Adresse
/
Téléphone
 

Brevet des 20 lieues. (30 Juin 2019)

Après toutes ces journées de forte chaleur, ce matin la fraicheur est revenue, vous savez, celle dont on se plaignait il y a quelques semaines !
Départ du préau à 8h00 pour tout le monde, c’est calme, nous savons que les féminines sont absentes puisque nous nous entendons parler. Les groupes A & B prennent le large et nous, la voie verte. Pour ne pas subir tous les arrêts « stop » pour arriver à Valmont, nous quittons celle-ci après la solderie de Colleville. Marquant l’arrêt au panneau, Logan déchausse du pied gauche et cherche à poser le droit au sol, résultat, un culbuto de plus au club, bienvenu parmi nous !
Sortie de Valmont, en direction de Gerponville, nous rejoignons François qui avait pris un peu d’avance. Nous sommes maintenant cinq. A l’unisson, le café sera pris à Granville la Teinturière et pendant la prise du nectar, ce sont Jean Louis et Eliane qui se joignent à nous. Tout le monde repart et nos amis nous laissent au Hanouard, une soirée à terminer. Nous devons traverser Oherville, vous savez, le village dont le maire ne veut pas qu’on le traverse.
La côte de Sommerville et ensuite ce ne sera que du plat, François pense qu’une demie heure de plus sous la couette aurait été plus sympa. C’est toujours ce que l’on pense pendant l’effort et après on oublie. La fin du brevet s’est passée sans aucun souci et nous nous sommes séparés à Colleville.
Un dernier brevet avant le retour de nos féminines au sein du groupe, c’est fini le silence !!!
Didier

P.S.: A l'origine ce circuit devait faire probablement 96 km......car 20 lieues égal  96, 5606 km
 

Sorties du Jeudi 27 juin

Sortie du Jeudi 27 juin, groupe C.
Avec le risque de canicule, nous avons choisi de rouler le matin, à la fraiche et de rencontrer nos collègues des groupes A & B. Le bonheur de retrouver ce matin notre ami Daniel, avec une nouvelle monture qui revient faire ses premiers kilomètres en club. Encore quelques séquelles de son accident mais avec le temps, tout devrait rentrer dans l’ordre.
Joël, Georges, Rémi et moi partons pour faire le tour des deux vallées, une seule côte pour notre nouvel ami, ne pas lui faire peur avec des murs à gravir sans arrêt. Nous monterons par le bois pour rejoindre Bénarville, Michel m’en avait parlé et le bas de cette route a été défoncé par les ruissellements lors des derniers orages. Rémi a gravi sans souci ce petit col et pour le récompenser nous faisons une halte café à Tocqueville. Joël avec sa grande bonté, nous offre le petit noir.
Nous allons jusqu’à Hattenville puis tournons sur la gauche pour rallier Ypreville Biville. Les routes sont calmes, pas ou peu de circulation automobile à l’abri du vent. Après avoir traversé la localité, c’est par la chapelle de Biville que nous allons retrouver la vallée de valmont. Je pensais trouver des pierres et du limon mais cette portion de route descendante était relativement propre. A l’approche de Valmont, des stigmates de coulées de boues n’ont pas encore été nettoyés et en plus une mini tranchée dans la route a été ouverte pour refaire le revêtement si bien signalée que si nous n’avions pas été vigilant, nous y aurions laissé un pneu, une chambre voire même une roue ou deux.
Nous atteindrons Colleville par la voie verte avec quelques traces des dernières pluies, je quitte mes collègues qui reprennent la route normale, la voie cyclable entre Colleville et Fecamp étant embourbée aussi.
Une bonne sortie d’entrainement pour Rémi, il progresse et s’améliore, un futur cyclotouriste.
Didier

Sortie du Groupe A/B
Aujourd'hui rendez-vous était donné à 9 h aux groupes B et C pour raison de la canicule, mais le climat fécampois dans sa clémence, nous a épargné de trop fortes chaleurs pour cette matinée, préfèrent nous fournir un vent soutenu, venu nous rafraîchir au retour. Sortie sans problème, où nous avons le plaisir d'accueillir Daniel pour sa reprise après l'accident dont il a été victime, le forçant à repos quelques semaines. Retour également de Bruno ancien sociétaire de Club, venu tester ces jambes, il s'est révélé redoutable grimpeur. En tout cas balade sympathique entre Vergetot et Notre Dame du Bec, heureusement Tonio était là pour nous indiquer le bon chemin et évoquant, ses souvenirs du denier brevet inter-clubs organisé sur ce parcours. Jean-Jacques en bon capitaine de route, à ramené ce petit peloton à bon port, en faisant plus que sa part dans cette lute contre Éole.
Régis
 
