L'équipe des Séniors A - Saison 2012-2013

L'équipe A


Entraîneurs : GOLDBERG J.L. / GROSJEAN P.

L'équipe Séniors A saison 2011-2012 termine 8eme du championnat régional de pre-nationale masculine.
 

23 Mars 2013 : SLUC bat LE VAL D’AJOL

SLUC - VAL D’AJOL.................................96-75

SLUC : Martin-Kellie 23, Stasiak 16, Diendere 13, Norguet 12, Gutierrez 12, Myrthe 8, Benoit 6, Jumeaucourt 4, Curti 2

VAL D’AJOL : Dadolle 17, Levain 13, Simon 12, Grosjean 12, Flageollet 10, Fenaux 6, Ringenbach 4, Nurdin 4
 

18 Mars 2013

2013-03-18.jpg

Composition de l'équipe

Joueur Taille
Cayre Antoine 1m92 11
Dadolle Laurent 1m85 7
Fenaux Boris 1m90 13
Flageollet Jules 1m90 5
Grosjean Arthur 1m80 8
Jacquemin Giles 1m92 10
Levain Anthony 1m78 9
Ringenbach Yohann 1m80 6
Scalvinoni Romain 1m86 16
Simon Maxime 1m89 12
 

23 Fevrier 2013 : VANDOEUVRE bat LE VAL D’AJOL

VANDOEUVRE - VAL D’AJOL..................99-73

VANDOEUVRE : Ozkan 30, Oger 23, Riche 19, Miangouila 10, Prevot 10, Escrich 7
VAL D’AJOL : Levain 19, Flageollet 16, Dadolle 11, Ringenbach 10, Fenaux 8, Simon 4, Grosjean 2, Richard 2
 

09 Fevrier 2013 : LE VAL D’AJOL bat HOUDEMONT

HOUDEMONT - LE VAL D’AJOL...........66-83
HOUDEMONT : Martin (25), Heniqui (20), Thalmann (9), Rouiller (5), Colin (3), Koauer (2), Laplace (2)
VAL D’AJOL : Levain (28), Flageollet (16), Dadolle (15), Grosjean (11), Rigenbach (5), Fenaux (4), Simon (2), Jacquemin (1), Richard (1)

02 Fevrier 2013 : Auboué à trois sur le terrain !

VAL-D’AJOL - AUBOUÉ.........................80 - 74
Quart-temps : 22-20, 24-16, 19-15, 15-23

VAL-D’AJOL : Dadolle 17 (1 à 3 pts), Simon 11, Fenaux 11, Flageollet 10, Ringenbach 9, Jacquemin 9, Grosjean 6 (1 à 3), Levain 6, Richard 1. 15 fautes

AUBOUÉ : Thomas 19 (3 à 3 pts), Carcereri 14 (2 à 3), Facci 12, Galassi 8 (2 à 3), Sarr 6, Casarotto 5, Akue 5 (1 à 3), Bochicchio 5. 32 fautes, 5 joueurs sortis

Auboué, largement victorieux à l’aller, a perdu un duel important pour le maintien. Val d’Ajol démarre ce match sans bavure (6-0). La réplique de Facci était du même effet, les visiteurs effaçaient passaient même devant (7-8, 5e). La partie était lancée ; le jeu était vif, inspiré, à l’initiative d’une formation visiteuse ambitieuse mais qui y laissait déjà beaucoup de plumes sous la forme de fautes personnelles (9 contre 1). Le court intermède profitait grandement aux locaux qui trouvaient un début de solution en défense (35-26, 17e). Avec énormément d’application, les Vosgiens continuaient du même pied en perturbant régulièrement Auboué dans ses relations avec les joueurs intérieurs. Les visiteurs perdaient souvent leurs nerfs et concédaient nombre de fautes. De plus, ils étaient contraints
de tirer de loin sans réussite (59-45, 28e). A l’entame du dernier quart-temps, Auboué commença à accuser le coup avec les fautes mais avec un genou à terre, revenait miraculeusement à coups de paniers à 3 points (73-72) ! En terminant avec seulement 3 joueurs sur le terrain, elle s’avoua vaincue par les Ajolais et les arbitres…
 

