Vif Vertical

!L'escalade au PEAK DISTRICT , une vraie particularité


Hello, voici quelques images du Peak District, 1er parc national anglais , situé entre Scheffield et Manchester.
 
C'est le haut lieu de l'escalade britanique , dont la particularité est l'abscence totale et déliberée d'ancrages fixes, scellements et autres goujons .
Ici , tout est coinceurs, friends et autres sangles .
 
Heureusement, le"grit" , le grès local, se prète très bien à cette pratique et nous trouvons profusion d'itinéraires , de niveau 2 à 6a , très très inttérréssants .
Autant , faire "du deux" chez nous est ininttérréssant , soit des gradins, soit délité, soit végétatif, autant au Peak cela a tout son sens !!! Poser sois meme ses protections, dans du bon et beau rocher en suivant une ligne évidente , que le rocher nous invite a suivre, c'est le top . Preuve en est, au Peak , le 2 ne s'appelle pas du 2, mais il s'agit d'une escalade "moderate"!!!
Plusieurs sites sont ainsi posés dans la lande, et nous nous débattons avec ruse dans ces fissures , sous le regard amusé, intrigué mais aussi habitué des moutons , rois de ces lieux .
 
La meilleur période est durant les étés, juillet /aout, le temps y est changeant, agréable pour grimper et forcer, parsemé de quelques ondées "so british " ! Mais le grit local sèche en une seconde , et l'adhérence y demeure exceptionnelle .
 
Stanage, Curbar, Milestones, Frogart sont autant de lieux qui ont servi de bases d'entrainement aux anglais , avant de venir sur Chamonix et plus généralement les alpes .
Il y a cependant, de la part des anglais et des européens, depuis le milieu des années 80, un réel engoument pour l'escalade au Peak . En effet, depuis le voyage de Jean Claude Droyer , Guide francais dans les années 70, le mouvement de l'escalade libre en france a été très fortement inspiré par nos amis anglais . Ici peu d'escalade artificielle, à la différence des francais, uniquement les prises comme moyen de déplacement, et des protections amovibles , ne servant qu'a la sécurité en cas de chute et non pas , ou si vraiment impossible de faire autrement...., à la progression.
Aussi, maintenant, nous grimpeurs francais , trouvons un réel plaisir à poser nos coinceurs, dans ces belles fissures présèrvées de tout équipement . Nous pouvons ainsi nous engager fortement dans nos escalades, en y mettant toute notre technicité, sans avoir à subir les aléas de l'engagement comme en haute montagne, haut lieu en France de la pose de coinceurs .
Ici , quelques mètres suffisent à vous "bousculer" , et arrivé au sommet de votre petite voie, vous aurez la sensation, parfois, d'avoir gravis l'everest !
Le tout sous le regard indifférent des moutons, broutants à vos pieds , les fougères abondantes des lieux .