Sorties du Jeudi 23 Juin
 

Jeudi 27juin 2019

Je vous prie de bien vouloir m'excuser , mais jusqu'à notre retour de Charentes je ne publierai plus les résumés des sorties ni les "direct des Charentes Maritimes"et les photos, faute de mauvaises connexions , de la chaleur, de la fatigue qui malgré tout s'accumule (on a plus vingt ans....), et nos retours tardifs au camp de base toujours à cause de la chaleur. Pour tout cela, je demande gentiment à tous ceux qui ont l'habitude de m'envoyer les résumés d'attendre maintenant notre retour . Merci
 

Brevet des murs. GROUPE C 23/6/2019 VIA LES cHARENTES mARITIMES

Brevet des murs.
Nos charentais sont partis et ça se voit, la participation au brevet est moindre que les week-end derniers sauf pour l’Armada.
Nous sommes cinq du groupe C au départ, mais qu’à cela ne tienne, nous ferons les 54 km. La vallée de la Ganzeville n’est plus aussi fraiche que les semaines passées et la montée du bois de Bénarville fait ôter les dernières couches de protection. C’est en vue du château de dame Nicole que nous trouvons sur le bord de la route nos amis Lionel et François L, ils se joignent à nous n’ayant pas vu les rapides passés, certainement trop vite ! La pause café à Fauville, c’est le jour de la fête foraine. La générosité de Notre amie Ghislaine la pousse à régler la note, un grand merci.
Direction Yebleron puis Rouville, une grande ligne droite  avec vent arrière, que du bonheur ! Enfin nous quittons les grands axes routiers et sillonnons à nouveau la campagne. Bernières puis St Maclou. Nous voyons arriver François Lefebvre qui s’est levé un peu tard et vient à notre rencontre. Nous sommes donc parti à cinq et rentrons à huit, c’est la multiplication des pains !
Une chaleur qui arrive, souhaitons que ce soit raisonnable !
Didier
 

Sortie du Jeudi 20 Juin 2019, la forêt de Brotonne et ses secrets.