19 Janvier 2013 : Longwy bat Le Val d’Ajol : 93-82

Longwy confirme
LONGWY - VAL D’AJOL.........................93-82
Quart-temps : 21-14, 32-21, 18-19, 22-28. Salle Bassompierre. Arbitres : Bertrand et Nlend
LONGWY : Boudjelthia 26, J. Ferrai 16, Dessard 11 (3 à 3 pts), Nicoue Beglah 10, Cornale 8 (2 à 3), Swiedziol 8, Kacemi 7 (1 à 3), Toscano 6, S. Ferrai 1. Fautes : 24
VAL D’AJOL : Grosjean 20 (2 à 3), Dadolle 17 (1 à 3), Flageollet 15, Ringenbach 13, Fenaux 8, Simon 5, Levain 4. Fautes : 22

Les locaux scoraient à deux reprises par Boudjelthia et suite à un panier bonifié de Cornale menaient : 7-2 (2e). Mais les Longoviciens, fautifs en défense, permettaient aux Ajolais de rester au contact (7-6), et même de leur permettre de prendre l’avantage pour la première fois de la partie : 7-8, mais rapidement Longwy remettait de l’ordre : 14-8 (5e), puis 16-11 dans la minute suivante. Le Val d’Ajol maladroit en attaque concédait sept points à l’issue du premier quart-temps (21-14). Les visiteurs maintenaient l’écart : 23-16 puis 30-22 à la fin des premières quinze minutes. Boudjelthia et Kacemi sonnaient la charge. Les Vosgiens étaient repoussés, malgré l’activité de Flageollet, à plus de 15 points à la pause : 53-35. A la reprise, le Val d’Ajol appliqué maintenait l’écart : 57-39, mais Longwy accélérait et se détachait sans coup férir : 64-42 (27e). Dadolle, à lui seul, resserrait la marque : de 64-48 à 71-54 (30e). Grosjean, actif coté vosgien, Boudjelthia en réussite coté local, et l’écart restait stable : 83-64 (36e). En fin de partie tendue, les Vosgiens se montraient menaçants mais finalement les locaux gardaient la main.
 

19 Janvier 2013 : Le Val d’Ajol bat Metz : 58-65

METZ - VAL D’AJOL..............................58-65
Mi-temps : 28-31 (6-21, 22-10, 21-21, 9-13). Gymnase de l’Arsenal. Arbitres : Popieul et Bekkaye
METZ : Dionnet 7, Lecaillon, Pivati, Bacari 2 et Santoro 13, puis Goudiaby 6, Krauer, Nicolens 18 et Lopes
VAL D’AJOL : Flageollet 11, Ringenbach 9, Dadolle 26, Grosjean 6 et Fenaux 6 puis Levain, Cayre, Simon 7 et Richard

Privés de Paul Giret, les Messins ont manqué l’occasion, samedi soir, de s’éloigner de la zone rouge en concédant une défaite à domicile face à une solidaire équipe vosgienne du Val d’Ajol, adversaire direct pour le maintien en prénationale en fin de saison. Maladroits à l’image d’un Anthony Pivati qui n’a jamais trouvé la distance derrière l’arc, les Mosellans restent ainsi bloqués à seulement quatre victoires en douze rencontres de championnat. Auteurs d’un début de match quasiment parfait, les Vosgiens, (19-2, 7e) qui possèdent désormais un bilan neutre (6 victoires, 6 défaites), peuvent au contraire voir l’avenir plus sereinement. Et si les partenaires de Lecaillon, cantonné au banc de touche (on se demande pourquoi étant donné la valeur du joueur), étaient parvenus malgré tout à revenir à hauteur et à passer brièvement devant lors du 3e quart-temps, c’est finalement le shooteur Dadolle, auteur de six tirs primés au total qui permettait à son équipe de s’imposer. Metz a brûlé un premier joker avant la réception la semaine prochaine de Sainte-Marguerite, autre candidat au maintien…
 

12 Janvier 2013 : ASPTT Nancy/Tomblaine bat Le Val d’Ajol : 77-74

ASPTT Nancy/Tomblaine bat Le Val d’Ajol : 77-74

Le Val d’Ajol : Flageollet 21, Ringenbach 12, Dadolle 11, Grosjean 9), Simon 7, Levain 6, Fenaux 6, Nurdin 2.

