Exercices pour travailler l'armement :



Grâce à un grand miroir, faire répéter le geste d'armement, l'archer se regardant de face: la position de son corps (jambes, hanches, épaules, tête) ne doit pas bouger lors de ce geste. Recommencer l'exercice en mettant l'archer parallèle au miroir. Il arme son arc, puis tourne sa tête vers le miroir pour contrôler que ces épaules sont à la bonne hauteur, que sa posture ne s'effondre pas (le corps ne doit pas pencher vers l'arrière et les hanches ne doivent pas être rejetées vers l'avant). TOUS NIVEAUX surtout archers peu expérimentés.




Le même type d'exercice peut être fait avec un ami qui filme le tireur. L'intérêt est de disposer d'un visionnage de qualité juste après l'exécution du geste. L'observateur et l'archer peuvent décortiquer les points à travailler en visionnant la prise d'images, puis recommencer. TOUS NIVEAUX.




Travailler l'alignement du corps et les sensations lors de l'armement : se mettre devant une cible à faible distance (10 m) et viser un petit visuel. Fermer les yeux lors de l'armement en s’imprégnant du ressenti de l'effort au niveau du haut du dos (passage de la traction avec les bras au pré-armement à la tension entre les omoplates pendant l'armement). Ouvrir les yeux et constater de quel côté est parti le viseur. S'il se décale à droite ou à gauche, il y a un problème de rotation des hanches ou du haut du corps. Il faut alors réajuster la position des pieds ou revenir à un test avec miroir si la position est effondrée. S'il se décale vers le bas, renforcer la tenue du bras d'arc avec le moindre effort en essayant de bien sentir que les os doivent se trouver alignés (poignet - radius-cubitus - humérus -clavicule). S'il se décale vers le haut, c'est pas très grave. ARCHER PEU A EXPÉRIMENTÉS.




Travailler à la distance de tir : se régler sur cible ou visuel pour que les flèches groupent aux environs du centre. Repérer, par rapport au décors environnant, ou se trouve la main d'arc avant le départ de la flèche. Utiliser ce repère visuel et non plus le viseur pour régler son tir et veiller à maintenir sa main d'arc en place tout le long de l'armement. ARCHERS EXPÉRIMENTÉS.




Travail du bras de corde à l'armement : se mettre sur visuel ; armer son arc en surveillant la vitesse d'armement. Au début, armement rapide puis ralentissement de plus en plus important à l'approche du clicker ou des repères du visage. Ne pas libérer la flèche et revenir, puis réarmer aussitôt en surveillant de nouveau la vitesse d'exécution, libérer la flèche. Ceci est un exercice de musculation et de maîtrise du rythme de l'armement. ARCHERS EXPÉRIMENTÉS.


ce site a été créé sur www.quomodo.com