C'EST QUOI LE RUGBY ?

Voici quatre citations célèbres qui vous aideront à mieux cerner ce sport.

1 - "Dans une équipe de rugby, il n'y a pas de passagers, il n'y a qu'un équipage". Pierre Villepreux.
Le rugby, un sport d'équipe.

2 - "Le football est un sport de gentlemen pratiqué par des voyous et le rugby est un sport de voyou pratiqué par des gentlemen". Henry Blaha.
Le rugby, un sport qui vous apprend le respect.

3 - "Le rugby, c'est l'histoire d'un ballon avec des copains autour et quand il n'y a plus de ballon, il reste les copains". Jean-Pierre RIves.
Le rugby, un sport avec des valeurs.

4 - "On prend goût aux douleurs que le rugby provoque. Un match qui ne fait pas mal est un match raté". Walter Spanghero.
Le rugby, un sport de combat.




Herve Douillet
 

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le nom masculin rugby vient, selon la légende, du nom propre Rugby, le Collège de Rugby en Angleterre où un jour de novembre 1823, un élève, William WEBB ELLIS, en se saisissant malencontreusement de la balle à la main lors d'une banale partie de football, donna naissance à un nouveau jeu, le rugby.
Il faut attendre 1841 pour l'officialisation de ce sport et 1846 pour voir l'adoption des toutes premières règles manuscrites régissant les balbutiements du rugby.
Aujourd'hui le vainqueur de la Coupe du Mode remporte le trophée WEBB ELLIS, en hommage au créateur de ce sport.
Source : Google/Quid 2001.




Herve Douillet
 

UNE QUESTION A...

Franck MEZERETTE, Ecole de Rugby.

Franck, pourquoi le rugby ? "Je suis venu au rugby grâce à mon fils, Brice, qui en 2009 à intégrer l'USF Rugby. J'ai découvert un état d'esprit que beaucoup de sports doivent nous envier. Après je suis devenu référent U14 et nous avons passé une superbe saison en finissant 2ème au niveau régional avec 2 joueurs sélectionnés en équipe des Pays de la Loire. (...) Je suis revenu au club depuis 2 ans avec une nouvelle équipe jeune et dynamique. On sent un renouveau au sein du club".




Herve Douillet

PORTRAITS (1)

Dans cette rubrique, nous allons essayer de faire mieux connaissance avec les U8 et le monde qui gravite autour d'eux, au sein de l'Ecole de Rugby (EDR) ou du club.
Pour commencer, voici le portrait des deux éducateurs de cette catégorie, Jean-Paul FLOUS et Hervé DOUILLET.

1) JEAN-PAUL. "Voici mon parcours. Je suis né à Fameck (Moselle) d'un père béarnais féru de rugby et d'une mère lorraine. Débarqué à Pau à l'âge de 5 ans, j'ai débuté par faire un essai au rugby à 8 ans à l'ASPTT Pau. Je l'ai quitté à 22 ans pour aller travailler à Paris dans la restauration. Mon frère m'a rejoint sur Paris où ensemble nous avons assisté pratiquement pendant une vingtaine d'années à tous les matchs de l'équipe de France.
Mon père étant trésorier du Comité du Béarn de rugby, je n'ai jamais quitté ce sport en restant en contact avec de nombreux clubs du Béarn où j'ai des amis joueurs ou supporters. Hélas ! mon père est décédé. Pour lui rendre hommage, l'ASPTT a instauré un tournoi qui porte son nom "Tournoi René Flous". De retour à Pau, je me faisais un point d'honneur à aller remettre la coupe des clubs à des jeunes venant de différents endroits du monde du rugby.
Etant à la retraite et domicilié au Lude, je viens apporter mon expérience et mes connaissances aux jeunes rugbymen fléchois."

Mes réponses au questionnaire :
- Film préféré : Le grand bleu.
- Chanteur préféré : Michel Sardou
- Plat préféré : poulet-purée
- Couleur préférée : gris
- Humoriste préféré : Coluche
- Emission de télé préférée : policière
- Ville préférée : Pau
- Livre préféré : policier
- Alcool préférée : aucune
- Sport préféré : rugby, handball, basket.

