Adresse
Téléphone
US IVRY CYCLO
Section cyclisme depuis 1979
 
 
 
 
 
 

COURSE POUR LA PAIX

Bonjour à tous,
C'est vrai qu'on a pas vraiment communiqué sur cette cyclo car tout s'est décidé très rapidement et que notre plan était un peu fou .. avec un départ le samedi matin à 4H30 alors que la télé et la radio annonçaient un samedi noir au niveau de la circulation.
Il fallait la vouloir cette cyclo !!! Mais aucun regret ! Déjà, on a eu l'agréable surprise de constater que tout le monde partait en direction de Nantes et Bordeaux, nous laissant une route parfaitement dégagée. Cela nous a permis d'arriver à l'heure pour le départ sans stress.
Ensuite, nous nous sommes retrouvés sur la ligne de départ juste devant Bernard Hinault, parrain de l'épreuve. Je n'ai pas résisté à l'envie de le saluer car Bernard Hinault ce n'est pas n'importe qui, c'est Bernard Hinault ! Et j'étais pas peu fière de prendre le départ à ses côtés et ... cerise sur la gâteau, d'effectuer toute la course avec lui puisque je me suis retrouvée dans son peloton.
 
Du coup, je profite de ce mail pour vous donner mes impressions sur cette cyclo, une première pour moi car elle était très différente de la Luc Alphan que j'ai courue au terme du stage de Valloire. En effet, cette course était beaucoup plus roulante malgré les nombreuses petites montées qui ont durci le terrain, c'était une course de peloton. J'avais la frite malgré mon réveil matinal et j'ai essayé au maximum de jouer le jeu de la compet'. En effet, nous avons raccroché vers le 30è kilomètre un petit groupe dans lequel se trouvaient 3 filles. J'ai vite compris que ce serait compliqué de passer la ligne devant elles si nous restions groupées. J'ai alors pris la tête du peloton qui semblait s'endormir pour essayer de créer une échappée (je sais, je regarde trop la télé et je suis un peu naïve). J'ai roulé avec toute la force et l'énergie que je possédais espérant creuser un écart avec l'aide de quelques gars qui prenaient les relais. Hélas, le parcours était trop roulant et après une 20è de kilomètres, j'ai vu mon Bernard revenir tranquillement avec le gros du peloton et les 3 filles !!! J'ai décidé de me reposer un peu et je me suis laissée absorber. J'ai roulé bien protégée jusqu'à ce qu'une nouvelle montée se présente et me permette de revenir aux avant-postes, à côté de Bernard. Arrivée en haut de cette butte avec les hommes de tête, je crois à nouveau en ma chance et j'attaque aussitôt la descente. Je manque par 3 fois de partir dans le décor en anticipant mal 3 virages (il va falloir que je travaille ça), tout ça pour voir le peloton revenir sur moi en bas de la descente et toujours ... cette blonde ! Grrr. Enfin, c'est décidé, j'en ai marre, je reste derrière, je la laisse gagner. Mais voilà, à 100 m de l'arrivée une dernière petite bosse et je repasse devant ... plus qu'une cinquantaine de mètres ... je change mes vitesses et commence à accélérer, un gars crie : "allez les filles, il faut finir au sprint !" et c'est alors que je vois débouler ma blonde à toute berzingue qui me coiffe au poteau et me vole la 3è place (dans ma catégorie). Je la salue quand même sur la ligne sans rancune, c'est le jeu de la compétition :-)
Conclusion, je suis assez contente de ma course car je m'y suis amusée, j'ai roulé avec toute mon énergie même quand les crampes menaçaient dans les derniers kilomètres. J'ai aussi pris conscience de mes points faibles : très mauvaise descendeuse et manque de puissance sur le plat. Enfin, au risque de paraitre un peu formel, je tenais à remercier les G1 compris JPC (Anselmo, je confirme c'est pas un G2) avec qui j'ai roulé au mois de juillet, avec le rythme qu'on leur connait car cela aura été une super école et à Eric, bien sûr, avec qui je me suis entrainée en semaine et qui a été un excellent coach.
Je pars ce week-end en vacances jusqu'au 28/08. Je serai donc sûrement de la partie dimanche 30/08.
Bon courage à ceux qui restent et bonnes vacances à ceux qui en profitent encore.
Bien amicalement.
Delphine.

