La bête du Gévaudan:

La Bête du Gévaudan

Entre 1764 et 1767, la bête du Gévaudan à fait plus de    200 attaques dont 80 au moins ont été mortels  essentiellement sur des enfants de 8 à 16 ans; à noter que des adultes aussi ont étaient attaqués.
 
Pendant trois ans, des meurtres ont été perpétrés dans le Gévaudan, qui correspond à peu près à l’actuelle Lozère, mais également en Ardèche, dans la Haute-Loire et le Cantal.  Ces meurtres sont attribués à un animal mystérieux qui est rapidement baptisé « la bête du Gévaudan ».  La première attaque a lieu au printemps 1764 ; une femme est attaquée près de Langogne, mais ses bœufs mettent en fuite l’animal.  Peu de temps après, le cadavre d’une adolescente de 14 ans est retrouvé. C’est la première victime officielle de la bête.  Mais cette victime est la première d’une longue liste.  Selon les témoins, l’animal responsable de l’agression de la bergère et de l’adolescente n’est pas un loup.  La description qu’en feront tous les témoins est la suivante : « une bête avec une très grosse tête, des flancs rougeâtres, avec une bande noire tout au long du dos, une queue très touffue, des pattes larges munies de grandes griffes. »
Certaines personnes parlent même de ... loup-garou...

Après 3 mois de traque, F.Antoine, tue en septembre 1765, un gros loup dont le corps est empaillé et envoyé à la cour. Mais les meurtres ont continués jusqu'au  19 juin 1767  jour où Jean Chastel tue un nouvel animal. 

A cette époque, on croit en Dieu mais aussi au Diable, aux sorciers et au loup-garou. Ces croyances « païennes » font partie intégrante du catholicisme.  Bien que nous soyons au Siècle des Lumières, l’étude de la faune n’en est qu’à ses balbutiements. 

Aujourd’hui , on sait qu’aucun animal ne peut décapiter un homme. Il y a là une preuve évidente d’une intervention humaine.
Des corps ont été entièrement déshabillés et des têtes n’ont jamais été retrouvées.  Mais dans un tel contexte où l’ignorance se mêle au mysticisme, la décapitation n’apparaît absolument pas étrange venant d’un animal.  Le seul apparemment à avoir eu un doute est F.Antoine qui a fait arrêter les Chastel durant son séjour en Gévaudan.

Il y a en fait deux types de meurtres. Ceux qui ont été commis par un ou des animaux. Ceux qui ont été perpétrés par un pervers sexuel qu’on appelle aujourd’hui serial killer.
Le principal suspect est Jean Chastel qui occupait l’équivalent aujourd’hui du poste de garde forestier.  Il est assez troublant, vous en conviendrez, qu’aucun meurtre n’ait été commis pendant son incarcération en 1765. Par contre, dès qu’il a été relâché, les crimes ont repris. 

Et de plus il a la tué la Bête dans des conditions plutôt étranges:
Quand il a visé l’animal, celui-ci ne s’est pas enfui, bien au contraire, il s’est arrêté et est venu tranquillement s’asseoir devant Chastel.  Pour un monstre sanguinaire, il a fait preuve d’une bien grande docilité.

L’étude des serials killer démontre qu’avant de passer à l’acte, ils tuent en rêve des milliers de personnes. Mais, leurs crimes ne sont jamais à la hauteur de leurs fantasmes. Ils ont donc l’obligation de répéter inlassablement ses meurtres.
Un serial killer ne s’arrête jamais pour cette raison. Quand les meurtres s’interrompent, c’est que le serial killer est en prison ou qu’il est mort.
Pourquoi Chastel s’est-il alors arrêté ?

Qu'est réellement la "Bête du Gévaudan"?

Selon l'autopsie du cadavre de la Bête prouve que cette animal est un hybride entre le chien et le loup.

Conclusion: 
J.Chastel a domestiqué un animal issu d’un accouplement entre un loup et un chien. Il a dressé cet animal à attaquer l’homme.
Il est d’ailleurs fort probable que ses crimes ont commencé bien avant le début de cette histoire. 
Car selon des professionnels :"O n peut parfaitement habituer un loup à attaquer l’homme si on lui donne de la chair humaine".
En fait, il faut sacrifier à l’animal des proies faciles quand il est jeune comme des enfants.
Donc, bien qu’on n’en ait aucune preuve, il est certain que Chastel a enlevé des enfants pour les donner en sacrifice à son animal.
C'était TheFireZéphyr. A bientôt.
ce site a été créé sur www.quomodo.com