2) HERVE. "Je suis né le 22 mai 1974 à Mayenne (Mayenne). Sans jamais connaître ni entendre parler de mon père. Je crois ne pas en avoir souffert. Je suis issu d'un milieu modeste. Ma mère, femme de ménage, s'est toujours démené afin que l'on possède l'essentiel. Je l'en remercie. Je suis le benjamin d'une fratrie composée de 2 autres membres.
J'ai eu du mal à trouver ma voie. Par hasard j'ai goûté au commerce, je ne l'ai plus quitté ensuite. J'ai obtenu un BTS en alternance à Brette-les-Pins (72) et le magasin (STOC Les Maillets, un quartier du Mans) m'accueillant à l'époque m'a gardé. J'ai fait carrière principalement dans ce magasin et dans un autre de ce même groupe (Champion puis CarrefourMarket La Pointe, un quartier du Mans également). Puis j'ai décidé de détenir mon propre point de vente, ce qui nous amène à La Flèche. En effet, j'ai exploité pendant 6 ans le Proxi rue de la Boierie. En juillet 2016, devant une baisse de rentabilité, nous avons décidé de vendre. Plusieurs offres d'emplois et donc plusieurs scénarios se présentent alors à nous. Nous avons choisi de rester sur La Flèche (qualité de vie, travail de ma femme, équilibre des enfants,...) et d'accepter la proposition professionnelle du Leclerc de Sablé-sur-Sarthe où je suis aujourd'hui adjoint responsable marée.
J'ai rencontré ma femme, Esthelle, par l'intermédiaire d'un ami. En 2004. Nous entendons parfois qu'il existe forcément sa moitié quelque part. Pour moi, c'est vrai. Nous sommes comme 2 pièces d'un puzzle qui s'imbriquent parfaitement. Sans se parler, je sais ce qu'elle pense. Nous sommes semblables sur plein de points, sur la même longueur d'onde... C'est bizarre même, cette ressemblance, cette corrélation spirituelle... De notre amour est née Valentin (10 et demi, rugbyman à l'USF depuis 5 ans), Camille (9 ans) et Clémentine (5 ans), danseuses. Ces 4 personnes sont ma raison de vivre. Je le dis avec force. Lorsqu'ils sont à mes côtés, je me sens plus fort. Ils me donnent l'envie, la force de me battre pour nos projets. Je me sens investis d'une mission, leur rendre la vie belle et facile. C'est mon premier leitmotiv dans la vie : ma famille".

Pour continuer ce portrait de façon plus ludique, voici mes réponses au jeu des préférences.
- Film préféré : J'aime bien Tom Hanks et particulièrement deux films, "Il faut sauver le soldat Ryan" et "La ligne verte". J'aime énormément Coluche aussi, l'homme, le comique. Dans "Tchao Pantin", il est extraordinaire en pompiste paumé. Il y a un film que j'adore, une satire de notre société portée par 2 comédiens formidables, François Cluzet et Guillaume Depardieu : "Les apprentis".
- Chanteur préféré : Difficile à dire. J'écoute de moins en moins de musique. Jeune, j'écoutais beaucoup de rap (Akhénaton, FF,...). J'aime bien Gainsbourg mais je dirais Alain Souchon. Son best-of 3 CD est mon disque de chevet. J'apprécie aussi Tryo ou Bertignac.
- Couleur préférée : bleu.
- Emission de télé préférée : Je ne suis pas trop télé. Aucune.
- Alcool préférée : Je ne suis pas un grand buveur. Peut-être un blanc moelleux, un Jurançon par exemple.
- Sport préféré : Le rugby évidemment. Même si j'apprécie tous les sports (ou presque) dès qu'il y a une notion de collectif (handball,..). Le foot m'exaspère par l'argent qu'il génère. 
- Ville préférée : Je n'ai pas beaucoup voyagé à l'étranger. Rome ou Florence m'attirent énormément. La Rochelle et la cité de Carcassonne sont jolies. Les bords de la Garonne à Toulouse aussi. D'une façon générale, j'aime bien les villes à la richesse architecturale et historique (la corderie royale de Rochefort,...). La France est belle ! Nous aimons beaucoup le littoral breton, la Bretagne sud, de Quimper à Vannes en passant par Larmor-Plage. Nous avions loué aussi dans la région de Cavaillon, le Vaucluse : il y a plein de petits villages magnifiques. Je voudrais bien découvrir la région à Jean-Paul, Pau, le pays basque,...
- Livre préféré : Là encore difficile de choisir. J'ai lu beaucoup. Moins maintenant. Deux livres quand même. Des récits authentiques. "Le livre de Stella" (une jeune fille de la liste de Schindler) de Stella Müller-Madej. Elle raconte le ghetto de Varsovie. Terrifiant. Et "La Prisonnière" de Malika Oufkir et Michèle Fitoussi. Sur le régime marocain et ses dérives.
- Humoriste préféré : Florence Foresti. Et puis Coluche, bien sûr. Je ne connais pas trop la nouvelle génération.
- Plat préféré : J'ai la chance d'avoir une belle-mère très douée dans ce domaine. Elle a transmit à ma femme ses connaissances. Je suis gâté... Donc pas de plat en particulier, toute la cuisine de ma belle-mère en fait.