L'ARDECHOISE 2015

Bonsoir,
 
Vendredi 19 juin, départ à 9h40 de Paris, 6h de route, pique nique féculents le midi, du soleil, et hâte d’arriver à Saint Félicien pour retirer les dossards. Julien stress pendant le voyage, n’ayant pas envoyé son certificat médical à temps comme à son habitude, craint d’être recalé en cyclotouriste... Les boules après tant de préparation ! Finalement tout se passe bien, on récupère les dossards, puces chronométriques, et surtout les cadeaux : deux gourdes (dommage je venais d’en acheter, merci Laurent ;-)) et une paire de lunettes de soleil reconnaissable de très loin de par les couleurs Fluo type Ardéchoise que les habitués connaissent.
 
Nous rentrons au gite, perché en haut d’une colline avec des chemins à plus de 10% de pente. On a fait une croix sur la sortie type réveil musculaire la veille de course, et nous nous sommes rabattus vers le Jacuzzi en plein air. On n’a pas regretté. Le gite est super, une bonne adresse pour les prochains participants. Puis, nous faisions la rencontre de deux nanas, Véronique & Davina, l’une IronMan et l’autre débutante, deux personnes très sympathiques, également inscrites à l’Ardéchoise. Je n’en dirai pas plus.
 
Le lendemain, levés 5h, pour rattraper le départ à 7h30.
Coup de pétard et c’est parti.
Première sensation, légère douleur à la cuisse gauche dès les premiers coups de pédales. Je me dis je suis mal et je suis bon pour le 80 kms…Je monte donc les deux premiers cols timidement puis j’oublie. Les bonnes sensations arrivent. Direction parcours La Volcanique ! 
Le troisième col, Le Gerbier de Jonc, nous monte en haut d’un ancien volcan (d’où le nom de la course...chose que je savais point). 
Ravito, remplissage des gourdes, dont une avec de l’ISOSTAR. Erreur Fatale. Ça m’a donné envie de vomir du 120ème km jusqu’à la fin. 
Quatrième col se passe à l’aise. 
Puis j’arrive au pied du col Lavouvesc, et là tout le monde a mal. Le col de trop et le plus raide….S’enchaine ensuite 20 kms de descente où on envoie nos toutes dernières cartouches !
Bref une course géniale, avec de magnifiques paysages, de superbes routes et des descentes de malade. Je me suis régalé.
Pour julien, il a fait son petit bonhomme de chemin. Tout le temps sur la gauche, que ça soit en montée ou en descente. Les participants voulant prendre sa roue l’ont vite regretté. Super résultat pour sa part, le premier groupe ont eu la chance de ne pas l’avoir eu à leurs côtés. Il aurait pu les taquiner.
 
Voilà pour le we ardéchois. Et encore je ne vous ai pas tout raconté.
Les résultats sur 2000 coureurs:
28 eme VETIER JULIEN 05h55’06’’ 00h22’38’ 29.74
193 eme ROBICHE Florent 06h46’20’’ 01h13’53’’ 25.99
J’avais comme objectif le 26 de moyenne. J’échoue à 0,01…Merci ISOSTAR. Ce n’est que partie remise.
Florent

LA LOOK dimanche 24 mai 2015

Président,… Chers Tous..
Permettez moi...
une précision d’importance il y’a erreur dans le classement officiel.. Bernard .. est arrivé roues dans roues avec Super Banban dit le Tout Puissant et moi…
...Et nous n’avons réussi à le rattraper qu’au 125 ème km.. alors que des crampes l’ont contraint à mettre pied à terre…dans l’ascension d’un mur vachard de 300 m @ 14%..
Tssss, Grrrr, ..  Maudits Serpents de traceurs de parcours…bien pire qu’Anselmo ;-)
Pour l’avoir vécu de l’intérieur. à mon petit niveau..Félicitations à nos 2 G1 + alias "pilotes de Rafales"… qui ont accompagné les tous meilleurs et futur vainqueur ( un ancien Pro.. redevenu coursier amateur sponsorisé après 2 ans de suspension suite prise EPO…)  très longtemps.. à des moyennes de 34 et 36 km:h .. sur 150 bornes d’un parcours casse pâtes au possible, avec 40 bornes de remontée face à un vent de nord de près de 20 km/ h...
Enfin, last but not least, comme on dit en suisse flamand...Cathy.. n’a pas démérité .. je le dis avec une respectueuse Chambrette .. elle à fini 295ème et lanterne rouge sur le 95 kms .
Bravo à elle il fallait les faire….
 