Un départ du parking de covoiturage, j’ai cru pendant un moment qu’il n’y aurait plus de place, les voitures de membres du club arrivant sans cesse. Merci d’avance de l’intérêt que vous portez à cette sortie. Nous prenons donc la route à 17 cyclos.
Nous allons nous diriger vers cette forêt mais avant, une petite virée par les chaumières cachées de Vatteville la Rue, le soleil fait quelques apparitions bien faibles mais il est présent et s’annonce plus chaud encore cet après midi.
Nous entrons dans le bois, pendant que le loup n’y est pas, je pense que ce n’est pas le jour de trouver le loup, déjà que ma grand-mère le fait chaque fois que je lui demande depuis combien de temps elle n’a pas fait l’amour. Nous arrivons très vite au chemin qui mène à la chapelle St Maur, le temps n’ayant pas détruit l’accès, nous progressons à vélo jusqu’à la chapelle. Votre serviteur, prenant le rôle du prêtre, je n’en ai pas l’habit, fait son homélie. L’exposé fait sur cette chapelle, et je vous invite à y aller, un garde forestier ayant écouté mon exposé en approuve le contenu et y apporte quelques précisions. Il est très content de voir que la réputation de cette chapelle n’est pas que locale mais qu’un groupe de cyclos visite ce lieu caché.
Après cette séance de cyclo-cross nous retrouvons le tarmac et la forêt nous fait découvrir toutes ses couleurs. Il ne faut pas croire qu’une sortie en forêt est plate et les participants à ce périple vous le diront, j’ai entendu souffler Dominique plus d’une fois dans la journée. Les petites routes forestières, il n’y a rien de tel pour faire du vélo. Nous sommes maintenant dans la direction d’Aizier et Vieux Port après une belle descente. Qui dit descente, dit remontée et à 12% s’il vous plait. Je sens que je vais me faire des copines, quand c’est Jacques qui fait ça, il est flageller. Le respect de la fonction me met,  pour l’instant, à l’abri. La visite de la maladrerie et de la chapelle St Thomas en vaut la peine, datant du 12ème siècle, cette léproserie fut mise à jour il y a moins de vingt ans. Pour repartir, il nous reste la fin de cette montée, rassurez vous tout le monde, même en râlant, est arrivé au sommet par le moyen qui lui convenait.
L’heure avance et les visites ont pris du temps, nous faisons un arrêt ravitaillement de campagne, la pause café de Bourneville est supprimée. Si nous voulons être vers midi à la cantine pour ne pas faire l’impasse aussi sur le repas, je pense que certains(es) ne supporteraient pas !!! J’entends déjà quelques boyaux qui roucoulent et je vois des langues sortirent quand la nourriture est évoquée. Après une portion de route départementale, nous retrouvons nos petites voies forestières et La Mailleraye sur Seine pour y faire ripaille, il est midi dix.
En début d’après midi et après un succulent repas, quelques membres nous quittent. Nous longeons la Seine et atteignons Port Jumièges où nous faisons un arrêt pour voir un cadran solaire, un four à chaux, des jardins en espalier où étaient cultivées des plantes tinctoriales. Une petite côte pour bien faire souffler Dominique, il adore faire le cheval. Visite du chêne cuve puis un regard sur la vallée de la Seine avec l’abbaye de Jumièges sous le soleil. A nouveau sur les routes forestières, nous allons retrouver le Pont de Brotonne sans avoir bien sûr fait souffler Dominique une dernière fois en passant par Le Wuy, une montée et Notre Dame de Bliquetuit.
De retour sur l’aire de covoiturage, tout le monde était heureux de cette sortie, un bon bol d’air en forêt, un chevreuil nous ait apparu furtivement, nous n’avons pas rencontré la bête du Gévaudan car nous avions les nôtres, une belle journée avec le soleil ce qui n’était pas garanti. Merci à tous les participants.
Didier
 
 

Sortie Groupe A/B du jeudi 20 Juin 2019

 Encore un faible effectif en ce dernier jeudi, mais là nous connaissons le pourquoi du comment..... Une, quelques habitués en vacances , deux la concurence de la sortie à la journée du groupe C, et aussi les indisponibilités de certains. Conséquences, nous n'étions que 4 au départ: Tonio, Alain, Régis et moi-même accompagnés du fils de Régis. Nous retrouverons toutefois en cours de route l'ami Gilbert le Monsieur Sécurité du Club et c'est ainsi que nous parcourerons le parcours prévu au programme sans problème particulier sinon un léger vent contraire jusqu'à Etretat à l'aller. Le retour bien qu'un peu plus pentu se révèlera presque plus facile.
Michel Grémont
 

Mesnil sous Jumièges : Sortie Armada 16 Juin 2019

 Branle-bas de combat ce matin, tout le monde sort de sa carré en vitesse pour rejoindre le port d’Allouville Bellefosse, l’appareillage est prévu à 8h30 avec la marée. L’équipage est sur le pont, prêt à exécuter les manœuvres et à larguer les amarres mais le Pacha n’est pas encore au poste. Renseignements pris, il a passé beaucoup  de temps dans la salle de bain pour se coiffer.
Nous larguons donc les amarres avec quelques minutes de retard, le but est de rallier le port de Mesnil sous Jumièges  dans les meilleures conditions en évitant bien sûr un coup de tabac et si l’équipage se comporte bien nous aurons double ration de rhum. Nous faisons du cabotage afin de ne pas nous perdre, L’abbaye de St Wandrille bien connue pour sa bière mais nous n’avons pas le temps de faire escale. Cap sur Ste Marguerite sur Duclair pour éviter les grandes voies navigables, nous jetons l’ancre de temps en temps, surtout après une grosse vague. Nous arrivons dans la vallée de la Seine, Yainville puis Jumièges et peu avant d’entrer dans le port du Mesnil, Odile nous signale une voie d’air à son pneu arrière, il faut réagir vite avant qu’elle ne coule ! La réparation effectuée, nous devons maintenant discuter avec la maréchaussée, pas facile quand vous portez un gilet de sauvetage jaune.
Nous arrivons quand même à bon port, faisons connaissance de nos hôtes et prenons place sur la berge. De longues heures d’attente, nous en profitons pour nous restaurer et bien sûr, personne n’a fait de lapin, animal bannit en marine. Enfin, les premiers navires passent, marine nationale et étrangère, voiliers plus beaux les uns que les autres, nous retrouvons nos bateaux écoles, La Belle Poule et l’Etoile, des marins dans les mâts, des marins chantants, la fête est aussi sur les bords de Seine, les bouchons volent.
Il nous faut faire le retour car même si nous sommes dans les journées les plus longues, deux heures de pédalage nous attendent. Après un tour de méandre du fleuve par la route des fruits, une nouvelle voie d’air se déclare chez Jean Félix, pose d’étoupe puis cap direct sur St Wandrille et Allouville.
Une belle journée au bord de l’eau, de beaux navires, une ambiance festive, rares sont les sorties à la journée le dimanche mais celle là, il ne fallait pas la louper, la prochaine Armada sera dans cinq ou six ans.
Didier
 