Voilà. J'espère que vous connaissez mieux nos deux éducateurs U8. Le prochain rendez-vous de cette rubrique, nous essayerons de faire connaissance avec Antoine, joueur U8.




Herve Douillet
 
gifsmiley_

VOTRE AVIS NOUS INTERESSE (1)

Avez-vous un avis positif ou négatif sur les éducateurs U8 de l'USF Section Rugby ?
  • Positif
  • Négatif
  • Pas d'avis
  • Voter
    Résultats
    Un seul choix possible
     

    L'ARBRE DE NOEL DE L'EDR

    Le mercredi 20 décembre, l'Ecole de Rugby (EDR) de l'USF organisait son 1er Arbre de Noël. Retour sur un évènement festif.


    C'est à l'école de Cré sur Loir que les bénévoles ont donné rendez-vous aux parents et aux enfants de l'école de rugby pour l'Arbre de Noël, une première édition impulsée par Franck MEZERETTE.

    Après un discours de Sylvain, notre hôte, l'ensemble des enfants a accepté l'épreuve des photos, une volonté des organisateurs d'immortaliser ce moment, de profiter de cette occasion pour faire des clichés de l'ensemble des joueurs de  l'EDR, chose difficile tout au long de l'année. Ensuite, en récompense de leurs investissements, les enfants ont eu la surprise de voir apparaître le Père Noël qui leur a remis un cadeau à chacun : un sac à l'effigie du club pour glisser leurs chaussures après l'entraînement ou le plateau. Enfin, toutes les personnes présentes ont pu échanger dans une ambiance familiale et conviviale autour d'un goûter. 

    L'ensemble des bénévoles, satisfaits de leur travail,  heureux de la présence nombreuse des enfants et de leurs parents (et après discussion avec l'habitant de la Laponie, vêtu de son costume traditionnel rouge et blanc), souhaite déjà renouveler l'expérience l'année prochaine. A une condition bien sûr, que les enfants soient sages...!




    Herve Douillet
     

    AGENDA 2018

    En 2018, l'USF Section Rugby ne manque pas de projets, notamment pour son EDR. Explications.

