’investissement financier) est devenu plus fructueux quand elle est soudainement devenue populaire sur Internet. Et, elle a davantage de motivation pour ce sport, et malgré un travail trépidant, elle passe du temps à s’entrainer chaque jour.

"Le sport rend les femmes plus fortes, actives et indépendantes. Si je ne pratiquais pas ce sport je ne peux pas avoir une bonne santé, de l’endurance et une bonne forme physique. Mon travail de business est plutôt fatiguant et le sport m’aide me détendre et à avoir plus de confiance dans la vie", a-t-elle ajouté.

Outre le nunchaku, Trân Thi Hâu fait également les autres sports comme le Vovinam (art martial vietnamien), la boxe, le kick-fit. À noter qu’elle a remporté beaucoup de compétitions de vovinam pour sa ville natale de Mong Cai, province de Quang Ninh (Nord).
 
De sportif à propriétaire d’une salle de sport
 
Nguyên Van Tùy. Photo: CTV/CVN
 
Grâce au sport, beaucoup de jeunes ont changé leur vie. C’est le cas de Nguyên Van Tùy (26 ans). Passionné de sports de combat, il a servi dans un certain temps pour l’équipe de wushu de Hô Chi Minh-Ville. Auparavant, il était membre de l’équipe de Vovinam de la province de Bà Ria-Vung Tàu. Outre le vovinam, le wushu, Nguyên Van Tùy s’intéresse au kick boxing et au Muay Thaï (ou boxe thaïlandaise).

Devenu un sportif professionnel en 2012, Nguyên Van Tùy a remporté de nombreuses médailles, y compris la médaille d’argent en coupe nationale de Vovinam 2012, la médaille d’or en Coupe de Vovinam de province de Bà Ria-Vung Tàu 2014, la médaille d’or en Coupe de wushu de Hô Chi Minh-Ville 2016 (65 kg), médaille en or de Coupe des arts martiaux traditionnels de Hô Chi Minh-Ville 2016 (60 kg)...

À cause d’une blessure, il a du mettre fin à sa carrière professionnelle et est devenu entraineur de gym, de kick-boxing, de muay thaï dans un centre de gymnastique au district de Binh Thanh, à Hô Chi Minh-Ville.

"Outre des compétences professionnelles, mon travail exige de la patience, de la persévérance et de bonnes compétences en communication. Heureusement, toutes ces compétences sont disponibles grâce à l’apprentissage des arts martiaux", explique Nguyên Van Tùy.

Les arts martiaux lui ont donné une force physique et mentale. Il est plus persistant et déterminé à atteindre ses objectifs fixés. "Les sports lourds ont changé ma vie", a-t-il déclaré. "Si je ne m’étais pas entrainé dur, je n’aurai pas eu l’occasion de changer ma vie".

À l’avenir, il souhaite ouvrir un centre de sport avec une salle de gymnastique et des cours d’arts martiaux. Selon lui, la passion pour les arts martiaux chez les jeunes se développe de plus en plus. "Contrairement à la pensée de beaucoup de gens, l’apprentissage des arts martiaux développent chez les jeunes la maturité, l’assiduité et surtout le contrôle des sentiments", a-t-il conclut. – CVN/VNA

 

Reportage TV Vietnamienne

Nous venons de recevoir de Me Hung un reportage qui vient d être diffusé à la télévision vietnamienne.
Tourné à Long Haï (mer de Chine), vous y apercevrez, autour des fameux Banh Xeo ( crêpes vietnamiennes) la team Vietnam 2017, avec les clubs de Cruas, Emmerainville et Roumoules.