rANDONNéE DU pAYS DE cAUX à St Valéry en Caux (16/6/2019) Groupe A

Effectif réduit ce matin, pour raison d'Armada, neufs personnes au départ de Fécamp, Geoges et Joel décident de rouler ensemble pour rejoindre Cany. J'intègre le groupe à Bondeville. Nous perdons Marc et Logan avant Cany. Après les avoir attendus en vain en haut Cany Nous nous retrouvons à 6 à l'arrivée de St Valéry En vaux, profitant d'un vent très favorable, nous filons à 40 km de Moyenne entre les 2 cités de la Côte d'Albâtre. Les 6 représentants de Fécamp, Jean-Louis, Jean-Jacques, Jocelyn, Olivier, Vincent et moi-même en profitons pour nous restaurer avant d'affronter le petit parcours. Jean-Jacques préfère opter pour la catégorie Poussin rose. Retour plus difficile car sur cet émirat nucléaire ils ont installé des ventilateurs géants qui nous génère un fort vent contraire. Au niveau de Cany nous retrouvons le Vélo-route avant de nous séparer au niveau de Gerponville.
 

Sortie groupe C, jeudi 13 juin

Les groupes  du matin ont eu la bénédiction des dieux, passerons nous au travers, bonne question ! Pour rejoindre l’ère de décollage de ce brevet, je suis déjà dans l’obligation de faire une halte pour bâcher, continuer ou faire demi -tour, sérieux dilemme quand on a envie de sortir avec les amis du club.
Le retour de Rémy qui grimace à l’énoncé du profil altimétrique de cette sortie, il faut souffrir pour être beau, regardez moi ! (lol). Nous partons par la route de Valmont, la circulation est dense, nous serons plus tranquille dans la vallée de Ganzeville, notre nouvel adepte de la bicyclette, prétexte qu’il a oublié son bidon pour s’échapper au rond point des pompiers, ne pas parler altimètre en sa présence,  c’est le meilleur moyen de le faire fuir. Nous avions le choix entre monter Mandela ou la côte de Tourville, pour les raisons de circulation c’est Tourville qui fût choisi.
Nous faisons une halte devant l’émetteur local et l’animatrice sort, malgré une extinction de voix pour nous expliquer je ne sais quoi puisque le son ne sort pas. Nous avons essayé avec le langage des signes, les messages par pigeons, les nuages de fumée mais rien n’y a fait, que voulait-elle nous dire, mystère ! Nous repartons avant qu’elle ne se fâche et surtout que le froid en mette une deuxième couche.
La progression vers Annouville se fait sous une pluie fine et finalement on bâche. Comme à son habitude, le chef nous a concocté un tracé par des petites routes bien sinueuses et après les pluies des derniers jours les routes sont recouvertes avec de la gravelle et du limon, juste ce qu’il faut pour des crevaisons mais surtout pour un bon nettoyage du vélo en retour. Nous passerons non loin du château de notre reine d’Hattenville et continuerons à tournicoter. Finalement lors des sorties du jeudi, il faut prendre de la laine et des aiguilles pour tricoter une route à l’endroit, une route à l’envers pour faire des cache-nez pour l’hiver.
Nous retrouvons après une belle descente, Valmont, et rentrons par le pays du « chucre » dans lequel je fais escale car la pluie refait son apparition. Un beau brevet, des petites routes comme on les aime, de la bonne humeur malgré ce temps pourri et Marie Pascale qui nous a mis de bonne humeur par ce silence forcé, encore une copine !!!!!
Didier
 

Sortie groupe c jEUDI 13 jUIN OU oCTOBRE???