    Cette année, les dirigeants du club de rugby de La Flèche ont décidé de poursuivre un gros objectif : faire labelliser l'EDR. Dans cet optique, la structure finance la formation de 3 de ses éducateurs dont Jean-Paul et Hervé en charge des U8. Dans un seul et unique but : professionnaliser les hommes afin d'offrir aux enfants un enseignement de qualité.
    La formation débouchera sur l'obtention du Brevet Fédéral Développement et Initiation (BF INIT, valable 5 ans). Elle est assurée par Philippe POULAIN, conseiller technique des clubs (CTC) pour le Comité départemental des Pays de Loire. Elle porte sur un volume de formation de 60 heures (mélange de théorie et de pratique sur le terrain) pour acquérir 3 blocs de compétence : 1) Savoir animer en sécurité des situations d'apprentissage, respecter les procédures administratives de base, contribuer à la construction d'un joueur citoyen, assurer la sécurité en compétition. 2) Savoir animer une séance d'entraînement, la faire évoluer, lui donner un sens en fonction d'une intention pédagogique, maintenir un climat d'apprentissage en compétition. 3) Pouvoir évaluer les besoins spécifiques de formation en moins de 6, en moins de 8 et en moins de 10. Concevoir, animer et réguler une séquence d'entraînement pour ces catégories. Accompagner en compétitions ces catégories.
    Deux épreuves de certification viendront valider ce BF INIT. Premièrement, une épreuve pédagogique, soit au sein du club du candidat avec son effectif habituel ; soit par transmission d'un vidéo d'une séance du candidat avec son effectif habituel ; soit par la mise en place d'un plateau de certification avec un effectif inconnu du candidat. Deuxièmement, un accompagnement en compétition : observation des candidats lors de tournois.
    Pour les enfants de la catégorie U8, la formation de leurs deux éducateurs se matérialisera par la présence ponctuelle de Philippe POULAIN lors d'entraînements ou de tournois. Premier acte lors de l'entraînement du 24 janvier prochain.
    Au travail !
    Source : Documents FFR


    Herve Douillet

    RESULTATS SPORTIFS N°2

    9 novembre 2017. 4ème journée du championnat U8 à La Ferté-Bernard. L'USF Section Rugby rencontrait le RCM et l'entente COP-Sablé-sur-Sarthe, Laval n'ayant pas fait le déplacement et le club hôte ne disposant pas d'équipe dans cette catégorie d'âge. Verdict.

    Le premier match, disputé sur un terrain très gras, opposait l'USF au COP-Sablé-sur-Sarthe. Un non match des bleus, laissant les manceaux, en jaune et bleu, jouer à leur guise. Résultat, 6-2 pour Le Mans. Revanche d'il y a quinze jours. Score sans appel. Aucune valeur d'engagement, pas de plaquage, l'absence d'éléments importants dans l'effectif fléchois ne peut pas expliquer à elle seule cette déroute collective.
    D'autant que le match suivant, contre le RCM, allait être l'exact contraire, dans l'attitude pour les bleus. Combattifs, volontaires, appliqués (un nombre de plaquages réussis impressionnants), ils rendirent une copie collectivement et individuellement bien meilleure. Score final 3-3.  Menés 2-0 par les jaunes et oranges, Luka and Co sont revenus à 2-2 avant d'encaisser un nouvel essai. Avec beaucoup d'abnégation, les fléchois réussirent à recoller au score et auraient même pu l'emporter.  Lorsque certaines individualités se mettent au service du collectif, toute l'équipe devient performante, chaque joueur hissant son niveau de jeu. Nous avons vu de bien belles promesses pour l'avenir au cours de ce deuxième match.
    Tout cela sera à confirmer le 27 janvier 2018 sur le terrain du RCM. Comme le dit un des éducateurs fléchois, "nous irons là-bas pour gagner". D'ici là, nous souhaitons de joyeuses fêtes à nos joueurs et à leurs familles.




    Herve Douillet
     

    CA N'A RIEN A VOIR AVEC LE RUGBY !

    Cette rubrique permet de parler d'autre chose que du rugby, un espace pour découvrir quelqu'un, quelque chose, un lieu, une manifestation, passer un coup de gueule... Bref, partager ensemble sur un sujet différent du rugby. Aujourd'hui, le don de sang. Dans une première partie, vous apprendrez quelques généralités sur le don de sang en France et dans une seconde partie, je vous raconte mon expérience personnelle.


    Présentation de l'EFS (Etablissement Français du Sang)

    L'EFS a une mission de service public, à savoir gérer les besoins en produits sanguins de la nation. Pour cela, son fonctionnement repose sur 4 valeurs fondamentales : l'anonymat, le volontariat, le non-profit et enfin le bénévolat.

    L'EFS, créé le 1er janvier 2000 par la loi du 1er juillet 1998, est l'opérateur civile unique de la transfusion sanguine en France. Placé sous la tutelle du ministère de la Santé, il a  pour mission première d'assurer l'autosuffisance de la France en produits sanguins dans des conditions de sécurité et de qualités optimales.

