Adresse
Téléphone
US IVRY CYCLO
Section cyclisme depuis 1979

Sortie du dimanchE

Dimanche, au départ de la Cipale (Ivry en fête) à 8h10, direction Voulangis/Guerard.

Vous pouvez consulter les parcours et les cartes détaillées sur openrunner en cliquant sur le nom du parcours.

Parcours court :
USICYCLO C3a - Voulangis - 103km - +610m
https://www.openrunner.com/r/2518703

Parcours long :
USICYCLO C3 - Voulangis via Crecy 123km - +1050m
https://www.openrunner.com/r/2790488

Hors crevaison ou
incident, les retours à Ivry sont prévus entre 12h et 12h45, selon la moyenne et le respect de l'heure de départ.

prévision météo

MarMerJeu
Faibles pluiesFaible bruineCouvert
10.1° C12° C13.7° C
4.7° C5.7° C10.5° C

CR DES SORTIES DU DIMANCHE

Retrouvez les archives des CR >ici<
 
DIMANCHE 5 NOVEMBRE 2017
CR G2
Mes chers compatriotes, 
Ce n’est pas sans une certaine émotion que je rédige ces quelques mots.
3 ans ! 3 ans que j’attends de pouvoir re-rouler avec l’USI. 
Depuis, le niveau a monté, à vélo et à la plume. Je ne me risquerai donc pas à me hisser au niveau des cadors du clavier et de la langue française.
C’est l’esprit préoccupé sur une incertitude de mon pneu arrière que j’arrive à la Mairie en ce bon matin ensoleillé. Mon pneu Véloflex Master 25mm avait percé dimanche dernier sur les vallonnées routes essonniennes. Et comme il est monté sur une jante Campagnolo Ultra c’est toujours une épreuve de force et de temps pour déboîter ce satané pneu. 
Bonjour Erik, " ha, tu as pris ton 3e vélo me dit-il " . En fait non, c’est The vélo, avec un cadre scandium…, c’était top dans les années 90...
Haaa, Samir est là, chic je vais me mettre avec lui ; car n’est-il champion du monde de changement de pneu (entre autres qualités) ?
Sauf que… Monsieur roule avec le G3.  Flûte alors.
Comme je suis ambitieux (ou inconscient) je décide de gambader avec le G2-Didier/Salomé. Oui, ceux qui font 90 bornes le samedi et rebelote le dimanche, à une allure raisonnable. 
Sauf que… au bout de 10 mns de sortie, Arnaud perce. Je décide de l’attendre ainsi que Jean-Pierre B. Frédéric, Gilles C. et un autre comparse dont le prénom m’échappe (sorry).
Haaa mais lààà ça va pas du tout, car c’est le G2+ d’après les compte-rendu hebdomadaires ! Dammed, me voilà piégé !
Je suis donc inquiet.  Sauf que… Arnaud sera peut-être ma chance, car vu l’état de son pneu arrière il y a de bonnes probabilités qu’il perce à nouveau, ce qui fera des pauses pour mes jambes.  Bon, manque de bol, il ne repercera pas.
Et re manque de chance, ce G2+ s’est mis en tête de rattraper le G2 Didier-/Salomé (composé entre autres de notre président bien-aimé-même-que-tout-le-monde-s’arrête-en-plein-milieu-de-la-route-pour-le-saluer, Erik et des affûtées représentantes de la gente féminine). Donc Jean-Pierre prend la tête de notre groupe et en avant Simone !
10 mns + tard  hop hop nous rattrapons nos comparses. J’eus pendant 5 mns l’espoir que ces groupes fusionnés le resteraient jusqu’au bout. Et bien non, car le G2+ a des envies de se frotter au vent (de dos à l’aller, trop fac’ ; de face au retour aïe).  Heureusement pour moi, Arnaud a des petits moments de moins bien.
Une critique ? Que nenni, car son vélo date des années 80 (ça me fait penser à cette chanson de Sardou : https://​www.​youtube.​com/​watch?​v=suEm3aR-​2Es  : à 1’53 on dirait Didier…) : un Peugeot, avec cale-pieds et changement de vitesse sur le tube diagonal. Donc, chapeau Arnaud, de pouvoir rouler dans ces conditions. Quand tu auras une monture de notre temps, tu seras l’homme dans le vent. Toujours est-il qu’en attendant, il est nécessaire de l’attendre un peu, ce qui m’arrange bien ! Arnaud, tu es mon sauveur.
Notre groupe est besogneux et forcément nous n'avons pas le temps de parler, sauf pour les traditionnels « c’est bon » lorsque nous franchissons avec élégance les feux rouges. Ceci dit, Gilles indique qu’il aimerait bien être « droit comme un i comme Frédéric ». Un fantasme inavoué ?  Que nenni, c'est juste que Fred monte les côtes en danseuse le droit bien droit, ignorant avec superbe (et efficacité) les lois de l’aérodynamisme.
J’ai eu loisir de l’observer car m’abritant avec application derrière sa puissance naturelle, j'ai veillé à ne pas casser l’allure en prenant un relais. Ledit vers a fini la sortie tout décoiffé, quasiment proche de l'alexandrin.
Moyenne de l’histoire : 26km/h (ou 27 ? A vos compteurs, Messieurs).
Au plaisir,
vive le vélo,

