Union Sportive Cuers-Pierrefeu

Convocation Vétérans

VENDREDI 15 SEPTEMBRE
LA PORTANIERE - LA SAUTE
 
STAGE D'OXYGENATION
RDV 16H45
 
 
 

Le Who is Who des vétérans

Qui se cache derrière les surnoms que nous utilisons sur le site pour nommer souvent les buteurs mais aussi les indisciplinés, les râleurs, les absents, les blessés, en fait  les tauliers des vétérans ?

Nini = Milesi Alain
Mickey = Arnaud Michael
Pat = Malvicino Patrice
Fafa = Mistral Fabrice
Pat 2 = Rebecq Patrice
Patou = Augier Patrick
Ber = Valette Bernard
Fred = Liautaud Frédéric
Bru = Soriano Bruno
Fleup = Valette Philippe
Riquet = Chambeiron Eric
Cazin ou Pingu de la Bigue = Folco christophe
Did ou Didou = Claude Didier
Nano = Rehoui Mohamed
Nico = Zminka Nicolas
David = David Cieslar
Lolo = Dini Laurent
Marco = Petit-Pas Marc
Bombu = Olivier

 

HARLEM SHAKE DES APEROLOGUES EN SHORT

 

LES VETERANS AU SOMMET DE LEUR "CHAR"

 

ELEGANTS, LES VETERANS

"Nous, on y était et on a gagné!!!"

Voilà ce qui pourrait-être le résumé bref et concis de notre belle après-midi sportive à gambader dans les vignes de notre beau terroir de Cuers-Pierrefeu. Malgré le nombre important d'inscrit dans notre belle équipe footballistique rouge et noir, beaucoup d'absent pour cette course mémorable qu'est la ronde des vignobles. Ccertains avec certes de bonnes excuses, côtelette fragile, dîner dans le 13, après-midi d'arbitrage, peur de perdre aux cartes, genoux faibles, aversion pour le rosé, "j'aime pas courir" et j'en passe et des meilleures....
 
Quoiqu'il en soit, trois (et non quatre prévus) téméraires vieilles + le jeune "Gaby" dans un costume de camouflage vert, avons avalé ces kilomètres de poussières de vignes en veillant toujours à bien nous hydrater, de rouge et de rosé, et d'un élixir de myrtes, entre les domaines, concocter par le bien-nommé "Riquet des Pétoulets".
Nous étions trois "papés", mais nous avons bu comme...au moins, chacun "payant" sa tournée l'un après l'autre et comme chaque année, nous sommes arrivés dans les derniers.
 
Cette année restera néanmoins mémorable jusqu'au bouquet final, en effet et comme énoncé dans l'introduction : "on a gagné", deux lots ont été raflés, le premier par l'ami Riquet : une montre GPS, oui un GPS !!!! pour pouvoir le sortir de sa campagne et se diriger vers d'autres contrées lointaines, plus d'excuses pour ne pas connaître les différentes drayes du département qui mènent à nos aires de jeux favorites. Le deuxième gros lot est tombé pour papy "Dirk", un  VTT! oui vous ne rêvez pas, The VTT pour que Bru garde la forme et continue de coacher son équipe de vieilles....
 
Voilà un petit résumé de ce que vous avez raté, et encore, j'en oublie certainement et peut-être même volontairement.....
A bientôt, Dada
 

EDITO 2 : DIDOU EN REMET UNE COUCHE

Bonsoir à tous,
 
Après un match amical remporté brillamment à Bormes sur le score de 10 à 7 la semaine précédente, les rouges et noirs avaient rendez vous avec l’équipe toulonnaise du Lido cette fois ci pour le compte du championnat. Le match se jouait à Peire Fue car la pelouse cuersoise souffrait des récentes intempéries.
Les rouges et noirs, motivés comme toujours au pied du rocher, attaquaient tambour battant et après quelques très beaux mouvements ouvrirent le score logiquement par Patou d'une belle frappe sèche. 1-0, le ton était donné.  Ne relâchant pas leur pressing, l'USCP enchaînait et marquait un deuxième , puis un troisième but... le gardien toulonnais commençait à s’inquiéter. L 'équipe visiteuse réduisit le score sur une frappe "jugniniesque" enfin c'est ce que nous expliqua Mickey qui se plaigna du flottement du ballon. Qu'importe !  la mi-temps fut sifflée sur ce score . Afin de ne pas faire espérer nos visiturs du soir, l'équipe rouge et noire était bien décidée de repartir de plus belle et il était hors de question que les toulonnais puissent espérer quoi que ce soit. "Ici c 'est San Siro ! on est chez nous"  entendait-on dans les travées. Telle une équipe sud américaine, les rouges et noirs faisaient circuler le ballon de passes courtes et répétées à rendre chèvre l’équipe adverse.  Ils aggravaient le score une fois, puis une deuxième fois pour terminer cette belle partie sur un score sans appel de 5-1...dégun nous fera tomber à Peire Fue !!!  
 