    L'EFS a le monopole du prélèvement de sang, de la préparation des produits sanguins, de la qualification biologiques des dons et de la distribution des produits sanguins.

    Composé d'un siège national et de 15 établissements régionaux, l'Etablissement Français du Sang fournit plus de 1500 établissements de santé (hôpitaux et cliniques) en France Métropolitaine et l'outre-mer. Il est présent sur tout le territoire avec 132 sites fixes et 40 000 collectes mobiles organisées chaque année.

    En 2016, en France, on recensait 1 579 460 donneurs, avec 272 031 nouveaux donneurs cette même année.

    Enfin, le don éthique est régit en France par la loi du 21 juillet 1952 qui interdit de faire commerce de son corps et garantit à tous les malades les mêmes droits.


    Le parcours d'une poche de sang

    Pour donner votre sang, plusieurs paramètres importants doivent être respectés et autorisent ou non votre don. Par exemple, vous devez avoir entre 18 et 70 ans, peser au moins 50 kg, ne pas avoir eu de soins dentaires dans les 24 heures avant la collecte, etc...

    Le sang prélevé n'est jamais transfusé directement à un malade. Il suit un parcours très réglementé, en 4 étapes, qui le conduit en toute sécurité du donneur au receveur.

    1- Le prélèvement : Lors de celui-ci, le candidat au don doit remplir un questionnaire portant sur son état de santé, son mode de vie et ses antécédents. Il est ensuite reçu par un médecin ou un infirmier de l'EFS qui juge son aptitude ou non  au don.

    2- La préparation : La poche prélevée est filtrée (on ôte les globules blancs) puis centrifugée pour séparer les composants (globules rouges, plasma et plaquettes). En effet, on ne transfuge jamais au malade du sang total mais uniquement le composant dont il a besoin.

    3- La qualification biologique du don : Les tubes-échantillons recueillis subissent une batterie de tests biologiques où l'on recherche d'éventuels virus ou bactéries circulant dans le sang. Si les résultats présentent une anomalie, la poche de sang est écartée et le donneur averti.

    4- La distribution: Préparés et qualifiés, les produits sanguins sont distribués. Leurs durées de vies sont courtes : 5 jours pour des plaquettes, 42 jours pour les globules rouges.

    Source : Site de l'EFS


    Mon expérience personnelle

    Le don de sang à La Flèche se déroule salle Printania, de 14h00 à 19h00, la matinée étant consacrée à l'installation d'une impressionnante logistique (matériel médical et informatique, denrées alimentaires,...).

    Lors de votre arrivée, un des nombreux bénévoles vous accueille avec un large sourire. Après un bref échange toujours sympathique, il vous dirige vers un espace d'attente. Les différents temps d'attente présents tout au long de votre don varient bien évidemment suivant l'affluence.

    Ensuite, une personne enregistre votre venue et réalise votre inscription en reliant votre état civil à une multitude de codes barres nécessaires à la traçabilité. Elle vous donne un questionnaire à remplir et, après avoir prit congés de vous avec là encore un vrai sourire, vous invite à rejoindre un second espace d'attente.

    Une fois votre tour venu, vous rencontrez un médecin qui, s'appuyant sur vos réponses précédentes, procède à un entretien médical. Avec des questions pouvant porter sur notre vie intime. Gênant peut-être, en tout cas absolument indispensable pour sécuriser le don. Nous devons dépasser cette intrusion pour ne pas occulter le pourquoi de notre démarche initiale, à savoir sauver des vies. Si le médecin ne détecte pas de contre-indication et valide votre présence, nouveau moment d'attente avant le don proprement dit.

    Une infirmière ou un infirmier vous prend en charge, toujours avec gentillesse et bienveillance. J'insiste sur ce point car c'est primordial, cela aide à dépasser son appréhension. Après avoir prit soin de vous préparer physiquement (recherche de la veine, application d'un désinfectant,...) et mentalement, voici le moment le plus compliqué : la piqûre ! Cela dépend vraiment de la sensibilité de chacun : certains ne ressentent quasiment rien, d'autres supporteront plus difficilement. En plus d'une cinquantaine de dons à ce jour, je n'ai jamais eu aucun souci, la première piqûre a toujours été la bonne. Le don en lui-même dure 10 minutes environ. Après, toujours allongé, quelques petits soins, reprise totale de "ses esprits" si besoin. Le personnel médical est omniprésent pendant cette période de don, à s'enquérir sans cesse de votre état de santé. Vous êtes en totale sécurité.