                                                                                                                    Alexandre 



DIMANCHE 8 OCTOBRE 2017
 CR G2-
Hi guys
Tellement de monde ce matin qu'on aurait plus vite fait de dire qui n'était pas là. (J'ai compté 37..)
Le gp1 démarre, puis le G2 qui va pas très loin puisque Freddy vous a dit, il explose sur le pont. C'est l'occasion de récupérer Jean Marc en retard à la mairie. réparation, nouvelle explosion, forfait de Fred(dy) et cette fois c'est parti.
Direct à fond. Je fais l'élastique, René me ramenant systématiquement. Après Draveil, c'est Gilles C. qui m'emmène à 37 km/h pour combler le trou. C'est super mais on est pas arrivé à Corbeil que je suis déjà HS. Je profite de l'arrêt technique du gros du groupe pour prendre de l'avance et faire la «bosse» de corbeil à mon rythme... À Morsang on est repris je m'accroche à nouveau dans la roue de Gilles mais j'y arrive plus... Je tente encore une fois de prendre les roues quand Michel et René me dépasse mais c'est fini. 
Sauf que cette fois, je suis pas toute seule. Mikaël a aussi tenté de suivre le G2 et c'est donc à 2 que nous rentrons...
Jusqu'à Villeneuve saint Georges, où on croise le G3 qui répare...  
Au final 80km à 24 de moyenne. Et un grand merci au G2.

                                                                                                          Salomé.
 
---------------------------------------------
CR G2
Ce matin nous avons perdu notre plume freddy après une double crevaison, alors je m'y colle pour vous rendre les comptes du G2.
D'autant que ce matin je devais en principe faire le rallye de Tremblay avec des camarades de la FSGT 93, mais decouvrant une plaque d'huile sous ma voiture j'ai change d'avis pour vous rejoindre à Ivry en vélo.
Les problèmes mécaniques s'accumulent, mon dérailleur avant, blessé de la chute avec Didier "chiche", ne passe plus... supposant que Samir serait présent, je viens au rendez vous avec quelques outils...mais le mécano n'est pas là.
Je demande à des mains agiles de médecin d'opérer, mais le bloc opératoire n'étant pas assez éclairé, la plaie s'entrouve et saigne. Et a ce moment là le départ est lancé !
Je décide donc de rentrer chez moi.
Bingo, freddy creve quelques mètres plus loin! Arrêt mécanique. René et le nouveau au super vélo Peugeot vintage (excuse je ne me rappelle pas ton prénom) me prodiguent quelques conseils de réglage et nous allons finalement régler la machine sur le grand plateau une bonne fois pour toute...je ferai toute la sortie sur le grand braquet.
Ce qui m'a permis de battre 45 PR (record personnel) sur strava !
Une fois les ennuis mécaniques réglés, et malheureusement l'abandon de freddy, c'est parti pour Seine Port.
En plus de Salomé et deux autres camarades qui nous quitterons plus tard, nous sommes 11 dans le peloton G2 : Jean pierre, Mathieu, Michel, Olivier, Bernard, Gilles, René, Jean Marc, Laurent, Gilles et moi.
Ça roule fort jusqu'à seine port, toujours au-delà des 30km, c'est bon et ca fait un peu de mal à l'arrière... quelques arrêts permettent les regroupements.
A l'arrêt pipi Mathieu qui a pris des relais de fou se fait "recadrer". Attention ici c'est pas le G1 ni le Min et on ne prend pas exemple sur Dan, nos principes c'est le bon rythme mais régulier.
Dans la côte de seine port, la différence se fait naturellelent et on ne revera plus Salomé et ses compagnons. On espère que vous êtes bien rentrés.
Retour pas la forêt de senart : Grogne dans le peloton.
À l'unanimité, on ne passera plus par là...ral bol du passage gravel, ou cyclocross, à votre convenance, ral bol des joggeurs et des marcheurs du dimanche, ral le bol des VTT... et surtout des crevaisons.
Cette fois ci c'est olivier qui creve.
On répare le temps de se rappeler que c'est a ce meme endroit que michel avait laissé une clavicule il y a quelques années...
Donc ce chemin dans la forêt C'est NIET pour le G2.
On comprends que quelques brochets du G3-G4 y passe de temps en temps, au cas où une ouverture est possible avec une joggueuse, mais nous on veut rouler le dimanche ! Nous on fait du vélo !
La suite du retour se fera sans problème, à vitesse constante jusqu'à Ivry.
Le temps d'échanger avec Jean Marc qui passe une partie de son temps dans les Pyrénées. Un avant goût de notre projet de 2019 qui nous met l'eau à la bouche et nous fait rêver alors que nous arrivons dans la banlieue rouge, choisy-vitry-ivry.