Nancy-Tomblaine : Liote 18, Maire 12, Claveria-Baro 9, Houfaïdi 8, Galin 8, Maslag 7, Colin 6, Maciejewski 4, Favier 3, Rambaut 2.

Le Val d’Ajol. Face à une équipe supérieure sur le papier, le Val d’Ajol ne pouvait faire que momentanément jeu égal et ce n’était déjà pas si mal (10-10, 10e) ! Dans le registre de l’équilibre, les deux protagonistes allaient confirmer la tendance par la suite avec un mimétisme assez impressionnant. De la sorte, le score restait serré et, malgré de nombreuses rotations dans les deux camps, l’intensité restait de mise. Seuls quelques paniers à 3 points réussis côté visiteur permettaient à Nancy-Tomblaine de virer en tête à la pause, mais d’une courte encolure seulement (36-39). Passée la demi-heure de jeu, l’intensité monta en flèche sur le terrain comme dans les esprits. Dès que la formation nancéienne prenait quelques longueurs d’avance, le Val-d’Ajol revenait illico lui contester cet avantage et le score progressait ainsi d’égalité en égalité.. Au jeu des fautes personnelles, les joueurs locaux eurent l’occasion de passer devant à la faveur des lancers francs. Avec une adresse défaillante, les locaux laissaient Nancy-Tomblaine un succès qui pourtant leur tendait les bras!
 

24 Novembre 2012 : Silvange en seconde période

SILVANGE - VAL D’AJOL.......................110-76
Quart-temps : 26-24, 27-24, 27-20, 30-8. Arbitres : Bertrand et Humbert

SILVANGE : Lopes (10), Betouche (6), Jackiewicz (11), Da costa alves (6), Dunikowski (22), Schweitzer (8), Mantilaro (3), Rousseau (22), Heitz (22)

VAL D’AJOL : Flageollet (21), Ringenbach (10), Levain (10), Simon (6), Fenaux (8), Grosjean (21)

La rencontre débute sur un rythme élevé, Dunikowski décidant de faire feu de tout bois, 8 points en 4 minutes, Silvange mène alors 15-8. Profitant d’un passage à vide des locaux, le Val d’Ajol se porte devant au tableau de marque (17-15 à la 6e). 5 paniers primés des locaux leur permettront de boucler le premier acte en tête (26-24). Le second acte débute sur le même rythme, si les spectateurs sont comblés par la succession de paniers, Stelitano bout sur son banc, la défense perméable des bleus n’est pas à son goût et il le fait savoir ses hommes qui regagnent le vestiaire sur la marque de 53 à 48. Toujours avec la même réussite (à l’image de Rousseau 13 points dans cette période), les Mosellans contiennent les visiteurs lors de ce troisième acte. Deux interceptions de Lopes et Rousseau donnent un peu d’air aux Silvangeois, le compteur s’est affolé, le leader menant 80 à 68 alors qu’il reste 10 minutes. Bien que Dunikowski et Heitz aient décidé de transformer la rencontre en concours de tirs à 3 points (4 pour le premier, 6 pour le second pour un total de 13 aux locaux), les Mosellans appliquent avec sérieux les consignes. Sans banc, les visiteurs encaissent 22 points consécutivement sans en inscrire un seul, et repartent avec une défaite dont l’écart final est un peu flatteur pour leur hôte
 

24 Novembre 2012

2012-11-24.jpg
 

24 Novembre 2012 : Le Val-d’Ajol bat SLUC Nancy : 91-86

Le Val-d’Ajol bat SLUC Nancy : 91-86
Le Val-d’Ajol : Dadolle 22, Flageollet 20, Grosjean 19, Ringenbach 14, Simon 5, Jacquemin 4, Cayre 4, Levain 3.
SLUC Nancy : Martin-Kellie 25, Gutierrez 20, Chevénement 12, Rouyer 7, Myrthe 7, Diendelé 5, Jumeaucourt 4, Collignon 4, Réaud 2.