PS : Cathy, .. c’est assez incroyable et exceptionnel,  cette faculté hors norme que tu as.. de toujours te faire remarqué.. et venant d’un Fanfaron ascendant Grande Bouche…comme moi .. c’est une forme de compliment.
PS Eric… sommes pas tout à fait d’accord avec toi.. je te cite«  La Look..?  , c’est un parcours super roulant à part une ou 2 petites difficultés.. sic .. 1680 m de D+…en 147 kms..)
Bonne Journée à tous !!!
                                                                                                                                                                                                                                             DAN
 

 
C'est ma premiere cylosportive !
Objectif, voir ce que c'est qu'une cyclosportive et éventuellement prendre la roue de Dan.
Pas serein le samedi, je bombarde de questions mes camarades experimentés.
Moins de conseils qu'un constat: tu vas en chier...
Ah si:
"prend les bonnes roues"
"ca va partir tres vite"
bon ok, assez peu tangibles ces conseils avant la courses.
 
Le matin, levé 6h, pas trop faim après une petite nuit: c'est parti pour l'aventure :-)
Premier prêt sur le velo: je fais des ronds dans la rue devant l'hotel.
Bernard, impassible
Franck deja focus
Julien, un petit sourire en coin.
Cathy flippée
Dan qui n'arrete pas de causer
On glisse doucement vers la ligne de départ.
Bernard fait semblant d'aller pisser pour rejoindre le sas de devant.
Dan, ne fait pas semblant d'aller pisser 15seconds avant le top (je vous jure que c'est vrai)
Feu!
Le paquet s'elance a toute vitesse, je suis devant au niveau de Julien et Franck.
Ca frotte dans les virages, ca va vite dans les faux plats et ca relance tres vite, je suis dans le rouge.
Ca Première bosse, j'appuie et je souffre.
Deuxieme bosse, j'appuie, je souffre, je tiens
troisieme bosse, j'appuie, je souffre, je saute du devant de la course.
Je me retrouve donc dans le deuxieme paquet:le scenario se repete:
Une bosse j'appuie je souffre, une bosse, j'appuie je saute.
3eme paquet...
4eme paquet
Les paquets sont de plus en plus espacés donc je me retrouve seul pendant des périodes plus ou  moins longues: face au vent sur des faux plats, je souffre et je pense à la voiture balaie, car je crois à chaque fois qu'il n'y aura plus de paquets.
Je m'épuise pour rien.
​quand arrive un paquet, je prend tout de suite des relais, sans me rendre compte que je suis deja a bloc.​
Dans un paquet il y a Bernard, que je vois partir des la premiere bosse....même scénario
La situation se redresse quand je vois un paquet arriver avec Dan à sa tête:mon sauveur !
Quel St Bernard, j'arrive a reprendre mes esprits dans ce groupe, dont il a pris la direction car personne ne le dépasse.
Je commence a essayer de prendre ma part de boulot, et je l'entends qui se lamente.
Du coup je lui dit qu'il assure et qu'il voit les choses du mauvais côté: a peine 5 mn plus tard, il commence a mettre son turbo et je lui dit que je ne peux pas suivre,du coup il se refreine.
Dans les 30 dernieres kil on finit pas recoller Bernard tout seul dans la pampa.
On finit en beau Trio Usivry.
Julien Sourire en coin
Bernard Impassible
Franck les yeux rouge
​Dan qui se lamente
Cathy tranquille
Je suis content, j'ai appris plein de choses, car j'ai commis toutes les erreurs
Mais j'ai pu voir une course a la fois de devant et de derriere.
je me suis fait mal (mon cardio sur strava indique une performance d'endurance "EPIQUE")
J'essaierai de faire mieux prochaine fois.
big bisous​
 
