1. Il faut changer la batterie de son iPhone s’il est lent. FAUX. Apple a reconnu en décembre dernier ralentir volontairement les performances des iPhone pour préserver leur batterie. L’entreprise a mis en place un programme d’échange « sans condition » pour 29 € seulement. Mais il n’est pas pour autant nécessaire de se précipiter. D’abord, ne sont concernés que les iPhone vendus entre 2014 et 2017, soit les modèles 6, 6S, SE, 7 et 7Plus. Ensuite, la batterie n’a pas forcément besoin d’être changée. Pour en avoir le cœur net, contactez un technicien Apple qui fera un diagnostic à distance. Enfin, les ralentissements constatés n’ont souvent rien à avoir avec Apple mais sont dus aux développeurs qui proposent des applications toujours plus gourmandes et pas forcément optimisées pour les anciens appareils.

2. Désactiver la localisation, le wifi et le Bluetooth permet d’économiser une grande quantité d’énergie. FAUX. Oui, ces services consomment des ressources, mais pas tant que ça. En mode avion (cela coupe la 3G, le GPS, le wifi et le Bluetooth), on obtient au maximum 30 minutes de rab pour regarder une vidéo en streaming sur un iPhone, d’après des tests menés par le magazine Mac World. De même, fermer toutes les applications n’aura pratiquement aucun effet et cela peut même drainer encore plus la batterie, car il va falloir que chaque application redémarre à zéro lorsque vous l’utiliserez à nouveau. Plus intéressant : jouer sur la luminosité de l’écran. D’après Mac World, réduire la luminosité de l’écran de 100 % à 50 % permet de gagner 3 heures et demie de vidéo ! Et surtout : évitez de consulter l’appareil toutes les deux minutes, ce qui réactive sans arrêt l’écran.

(Photo d’illustration : Fotolia)

3. Il faut vider complètement la batterie avant de la recharger. FAUX. Cette croyance date des anciennes batteries au nickel. Les batteries actuelles au lithium supportent à l’inverse mieux les cycles courts, avec plusieurs recharges dans la journée. Il vaut mieux brancher le téléphone lorsqu’on est à 20 % ou 30 % et le débrancher vers 80 %. Recharger sa batterie à 50 % permet ainsi d’effectuer deux fois plus de « demi-cycles » de recharge plutôt que de descendre à 0 %. La plupart des fabricants considèrent que la capacité de la batterie diminue de 20 % après 300 à 500 cycles complets.

4. Il vaut mieux brancher son téléphone sur un ordinateur pour le recharger. FAUX. C’est le contraire : le port USB d’un ordinateur délivre au maximum 0,9 ampère (A) d’intensité, là où un adaptateur secteur délivre 2 A environ. La recharge est donc deux fois plus rapide avec une prise de courant. De plus, laisser sont téléphone branché sur l’ordinateur provoque une plus grande production de chaleur, donc une diminution de durée de vie de la batterie. Enfin, comme le souligne l’éditeur de solutions de sécurité Kaspersky, le port USB transmet aussi les données de votre téléphone. Même en mode bloqué, un hacker connecté à votre ordinateur pourrait obtenir votre numéro de téléphone et télécharger les contacts enregistrés dans la carte SIM.

(Photo d’illustration : Fotolia)

5. L’autonomie est plus courte quand il fait froid. VRAI. La batterie fonctionne par une réaction chimique qui crée un flux d’électrons entre les électrodes. Or, la vitesse de cette réaction dépend de la température ambiante : plus il fait froid, plus elle est lente. D’autre part, les basses températures entraînent une augmentation de la résistance et donc une diminution de la tension. Lorsque celle-ci descend trop bas, le portable estime alors que la batterie est déchargée et s’éteint ! En hiver, mieux vaut donc ranger son téléphone dans un étui douillet ou dans sa poche. À noter qu’il est possible de « réchauffer » une batterie endormie, à condition que celle-ci soit déjà chargée (il faut qu’elle contienne de l’énergie) et de ne pas dépasser 40 °C à 45 °C.

6. Certaines batteries présentent des risques d’explosion. VRAI. Si l’explosion des batteries des Samsung Galaxy Note 7 a défrayé la chronique en 2016, cela reste tout de même exceptionnel. D’après l’enquête de Samsung, le phénomène était dû… à l’emballage trop étriqué de l’appareil, ce qui a tordu une électrode dans un coin et provoqué un court-circuit. Un autre problème de soudure aurait entraîné le même symptôme. D’autres chercheurs pointent du doigt le design trop fin de certains appareils, ce qui provoque une surchauffe pouvant aller jusqu’à l’explosion. La Bérézina Samsung n’est hélas pas un cas isolé. HP a ainsi rappelé en janvier 50 000 ordinateurs portables dont la batterie présentait « un risque de surchauffe et d’incendie ».

(Photo d’illustration : Edgar Su / Reuters)

7. Il ne faut pas laisser son mobile branché toute la nuit. VRAI et FAUX. Les chargeurs modernes coupent automatiquement le courant dès que la batterie est à 100 %. Il n’y a donc normalement aucun risque à laisser son téléphone branché trop longtemps. Oui, sauf qu’en réalité, le téléphone se décharge lentement par lui-même y compris lorsqu’il n’est pas utilisé. Le chargeur va alors se remettre en route en envoyant du courant chaque fois qu’il détecte une petite décharge, ce qui va entraîner des mini-charges et des mini-coupures en permanence. Au final, une surchauffe inutile pour le téléphone, qui risque d’altérer l’autonomie de la batterie à long terme.

8. On peut remplacer sa batterie de téléphone par une autre plus performante. FAUX. On trouve sur internet des batteries « sans marque » proposant d’augmenter l’autonomie de son smartphone. Malgré leur prix attractif et les promesses de compatibilité affichées, mieux vaut ne pas céder à la tentation. Non seulement certaines ne respectent pas les normes européennes mais elles risquent d’endommager le téléphone. N’achetez que celles recommandées par le fabricant. Idem pour les chargeurs : 90 % des chargeurs Apple vendus sur Amazon sont des contrefaçons et peuvent abîmer l’appareil. Les câbles USB génériques, eux, présentent moins de risque.