Le Val-d’Ajol. Si les locaux étaient immédiatement en action (4-0, 2’), les premières passes d’armes sérieuses confirmèrent si besoin était que la formation nancéienne, première au classement provisoire, entendait bien arrondir son capital dans les Vosges. Le premier quart-temps laissait tout ce petit monde sur sa faim avec une égalité à 18. La suite était plus studieuse encore car face aux nombreuses rotations visiteuses, Jean-Luc Goldberg, le coach local, veillait à laisser de la taille dans un cinq ajolais largement déficitaire déjà dans le domaine des rebonds. Après un court passage à vide (26-32, 15’), Dadolle et les siens revenaient malgré tout au contact, tout en gaspillant, il est vrai, pas mal de munitions aux lancers francs (9 réussites sur 17 tentées). Face à à l’impressionnante série de paniers à 3 points de Gutierrez, Le Val- d’Ajol compensait par une grosse anticipation dans le jeu et quelques audacieuses prises de risques qui lui permettaient de rester devant à la pause (50-47).

En une minute et quelques contre attaques rondement menées, le SLUC repassait devant pour prendre même quelques libertés au score (53-58), avant de se faire rattraper à la fin du 3e quart-temps. Parti d’une égalité à 68, le dernier acte sentait fort le soufre avec toujours cette féroce volonté ajolaise de suivre ses actions jusqu’au bout face à des joueurs visiblement plus adroits et expérimentés, certes, mais pas toujours maîtres de leurs nerfs puisque freinés par un nombre assez conséquent de fautes personnelles. Là se situait le facteur clé de cette partie, car c’est à la faveur de deux fautes techniques, d’une bonne série de lancers francs, le tout conjugué avec les sorties de joueurs adverses que Le Val-d’Ajol construisit son court mais précieux succès.
 

17 Novembre 2012 : Le Val-d’Ajol perd à ST-MARGUERITE : 62-59

ST-MARGUERITE – VAL-D’AJOL 62-59

(13-12, 14-7, 13-18, 22-22).

Arbitrage : Jacquot et Georgiou.

STE-MARGUERITE : Landy 14 (1 à 3), John 13, N’Diaye 11, Voisard 11, Moses 8, Durain 3 (1 à 3), Harbab 2. 

VAL-D’AJOL : Dadolle 11 (1 à 3), Cayre 10, Flageollet 9, Ringenbach 8, Simon 7, Levain 6, Grosjean 4, Fenaux 2, Jacquemin 2.
 

10 Novembre 2012 : Le Val-d’Ajol bat Vandoeuvre : 84-76

Le Val-d’Ajol bat Vandoeuvre : 84-76

Le Val-d’Ajol : Flageollet 15, Ringenbach 15, Grosjean 14, Levain 12, Dadolle 10, Scalvinoni 6, Jacquemin 4, Simon 4, Cayre 2, Fenaux 2.

Vandoeuvre : Oger 22, Riche 14, Miangouila 14, Escrich 10, Bondo 10, Ozkan 6.

Le Val-d’Ajol. Après un petit retard à l’allumage (0-4, 1’), les Ajolais vont finalement bien rentrer dans la rencontre. Agressifs, ils resserrent la défense et inversent la tendance sous l’impulsion de Ringenbach en infligeant un 10-0 aux visiteurs (10-4, 4’). Vandoeuvre réduit l’écart à trois points mais laisse les Vosgiens faire la course en tête (23-18, 10’). Percutants dans la raquette, les Ajolais poussent les intérieurs adverses à la faute et se donnent de l’air au tableau d’affichage grâce à une défense performante qui empêche les Meurthe-et -Mosellans de marquer pendant près de trois minutes (31-18, 12’). Les visiteurs sont étouffés par la défense tout terrain des locaux. Ils perdent beaucoup de ballon et ne sont pas en réussite. Côté Ajolais, Grosjean à la baguette distribue les passes, alternant le jeu intérieur-extérieur avec Flageollet et Levain pour regagner les vestiaires avec une avance confortable (44-35, 20’).