                                                                                                                                       ALBAN

velo star DIMANCHE 1 MAI 2015

Bonjour tout le monde,
Deux coureurs ce matin, Julien et moi.
Top Départ à 8h30 au stade de Bondoufle-Evry : Pluie, vent, froid bref que du bonheur !
Les dix premiers km sont neutralisés avec des gens plutôt prudents et d’autres surexcités. Il faut de tout pour faire un monde… Du coup je me retrouve au milieu du peloton avec Julien et on attend patiemment que ça se disperse un peu afin d’avoir un parcours plus fluide.
Ensuite plusieurs paquets se forment avant les premiers raidards, le groupe où j’évolue roule au train et se réduit au fur et à mesure des bosses jusqu’à 10 coureurs à l’arrivée.
Même chose devant moi pour le groupe de Julien.
Malgré les intempéries, de bonnes sensations et sans regrets ! Ah si le déjeuner sous forme de jambon crudités + Chips un peu frugale après 130 km de course. Maintenant c’est nettoyage vélo, les bécanes ont pris chères !
 
Classement sur ~ 500 coureurs :
Julien VETIER : 109ème
Florent ROBICHE : 137ème
 
Les chronos consultables bientôt sur le site de la VELOSTAR.
 
Bon we à tous,
Florent

LA BLE D'OR DIMANCHE 19 AVRIL 2015

DIMANCHE 19 AVRIL: LA BLE D'OR
Salut les Amis, 
quelques lignes pour vous conter "ma Blé d'Or".. 1ère cyclo que j'aborde pour un fois un peu entrainé, sur un terrain qui devait / devrait mieux me convenir que les étapes du tour.. où je n'ai fait que finir.
Résumé express :  pour ceux qui n'ont pas le temps ou n'aime pas ma prose...
à la fois et en même temps… Satisfait.. mais quand même pas mal  frustré .. d'avoir fait .. 120 bornes "quasi tout seul".. sur 157 …Alors que j'avais des jambes pour fairesensiblement mieux…
Je finis 221 ème..en 5H25 sur 295 classés..au moins 308 inscrits . 
 
Pour ceux qui veulent ou qui ont le temps…
Après une courte nuit .. couché minuit et déjà réveillé à 3H45 sic… Je calme mon excitation pour rester au plumard jusque 5H45…. 
Un bon ptit dej, les ultimes vérifs du "paco", des bisous à Mme et aux enfants.. et hop. et ' vla ds mon box, je charge le chameau .. départ de Thiais à 7H10… 
arrivé sur Leves à 8H06.. parmi les premiers…;-) ..(si si c'est possible bande de médisants)  je me faufile entre une 12aines  de camping cars, je me gare au bord de l'étang, et vais chercher mon dossard.. Ce sera le 300 !!!
 
Bonne surprise le "petit Claude" le mari d'Agnès,  des stages du soleil est là… Il m'interpelle et se dit surpris de me voir là .. ??? Il trouve aussi que j'ai bien fondu ;-).. et tout comme Benjamin Lucien.. me dit que c'est une chouette "course", sous entendant que ce n'est  pas une cyclo sportive .mais plutot une super sportive.. limite course... et que ça va partir " super à bloc"…
pis il rajoute aussi qu'il y'a de belles bosses .. D+ donné par l'organisateur de 1435 mètres…avec l'essentiel des difficultés situées et regroupées sur une quarantaine de borne après la  mi-parcours.. au moment où l'on va faire demi tour .. face au vent.. !!!
J'ai aucun point de repèresur ce type de départ ni de course... donc ça m'inquiète sans m'inquiéter et j'me dis que mes séances hamster  rungis me seront bien utiles pour choper des roues….et que notre stage et la sortie chevreuse de jeudi vont m'aider…..à passer les bosses...
 
