L'INSOLATION

L'insolation est une forme particulière du coup de chaleur, due à l'action du rayonnement solaire sur la tête.
 
SYMPTÔMES : Le sujet souffre de maux de tête, d'une raideur de la nuque, de nausées, de vomissements et parfois de crises convulsives.
 
Sa température est généralement élevée et son pouls est lent.
 
Une insolation peut déboucher sur un coma.
 
Refroidissez la tête du sujet avec de l'eau froide, une serviette humide ou à défaut un courant d'air.
 
Traitez comme un coup de chaleur.

DESHYDRATATION

La déshydratation s'observe chez les sujets privés d'eau pendant une trop longue période. Les enfants en bas âge et les personnes âgées y sont particulièrement exposés.
 
Ces symptômes sont progressifs : La victime commence par avoir soif.
 
Sa bouche et sa langue deviennent sèches ce qui empêche l'absorption de nourriture.
 
Elle ressent une fatigue croissante et n'urine plus et souffre de fièvre.
 
En l'absence de traitement, la victime se met à délirer et peut décéder dans un délai qui varie avec la température ambiante.
 
Alertez ou faites alerter les secours (15 Samu ou 18 Pompiers) si la déshydratation est avancée. Amenez la victime dans un endroit frais et bien aéré. Donnez lui régulièrement à boire beaucoup d'eau.
 
Si la victime a une température élevée : déshabillez la ou desserrez ses vêtements, Immergez la dans de l'eau froide ou appliquez lui sur la tête, la nuque et les bras des serviettes mouillées (veillez à les renouveler régulièrement).

Un séjour prolongé dans une atmosphère surchauffée peut provoquer des troubles importants de la santé, allant de l'épuisement au coup de chaleur proprement dit.
 
Un coup de chaleur correspond à une élévation de la température du corps au delà de 40°C. Il peut survenir très vite chez les nourrissons et les personnes âgées en période de grosse chaleur, mais aussi chez les sportifs qui ne compenseraient pas les pertes d'eau dues à leur transpiration. Le coup de chaleur (qui peut être mortel) doit être soigné rapidement pour qu'il ne persiste pas de séquelles neurologiques.
 
LES SYMPTÔMES : La victime souffre d'une forte fièvre, de maux de tête et de pertes de conscience.
 
Elle est sujette à des vomissements, des nausées, au délire, voire à des convulsions.
 
Sa peau est chaude et sèche (elle ne transpire pas).
 
Le pouls est rapide avec quelques faiblesses. Ses pupilles sont dilatées. Le visage est très rouge.
 
LE TRAITEMENT : Alertez ou faites alerter les secours (15 Samu ou 18 Pompiers). Amenez la victime dans un endroit frais et bien aéré. Déshabillez la ou desserrez ses vêtements.
 
Immergez la dans de l'eau froide, pour faire baisser sa température corporelle ou appliquez lui sur la tête, la nuque et les bras des serviettes mouillées (veillez à les renouveler régulièrement).
 
Si la victime est consciente, donnez lui régulièrement à boire des boissons fraîches salées ou donnez lui régulièrement de l'eau et des comprimés de sel (un comprimé de 1g toutes les deux heures jusqu'à disparition des symptômes), mettez-la en position latérale de sécurité.
 

 
QUELQUES PRECAUTIONS ELEMENTAIRES :
 
La première semaine d'exposition à la chaleur, complétez votre apport alimentaire quotidien en sel par un apport complémentaire de 3 à 10 g (sel de table, boissons salées, comprimés de sel ...), puis diminuez progressivement cette dose.
 
Evitez les boissons alcoolisées (elles aggravent les pertes d'eau et de sel par l'urine).
 

LE COUP DE CHALEUR

DESHYDRATATION - COUP DE CHALEUR - ISOLATION
ce site a été créé sur www.quomodo.com