    Ensuite, c'est la collation, obligatoire avant de partir afin d'aider votre organisme à se remettre le plus rapidement possible de ce don de sang, le carburant indispensable au bon fonctionnement de votre personne. C'est toujours un moment très appréciable. Vous vous retrouvez entre donneurs, avec le personnel médical. C'est un vrai moment d'échange, de convivialité. Votre don s'est bien déroulé, vous avez effectué une bonne action, vous êtes dans un moment d'euphorie, un sentiment de bien être, de positivisme vous envahit.

    L'utilisation de votre sang est totalement sécurisée. S'il ne correspond pas aux normes biologiques, vous recevez chez vous quelques jours après le don un courrier vous expliquant les raisons de la non-exploitation de celui-ci. C'est arrivé une fois à ma femme : elle avait réalisé son prélèvement en début de soirée sans avoir mangé depuis le midi. Il avait été décelé un risque d'anémie et le courrier nous invitait à prendre contact avec notre médecin traitant.

    Lorsque nous le pouvons, nous aimons faire cette démarche solidaire en famille afin de sensibiliser nos 3 enfants à cette cause.

    Si mon récit vous incite à tenter l'expérience, le prochain don de sang à La Flèche est programmé le lundi 18 décembre prochain.


    J'espère vous avoir à la fois correctement informer et sensibiliser au don de sang. Les besoins sont quotidiens et importants. N'hésitez pas à franchir le pas : le don de sang, le don de soi pour sauver des vies.





    Herve Douillet
     

    TROIS DE NOS U8 : NATHANAËL, YANNIS et ANTONIN

    3 DE NOS U8.JPG

    L'ACTUALITE DU RUGBY

    L'objectif que je veux poursuivre grâce à cette page U8 est aussi de nourrir notre culture rugbystique en abordant, dans des articles de fond, tous les sujets en lien avec le rugby, à tous les niveaux, local, départemental, régional, national voire international.
    Aujourd'hui, l'Equipe de France. Et son changement d'entraîneur. Retour sur une première.

    Le 27 décembre dernier, Bernard LAPORTE, président de la Fédération Française de Rugby (FFR), a annoncé l'éviction de Guy NOVES et son remplacement par Jacques BRUNEL. C'est la 1ère fois qu'un sélectionneur ne va pas au bout de son mandat.  Un particularisme pourtant important de notre sport (forme de résistance à la dictature du résultat), issu de sa culture, de ses valeurs.

    Bilan catastrophique de Guy NOVES.
    Guy NOVES est arrivé à la tête de l'Equipe de France en janvier 2016 à la place de Philippe SAINT-ANDRE. Avec un gros crédit (coach le plus titré en club) et de belles promesses (projet de jeu à vocation offensive) liés à son exceptionnelle carrière au sein du Stade Toulousain. Le XV de France est alors 7ème au classement mondial. L'ère PSA se termine avec beaucoup de déception...
    Finalement, deux ans plus tard, en janvier 2018, la situation est encore plus dramatique : l'Equipe de France a glissé à la 9ème place mondiale. Le bilan 2017 est catastrophique, avec7 défaites, 3 victoires seulement et un match nul. Un ratio terrible (63 % de défaites) atteint qu'une seule fois depuis 10 ans (73 % de défaites sur une année civile en 2013). C'est semble-t-il le match nul contre le Japon lors de la dernière tournée automnale le 25 novembre qui a scellé le sort de Guy NOVES : des lacunes collectives rédhibitoires (...), placements et replacements approximatifs, sorties de camps poussives, lancements de jeu sans queues ni têtes, retards et mauvaises attitudes dans les rucks. Bernard LAPORTE avait fixé comme objectif 3 victoires pour cette tournée. Ce sera 3 défaites. Et un match nul chanceux... De plus, au-delà des résultats, c'est le désamour grandissant du public qui alerte. Les stades ont du mal à se remplir. Une première. Dès lors, malgré les déclarations, le divorce devenait inéluctable.