Je m'habille, je parle à Semnoz ( c'est le nom de mon spad .. bah oui faut parler à son spad ..Non ..? Je  m'échauffe .. Un ptit quart d'heure.. c'était..peut etre, sans doute, ...  pas assez… 
et arrive dans le sas comme recommandé par le gars de l'inscription à 9H50… celui là est déjà bien plein.. un SAS prioritaire pour 100 les 100 premiers dossards.... Dont Thierry Marie .. une multi Championne du monde Master qui à fait 2 fois les JO Le tour de France féminin.. … plus qques autres anciens pro..
 
Départ.. bah ..à la vitesse d'un 400M . alors que je me suis inscrit sur un Marathon.. d'emblée un délicieux faux plat.. pis à peine arrivé sur le plateau bah du zeph pas encore favorable… en tous cas c'est ce que je resens.
Je vous la fait brève .. chui à bloc de chez à bloc.. je rattrape pas grand monde et m'aperçois vite .. que ceux que je rattrape n'ont a priori pas l'air d'etre plus fort que moi et ne seront pas d'un grand secours pour choper un paquet d'attente .. dynamique pour remonter devant.. 
Je m'associe avec 3 triathletes un du coin, qui n'a pas de plaque.. un du Team Lagardere, un de Palaiseau.. plus qques uns qui s'accroche à nos roues…
 
Nous bouclons la première heure avec 37,4 kms si je lis bien mon Garmin.. et n'avons pas réussi à rattraper un seul quidam.. ni un groupe qui va bien .. Si ce n'est une sorte d'hybride de Julien Vetier croisé avec un Yann et un Gilles.. Voyez le genre…;-) avec lequel je réussi façon de parler à faire une dizaine de bornes…dans unegentlemen qui n'en ai pas une…. il est trop fort pour moi et je décroche sur une double coup de cul faux plat montant… Dommage.. nous avions un bon gros groupe en vue … à quand même 300 mètres… Je lui souhaite bonne chance et pense qu'il va recoller… 
Du coup, un peu oxy..  Je lève le pied et décide d'attendre " le vrai faux renfort de l'arrière"…avec lesquels j'étais...Sur les conseil des régionaux on réduit les gaz… et je me déguise en loco d'un train plus tranquille … Jusqu'au minuscule ravito.. qui est un haut de la première double bosse bien séche…
Je m 'arrête pisser… fatale erreur.. Comme dirait Patrick Timsit j'ai fait une connerie .J'ai bu un verre d'eau… Les serpents que j'avais gentiment drivé jusque là .. Eux sont moins cons.. ils continuent… et abordent les 2  descentes ..assez dangereuses qui suivent.. 
Du coup j'attends 2/3 minutes le gruppetto suivant .. et je refait un bout de chemin avec le Tri de Palaiseau.. que je suis tant bien que mal danss les cotes qui commencent à  s'enchainer trop souvent à mon gout …entre 2 déraillement.. Grrr.. Il finit par me décramponner .. je ne veux pas me griller à le reprendre dans les descbtes boueuses et gravillonneuses qui alterner avec les bosseset raidards..
Bref…Je mange mon pain noir…  à la sortie des bosses et autres côtes le vent est bien là .à la fois constant et en rafalesss …
Je passe 100 bornes .. de mémoire en 3H04..la moyenne passe en dessous de 30 km:h..pour la 1ère fois depuis le départ..
Je récupère ou dédouble mes premiers adversaires.. Car oui ça y est fini la camaraderie cyclotouristique.. J'ai la bave et les crocs qui poussent et j'me dis que plus personnes ne me doublera jusqu'à l'arrivée prévu ds 57 bornes…
En fait, c'est la que mes 4000 bornes depuis janvier et mes tours de MIN seul "de nuit" ou en paquet vont m'être utiles .. Bien, qu'apparemment tout seul je suis plusieurs dans ma tête….Je pense à Tchmil, à Hinault dans ses "solitaires", à Marie ses CLM et autres prologues et à son échappée solitaire..de 250 bornes.. Bref .. je rêve et délire en même temps...
 