Après la pause, les visiteurs reviennent avec plus d’envie et comblent leur retard (46-44, 23’). Le Val-d’Ajol laisse passer l’orage et remet les bouchées double en infligeant un 6-0 aux Vandopériens (52-44, 25’). Les visiteurs n’y sont plus et perdent beaucoup trop de ballons pour espérer revenir. Les locaux en profitent et font gonfler l’écart (78-58, 34’) pour gérer la fin d’un match qu’ils auront dominé de bout en bout.
 

27 Octobre 2012 : Haut-du-Lièvre bat Val-d’Ajol : 73-62

Haut-du-Lièvre bat Val-d’Ajol : 73-62

Val-d’Ajol : 
Grosjean 13,  Jacquemin 11, Ringenbach 10, Dadolle 5, Flageollet 11, Levain 6, Simon 2, Cayre 4.

Haut-du-Lièvre : Poirot 12, Carradore 15, Asaou 10, Rachedi 14, Arbogast 4, Benouaddah 8, El Fachane 10.

Nancy. Face à une bonne équipe du Val-d’Ajol les Nancéiens ont livré un match plein. Pourtant en déficit de taille, la vivacité d’Asaou, Carradore ou El Fachane a souvent fait la différence et ils auront toujours été devant au score. Dès l’entame, la puissance de Poirot, qui inscrivait ses trois premières tentatives, permettait de mettre les siens sur de bons rails (17-10, 10'). Le deuxième quart-temps était dans la continuité du premier avec une bonne défense du Haut-du-Lièvre. Asaou réussissait un panier bonifié auquel Levain répondait immédiatement. En fin de période Ringenbach, avec deux paniers, permettait aux Vosgiens de toujours y croire (30-25, 20'). Ils y croyaient d’ailleurs bien à la reprise sous l’impulsion de Dadolle (32-29). S’en suivait un petit coup de fatigue des Nancéiens avec beaucoup de maladresses (50-41, 30’). Le Haut-Dul retrouvait de l’énergie dans le dernier acte avec Rachedi au four et moulin et Arbogast en sentinelle sous les panneaux (65-45, 35’). La différence semblait faite, mais l’entrée de Grosjean dynamisait son équipe. Très actif, il provoquait de nombreuses fautes et la rencontre se terminait sur un concours de lancers francs que les locaux, forts de leur avance, réussissaient à bien gérer.
 

Val d’Ajol bat Houdemont - 20 octobre 2012

Val-d’Ajol bat Houdemont : 81-77

Val-d’Ajol : Ringenbach 25, Dadolle 18, Flageollet 10, Simon 9, Levain 8, Grosjean 5, Cayre 2, Fenaux 2, Nurdin 2.

Houdemont : Heniqui 16, Cericola 15, Martin 14, Larde 14, Thouvenin 7, Marange 6, Debernardy 5.

Le Val-d’Ajol est passé tout près de la défaite, mais grâce au sang-froid d’un Ringenbach décisif en fin de match, ils restent invaincus sur leurs terres. Tout s’est joué dans une dernière minute pleine de rebondissements. Alors qu’ils n’étaient plus menés que d’un point grâce à un panier de Thouvenin, les Houdemontais avaient l’occasion de passer devant. Il ne restait plus que dix secondes de jeu (75-74), Martin partait en contre-attaque mais manquait le plus facile. La tête dans les mains, il venait de manquer l’immanquable et d’offrir la victoire aux Ajolais qui n’avaient plus qu’à convertir les lancers francs.

Dès l’entame de match, Ringenbach avait donné le ton en inscrivant sept des huit premiers points de son équipe (8-1). Côté visiteur, la maladresse était de rigueur. Entre shoots manqués et pertes de balle, ils n’inscrivaient qu’un point en six minutes. (10-1, 6’). La machine ajolaise se déréglait ensuite et Heniqui, de loin, sonnait la révolte. Houdemont remontait son déficit et passait même devant (12-14, 8’). Les locaux intensifiaient leur défense et creusaient l’écart (39-32, 20’). Au retour des vestiaires, les Vosgiens tentaient de conforter leur avance, mais la défense tout terrain d’Houdemont posait quelques soucis aux Ajolais. La réussite changeait de camps. Les visiteurs retrouvaient leur adresse extérieure et prenaient de vitesse la défense adverse pour passer devant (55-57, 30’). Les locaux, maladroits, laissaient Houdemont faire la course devant dans la dernière ligne droite, mais la franchissaient finalement en tête.
 

