UNION SPORTIVE BASSIN MINIER.
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
ALBERT GIRE : FOOTBALLEUR et EDUCATEUR, deux vies en une

Le ballon rond chevillé au corps

Il est des médailles qui trouvent de juste poitrine. Comme celle de bronze délivrée par Jeunesse et Sports qui vient d’échoir au Frugérois ALBERT GIRE.

L’homme a eu 2 vies. La première passée à faire obstacle à tout ballon rond tenter de déflorer ses filets. La seconde consacrée à son rôle d’éducateur. Albert Gire insiste sur cette dernière appellation. « On m’a beaucoup donné. Je me sens dans l’obligation de renvoyer l’ascenseur. »

A 69 ans, il se souvient de son instit et du curé qui canalisaient ses velléités juvéniles qui s’exprimaient sur le Vardirou à Frugères-les-Mines. Il a une pensée pour son père François qui le conduisait chaque dimanche au stade. Il garde le souvenir intacte de « Trottinette », le gardien d’alors, qui était son idole. « C’est pour l’imiter que j’ai choisi de jouer dans les buts ». Bien lui en prit…

L’adolescent est vite remarqué. On le retrouve à 18 ans à Limoges, où il côtoie Guy Roux, encore simple footballeur. Licencié ensuite à Blois, il plonge dans la foulée pour 18 mois dans le conflit algérien. « J’en suis revenu très secoué. On m’a privé d’une partie de ma jeunesse. Il m’a fallu longtemps pour m’en remettre, tant psychiquement que physiquement. »

On le retrouve ensuite à Brassac puis à La Combelle. « Ah ! les grands souvenirs de Basse Combelle. On se déshabillait à la Chambre Chaude puis le camion de la mine nous jetait carrément dans les vestiaires. 2, 3000 spectateurs, quasi 2 buts d’avance. Sur le plan humain, j’ai encore dans les oreilles ces chants en serbe, en italien, en espagnol, entamés à tue-tête. Un brassage ethnique formidable ! ». Il y a du pigeon voyageur chez Bébert. Il pratique dans la foulée à Blois, à Bagneux, puis revient définitivement à Brassac. « Ces expériences diverses m’ont beaucoup appris. Les obstacles grandissent ». Il va connaître là la grande aventure du DBFA. Les anecdotes fusent et allument un peu plus les yeux. Il agite ses grand bras, tel un sémaphore. On comprend mieux qu’il fut bon dans les cages.

« Un lever de rideau à Marseille devant 40 000 spectateurs, des oppositions face à des pros stagiaires tels Santini ou Giresse, des derbys homériques contre les « amis » combellois, des matchs propagandes joués face au légendaire Salif Keita ». Bref de quoi meubler l’armoire à souvenir !

A 36 ans, vient le moment de raccrocher. Place à la famille, enfin ! Après 2 années d’abstinence, le ballon va toutefois le rattraper par le biais de l’encadrement. Albert s’y jette comme il se jetait dans les pieds de l’adversaire. Il va voir des instituteurs et des pros, « pour apprendre l’enfant ».

Il se dégage ainsi une philosophie d’éducateur où la notion de plaisir prime. Il va ainsi guider les 1er shoots de nombreux petits anonymes à Brassac, à Brioude, à Vergongehon, à Vezezoux, mais aussi du futur pro Lauricella.

Il reste désormais dans la cour de récréation des débutants. « Problème d’artères oblige ». Il ne pense plus à « sa » médaille mais plutôt au « ballon d’or » qu’il va remettre à Noël. Les critères d’attribution : gentillesse, fair-play, esprit d’équipe. Il est tout avec ses mômes. Encore un an, « parce que la limite d’âge est fixée à 70 ans ». Après il redevient papy à temps complet.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Bonjour à tous,
en cette période d'inactivité forcée, votre coach Michel vous à préparer un menu 4 étoiles afin de maintenir votre condition physique à un bon niveau.
Vous allez trouvez ci-dessous le détail du programme.
 
2 footing par semaine
1 d'une durée de 45 minutes à allure normale
1 d'une durée de 25 minutes suivi de 3 blocs de 6mm en 30/30s.
Détail bloc de 6 minutes:
30s à 80%
 
30s course récupération
2 mn de récupération totale en marchant entre chaque bloc.
20 mn d’étirements et de renforcement musculaire après chaque séance.
Ce programme est à renouveler tant que la situation sanitaire l’oblige.
Bonnes séances à tous.🔵⚫️⚽