1500 m de natation, 100 km de vélo, 10 km course à pied

Au pied du Burj Al Arab

Photo dans l'ordre de la gauche vers la droite :
 
Dominique - Maxime - Tanguy
 

 

Informations sur l'abu dhabi triathlon 2011
         
Site officiel
 

Trois passionnés

  • Maxime Libar
  • Dominique Croissant
  • Tanguy Mancec
Maxime Libar
Photo
Né(e) le 10/08/1979
Poste :
Numéro : 853 pour le tri d'Abu Dhabi
Poids : 83 kg
Taille : 1m93
Spécialité Natation
 
IMG_0408.JPG

Horaires des séries de départ

Si vous souhaitez savoir dans quelles séries nous étions cliquez ci-dessous
Télécharger
 
tri AD 2011 (20).JPG
 

PARTICIPANTS AU TRI D'ABU DHABI DU MARS 2011

Maxime LIBAR - Militaire Armée de Terre 1m93 83kg 1979
Dominique CROISSANT - Militaire Marine Nationale 1m75 70kg 1976
Tanguy MANCEC - Militaire Marine Nationale 1m84 74kg 1981
 
 
Triathlon International d'Abou Dhabi
Le 12.3.2011 à 07h00

...passé depuis :
919 jours 10h 32mn 27s

Résumé de notre journée


Pour être original; nous allons commencer par la fin, avec dans le désordre une jolie place pour Tangi Mancec faisant 330ème sur 771 participants en "05h01min28s", pour Dominique Croissant 244éme sur 771 en "4h45min23s" et Maxime Libar (moi) 107éme sur 771 en "4h18min59s".
Avant-course
Début de journée avec un réveil à 03h40, oui ils sont fous ces triathèles, petit-déjeuner 'thé avec des chocos prince' en regardant l'échéance du départ arrivée à grande vitesse. Le stress, le bon, et là depuis la veille mais c'est ce stress que tout sportif cherche avant une épreuve, que du bonheur. Bon j'en était à notre réveil, ouverture des yeux en regardant la météo annonçant du vent pour la journée, pffffff, ça va être la galère pour le vélo, ,ais bon c'est pour tout le monde pareil :)
Petit déjeuner terminé passage obligé par le bureau (les chiottes) pour évacuer tous ceux stress permanent, ah quel intense moment de bonheur, bref passons, vient les choses sérieuses aprés avoir préparer tous son matériels la veille, dernières vérifications sur le matériel (dossard, puce, bidons etc...) pour le reste tout a été installé la veille (vélo, casque, basket etc..).
Et voilà l'heure du départ à 04h40, récupération de mon pote Dominique et de se chérie et c'est parti pour une de;i-journée de bonheur. Arrivée au KALIDHYA PALACE, on gare la voiture et on finit en taxi, un triathèle nous propose de monter avec lui et nous dépose devant le parc à vélo, tout ça sans nous faire payer cool ...
Les choses commencent enfin et le stress aussi, on essaye de faire des sourires de façade mais tous deux (Dom et Max), nous sommes déjà dans la course.
Premiers regards avec nos futurs adverses et on voit bien que le plaisir et là, mais la concentration aussi. Un petit bisous de Dom à sa bien aîmée, et nous voilà tous les deux entrant dans le parc à vélo pour faire les derniers réglages. Nous allons récupérer nos sacs posés la veille dans la tente de transition et c'est parti direction nos vélos, ah ils sont toujours là et eux visiblement ont passé une excellente nuit.... . Un petit coup d'oeil pour voir ci rien n'a bougé sur le vélo, on sait jamais, et nous voilà entrain de répéter ces gestes; toujours les mêmes, positionnement de nos casques sur le guidon avec nos lunettes branches ouvertes vers l'extérieur. Positionnement de nos chaussures sur les cales fixées avec nos élastiques magiques, positionnement de notre dossard sur la selle, préparation de nos boissons magiques " chuuutttt" personnes ne le sait, ainsi que la mise en place de nos gel sur notre cadre de vélo enfin le gonflement de nos roues ouf..... tout est fait à temps fermeture du parc pour 06h00, à si j'oubliai qui voit on arriver notre ami Tanguy venant nous voir en s'apercevant qu'il n'a pas de numéro sur son dossard, heureusement il lui resta un sticker qu'il colla sur le dossard ouf .... tout était en place à l'heure est prêt à partir, nous manqué plus qu'a passer au BODY MARKING pour nous entrer définitivement dans la course.
La course
Les jours précédents la course nous avions reçu nos WAVE de départ, 07h20 pour Dom et Tanguy et 07h30 pour moi tout seul. Notre objectif avant le départ de course était pour Dom de ne pas se faire rattrapé par moi, et le mien était de rattraper mon pote Dom. Pour Tanguy faire moins de 40 minutes pour les 1500m de natation. 