    Autopsie d'un échec.
    Pourquoi un tel échec alors que les conditions de préparation n'ont jamais été aussi confortables ? Plusieurs explications possibles. Premièrement, Guy NOVES n'a jamais eu son groupe type à disposition : Goujon, Chat, Lakafia, Fofana au Tournoi 2017 ; Fofana, Lopez, BenArous lors de la dernière tournée. Deuxièmement, le championnat français, le fameux Top 14. Très médiatisé, glorifié, qualifié même par certains de meilleur championnat au monde, il n'offre pourtant qu'un jeu trop lent et trop frileux. De plus, la formation, la mise en place d'un projet de jeu ambitieux, tout ce qui faisait l'identité de notre rugby se délite face aux impératifs du rugby moderne, professionnel. Aucun joueur français ne peut revendiquer aujourd'hui le titre de meilleur joueur à son poste. Comme avant Thierry DUSAUTOIR, Yannick JAUZION, etc... Il existe un trou générationnel en terme de qualité dont a déjà souffert PSA et encore plus NOVES. Combien de joueurs français aux postes stratégiques des clubs de l'élite ? Troisièmement, on peut aussi invoquer une perte de confiance, aspect primordial en sport, avec des compositions fluctuantes qui n'installent aucun joueur et donc aucune sérénité. "Ils prennent dans la figure cette pression, cette colère, cette frustration (...). Tout ça conduit a une certaine forme d'inhibition, de stress " (dixit Yannick BRU, entraîneur des avants). Louis PICAMOLES alterne le bon et le moins bon, tarde à s'affirmer comme le top layer vu en lui. Quatrièmement, la méthode NOVES est sans doute plus difficile à mettre en place en sélection. "En Equipe de France, on n'a les joueurs qu'épisodiquement, donc quand on ne voit pas les joueurs, c'est compliqué de les manager". Guy NOVES aime le quotidien d'une vie de club. Peut-être a-t-il eu du mal à s'approprier le rôle de sélectionneur, son mode de fonctionnement ? Cinquièmement, Guy NOVES savait que l'inimitié qui le liait à son dirigeant ainsi que sa mauvaise relation avec Serge SIMON fragilisait sa position, plus encore dès que les résultats négatifs s'enchaînaient. Les choses étaient entendues dès la prise de fonction de LAPORTE. Guy NOVES n'a jamais évolué dans la sérénité. Bernard LAPORTE est habitué à travailler avec des gens issu de son sérail. A la tête de l'Equipe de France, cela a mis 2 ans, mais il y est arrivé : Guy NOVES est remplacé par Jacques BRUNEL.

    Jacques BRUNEL, un passionné.
    Jacques BRUNEL, 63 ans (même âge que NOVES), plus de 40 ans passé dans le rugby, fait consensus autour de lui. Très apprécié dans le milieu, il a une image de fédérateur, un vrai technicien du ballon ovale, acharné dans le travail. Jacques BRUNEL a été joueur, 3/4, puis est devenu entraîneur à Auch à 33 ans, spécialiste des avants. A la tête de Colomiers, de Pau puis de Perpignan (avec lequel il décroche le Brennus en 2009), il a toujours prôné un rugby complet, basé sur la possession du ballon. "Je veux que mon équipe impose et non qu'elle s'oppose". Il sera l'adjoint de Bernard LAPORTE entre 2001 et 2007 en Equipe de France, en charge des avants. Il était l'élaborateur du jeu et LAPORTE meneur d'hommes. De 2011 à 2016, il s'expatrie en Italie à la tête du XV italien qu'il transcende mentalement pour un bilan en termes de résultats plutôt décevants (11 victoires et 39 défaites). Depuis 2017, BRUNEL était à la tête de l'Union Bordeaux-Bègles.
    Sa prise de fonction de sélectionneur du XV tricolore est un nouveau défi. "J'ai l'impression que les difficultés du XV de France sont liées à un état d'esprit, une morosité, une perte de confiance. Je veux changer ce climat, aérer tout ça. Je veux voir de la vie, des sourires".

