Dracula ou Vlad III L'empaleur.

Vlad III L'empaleur

Dracula est le plus célèbre vampire de toute l'histoire littéraire et cinématographique. Un prince roumain, revenu de l'Enfer sous une apparence morbide pour sucer le sang des Hommes et destiné à errer pour l'éternité sur Terre. Ce mythe du mort-vivant, personnage épique par excellence (Dracula ayant en effet combattu les Turcs victorieusement à de très nombreuses reprises), a fait couler beaucoup d'encre. 

En réalité, Dracula existe depuis bien plus longtemps qu'on ne le croit. Depuis le XVe siècle. Il se nommait Vlad III l'Empaleur. 
Mais l'immortalité n'a rien à voir là-dedans.

L'étymologie du non "Dracula" vient du surnom donné à Vlad II, le père de Vlad III. Vlad II était surnommé "Dracul" qui signifié "Dragon" ou "Diable". Surnommé ainsi parce qu'il appartenait à l'Ordre du Dragon (Societas Draconistarium), un ordre fondé par l'empereur Sigismond de Luxembourg en 1408. En Roumain  le suffixe "a" signifie "fils de", donc "Dracula" veut dire "fils de Dracul".

Vlad III l'Empaleur, voïvode valaque (les voïvodes sont les commandants d'une région militaire) est né en 1431. 
Il était surnommé l'empaleur car c'était ainsi qu'il tué ses ennemis...
Mort en décembre 1476 à Bucarest (ou au début de janvier 1477 selon certaines sources), le corps est décapité et la tête est envoyée au sultan, qui la pique sur un pieu, comme preuve de sa mort. La dépouille de l'Empaleur est enterré au monastère de Snagov, sur une île proche de la capitale roumaine. Cependant, des études récentes ont montré que le « tombeau » de Vlad III au monastère de Snagov ne contient que quelques ossements de chevaux, datés du Néolithique, et ne correspondent pas aux vrais restes du prince valaque.

D'après le livre de Radu Florescu et Raymond McNally À la Recherche de Dracula (cliquez ici pour voir la couverture), il y a deux tombes à Snagov. La première à l'entrée de la chapelle, et la seconde au pied de l'autel. On s'accorde généralement à dire que c'est la seconde sépulture qui est censée contenir le corps (bien-sûr décapité) de Vlad Tepes. En 1932, des archéologues ouvrirent la tombe et n'y trouvèrent que quelques ossements mâchonnés. L'autre tombe fut également ouverte. L'équipe archéologique y découvrit alors un squelette d'homme en très mauvais état, privé de sa tête, une épée, une médaille de l'Ordre du Dragon (dont faisait partie son père Vlad II), une couronne, les restes d'une cape violette et une bague de femme, cousue à l'intérieur de ce qui fut autrefois la manche d'une vêtement (tradition de l'amour courtois).
Grâce aux extraordinaires possibilités de la génétique, on s'intéressa de nouveau au corps trouvé dans la chapelle en 1932, pour tenter de l'authentifier en comparant son ADN à celui des descendants de Vlad III encore en vie. 
La nouvelle se répandit alors que le corps ainsi que tous les objets découverts avec lui avaient mystérieusement disparu des réserves du Musée d'Histoire et d'Archéologie de Bucarest. 
Peut-être ont-ils été dérobés ? 
En tout cas, ils restent à ce jour introuvables.
C'était TheFireZéphyr. A bientôt.
ce site a été créé sur www.quomodo.com