Au compteur à Paris : 88km et une bonne moyenne.

                                                                                                                     Nicolas
 
CR G1
T’étais sur la plaque Nicolas ? Nous aussi !
 
Enorme G1 ce matin. 17 à la mairie
Les Parisiens : Patrick, Gilles, Jonathan, Laurent, Alban, Lionel, Anselmo, Franck
Les gars de Villejuif : Stephan, Amaury, Xavier
Celles et ceux de Choisy : Delphine, Eric
D’Alfortville je crois : Florent
De Vitry : Jean Yves
De t’y es ?: Dan
Y’en avait même un d’Ivry : moi
 
Avec un tel groupe on aurait pu cumuler les galères (crevaisons, difficultés de rythme, chutes, erreurs de parcours), mais non, rien à signaler de ce coté. Le CR va être bref.
Tout s’est parfaitement déroulé. On a fait le parcours bords se Seine et retour par l’Essonne avec la fameuse « plaque ».
Une seule cote, celle de Beauvais. C’est la première du parcours de le J Gouin (si on excepte Mennecy). Sur cette portion d’à peine 1km on a pas vu Alban devant. Pour le reste c’était bien diffèrent. Cela fait 4 CR que je le dis. Je vais bientôt arrêter d’en parler pour ne pas lasser. Mais là, aujourd’hui, il a envoyé du très lourd sur toute la sortie. Bravo à lui. Evidemment il fallait être costaud pour lui disputer sa place et sur des portions plus courtes on a pu prendre quelques relais de folies. Et y en avait quelques uns des furieux prêts à relever ce défis. Cela a donné de belles et longues portions entre 38 et 42km/h. Quelle bande de frappa dingues… Et le plus beau ? Quand on se retourne, derrière, tout le monde est là. Formidable
Du coup je rentre avec une moyenne à 31km/h, une faim de loup, des jambes raides et une belle fatigue générale.
Ce qui me fait classer notre virée du jour dans la catégorie Grosse sortie
Je ne m’attarde pas plus sur le clavier car j’ai aussi le dos fracassé et la position me pèse.
 Juste un mot des nouveaux. Bah les nouveaux, ils sont très très bons.
Attention à ne pas devenir trop bons car vous êtes à l’essai, là. Faites pas les malins
  
Je suis quand même très épaté par le groupe
Bravo aux 17 !
                                                                                   Yann
 
 
CR G3
Beaucoup de monde à la mairie ce matin, bravo à tous
Nous sommes 7 dans notre groupe : Lila, André, Jean L, Hervé, Patrick, Gilbert et Moi.
Jean L reprend après 2 mois d'arrêt velo
Notre capitaine de groupe, André, nous embarque direction Corbeille, d'ailleurs on voudrait bien la recette de son mixage du ptit dej. Car il était tres en forme. 
Bon Anniversaire à Patrick, on ne l'a pas trop entendu aujourd'hui , il s'était couché au petit matin et fut courageux de venir . Les yeux à moitié ouvert , il a tenu le coup.
Crevaison de Gilbert Sur le retour vers Choisy ou nous double le G2 , et arrive Salomé et Mikael qui nous attendent et rentrons ensemble.
Belle sortie de 70 kms
Et bonne semaine à tous
                                                                                                       Josephine
 