LES PHOTOS DU JOUR
 
 

Sortie du jeudi 13 Juin 2019 GRoupe A/B

Encore une belle sortie proposée par le VCFC, en ce jeudi matin, suivie par 10 fidèles compagnons de route, qui nous a fait parcourir la magnifique campagne de Terre de Caux. C'est dans une ambiance bon enfant que s'est déroulé ce brevet. Le lin prêt à fleurir, ondulant au grès du vent, nous ouvre la route de Cléville et de Bermonville ou les odeurs des porcheries embaument la campagne. En arrivant à Valmont nous croisons les services de la ville qui dégagent la boue encombrant la route suite à l'orage de la veille. Nous regagnons Fécamp sous un grain subit, quelques blagues et répliques fusant de part et autre afin de bien terminer cette matinée.

Brevet des papillons (10 /6 / 2019)

En ce lundi de Pentecôte tous les groupes à 9hoo devaient partir à la chasse aux papillons. C'était bien évidemment sans compter sur les désastreuses conditions météo qui sévissaient ce matin empêchant ainsi les papillons de papillonner..... Résultat à 9h00 précises le Président, le secrétaire adjoint et le responsable des papillons du groupe C annulaient la chasse.
En guise de compensation  et pour vous amuser regarder l'unique photo en écoutant la petite chanson de Sim, pourquoi pas ?
 

Brevet des Amis Groupe B ( 09/6/2019)

Effectif réduit ce matin sans doute dû au changement d'horaire fixé à 8 heures. Après un pointage express de Didier nous partons tranquillement vers Colleville. Grâce au feu rouge les 2 groupes se rejoignent pour quelques centaines de mêtres, le groupe A prenant son envol dans la côte de Miquetot. C'est à une allure modérée que nous suivront la route de Routes. En descendant vers Hericourt Jean Claude nous entraîne dans la côte du Bois Lambert où nous affrontons une pente à 13 %. Boostés par cette côté très pentue, nous retournons à Fécamp à une allure plus soutenue, après une petite pause devant la Statue de la liberté nous rentrons sans encombres.

Régis Marchand

 

Brevet des amis. Groupe C (09/6/2016)

Ce matin, changement d’horaire pour les groupes A & B, quand je suis arrivé au préau, un nombre conséquent  de cyclo était enfermé « dehors ». Honnêtement, j’ai regardé l’horaire du groupe C et le tracé du brevet, mais loin de moi la pensée du changement d’horaire. Demain c’est  9h00 pour tout le monde, et peut-être serons-nous plus nombreux.
Au programme, quelques mètres de dénivelé, ne faut il pas souffrir pour être beau ? (ou pas !) Sébastien qui a raté le départ de 8h00 fait route avec nous, il va devoir contrôler ses ardeurs, roulant avec l’élite habituellement, il nous a prouvé qu’il savait s’adapter.
Nous irons par la route vers Colleville, j’ai emprunté la voie verte ce matin et les branches, suite au vent de ces derniers jours, tapissent le revêtement. Nous progressons dans ce qu’il reste de forêt pour atteindre Miquetot, sur le plateau tout le monde reste groupé. La descente de Bertheauville, pour une fois dans ce sens, c’est agréable. Nous arrivons à Grainville et c’est la pause, un gros point d’interrogation pour Sébastien, « vous vous arrêtez pour prendre le café ? », le petit noir lui a été offert par le capitaine de route.
Dès le retour en selle, c’est pour gravir une côte, mais nous en avons l’habitude. Le regroupement fait, nous nous dirigeons vers la sortie d’Oherville via la route du château d’Auffay, c’est à ce moment qu’on entend crier derrière que Joël est crevé, demi tour rapide pour revenir sur la position de notre ami, heureusement il n’en est rien c’est juste son pneu avant qui est à plat, pas besoin d’alerter les secours !!! La roue remontée, nous prenons la belle descente à 9%, sur les freins, surtout ne pas se laisser embarquer, c’est pentu. En prenant la direction du Hanouard, Joël se plaint de se faire secouer les sacoches par un pneu qui saute et ne tourne pas rond, vérification faite, le vélo n’en ai pas équipé, donc c’est strictement de son anatomie dont il parlait.
Sébastien est parti pour rentrer tôt suite à ce nouvel arrêt. La montée vers Ourville, pour durcir un peu plus les jambons et regroupement à Ourville. C’est le retour par la vallée de Valmont et même la voie verte de ce côté est légèrement encombrée par de branchages.
Je quitte mes collègues à Colleville, ils prennent la route pour éviter les détritus sur la voie verte. Belle sortie, peu de monde, mais demain sera un autre jour, souhaitons le !!!!
Didier
 