06h20, Voilà le départ des élites pour nous c'est pour bientôt aie aie la pression monte hum que du bonheur. Et voilà, l'heure fatidique pour les deux potes d'entrainement, tous ceux que nous avons travaillé les 2 mois précédents, c'est du passé maintenant ces la course. Bonnets sur les têtes, lunettes sur les yeux, Dom et Tanguy sont dans leurs bulles, plus rien à penser seulement la ligne d'arrivée à passée le plus vite possible...3.2.1 "tttttttuuuuu" c'est parti pour 1.5 km de natation dans une eau excellente avec un beau soleil. A j'oubliai, pour moi c'est dans moins de 10 minutes aie aie, une seule chose dans la tête rattraper mon pote Dom, rattraper mon pote Dom. 07h30,"tuuu" et c'est parti pour moi un départ canon pour essayer de me sortir de la meute de fou et pour prendre mon rythme de croisière, ça y est c'est bon le rythme est pris. où il est mon pote Dom, impossible de le repérer on est tous pareil, tan pis je nage en donnant le maximum de moi même, pff, gros rythme, mais que du bonheur je ne pense plus qu'a une chose sortir le plus rapidement possible de cette enfer et de retrouver mon vélo pour souffler un peu, la plage n'est plus loin, 150, 100, 50, 10 m allé j'arrête de nager je me mets sur mes deux jambes et c'est parti pour la première transition, je cours le plus rapidement possible, le souffle coupé. Je dépose mon bonnet ainsi que mes lunettes dans mon sac et cours à toute vitesse vers mon vélo situé "Allée 7", en arrivant je ne vois pas le vélo de Dom, pari gagné pour lui, mais il ne doit pas être bien loin. Point positif l'entrainement natation à servit à mon pote Dom, par contre je ne vois pas le père Tanguy... tant pis c'est parti, je récupère mon vélo et cours à tout vitesse jusqu'à la ligne ou je peux enfourché ma monture, les choses sérieuse commencent, je me souviens de toutes ces séances de vélo avec des levés à 03h00 du matin pour aller rouler de nuit, vent dans le nez etc.. c'est maintenant que nous devons tout mettre en application. Les chaussures misent, je commence mon parcours 100km à fond pour essayer de rattraper mon pote, à deux on sera plus fort. Les premiers kilomètres avalés, j'aperçois au loin le premier concurrent à avoir crevé sur la route,pauvre gars, mais ça fait partis de la course et puis c'est une place de gagné... Malheureusement, je crois reconnaître la silhouette du concurrent, non, c'est pas possible, c'est mon pote Dom qui vient de crever et je ne peux pas faire grand chose pour l'aider, seulement croiser les doigts pour qu"il répare au plus vite. Après la course, le Dom m'expliquera qu'il a crevé, que ça pompe ne fonctionnée pas, et qu'il a du attendre l'arrêt d'un concurrent pour regonfler sa roue, message perso "vérification de ton matériel Dom aie aie aie".
Pour moi la course continue et je me vois rattraper des concurrents des Waves précédentes, ça me mets la rage et l'envie de faire mieux. Le Dom quant à lui, après son incident de course commence sa remontée solitaire, les nerfs à bloc avec la rage qu'on lui connait. Quant à Tanguy, il attaque son parcours vélo avec la même rage et la même envie que ces deux camarades d'entraînement. Le parcours est venteux, le soleil est au rendez vous et les 3 prochaines heures ne vont pas être de la rigolade pour nous tous. Enfin, me voilà en vue du circuit de formule 1, et oui la classe, un petit tour de roues sur le circuit "40ème kilomètres" et me voilà repartis dans le sens contraire, la je croise mes deux potes Dom et Tanguy, arrivant tout près du circuit, à peine le temps de s'encourager les uns les autres et c'est repartis pour un solitaire d'encore 60km, pfff. Le vent est omniprésent aujourd'hui, c'est pour tout le monde pareil mais bon c'est quand même dur. En trois coups de pédale me voilà sur la corniche entament l'avant dernier demi-tour à vélo, et c'est repartis pour les derniers 20km, allez un petit effort, on tient le bon bout. La transition vélo course à pied n'est plus loin, je recroise mon pote Dom qui fait un super parcours vélo, ça serait pas le moment qu'il me rattrape hihi.
Et voilà le moment fatidique, la transition vélo-course à pied, après 100km de vélo face au vent, les jambes sont un peu entamée et me voilà parti pour 10 km de course à pied sous une chape de soleil étouffante; les jambes son lourdes pour ma part je mettrais plus de 53min pour faire le parcours, Dom le fermera en plus de 50min, quant à Tanguy le terminera en plus de 1h10 avec quelques complication pour notre camarade Tanguy qui devra s'arrêter près de 10minutes pour une crampe à la cuisse douloureuse et ne voulant pas passer pour Tanguy "Penser à s'hydrater "....
L'aprés course
Comme annoncé au tout début, au résultat un plaisir d'avoir partagé ses moments chacun dans notre coin, mais de pouvoir dire après autour du bonne bière que nous sommes finisher du 111,5km d'Abu Dhabi. Encore un grand merci à nos épouses, petite amie ...
Max, Dom et Tanguy

Quelques minutes avant le départ

Photo dans l'ordre de la gauche vers la droite :
 
Dominique - Maxime

Quelques minutes après avoir passé la ligne d'arrivée

Photo dans l'ordre de la gauche vers la droite :
 
 Maxime -Dominique

© 2011 Trois en UN - 35450 MECE | Téléphone :

 
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com