Beau match des rouges et noirs, certes le cagoulin fut decerné au pompier cuersois qui, non seulement n'a pas décroché la caravane mais nous a gratifié de mouvements pour le moins surprenants, voire inquiétants. "Jambes lourdes" nous disait il. A ce stade là, ce n'est pas une caravane qu'il trainait mais le cirque Gruss !
 
Le premier défi de la soirée fut relevé mais le deuxième qui arrivait , se présentait sous de moins bonnes auspices. En effet , Fafa l'embrouille, j'ai nommé le sécateur de Puget Ville devait s'occuper du vin. Eh oui vous entendez bien et vous ne rêvez pas. Enfin...quelques précisions : tout ceci n'était bien entendu pas  venu d'une volonté naturelle ou d'une envie subite de s'occuper du pinard, restons sérieux. Mais plutôt d'une mise devant le fait accompli de la part du groupe et plus précisément du "Pingu de la Bigue" qui ne supportait plus les critiques acerbes de ce mossieur sur la qualité du vin du vendredi soir, l est vrai quelque peu médiocre. Une dégustation à l'aveugle fut imposée à Cazin pour enfin déceler  ses talents d’œnologue mis a mal par l 'homme de Puget.  "Il est bon, il a du goût, un gout de fruit" disait pingu. Quand on lui dévoila quel vin il venait d'encenser, la vérité sur son palais fut incontestable, que dis-je irréfutable ! Lle vin était du Marnia Village que Fafa avait dissimulé dans une bouteille de Bourgogne. La sentence tomba : Cazin a un palais en éverite, en bois, en contreplaqué ! Une photo a même été mise sur le site officiel de l'USCP pour immortaliser ce moment historique d’œnologie. Fafa jubilait et même les adversaires, bougons de leur défaite, riaient à pleines dents. Quel beau moment de dégustation ! Gault et Millaud n 'avaient qu'à bien se tenir.
 
Apres avoir déguster des linguines bolo aux trompettes et aux cèpes accompagnés d'une bonne bouteille de  Saint-Emilion....de Puget Ville, les rouges et noirs se retrouvaient autour du dernier verre de l 'amitié sans Mr Falcao qui nous fit une sortie pour le moins...discrète.
Nous prenons donc rendez vous pour le week end prochain avec qui sait le fameux chevreuil de Fafa que nous attendons depuis presque 18 ans. Il parait qu'il vit du coté du Canada, avec femme, enfants et arrieres petits enfants. Ce n'est plus un chevreuil , c'est un caribou !!!

Adessias biz
Didou
 

EDITO 1 : DU LOURD

Bonsoir à tous ,
Si souvent réclamé, l'édito nouveau, à l instar du beaujolais est arrivé et ceci pour la plus grande joie des uns et des autres. L'équipe rouge et noire était  conviée en ce povre mardi soir de novembre à se déplacer dans les faubourg de Toulon, plus précisément au Mourillon pour son premier match de la saison...eh oui ! messieurs après moultes reports dus aux intempéries, le coup d'envoi de la saison fut donné face à une équipe surnommée la "new team". Après de multiples palabres quand à savoir quelle équipe devaient endosser des chasubles ( les deux jouant en rouge et noir), Fafa régla le problème en insultant l 'équipe adverse de noms d'oiseaux afin qu 'ils comprennent notre détermination à ne pas renier nos couleurs... le ton était donné ! L' entame fut très compliquée et nous comprenions très vite que le retour dans la poule 1 serait très compliquée si nous n' élevions pas notre rythme rapidement.
 