Et bien du rêve à la réalité...croyez le ou non .. libre à vous .. Je vais récupérer 3 groupes complets accompagnés par les motos sécurité, en plus de quelques attardés intercalés.. 
D'abord une premier bande que je dépose sans m'attendrir ni les regarder.. Non Mais 
Puis à court de flotte je remplis en  30 secondes chrono façon GP de F1 un bidon coupé au Coca  au dernier ravit où je retrouve .. Non sans les chambrer Ah serpents de coquins.. et les maudire ceux là même qui m'avaient "oublié" au 1er ravit.. 
Je redémarre en trombe.. ayant deviné au loin un autre groupe .. idem après un gros effort de plusieurs kms.. Je recolle .. Je traine à peine 30 secondes à l'arrière remonte la 10 aine de gars.. et hop je repars.. 
Ayant aperçu un nouvel isolé .. Je me rapproche.. J' le reconnais avec sa tenue blanche immaculée…C'est  mon triple hybride "Ju Ya Gi" cf point plus haut….  Pas de pitié, chui plus d'humeur.. je lui fait à la Lemond Vs Pantani à Hautacam..
Je continue .. à bloc sans me retourner.. il ne s'accroche pas.. …J'en aperçois un autre lui aussi je le reconnais . j'avais fait un ptit bout de chemin avec lui entre 2 bosses ou il avait éclater son boyau et chuté.. il me semblait fort.. à l'intox je lui dit .. "Viens Champion je te ramène sur les Prochains.". .Je donne tout .. il se cale bien .. trop bien
et du coup chui pris un otage par ma grande gueule .. que j'ouvre à m'en décrocher la mâchoire, me faudrait 2 poumons de plus.. ou ne la nitro façon Fast and Furious, je mets mon iPod à fond pour ne pas lâcher dans la tête et assumer mon coup de bluff.. 
Délivrance à la faveur d'un double rond point et après avoir envoyé tout ce que je pouvais encore nous revenons sur cette dernière dizaine de bougres…cimme dans un final à la TV  à 6 bornes…de l'arrivée.
Mon pote est mieux il en remet une couche .. Je serre les dents.. même si là je commence un peu à coincer.. Nous nous refaisons la belle tous les 2… Hinbault zootemelk 79.. je me dis que je vais lui faire façon sprint chui comme un dingue...dernière descente.. j'ai pris 50 metres c'est bon je vais être le Héros de mon film…
Merde une dernière montée.. Fais Ch.. Putain lmais c'est 'arrivée .. Chiotte elle est en côte Pas Cool .. Le Claude est en train de redescendre vers le gymnase .. il me dit  " _Hé Dan".. le temps que 3 maillots Ekoi Comp noirs et blancs qu'on croyait avoir lâcher y'a 2 bornes  .. me re-dédouble dans les 100 derniers mètres de Grrrrr… Serpents !!!
Ouf chui content jl"ai fait…
 
Pour l'anecdote.. selon le scratch  :
Je fini 221 ème..sur 295 classés.. en 5H25 et 14 sec ( je loupe  l'épi d'argent  pour 2 mn) .. 
il y avait  au moins 308 inscrits .. (c'est le numéro de dossard de Claude .. qui s'est inscrit comme moi le matin même..   Combien de partants réel ché pas…?  .. plus quelques "resquilleurs qui ont fait la course sans dossard… 
Moyenne temps de roulage réel 5H19.. soit 29,4 de moyenne.. pas si mal sur 156,4 kms...
 
Claude lui .. fint 172 ème…en 5H06 et 44 sec ! > Epi d'Or pour les 60 ans et plus  Bravo à lui …!!!
 
Pour info le vainqueur .. est un jeune belge de 26 ans (qui à déjà gagné la Jacques Gouin cette année ) son temps 4H12 à 38,58 de moyenne….devant Julien Laidoun un ancien Pro..
Vous allez rire… C'est un Richet.. Noel de son prénom.. qui gagne le Championnat régional Master .. catégorie 40/49 ans sur le petit parcours de 98 kms.. Pff à peine 100 bornes… 
 