 

 
 
DIMANCHE 24 SEPTEMBRE 2017
Petit cr G 3
 Vous auriez pu recevoir ce compte rendu très tôt , effectivement ce matin le G 3 était en ébullition sur l’asphalte !
 Diverses raisons :
 
Samir travaille dans l après midi , il doit rentrer pour une séance de cinéma
Joséphine doit aller gare saint Lazare en début d après midi
Herve est en convalescence du genoux
Lila est en reprise depuis plus d un mois
Patrick est accompagnateur
Gilbert ……………….nous en parlerons plus tard !
Nous décidons donc de partir pour 60 kms pour un retour vers Corbeil
  
Dès le début , la hiérarchie du groupe s opère et elle ne changera pas jusqu’ au retour !
Gilbert en super forme et samir , ne laissent  a personne le soin de prendre les relais ……sauf dans la cote de Corbeil !
 
Retour par la foret de Sénart ou Joséphine me raconte des histoires un peu salace , est-ce des promesses ! vivement l’AG !
Excité je ramènerai ensuite lila dans le 13 eme, le paradis des masseuses ! n est ce pas LILA !
 
Conclusion
60 kms en moins de temps qu’ il faut pour le dire !
 
Pour info GILBERT nous quitte a Vitry pour aller rouler seul car il n’en avait pas assez ! je vous dis ce mec la était en super forme !
 
A dimanche prochain
 
                                                                                                     Patrick
 
 
CR G2
mesdames et messieurs, bonjour,
 
ce matin, suite de la rentrée des classes pour le G2, avec l'accueil de Arnaud (déjà inscrit), et de vincent (en période d'essai).
 
Donc un G2 composé de Salomé, René, Gilles, Philippe S, Arnaud et Vincent . En théorie, je dis bien en théorie on devait récupérer philou 1er à joinville. Seulement voilà, aujourd'hui le pacha a décidé de rouler avec les fast and furious. Donc à Joinville, alors que l'on suivait encore le G1, je l'ai aperçu et surtout entendu, cause que le dab ne chuchotte pas à l'oreille des chevaux, mais hurle dans les oreillettes des cyclos. Bref, scénario classique, le G1 entame sa cavalcade, on le laisse partir, pensant que l'on retrouverait bien notre général en mode vélo stoppeur. Les km défilent, et que nenni, pas de commandator... Houa, se dit on avec admiration, quel bel homme, quel beau sportif. De son côté, Salomé nous abandonne, car son genou lui joue encore des tours.
 
En haut de la côte de Guermantes, montée bon train, toujours pas de qui vous savez... Après la pause vidange obligatoire, nous repartons. Nous suivons un moment une jolie cycliste, dont nous respirons les doux effluves de son parfum. Elle roule bien, elle ferait une bonne recrue féminine pour l'US. Pas le temps de lui proposer, car suite à une nouvelle pause pour nous regrouper elle file cheveux aux vents, parfum ennivrant dans les airs, nous laissant entre mâles avec nos odeurs d'aisselles viriles ...
 
Bon, fin de ma minute d'égarage, la sortie continue. Nous avons fait le deuil de pouvoir escorter le grand président. Tant pis, aujourd'hui il a choisi le camp des capitalistes de la vitesse, des richards du kom (pour les non initiés, KOM = King of the mountain dans le monde Strava. Vous avez le kom, quand sur un segment donné vous avez le meilleur temps de la communauté digitale). Aujourd'hui donc, Philou a laissé son instinct de chasseur l'emporter dans la savane du 77. Il est dans la tribu des prédateurs de la route. Il a laissé ses brochets, préférant se faire une brochette de records. De notre côté tout le monde roule, les nouveaux tiennent plus que bien le rythme et la distance. Lorsque nous lachons Philippe S au détour d'une accélération ou d'un relais un peu poussé, nous l'attendons au prochain stop.
 