La new team marquait rapidement sur une main que seul l'arbitre ne voyait pas. Puis récidivait quelques minutes plus tard. Très vite menée, l'équipe rouge et noire revenait enfin dans le match avec un beau mouvement Riquet, Didou, Lolo et Nico pour réduire le score. La partie se rééquilibra et bert qui venait de rentrer depuis une minute, lancé comme un frelon,  nous fit un contrôle d'anthologie dont il a le secret (les mauvaises langues diront qu'il se fit un tour de rein et que ses déboires sur ce match venaient de là) et rata un face à face qui lui était destiné. "Belle rentrée" disaient les badauds sur la touche....  Le score de 5-4 était sifflé à la mi temps et notre blondin ronchonnait en visionnant, sans doute encore son raté.
 
Après quelques repositionnements et ajustements à la pause, le match reprenait et les rouges sentaient très bien que le match pouvait basculer de leur coté. Un tir de Lolo, de Nico, puis de Pat, une barre de didou... rien ne voulait rentrer et sur un contre la new team crucifiait Mickey (auteur d un excellent match dans les bois) qui ne pouvait que s'incliner et constater les dégats. Le match commençait à nous échapper et basculer en faveur de nos hôtes du soir...et c'est à ce moment là que notre captain, j ai nommé Bébert l'embrouille commençait son numéro. Il enchaîna tour à tour un, deux, trois -pas de passements de jambes ni de petits ponts) mais, bel est bien des  coups de pieds dans les tibias, marchage sur les pieds et autres fautes vicieuses (que nos ainés pierrefeucains n 'auraient pas reniées). On se demanda : "mais qu 'arrive t-il au blondin ?  mal dormi ? pas baisé avant le match ? ongle incarné ? chignolle molle ? Riquet  qui était sur le banc, lui signifia :  "Blond ! DEHORS", 15 minutes et puis s'en va...le cagoulin du soir se precisait. Le ton montait...et la new team encore sur un contre scorait. L 'arbitre sifflait la fin du match sur le score de 8-4.
 
La new team savait décidément bien recevoir et une douche glacéé nous attendait  à la place d'une bonne bière. Mais comme tout le monde le sait , il en faut plus pour déstabiliser les guerriers rouges et noirs ! Nous nous retrouvions chez le vardechois...de Hyères autour (cette fois çi) de bonnes bières et un bon repas chaud ! Le cagoulin du jour fut decerné sans surprise à notre cher capitaine et ceci...à l’unanimité. "Le blond nous doit une revanche", entendait-on au comptoir ! Les rires revenaient et les salades fusaient....ouf ! les rouges et noirs étaient de retour. Nous rentrions dans nos pénates vers 1h du mat ..le cœur léger et heureux de nous avoir retrouver. Mais çà inutile de le préciser ! parce que.. rouge et noir

Biz à tous Didou
 

un droit de reponse venu du sud le 09 SEPTEMBRE

Messieurs,
 
Je tenais répondreà cet edito de rentrée pour rétablir certaines contrevérités voir rectifier les nombreuses aberrations que j'ai pu noté dans le récit de ce monsieur que nous appelerons " le pingu de la Bigue".
En effet, ce même monsieur qui se permet tant d'allégations alors que son absence au sein du groupe fut tellement criarde qu 'elle se rapprocha du néant depuis plusieurs mois, que dis-je plusieurs années. Je vous parle de sa présence sur le rectangle vert, pas derrière les carreaux du club house à siroter une anisette ou bien sur le banc de touche à envoyer des banderilles... banc de touche qu'il ne veut  jamais ou très rarement quitter malgré les incessantes demandes du coach pour soulager ses copains à l'agonie....que nenni ! A croire que ce joueur des balkans (ses tenues vestimentaires en temoignent) est épanoui  sûr le banc..

Cela peut se comprendre d'une certaine facon puisque les seules 4 ou 5 apparations de la saison dernieres du Croate Cuersois débouchèrent sur l'attribution de 2 ou 3 cagoulins. Rien à dire..beau ratio !!!  Ci joint en photo la joie de ce monsieur lors de l'attribution du trophée tant redouté. On comprend mieux pourquoi ce cher monsieur préfère le vendredi soir les anniversaires de ses 8 grand mèresBref, je suis très heureux qu'il retrouva l'envie et le sourire ce vendredi soir et esperons que sa presence ne soit pas qu'éphémère. Pour cela, "l'équipe du Las" a choisi de ne pas répondre à toute ses allegations malgré que de nombreuses choses pourrait etre dites..
 
