La fête du mini-basket au Wacken DNA du 4 juin
Une véritable fourmilière

La fête du mini-basket au WackenUne véritable fourmilière


Il est à peine 9 heures ce dimanche matin et les halls 20 et 21 sont déjà noirs de monde. Ce sont près de 1 592 garçons et filles, des babys aux poussin (e) s, c’est-à-dire de 5 ans à 11 ans, qui se sont donnés rendez-vous pour la fête annuelle du mini-basket dans le Bas-Rhin. Au total, 202 équipes se sont engagées dans une compétition, toute relative, venant clôturer la saison des jeunes basketteurs en herbe du 67.

« Tout le monde y trouve son compte »

Pour encadrer tout ce petit monde, le Comité Départemental du Bas-Rhin s’est appuyé sur le club de Furdenheim et sa centaine de bénévoles. Ces derniers ont travaillé d’arrache-pied depuis le samedi matin pour mettre en place la buvette, la restauration mais aussi les 24 terrains et….48 paniers ! Sans parler des 109 jeunes arbitres, un record, soit près de quatre par terrain, et le tableau est complet.

C’est donc une véritable fourmilière, un brouhaha incessant qui a rythmé cette folle journée de basket au Wacken. « C’était vraiment une super journée, on s’est bien amusées comme chaque année. On n’a pas gagné tous les matches, alors c’est dommage », lance Romane du club de Molsheim.

La victoire, par la force des choses, ce n’était pourtant pas la priorité de cette fête de la grosse balle orange. Surtout que le CD67 essaye chaque année de faire les choses en grand. « Tout le monde y trouve son compte, affirme le président Denis Oehler. C’est vraiment la fête pour les clubs et il y a même des joueurs et joueuses qui découvrent les matches à cette occasion. Tout le monde est mobilisé pour faire de mieux en mieux chaque année. »

Pour la troisième année consécutive, cette journée se déroule dans les halls couverts du Rhénus. « Cela nous donne la possibilité de jouer peu importe le temps », ajoute le président en faisant référence à la fête annulée dans le 68 pour cause de mauvais temps. « Depuis que l’on joue ici, on a aussi diminué par deux le nombre d’interventions de la Croix Rouge », souligne-t-il. Il faut dire que le parking à Geispolsheim, le site précédent, n’était pas vraiment le lieu idéal pour la pratique du basket et l’état des genoux des jeunes basketteurs.

Mission réussie

Il y a aussi des structures gonflables à l’extérieur pour « permettre aux frères et sœurs qui ne jouent pas » de passer le temps et de s’amuser comme le précise Denis Oehler. Tout est vraiment pensé pour que cette fête se déroule à cent à l’heure. Au bout d’une journée harassante, il est déjà 16 heures, les petites mains de Furdenheim et du CD67 se mettent en branle pour tout ranger et la mission semble belle et bien réussie.

Créé en 1975, ce rendez-vous incontournable du calendrier bas-rhinois a assurément encore de belles années devant lui.



DNA du 3 Juin 2018

Basket-ball - Ce dimanche au Wacken, à Strasbourg1500 enfants attendus

Opération d’envergure nationale, la Fête du Mini-Basket reprend ses quartiers au Wacken ce dimanche à Strasbourg. Près de 850 matches réuniront les jeunes pratiquants bas-rhinois.

Créée en 1994, la Fête du Mini-Basket réunit, chaque année, de jeunes basketteurs de 5 à 11 ans, dans chaque département français, sur un week-end de mai ou de juin.

Organisée au niveau national par la FFBB, cette fête est relayée par ses Comités Départementaux sur une centaine de sites avec le concours éventuel de clubs locaux. Plus de 100 000 enfants disputent des tournois et révisent les fondamentaux du basket sur des ateliers encadrés par près de 15 000 bénévoles.

Cette année, la Fête du Mini-Basket, dans sa déclinaison bas-rhinoise, est reconduite au Wacken où près de 200 équipes (de babies à poussins) sont attendues, soit un total de 1500 enfants venant de tout le département afin de disputer 850 matches sifflés par près d’une centaine d’arbitres.

Pour l’occasion, 24 terrains éphémères seront tracés au sol et des paniers mobiles seront installés dans les deux premiers halls (20 et 21) du parc des expositions de Strasbourg, un site facilement accessible en tram pour les Strasbourgeois. Une partie de la logistique sera assurée par le club de Furdenheim.

Convivialité et plaisir de jouer

Les mots d’ordre de cette journée restent les mêmes: convivialité et plaisir de jouer, car, comme dans une célèbre émission de télévision aujourd’hui disparue, il n’y aura que des gagnants ! À l’extérieur, diverses animations pour petits pour petits et grands seront prévues pour rythmer la journée telles que des structures gonflables, une initiation au 3x3, des démonstrations de la Croix Rouge, etc…



Retour sur la fête du mini-basket au Wacken du 3 juin

ce site a été créé sur www.quomodo.com