Samedi 08 Juin 2019: Sortie à la journée organisée par Yannick: balade en bord de Seine

A la vue des conditions météorologiques de la journée de Vendredi , de la nuit de Vendredi à Samedi et même encore tôt ce matin , il était bien prévisible qu'il n'y aurait pas beaucoup de volontaires pour se risquer de partir pour la journée. Effectivement à l'heure du rendez-vous nous n'étions que trois (Yannick, Jean Louis B, et moi-même) à oser s'aventurer sur le parcours dessiné par Yannick. Au sujet de ce dernier , c'est toujours regrettable de passer du temps pour mettre sur pied une organisation et d'être si mal récompensé..... mais bon....
Pour nous mettre en jambes, nous partons par Colleville, Valmont et la côte de Riville, avant de piquer sur Ourville puis le Hanouard. A ce moment le vent nous étant favorable , nous décidons de pousser (comme le vent) jusqu'à Yvetot où nous ferons la pause café .
Ce sera ensuite Fréville, Rançon où nous fûmes surpris par une averse qui nous obligea à "bâcher" et à déjeuner sous le préau de St Wandrille.
Le soleil revenu nous remonterons en selle pour rallier Caudebec en Caux ou Rives en Seine si vous préférez, enchaîner par le vélo route qui ressemblait plutôt aujourd'hui à une piste secouée par un tremblement de terre ou plus exactement ravagée par le passage de la tempête Miguel (voir photos); C'est donc à un vrai parcours du combattant en plus vent debout auquel nous nous sommes livrés pour rejoindre tant bien que mal Petitville.
La suite du parcours sera beaucoup plus paisible heureusement avec un vent cette fois de côté. Ainsi nous atteindrons sans coup férir Limpiville et son château pour terminer en douceur par la vallée du Bec.
Même si nous étions que trop peu nombreux, nous avons malgré tout passé une bonne  journée et sommes rentrés très satisfaits.
 
Miguel Grémont dit la tempête
 
 
 

Sortie du 06 Juin groupe C.


En ce jour de commémoration  du débarquement des alliés, les groupes du matin ont fait leur défilé, j’ai même eu le droit à une fanfare quand nos collègues du matin sont passés devant mon domicile. Le groupe se forme petit à petit pour le départ de 14h. Nous partons vers Ganzeville afin de trouver le premier cadeau de notre Général en chef, la montée vers Contremoulins, ascension que tout le monde à fait la fleur au fusil, même notre radio qui est un peu enrouée, dormir sans chaussette n’est pas recommandé et quand il n’y a que les chaussettes !!!!!
Rassemblement au garde à vous au sommet, revue de paquetage et François se joint à nous pour l’inspection. La troupe au complet, en avant marche, plutôt pédalons vers le pays du Général de la division cyclo, surnommé par ses troupes «L’chucrier » car habitant de Colleville, pas « sur Mer » ni « Montgomery » mais juste là où il y avait une sucrerie, en cours de route nous libérons un prisonnier, Jean Claude. Nous passons par Gredolle pour ne pas croiser l’ennemi mais François qui n’a peur de rien et malgré les avertissements de notre chef, part en éclaireur, nous ne le retrouverons qu’au sommet de Riville sain et sauf. Tout le peloton, en ordre de défilé, fonce vers la gare d’Ourville pour s’en emparer. Quelques gouttes de pluie bien espacées font leur apparition, MLN craint le pire car elle n’a pas pris sont gilet pare pluie, s’il le faut nous la mettrons aux abris pour la protéger des bombardements.
Avant de faire route vers Riville, regroupement, et c’est reparti pour le bataillon, nous progressons en file indienne, trois éclaireurs nous ouvrent la route pour détecter les éventuelles embuscades. Entre Riville et Sorquainville, nous plongeons dans la tranchée d’où nous ressortons aussitôt,  ce n’est tout de même pas Verdun !!!!  Ypreville biville puis la porte verte, nous progressons sans avoir de contact avec l’ennemi. Nous restons sur le plateau, il est plus facile de voir au loin ce qui se passe. Bec de Mortagne, encore quelques kilomètres et nous atteindrons la cantine, Evelyne nous a préparé de bons gâteaux pour remonter le moral des troupes.
Tout le monde était content de sa campagne et le capitaine Jeannot nous a rejoint pour faire ravitaillement et pour escorter notre radio pour une autre mission. Ce soir c’est quartier libre, nous saluons notre Evelyne en la remerciant pour son accueil.
Belle mission rondement menée, il y aura ration double pour les troupes. Repos !
Le colonel.