Remarques / Conclusions : Une cyclo très sportive…
Parcours sympa.. bien que je ne puisse pas vous le décrire dans tous les moindres détails… J'ai eu pas mal la tête ds le guidon ;-)
Kféd' accueil, ravitos et plateaux repas sont corrects
Fléchage sécurité aux carrefour.. accompagnements moto Parfait !!!
Cadeaux… Un CD de la chanson du tour d'Eure et Loire.. un magazine VTT.. des prospectus.. et 1 kg de farine super fine de la minoterie Viron de Chartres
..Quel Dommage que je n'ai pas eu quelques potes compétiteurs de l'USI avec moi… avec l'expérience et la vista des coursiers G1.. certains m'auraient sans doute aider à faire mieux notamment en début de course et se seraient bien régaler, de leur côté.
Je finis à 19 minutes de Claude.. pas si mal pour un débutant.. et en analysant quelques segments strava.. par rapport à lui.. chui pas " ridicule"...
Points de progrès :
Pour la look .Il faudra s'échaufferplus longtemps et faire monter le cardio haut
 il faudra se mettre dans le sas plutôt…
Bref, ;-) Il me (nous) reste un mois pour travailler les départs canons…
Faut prévoir d'être en sur régime pendant 50 bornes. aux alentours de 40 et plus pour espérer choper de bonnes roues 
 Rungis me re-voilà !!!
Point incontournable en tous cas pour moi …: qui ai besoin de bcp m'hydrater...
Comment faire pour rester 5 heures sans pisser .? 
Vos remarques, conseils .. sont archi  les bienvenues
 
Merci à celles et ceux qui ont eu l'intérêt et la patience de lire de compte rendu de Course
 
Allez Ivry !!!
@ très plus
 
Dan

LA CYCLO Jacques GOUIN DIMANCHE 1 MARS

Cliquez sur 
http://jacquesgouin.blogspot.fr/
 
Pour la Jacques Gouin
On ne s’était pas inscrit à l’avance. Du coup on arrive tôt pour avoir nos dossards. On se gare dans le parc de Mennecy, royal. On écope quand même du dernier sas de départ. Comme on est malin on arrive à se placer dans l’avant dernier mine de rien. Au milieu d’une joyeuse bande de cyclots et cyclotes de Pantin. Florent la joue prudemment. Avec Franck on tente de se faufiler pour remonter vers l’avant de la course. Pas facile car il y a beaucoup de monde et que cela va tout de suite très vite. Très vite dans le rouge à des allures déraisonnables… Un peu de pluie, beaucoup de vent, des routes de campagne pleines de trous (masqués par les flaques) et de terre. On s’en prend plein la tronche. On est dégueu en moins de deux. La course continue, je perds Franck et me bats avec 5 ou 6 gars comme moi pour remonter sur un gros paquet devant nous. Ce n’est pas le paquet de tête (peut-être le 3ème) mais il nous semble à notre portée devant nous. On va mettre 40 km à rentrer, oscillants entre 50m et 800m derrière en fonction des moments. Notre groupe se renforçait, en nombre mais pas vraiment en force vive, à la faveur des lâchers. Le vent était terrible sur au moins toute la première partie du parcours. Beaucoup de bordures. Bref, je dépense pas mal d’énergie. Le vélo est plein de terre, la chaîne commence à faire du bruit… Sur la deuxième partie de la course, je suis dans le gros paquet et l’allure paraît plus modérée. Heureusement parce que je commence à être cuit. Je gère pour bien prendre les roues. Je suis très concentré car cela frotte. J’échappe de peu à la chute en évitant les corps et vélos des 2 gars qui se vautrent juste devant moi. La course continue avec ses 8 côtes… La dernière c’est Chevanne que l’on connait bien. Je la monte à environ 12km/h et ne parvient pas à prendre la dernière roue au sommet. Je fais les 5 derniers km tout seul en plein vent et carbo. 115km en 3h30 160ème. L’an dernier j’avais fait 242ème .
Franck arrive 20 min après, Florent encore un peu plus tard. Je reçois un coup de téléphone de bad Laurent qui vient aux nouvelles et puis on va se prendre notre repas antillais. Pas très bavards devant nos plateaux et le spectacle de 10 danseuses des Iles remuants au son des percussions. J’en connais qui auraient apprécié. A+
                                                                                                                                                                                                                        Yann