Auboué refait surface - 13 octobre 2012

AUBOUÉ – VAL D’AJOL 83-65
Halle Pichon.
Arbitres : Mellard et Humbert. Mi-temps : 49-34 (25-21, 24-13, 19-19, 15-12).

AUBOUE : Sarr (17). Karaoglan (14). Linise (11). Facci (10). Gbei (7). Lemoine (7). M. Thomas (6). Carcereri (5). Bénière (4). Akué (2)

VAL D’AJOL : Cayre (18). Dadolle (10). Ringenbach (9). Jacquemin (8). Flageollet (6). Grosjean (5). Levain (4). Fenaux (3). Simon (2)

Auboué démarrait parfaitement par Karaoglan et un tir primé de Linise : 5-0. Mais les Vosgiens revenaient vite au score grâce à Ringenbach et Jacquemin puis Cayre (8-9). Encore invaincus, les Ajolais n’étaient pas venus en victime expiatoire face aux hommes de Philippe Valsesia, soucieux de faire oublier leur cinglant revers de Silvange. Facci et Karaoglan remettaient les locaux en tête (10-9), mais ce quart temps s’avérait indécis. Sarr (7 points), Linise et Karaoglan, 6 chacun, faisaient tout de de même pencher la balance en faveur du CSMA (25-21). Le décrochage des visiteurs s’effectuait au deuxième quart. Auboué, tonique, à l’image d’un remuant Facci (5 points), et de Lemoine (7 points), précieux dans la raquette, prenait le large : + 15 au repos. Le Val d’Ajol venait d’encaisser un terrible 18-1, passant de 33-29 à 41-30 ! Etait-ce l’effondrement pour les partenaires de Grosjean ? Le banc de Goldberg montrait sa solidarité en refaisant surface après la mi-temps. Un quart-temps de parité (19-19) où Cayre et Dadolle avaient répondu à Sarr, Gbei et Karaoglan. Pertes de balles et adresse prise en défaut, le tableau d’affichage n’évoluait guère dans l’ultime période (15-12), où Bénière et Thomas tiraient les meilleures cartouches aubouésiennes, l’écart ayant culminé à 20 points (75-55).
 

Pré Nationale 2012-2013 - Longwy-Rehon chute encore --- 06 Octobre 2012

VAL D’AJOL – LONGWY-REHON.......87 – 74
Quart-temps : 24-23, 18-18, 23-19, 22-14. Arbitrage : Lafrogne et Bodson.

VAL D’AJOL : Dadolle 17 (3 à 3 pts), Grosjean 15 (2 à 3 pts), Ringenbach 15 (1 à 3 pts), Levain 13, Fenaux 11, Flageollet 9, Jacquemin 5, Scalvinoni 2. 22 fautes, 28 lancers sur 41.

LONGWY-REHON : J. Ferrai 20, Boudjelthia 15 (1 à 3 pts), Patassi 13 (1 à 3 pts), Cornale 12 (3 à 3 pts), Flirden 7, Dessard 3 (1 à 3 pts), Swiedziol 2, Toscano 2. 32 fautes, 16 lancers sur 23.