Après la côte de Voulangis, nous revenons vers Villeneuve. Comme je le pensais, le G1 a fait le métier, en s'attablant en terrasse, pour un cawa. Bon cette fois c'est sur philou est là. Mais non, il n'est pas là... Je lis la consternation et l'effroi dans les yeux des dieux de la route. Notre mentor n'est pas parmi eux. Pire, ils le pensaient avec nous. Mais où est-il, que fait-il ? L'inquiétude est à son comble. Sur les yeux de tous, on ressent un énorme vague à l'ame. Les visages sont blèmes... Je pense que le moment que notre section est en train de vivre est comparable à ce qui s'est passé un jour à Dallas pour Kennedy... Il n'y a plus de pilote dans l'avion, et aucune poupée gonflable (ou gonflante), pour simuler sa présence. La mort dans l'âme tout le monde part pour retourner chez lui et attendre des nouvelles rassurantes de l'amiral.
 
Retour à la case départ, avec nos 2 nouvelles recrues.
 
Bilan de la sortie :
103 km à 26 km/h de moyenne.
Deux nouveaux de talent. Vincent est un ancien coureur à pieds qui s'est mis au vélo pour cause de dos, hernie discale. Avec notre Delphine nationale, on a vu ce que cela a donné au bout d'un an de vélo... Préparons nous à du lourd, du très très lourd.
Arnaud, c'est un  peit jeune qui ne mise pas sur le matériel (ni vélo ni vêtements). Pour le  vélo, à côté de lui, Nico qui se plaint régulièrement de sa bécane a une bête de course. Côté vêtements, juju pyjaman a du lancer sa ligne de vêtements, car il y a une similitude entre les vêtements d'arnaud et ceux de juju à ses débuts. La comparaison entre eux ne s'arrête pas là, car sur le vélo arnaud m'a IMPRESSIONNE. Avec son vélo des années 80 (pas de cale pieds, vittesse sur le cadre), Arnaud a super bien roulé, et a même failli rattraper le G1 en partant seul à l'assaut, juste après villeneuve... Par contre Arnaud pour la prochaine sortie CASQUE OBLIGATOIRE.
 
Reste la fin, mais qu'est devenu donc Philou ? J'attends avec impatience le CR de Yann Blondin qui nous dévoilera le mysère de cette disparition un dimanche de septembre, quelque part en seine et marne.
 
Message personnel à Anselmo : Vincent va te contacter pour s'inscrire (j'ai mis son mail en copie).
 
Vivementdimanche prochain
 
                                                                                                                     FRED(dy)
 
 
CR G1 :
Pour le G1 y avait foule : Alban, Vincent, Laurent, Anselmo, Franck, Florent, Benjamin, Dan, Jean-Yves, Stéfan et moi
Dès Champigny Anselmo imprime le tempo G1. Derrière ça suit alors c’est parti. Alban en tête dans son « CCCP », les maillots USI à sa suite. A chaque groupe doublé, on entendait « tiens v’la les rouges ». J’en connais un ou deux de chez nous que ça rendait malade. Moi ça m’fait bien marrer du coup. Alban a même d’autres propositions de maillot qu’il présentera à notre réunion du 2/10.
La route est plate et belle, pas de vent. On trace. Le diesel de Jean-Yves chauffe. Il me lâche « j’avais oublié que cela partait si vite ». Arrive Guermantes, on s’arrête. Le président choisit de passer en force. Alban découvre que ses patins frottaient sur sa roue. Réglage et nouveau départ. Effectivement le bonhomme va encore plus vite. Enorme.
Villeneuve le conte, on fonce.
Les lignes droites, les rond points, à fond les ballons.
Tout le monde se régale. Franck passe devant, Laurent, Benjamin et Dan aussi évidemment. Alors qu’on entame le faux plat descendant avant la descente de Tigeaux, on est comme des dingues à 50km/h. C’est à cette vitesse que Franck crève ! Pas de souci pour lui, il a du métier.
Pendant la réparation, Jupiter nous repasse comme un avion sans un regard pour le peuple dans la rue. On ne le reverra plus de la sortie. Auto dégagisme ?
La cote de Voulangis à bon train. Anselmo devant jusqu’au carrefour, moi dans la roue. Florent pas très loin. Les rouleurs s’organisent un gruppetto à leur mesure et arrivent rapidement.
On repart comme des tarés jusqu’à  Villeneuve pour le café en terrasse. C’est Laurent qui régale. On le remercie comme il se doit :  Bravo Laurent, putain t’es en canne !
Après, je sais pas ce qu’on nous a mis dans le café mais ça a été énorme. Déchainés, les gars. Toujours Alban bien sûre, Laurent, Jean-Yves comme un dingue et évidemment Dan le ouf.
Sur Col légien Dan passe deuxième et prend aussi le deuxième meilleur temps de la section (tout temps) sur ce segment ! Qu’est ce que vous dites de ça ?!!
Et puis il y a encore Lognes bien à fond avant de rentrer plus sagement sur Joinville.
32km/h sur les 105km
Je sais que tout le monde a pris un plaisir énorme aujourd’hui
Pourvu que ça dure
                                                                                                                 