    Une nouvelle organisation autour de l'Equipe de France ?
    La nomination de Jacques BRUNEL s'accompagne d'une volonté de mettre en place un nouveau mode de fonctionnement à la tête des bleus avec la création d'un pool d'entraîneurs du Top 14 venant seconder BRUNEL lors des échéances internationales. Mais quels techniciens ? Beaucoup d'entre eux mettent en doute la faisabilité d'une telle organisation. Franck AZEMA, manager de Clermont : "Il n'est pas question de quitter Clermont. Laisser mon équipe durant le tournoi, ce n'est pas concevable. Idem en novembre". Yann ROUBERT, président du LOU : "Je suis convaincu qu'on ne peut pas être manager d'un club et impliquer à mi-temps en Equipe de France".
    Autre idée de LAPORTE, créé une Commission Sportive rassemblant les entraîneurs ayant des joueurs en bleu et qui discuterait avant chaque grande échéance
    Si le projet semble encore à définir, il possède au moins l'avantage de faire prendre conscience au monde du rugby professionnel de l'urgente nécessité désormais de mettre à disposition de l'Equipe de France toutes les compétences et les moyens des clubs pour améliorer l'image et les résultats des bleus.

    Le nouveau staff désigné.
    Jacques BRUNEL a officialisé le 4 janvier son staff. Jean-Baptiste ELISSALDE (entraîneur adjoint en charge des 3/4). Sébastien BRUNO (entraîneur adjoint en charge de la mêlée, mis à disposition par son club pour le Tournoi). Julien BONNAIRE (entraîneur adjoint en charge de la touche). Jean-Marc BEDEREDE (consultant en charge de la défense). Philippe DOUSSY (consultant en charge du jeu au pied)."Ce dispositif innovant mixe les compétences présentes au sein de nos clubs et celles émanant de l'encadrement technique fédéral. (...) Il est la 1ère étape du rassemblement du rugby français autour de l'Equipe de France" explique-t-on du côté de la FFR.

    De toute façon, il n'y a qu'une seule vérité, celle du terrain. Premier élément de réponse sur le bien fondé de ce bouleversement effectif ou à venir au sommet du XV de France le 3 février prochain, 1ère journée du Tournoi des VI Nations 2018 avec la réception des Irlandais. De notre côté, pas de changement. A l'instar des anglo-saxons, nous devons demeurer en toute circonstance derrière notre équipe nationale, rester des supporters. Allez les Bleus !
    Source : L'Equipe, Le Parisien.fr




    Herve Douillet

    A NOTER...

    Vous trouverez en glissant sur l'icône "Photos" de la barre de navigation un menu "Photos U8" où se regroupe au fur et à mesure quelques photos en liant avec cette catégorie d'âge. N'hésitez à venir de temps en temps voir si de nouveaux clichés ont été téléchargés.
    Herve Douillet
     

    PORTRAIT (2)

    Suite de notre série de portraits. Aujourd'hui, avec la complicité de sa maman, Nathanaël, joueur U8, pose des mots et se présente à vous.

    "Je suis né le 10 février 2011 au Bailleul, je fais un mètre dix neuf. J'adore les légos, les jeux de construction et escalader les rochers au bords de la mer. Je suis très gourmand. Je suis en classe de CE1 à l'école Sacré Cœur-Saint Jacques" à La Flèche "dans la classe de monsieur Duveau. Mes meilleurs copains sont : Tobias, Max, Gabin, Martin et Sacha.
    J'aime beaucoup le rugby parce que j'adore le travail d'équipe et j'aime beaucoup utiliser ma force.
    J'aime aussi beaucoup lire et plus particulièrement les BD. Ma musique préférée est le rock.".
    L'avis de l'éducateur : "Nathanaël est un enfant très gentil, très agréable, facile à coacher. Il participe aussi facilement  lorsque nous sommes amené à poser des questions aux enfants ou à demander leurs avis. Un joueur qui j'espère prolongera son apprentissage à nos côtés".




    Herve Douillet
     
     
     
    ce site a été créé sur www.quomodo.com