Je profite de cet édito pour passer un petit message aux forces vives du club. Ca serait bonnard que le vendredi 2 octobre il y ait une belle équipe pour recevoir l'ASPTT de Hyeres (avis aux jeunes ..et moins jeunes). Je n'ai pas envie de me faire chambrer toute l 'année...merci d en tenir compte !
 
Biz
Oh !! Pingu , on attends toujours ton limoncello !
Parce que rouge et noir.... Didou
 

LE PETITOU DE LA BIGUE DEGAINE LE PREMIER le 08 SEPTEMBRE

Messieurs un édito de reprise s'impose!
 
Pour éviter de froisser les susceptibilités nous éviterons pour cette saison 2015/2016 de citer sèchement les divers protagonistes de nos résumés et de faire monter en épingle nos éditos (anonymat et objectivité seront notre fil conducteur) §
 
Le week-end fut long pour certains (il commença jeudi et a fini ce lundi : celui qui roule tantôt en Fiat 500 ou en Kangoo crème se reconnaitra....nous le dénommerons Enzo de La Moutonne).
 
Cet édito pour résumer notre revue d'effectif accomplie ce vendredi passé.
  • le moral est au rendez vous :
Notre coach Bielsa de Sollies n'a pas démissionné, en revanche le banc de touche oui : les ingénieurs de la mairie de Pierrefeu tente de le redresser (il demeure depuis gondolé, galbé et vrillé).

  • les joueurs sont optimistes :
Le soleil du" layet " a requinquer le moral et le reste des Hyèrois, des séances d'ustensiles massants ont chatouillé la voute (je précise plantaire ) des pieds Pierrefeucains, les genoux fêlés de la Garde tiennent le choc, Nano  avait juste un rhume.....on aura sa licence en février, Pat nous a amenés sa licence de bouliste, un  véliplanchiste de Ste Musse s'est joint a nous, Arnaud a revendu sa caravane...les lumbagos, hernies, et maux de dos sont soignés et oubliés ! Pour résumer cet été riche en bronzage, grillades, rééducation au Sax et autres établissements côtiers a porté ses fruits...
 
  • Le test match ou test de gala est riche de vérité :
Deux équipes furent composées, de manière équilibrée, dont une renforcée de deux Valettois. Nous avons ainsi assisté en fin de tournoi à l'opposition entre l'équipe devenue "équipe type " et la seconde d'équipe que nous qualifierons d'équipe B ou A' ou "réserve". Le football a tranché : telle l'Allemagne devant le Brésil, l'équipe première a déroulé. Le score restera anecdotique, tout passait, tout réussissait, l'équipe 2 s'est effrondée tel un Thiago Silva en pleurs ou un David Luiz sans shampoing.....Luigi enfila les buts comme certains ramassent les citrons pour faire du limoncello. Notre libéro Bru suite à ce match pense prendre sa licence en séniors....David devrait suivre...ce fut du hourra football, du football champagne... Jusqu'au coup de sifflet final.
Reste à déplorer quelques réactions que nous qualifierons de vinaigrettes, de bougonneries amères...chuchotées par des bouches de vieilles...des mains seront mollement serrées et des regards noirs.
 
Mais tout cela se conclua avec beauté autour d'une bonne grillade. Falcao
 

LA FIESTA

 