                                                                                                                                      Yann
 
 -----------------------------------------------------------------------------
 
DIMANCHE 10 SEPTEMBRE 2017
CR G2-
Hi guys

Pas mal de monde à la mairie. Sur les 5 potentielles recrues rencontrées hier au forum 2 étaient présents. Piro? (j'ai pas bien compris son prénom), un ami de Dan, Stephen (jusqu'à présent à Villejuif mais pas satisfait du rythme qu'il juge  trop lent) qui si il s'est plu avec le G1 ce matin devrait nous rejoindre avec un autre gars de Villejuif (Amaury je crois). Un ami de Nicolas, Olivier, était également présent ce matin pour découvrir la section.

Au programme Chevreuse.
Départ tout ensemble mais pas longtemps, dès le KB, le G1 décide de prendre à droite tandis que le G2 monte la "cote de l’hôpital". Jusqu'à la sortie des pistes d'Orly on est tout ensemble puis des gp se forment.. Dans Champlan le premier gp continue tout droit pour monter Villebon, tandis que le second se débrouille (zone de travaux) pour rejoindre Villejust. Sur le rond point en haut les 2 gps se rejoignent. Les Philippe, Didier et René les laissent partir pour gentiment m'attendre. C'est donc une sortie (dure, pour moi, mais bien sympa, j'espère pour tous) à 5 via le Déluge, le Golf, la Vacheresse, Villiers le Bacle et Vauhallan de 90km (pour moi) avec vent de face à l'aller mais favorable au retour.

Merci à vous 4 de m'avoir attendu.
Vivement le retour de Patrick et Samir que vous puissiez rouler ;)

Grosse bise
A la semaine prochaine ;)
Salomé
                                                       -------------------------------------------
 
CR G2+
on, un complément aux infos de Salomé.
 
En effet, aujourd'hui arrivée de 2 nouveau (pierrot et olivier copain de nico). Alors comme on est un club de gens bien élévés on se dit que l'on va bien les accueillir et montrer notre organisation sans faille. Tout va bien, jusqu'à ce que le G1 se fasse la malle et abandonne notre Dan et son copain pierrot. Nous recueillons avec bienveillance nos 2 orphelins. Direction Rungis et un demi tour. Je sens que DAN est dans son élément. Dès que l'odeur de la morue, de la banane, ou de la cuisse de boeuf effleure son conduit nasal, l'ami rentre en transe. Ses yeux et tout son corps se mettent en ébullition. A côté, le loup de Tex Avery est un débutant de l'émotion sensorielle. Bref nous passons le MIN pour théoriquement aller vers Villejust. Tout se déroule sans accroc, jusqu'à ce que Didier mette une première grouille. Premier déboussolement, nous ne sommes pas sur un sentier connu, alors quelques secondes de confusion dans la ruche. Tout se remet en ordre et puis nouvelle scission. Sans doute suite à une petite accélération, nous nous retrouvons à 6 à l'avant (Gilles, Damien, JP, Nico, Olivier et moi). On s'arrête pour attendre, mais personne en vue. Gilles fait demi tour, et JP prend les choses en main, car le manque de berger tue les troupeau de moutons. Nous continuons et retrouvons une partie des abandonnés en haut de la côte de Villejust. Philou est content, il a mis une mine à son pote Didier. Nous reformons notre groupe de 6 en ajoutant Dan et pierrot à l'effectif. Bon cette fois, c'est décidé, nous montrons aux nouveaux que nous savons rester groupés et organisés. He ben vous me croirez ou non, mais on y est arrivé. Beaux relais et belles montée des recrues. L'USI sait choisir ses engagés sur le marché du vélo. Nous revenons par le chemin habituel, c'est à dire par le MIN. Je vous passe l'état de DAN, lorsque ses pneus touchent l'asphalte de ce terrai miné. Je suis juste inquiet. En effet, comme notre sortie n'a pas été aussi longue que prévue, il embarque dans sa ronde infernale JP, pierrot. LEs gars, n'oubliez pas qu'avant de découvrir l'anneau de belzebuth, il était un garçon équilibré. Et puis, à force de tourner dans cet antre de la nourritue, son cerveau a muté. Tourner sur le MIN, c'est la même chose que de mettre un lion en cage. Au début, quand le lion est dans sa savanne, il est paisible. Il ne pense qu'à dormir, chasser la gazelle, manger, dormir et se reproduire. Quand il est mis en cage, il finit par tourner en rond. Il devient dingue le lion. Et bien voilà les gars, ce qui vous attend si vous suivez DAN dans sa quête de circonvolution minière (pas facile à placer dans une conversation).
 