Avec l’avantage de recevoir dans sa salle pour la deuxième fois consécutive, la formation ajolaise entendait bien faire carton plein face à une équipe de longwy-Rehon suffisamment expérimentée à ce niveau pour ne pas se laisser faire. Du reste, les premières minutes confirmèrent la tendance car si Dadolle attaqua fort avec 2 paniers à 3 points, l’adversaire profita largement d’un rebond défensif local inexistant ainsi que des fautes qui l’accompagnaient pour compenser facilement. A l’heure du premier intermède et après deux égalités à 14 et 17, les Ajolais étaient assez heureux de rester devant (24-23) et, de toute évidence, ils allaient devoir surveiller d’un peu plus près Ferrai, le pivot adverse, auteur déjà de 13 points ! Bénéficiant d’une bonne mise en place tactique avec ce pressing incessant exercé sur la majeure partie du terrain, les joueurs de Golberg profitaient régulièrement de quelques ballons volés mais, malgré un pourcentage de réussite assez exceptionnel, ils ne parvenaient pas à prendre les devants (42-41, 20e). Ils encaissaient même un 8-0 immédiatement après la pause mais il en fallait plus pour entamer l’ardeur d’une équipe où l’arrivée de Levain s’avérait juteuse. Les Ajolais revenaient à la force du jarret (52-51) et, si leur conviction faisait plaisir à voir, elle n’empêchait pas Cornale d’enfiler quelques nouveaux paniers à 3 points. Comme bien souvent en pareil cas, la tension montait en flèche à l’occasion du dernier acte où chacun des deux protagonistes était parti sur le même pied d’égalité. Plus truqueurs que joueurs, les visiteurs se trompaient alors de cible car, ce faisant, ils accumulaient les fautes, encaissaient les lancers-francs. Dadolle et les siens finissaient en trombe pour ce qui devait être le plus gros écart de la partie.
 

Pré Nationale 2012-2013 - Metz, des débuts difficiles --- 29 septembre 2012

VAL D’AJOL – METZ BC
81-71

Quart-temps : 17-17, 24-14, 21-25, 19-15.
Arbitrage : Stumpf et Cetin.
*VAL D’AJOL : 
Dadolle 24 (1 à 3 pts), Ringenbach 17 (1 à 3 pts), Flageollet 12, Grosjean 11, Levain 6, Jacquemin 5, Fenaux 4, Cayre 2. 18 fautes, 23 lancers francs sur 35.
*METZ : 
Giret 25 (5 à 3 pts), Santoro 18, Matusiak 10 (1 à 3 pts), Nocoletis 10, Lopes 7, Reb 1. 27 fautes, 7 lancers sur 16.

Val d’Ajolais a parfaitement réussi l’entame de son championnat en repoussant un premier et redoutable adversaire. Metz, puisqu’il s’agit de lui, bien qu’étant nouveau promu à ce niveau, présentait, en effet, une formation renforcée avec des joueurs plus hauts et plus lourds que leurs hôtes vosgiens. Entachée de maladresses et d’hésitations bien compréhensibles en son tout début, la partie ne tarda guère cependant à prendre son rythme de croisière. La défense tout-terrain mise en place par les Ajolais ne s’avérait pas aussi juteuse que prévu car s’ils avaient créé le premier écart au score (11-4, 5e), ils se voyaient rejoints à l’heure du premier entre-acte (17 partout). Dans le même registre mais avec un peu plus de conviction cette fois, les locaux poursuivaient sur leur lancée et, à la faveur d’un taux de réussite revu à la hausse, ils reprenaient un peu plus de liberté au score (29-20, 16e), obligeant le coach visiteur à recourir à un temps-mort. Ce dernier n’eut pas d’effet (41 -31). Meilleur marqueur sur le terrain jusque-là, Giret sembla, un moment, vouloir prendre le match à son compte en inscrivant 8 points consécutifs mais c’était sans danger pour le Val d’Ajol. Car les Vosgiens pousuivaient le pressing défensif et qui commençait à causer des dégâts côté adverse sur le plan physique tout comme dans le décompte des fautes personnelles. A coup de lancers francs, le Val sembla s’envoler au score (58-44, 26e) mais il y avait toujours un Giret et, surtout un Santoro, à la fête au rebond sous le panier vosgien, pour limiter cet écart. A l’heure de jeu, Metz était même carrément revenu sur les talons de son hôte (52-58) mais ce retour sonnait faux en regard des fautes accumulées et du potentiel bien entamé côté mosellan. L’intensité locale, en revanche, était toujours de mise au point qu’elle s’avéra suffisamment dissuasive au fil des minutes.
 

VAL A METZ 81 / 71 - 29 septembre 2012

 

© 2011 Val d'Ajolaise basket - Rue des Oeuvres | Téléphone : 03 29 30 67 51

 
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com