 
Suivez les aventures de nos amis de Budo 04 au Vietnam

 

COUPE D'ALGÉRIE DE VOVINAM VIET VO DAO


L'AS Sûreté nationale a remporté la 16e édition de la coupe d'Algérie de Vovinam viet vo dao en s'adjugeant un total de 18 médailles (14 or,
1 argent, 3 bronze), à l'issue des finales disputées vendredi à la salle Harcha (Alger). La deuxième place du classement est revenue à l'Olympique Bourouba avec 12 médailles (6 or, 3 argent, 3 bronze), alors que la troisième place du podium est occupée par l'Avenir de Oued Semar avec 3 médailles (1 or, 2 argent). L'entraîneur de l'ASSN, Abdenouz El-Hachemi, s'est «félicité» des résultats obtenus par ses athlètes qui se sont adjugés un troisième trophée consécutif. «Je pense que nous méritons amplement cette consécration. Nos athlètes ont bien travaillé durant la préparation et malgré la concurrence des athlètes de Bourouba nous avons réussi à conserver notre trophée», a-t-il déclaré. De son côté, le président de la Fédération algérienne de la discipline, Mohamed Djouadj, a estimé qu'un travail de base est réalisé au sein des clubs, permettant l'émergence de nouveaux champions et l'évolution de la discipline en Algérie. Les épreuves de la 16e édition de la coupe d'Algérie de Vovinam viet vo dao se sont déroulées en présence de l'ambassadeur du Vietnam en Algérie qui s'est réjoui de la parfaite organisation de l'évènement assurant son soutien à la Fédération algérienne pour le développement de cet art martial en Algérie.

Article lu dans le journal 
 

AMVT et Vovinam étaient réunis à Clermont-Ferrand le 30 mars 2018

Les championnats de France technique AMVT et Vovinam se déroulaient les 24 et 25 mars derniers à Clermont-Ferrand. Un format inédit, qui regroupait ainsi ces deux disciplines, et qui a réuni 210 compétiteurs. Bilan.

© Ky-Vong Duong Duc / KAMM Nantes

© Ky-Vong Duong Duc / KAMM Nantes
C’est dans le somptueux complexe de la Maison des Sports de Clermont-Ferrand, que les Arts Martiaux Vietnamiens Traditionnels et le Vovinam Viet Vo Dao avaient rendez-vous, tout spécialement aménagé par les équipes et bénévoles de la ZID Auvergne sous l’égide de leur président Richard Duligner. Les Arts Martiaux Vietnamiens Traditionnels, représentés par 110 participants, avaient leurs épreuves de programmer les samedi et dimanche, tandis que le Vovinam, qui comptait 90 représentants, était établi sur la journée du dimanche uniquement.
Cadets, Juniors, Seniors et Vétérans, se sont donc réalisés tout au long du week-end, dans une ambiance fraternelle, mêlant respect et fairplay. Une ambiance ponctuée par un moment d’émotion insufflé par la chorale Chant’Aubière, venue interpréter la Marseillaise.
Le niveau technique était à la hauteur des attentes, avec la réalisation de très belles prestations, pour le plus grand plaisir du public présent. A noter que les compétiteurs en Vovinam Viet Vo Dao avait un enjeu supplémentaire, car cette compétition constituait une étape clé dans la sélection éventuelle de participants pour le championnat d’Europe EVVF, qui se tiendra début juillet en Italie.
Cette compétition aura également été marquée par la présence d’Yves Bui Xuan, vice-président de la Fédération Française de Karaté, Georges Méchain, membre du CA représentant les AMV, Fransisco Martinez, président de la LR Auvergne-Rhône-Alpes, Jacques Charprenet, chargé de mission et Xavier Guichard, responsable des disciplines associées de la FFK.
 

Les arts martiaux pour combattre les addictions

VietnamUne école vietnamienne mêle discipline de fer et arts martiaux pour sevrer des enfants et des ados accros aux jeux vidéos ou à l'alcool.




La jeune Vietnamienne Tran Nguyen Nhat An passait jusqu'à 18 heures par jour scotchée à son écran jusqu'à ce que ses parents la confient à une école spécialisée dans les addictions, mêlant discipline de fer et art martial.