LES CHIFFONS ET LE TORCHON BRULENT le 20 AVRIL

Salut à tous,

Voici un petit résumé, un édito de notre dernière rencontre jouée dans l'agréable village du centre Var de Flassans. Après une victoire probante la semaine précédente contre une pénible équipe des chiffons, c'est avec la confiance retrouvée que le peu de joueurs rouges et noirs se présentèrent ce vendredi soir à Flassans donc.
Malheureusement, c'est avec seulement 11 joueurs que nous nous sommes retrouvés pour ce match. Avec une composition originale, manquant de possibilités, les 11 présents firent bonne figure et même jeu égal pendant une mi-temps qu'ils atteignirent sur le score de 2 à un en leur défaveur après deux buts encaissés peut être évitables et un but marqué du pointu par notre Nano, hauteur d'un bon match.
À ce moment où nous aurions dû opérer des changements, devant l'absence de remplaçant (seuls les pauvres blessés du genou Mickey et Pat Rebecq - venu en voisin et à pied- étaient assis sur le banc encourageant les rouges et noirs aussi bien qu'ils le purent), le même 11 dû repartir sur le pont malgré plusieurs blessés qui durent continuer à traîner leur patte folle ou leur dos douloureux (Fafa, Nico, Falcao, Romain et votre éditorialiste furent dans ce cas) et serrèrent les dents pour tenir tout le match...
La reprise fut difficile et un premier break permis à Flassans de creuser un bel écart, aidé en cela par un Micka en grande difficulté qui continue malheureusement sur la lancée de son dernier match à Cabasse, à croire que le centre Var ne lui convient pas. Courage Micka, reprend toi, on a besoin de toi...
Bref les rouges et noirs sortent la tête de l'eau reviennent au score sur un penalty transformé par Nano. Mais le trou est trop difficile à combler devant une bonne équipe qui elle peut opérer plusieurs changement car ils sont une bonne quinzaine et malheureusement le dernier quart d'heure est fatal à nos valeureux anciens qui s'inclinent 7 à 2 au final.
Malgré le sentiment d'avoir tout donné pour la plupart, la défaite est amère et difficile à digérer. Car en effet, en tant qu'editorialiste je me permet de rajouter quelques lignes au nom des présents à la longue liste d'absents excusés ou non. Pour ceux qui avaient une bonne et réelle excuse, rien à dire. En revanche pour ceux qui ont une excuse bidon ou fausse merci, au nom du groupe dont je me permet d'être le porte parole.
Et comme un symbole, je vais mettre l'accent sur notre président-capitaine-coach-joueur tourniquet- absent des débats en raison d'un sombre match a Grenoble avec, je vous le donne en mille, cette équipe que nous avons rencontrée la semaine dernière pour un match et un état d'esprit déplorable, équipe que nous avons rebaptisée "les torchons".
Oui messieurs abandonnant consciemment ses amis dans la difficulté et préférant honorer un engagement pris il y a peut être plusieurs mois, notre capitaine a préféré aller jouer avec ce groupe de torchons et de leur président, auteur de phrases assassines à l'encontre de notre équipe, de nos joueurs (je tairais le détail des phrases prononcées par ce monsieur, s'en prenant même au village dont nous défendons les couleurs).... Ce manquement fut vécu comme un abandon du navire pour un passage à l'ennemi, c'est ainsi que le cagoulin fut attribué à égalité et par contumas à Micka pour l'ensemble de son oeuvre lors du match et parti trop vite de l'apéro, et à Ber capitaine non présent et symbole des absents inexcusables...
Heureusement la longue et difficile saison se termine, il ne reste plus qu'un match le 7 mai contre Rocbaron, espérons que nous puissions retrouver quelques valeurs qui on fait la force des rouges et noirs depuis tant d’années lors de cette rencontre pour finir en beauté et que nous puissions compter sur un bon état d'esprit fait de solidarité, d'envie de se défoncer les uns pour les autres et de se retrouver groupé, ensemble sur le terrain comme au comptoir ou à table autour d'un bon repas.
Allez les rouges et noirs, biz à tous. Lolo


Je compatis à cette amertume pour l'avoir vécu cette année à plusieurs reprises. L'inconfort d'une défaite lourde. Et cette difficulté à être en nombre suffisant depuis de nombreux mois ne sera pas sans conséquences sur notre projet de la saison prochaine...
Sur mon absence "injustifiée" et inqualifiable je m'insurge. Il y a des arguments que je ne pourrai recevoir et des paroles que je ne saurai entendre. Si je fus absent ce fut pour honorer un engagement et je suis homme de parole. Vous eussiez préféré que je sois traité de girouette ? Je vous atteste avoir porté haut les couleurs du village à Grenoble sur le terrain et notre logo sur le cœur !
Petite précision anecdotique au titre de l'exemplarité, c'est le second match manqué sur 22 joués.

Rouge et Noir à la vie à la mort, envers et contre tout. Ber