En résumé, sortie sympa, éclatée façon puzzle, ou touranyante comme "laisse aller c'est une valse", ou mode va et vien façon "dernier tango" à Paris (sans le beurre). J'espère que les nouveaux auront apprécié l'ambiance et le séérieux sportif.
 
A Dimanche prochain pour de nouvelles aventures cyclistes.
 
FRED(dy)
                                                         ------------------------------------
CR G1
« j'aurais été réduit à rien, une âme en peine sur les routes de la vallée de Chevreuse, un boulet pour moi seul, un reste d'humanité ignoré, une licence déchirée éparpillée dans le caniveau. » Ah mon Gilou, tes mots, ton vélo, tes défaillances, quel talent…  
Cramé, deux fois lâché, et donc…  justement, après quelques minutes où l’on ne sait ce qu’il se dit dans sa tête, le Gilles passe en mode Punk et se met à rouler. C’est là que ça dépote.  On n’est plus étonnés, nous autres, de le voir devant sur les 25 derniers km, et certainement 1er rentré. Quand il est cuit, on le sait, c’est un char d’assaut. Plus rien ne l’arrête.
Et que dire de sa machine ? La chaine vibre, saute, se coince, se décoince. Ca craque, ça couine, ça grince, ça barrit même. Oui, ça barrit !!  Et lui l’assure, il a consulté 3 spécialistes ! Mais rien n’y fait. C’est de pire en pire même. Une cacophonie à rendre fou. Ah mon ami… Quel talent !
 
Et puis il y a eu le Benjamin également à la peine sur quelques kilomètres ce matin. Les explications données du bout de lèvre sont plus complexes. Il y a bien les semaines sans vélo mais on comprend qu’il y a plus. Le gars n’y est pas. Ses pensées, son énergie sont ailleurs. Il y a une fêlure quelque part. Pendant un court instant, on sent une forme de fragilité. On est touché. Mais là aussi, ça repart peu après. Le nuage est passé.
 
Je me dis que décidément, sur le vélo, au-delà même des discussions, les compagnons de route ont le temps de se laisser découvrir. Au grès des évènements, des efforts partagés, au fil des sorties, les tempéraments, caractères, valeurs personnelles se donnent à voir, au-delà du vernis superficiel. Et pour moi qui ne suis pas bavard, pour qui une conversation téléphonique relève de l’épreuve par exemple, le vélo c’est le moment privilégié de l’amitié. Voilà aussi, je crois, pourquoi on est là dimanche après dimanche.
Avec Gilles, Benjamin, Anselmo, Vincent, Julien, Jonathan, Alban, les présents du jour, on en a des heures de selle en commun ! J’ai des regrets pour Dan qui était partant et avec qui on aurait davantage forcé entre Auffargis et Cerney. Des regrets aussi pour Laurent qui souffre de la hanche, à moins que ce ne soit de sa légendaire phobie de la Chevreuse.
 
Stefan nous accompagnait pour le première fois. En dépit de sa crampe dans l’une des dernières côtes, le gars roule plutôt bien. J’espère qu’il a apprécié la sortie et qu’il reviendra. Je crois que oui. D’autant que son fils est en 1ere dans mon lycée. J’ai peut-être là un moyen de pression.
 
A bientôt mes amis