A son arrivée dans cette structure en octobre dernier, l'adolescente de 16 ans a dû se plier à de nouvelles règles, à commencer par la confiscation de son téléphone portable. Puis celle qui passait des nuits devant ses jeux vidéos, notamment «League of Legends», a dû s'habituer à se lever tous les jours de la semaine avant l'aube, à 5h30.

Elle a dû se mettre aussi au vovinam, un art martial qui impose un grand contrôle physique mais aussi émotionnel, des vertus que tentent d'enseigner les professeurs de cette école de la banlieue de Ho Chi Minh-ville, la bouillonnante capitale économique du Vietnam.

Preuve du problème de santé publique mondial posé par ce phénomène d'addiction et malgré l'absence de statistiques, le «trouble du jeu vidéo» (Gaming disorder) va être reconnu prochainement comme une maladie par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Paradoxalement, dans le même temps, les partisans de l'inclusion de l'«eSport» (la pratique des jeux vidéos) aux jeux Olympiques sont pris de plus en plus au sérieux. Une idée à l'opposé de la philosophie du centre de désintoxication que constitue cette école pilote basée sur l'activité physique traditionnelle.

An y a finalement trouvé ses marques, après plusieurs semaines difficiles de sevrage des jeux vidéos mais aussi de son addiction à l'alcool.

«Avant, j'étais déprimée dans ma chambre. Je ne faisais aucun exercice, je ne parlais à personne... Ici je peux parler à beaucoup de gens», raconte Tran Nguyen Nhat An, lors d'une visite de l'AFP à l'école.

Sur le campus de cet Institut pour le développement du Vovinam et du Sport (IVS), quelque 300 enfants et adolescents sont scolarisés et au total, près de mille jeunes, entre 13 et 19 ans, sont pris en charge à travers le pays sur cinq campus.

Certains sont là pour des problèmes d'alcoolisme ou de rébellion à l'autorité parentale. Beaucoup sont accros aux jeux vidéos.

Population jeune à risque

Car l'addiction aux jeux vidéos est un phénomène qui inquiète les autorités sanitaires du régime communiste, dans ce pays où plus de 50% de la population a moins de 30 ans.

Des millions de jeunes comme An passent leur temps devant leur ordinateur dans leur chambre ou dans des salles de jeux vidéos, très populaires au Vietnam et plus largement en Asie.

Un univers confiné qui semble bien loin désormais à An, qui pratique le vovinam, en plein air, plusieurs fois par jour. «Je m'entraîne et ma santé s'améliore», assure An, qui n'a plus touché à un jeu vidéo depuis son entrée à l'école et a repris les études avec assiduité.

Les campus IVS ont été lancés en 2009 par un maître des arts martiaux, Pham Quang Long. Pour le vice-directeur de l'IVS de Ho Chi Minh-ville, Dang Le Anh, la discipline est le mot-clef de la méthode.

Les élèves «doivent dépasser leurs difficultés personnelles par la pratique des arts martiaux. Cela les débarrasse de leurs vieilles habitudes et de leur paresse», explique-t-il à l'AFP après une séance matinale de vovinam, proche du kung fu.

Un autre élève, Nguyen Quang Hieu, assure que la pratique de cet art martial a changé sa vie.

«J'ai une vie rangée maintenant, je ne désobéis plus à mes parents. J'ai renoncé aux jeux et suis devenu une nouvelle personne», explique l'adolescent, comparant l'IVS à l'armée.

D'autres élèves, eux, pointent du doigt la dureté des enseignants.

Le psychiatre pour enfants Lam Hieu Minh voit beaucoup d'enfants accros aux jeux en consultation. Ils souffrent d'anxiété, de troubles de l'attention mais aussi alimentaires ou encore de dépression.

«Les activités physiques comme les arts martiaux sont très bonnes pour les enfants, pour les aider à se divertir de façon saine et à se faire des amis», milite-t-il.