Adresse
/
04 66 74 52 07

Le mot de la présidente

Nous retrouver sur le Site: http://​club.​quomodo.​com/​voieverte-​du-​pontdugard/​accueil.​html

Histoire sans parole

les panneaux sont en
 place çà et là....les débroussailleurs sont à l'oeuvre depuis le 9 décembre 2013


http://​club.​quomodo.​com/​voieverte-​du-​pontdugard


J'ai le plaisir de vous adresser la photo des panneaux  annonçant les travaux de la Voie Verte dite  « du Pont du Gard »  ou V66 dans ses premières tranches sur la carte  ministérielle du Schéma National des Vélo-routes et Voies Vertes. La première tranche concerne la partie Beaucaire-Montfrin pour un linéaire de 5.2 km . La deuxième concernera le tronçon Montfrin-Sernhac sur 7.1 km . L'enquête publique prendra fin le 26 novembre.
Pour la suite, traversée  de Remoulins, liaison par le Pont du Gard pour arriver à Uzès, nous restons dans une grande incertitude car  toujours empêtrés dans le  péage à 10 euros pour les piétons et cyclistes imposé par l'EPCC qui a la gestion du site.
Ceci est pour moi l’occasion de rappeler pourquoi nous sommes membres du Collectif crée en juin 2013.
Ce qui lie les membres du collectif c’est le retour à la gratuité de passage sur le site, la gratuité de la vue sur le Pont du Gard et l’accès libre aux berges du Gardon que l’on soit Gardois ou pas.
Dans le collectif, chaque membre garde sa liberté. C’est ainsi que certains ont décidé d’ester en justice et d’autres non.
L’association Voie Verte n’est pas en justice (pour ceux qui en doutent encore !) mais soutenant totalement le projet de Voie Verte rédigé et présenté par le Conseil Général et la SEGARD à Comps le 4 décembre, il est logique qu’elle demande le retour à la gratuité sans laquelle aucune circulation cycliste en voie verte ou en liaison entre voies vertes ne peut être concrétisée.
Je reste étonnée que cette question qui fait l’objet d’une prise de position claire de la population locale, des élus de la Communauté de Communes du Pont du Gard, qui recueille beaucoup de signatures argumentées sur la pétition en ligne, soit aussi longue à régler.
L’invention du péage  reste source d’un conflit dont on pourrait  TOUS avantageusement se passer.
Ce péage renvoie une image très négative du site du Pont du Gard.
Je ne mets pas en opposition les différentes formes de tourisme ou de loisirs, non seulement compatibles mais complémentaires. Les cyclistes ne polluent pas mais ils ne s’opposent pas aux tours opérateurs où aux particuliers qui choisissent leur véhicule pour venir sur le site. Les cyclistes ne sont pas gênés par les autres touristes et vice versa. Il y a tout intérêt à s’occuper de ces deux façons de voyager qui n’ont pas le même impact sur l’économie locale. Le voyageur à vélo n’est pas un envahisseur : il voyage en couple ou petit groupe d’amis. Il dépense environ 80 euros par jour. Il mange  au restaurant un repas par jour et dort en gîte chambre d’hôte, hôtel ou camping. Il est souvent étranger et dispose de revenus aisés. Il prolonge la saison touristique jusqu’à Toussaint facilement et plus dans notre belle région au climat accueillant.
Lorsque la gratuité sera rétablie nous pourrons faire des propositions très constructives favorisant l’accueil des cyclistes afin d’assurer leurprésence plus durable  sur notre territoire et participer ainsi au développement économique dans nos villages .
 
 
 Agnès Senicourt,
  Présidente Association Voie Verte
 
agnes.senicourt@orange.fr
 tél 04 66 74 52 07
 ou 06.30.00.96.75