Sortie Groupe A/B : Jeudi 06 Juin 2019

S'i s'était agi pour nous  de débarquer comme l'ont fait nos valeureux ainés le 06 Juin 44, nous aurions été alors bien mals..... Car en effet, nous n'étions que 8 au départ et encore aujourd'hui, Jeannot s'est joint à nous délaissant ainsi sa Radio préférée. Un effectif qui grossira même d'un élément lorsque Gilbert nous retrouva dans la montée vers Epreville.
Pas grand chose à rapporter de cette sortie tranquille qui nous verra passer par Criquebeuf, Yport , Epreville , le Ramboc où là, un silex eut raison du pneu arrière d'Alain, plus aucun souci ne viendra troubler alors le reste de la sortie qui nous verra emprunter ensuite les routes de Sausseuzemare, Ecrainville, la vallée de Misère  plonger sur Etretat où presque puisque nous grimperons juste avant le fameux Bois de Beuriot bien mieux revêtu qu'à une certaine époque. Sur le retour Gérard l'Allobroge nous quittera à Epreville pour rejoindre sa résidence secondaire  Yportaise tandis que Jeannot, l'itinéraire s'y prêtant et passant presque devant sa porte l'imitera pour les mêmes raisons.
Tout schuss ensuite vers Fécamp ou comme souvent le reste du groupe se disloque à l'arrivée au Carrefour Market.
Michel Grémont
 

Balade du Roy d'Yvetot : concentration départementale du 02 Juin 2019. Le V.C.F.C. Y était...

 Nous approchons du 18 Juin et du célèbre appel du Général De Gaulle... Est ce pour rappeler ce fait historique que notre Président hier soir nous lançait lui aussi un appel pour venir le retrouver ce jour à Yvetot afin de participer à la concentration départementale d'Yvetot????????
Je ne le pense pas, mais il avait surement envi de voire les couleurs de son club rouler en nombre sur les routes de la capitale du Pays de Caux. Je ne sais si il a été bien entendu mais il est certain que nous étions nombreux ce matin à prendre la direction du royaume de ce Roy légendaire.
Je ne pourrai pas non plus vous dire à cette heure combien nous étions en tout, mais sans se tromper je dirai à la louche une bonne trentaine. Nous aurons les résultats officiels un peu plus tard car pour l'heure le président en personne assiste ou assistait à la clôture de cette manifestation qui avait lieu en fin d'après-midi.
Pour les groupes A et B, le départ était prévu de l'école Jean Lorrain , quand au groupe C et après réflexion le départ était fixé à Fauville en Caux. Seul le président se rendait à Yvetot pour faire un circuit plus long lui permettant d'attendre l'après-midi où il participait à une cyclo-découverte lui permettant ainsi agréablement de se trouver sur place pour représenter le club la cérémonie des récompenses.
Ce qui fut dit , fut fait  et tous les groupes se retrouvaient presque ensemble au siège du CC Yvetot rue des chouquettes permettant ainsi la prises de quelques photos souvenirs.
Je m'attarderai un peu plus sur la "balade" du groupe C puisque j'avais le privilège de l'accompagner. Dès le départ nous pouvions consatater que notre première danseuse Evelyne avait chaussé ses " ballerines" , non pas pour nous interpréter la danse du cygne, mais bien pour tenter de limiter le feu sous les pieds, mal que notre danseuse a bien du mal à éteindre depuis les beaux jours. Si c'est inhabituel de voir une cyclote chaussée de la sorte, en tous cas cela semble efficace puisque notre première danseuse n'a ressenti aucune douleur. Alors Mesdames les railleuses et messieurs le moqueurs il faudra vous y habituer au moins durant les beaux jours.....
Après avoir atteint le "permanence" en enfilant une succession de petites routes dont j'ai le secret.... nous avions le droit à un accueil digne de ce nom (première fois cette année) et direction Rocquefort toujours pour manger...... (et encore Annie n'était pas là....Je viens de me faire une amie aussi ).Nous y sommes parvenus en suivant l'itinéraire que j'avais prévu , un itinéraire d'ailleurs presque semblable à celui de l'organisation et nous en avons eu la preuve en croisant ou bien même en suivant les flêches (jaunes comme disait Coluche) du parcours. Petit arrêt au passage chez mon ami St Sulpice avec qui nous avons pris la pose photo puis direction normalement Héricourt, ce qui nécessairement voulait dire descendre puis remonter à Rocquefort et là........ "cris et chuchottements"..... Pourquoi affronter la difficulté alors que la facilité nous tend les bras en mettant la flêche à gauche afin d' arriver presque sur le plat au ravito. Là j'avoue , je me suis laissé influencer et j'ai cédé , ce n'est pourtant pas mon habitude, mais surement le fait que "certaines " ont prié assez fort mon ami Sulpice pour qu'il me fasse changer d'avis. Elles ont gagné c'est sur, mais elles ne perdent rien pour attendre....hi ! hi! hi!
Rocquefort en vue pour le ravito et après quelques hésitations nous le trouvons et  là encore c'est un "festin de Roy" ou presque qui nous attend toujours aussi abontant (de plus en plus rare à notre époque et ça mérite bien d'être souligné). Chacun ayant pu manger et boire tout son soul nou pûmes reprendre la route tranquillement pour terminer notre périple qui nous verra passer par  Envronville , St Pierre Lavis où de là on aperçoit le clocher  de Terres de Caux que nous atteindrons à l'issue de 45 km effectués sous un chaud soleil d'été, sans réelles difficultés mais empruntant quand même de nombreuses petites routes sinueuses à faible circulation  qui nécessitent néanmoins une attention permanente et  bien réelle.
Je pense pouvoir dire sans me tromper que tous les participants ont apprécié ces quelques heures de pur bonheur.
Cyclopépère.
 
 

Les résultats

ça y est Didier vient de nous faire parvenir les résultats..... Je vous laisse savourer....
 
Concentration Départementale 2019
40ème Balade du Roy d’Yvetot
J’ai personnellement effectué le 60 km et la cyclo-découverte de 20 km. Le brevet du matin avec un temps encore assez frais empruntait, comme pour Valliquerville de petites routes sinueuses et très agréables. Un petit vent rafraichissait avec bienveillance tous les cyclos, ce ne fut pas le cas pour la cyclo-découverte, il faisait 32°C au passage à Allouville Bellefosse. Une belle journée, une bonne organisation, un fléchage irréprochable et les ravitos du matin et en cours de brevet ne manquaient de rien. Mes compliments au club d’Yvetot !
Voici maintenant les résultats de cette concentration.
Participants : 845
Route : 275
VTT : 570
1er : VCFC avec 33 cyclos
2ème : Le Trait et Normanville avec 21 cyclos
4ème : St Valery en Caux avec 17 cyclos
5ème : AC Pont Audemer avec  15 cyclos
6ème : Pavilly, Luneray, Allouville avec 14 cyclos
9ème : Cany avec 13 cyclos
10ème : Doudeville avec 9 cyclos
11ème : Yerville avec 8 cyclos
12ème : Dieppe avec 7 cyclos
13ème : Goderville avec 5 cyclos
La plus méritante est de Yerville
Le plus méritant n’est autre que notre Cap’tain Gégé du VCFC
Le plus jeune cyclo est de Cany.
La cyclo-découverte a comporté 16 cyclo.
Je tiens à remercier très sincèrement tous les membres du club qui ont participés et qui nous ont permis d’être le premier club à cette concentration.
Didier