Mai 2017 :
Un nouveau
podium à LIEVIN !

Sur une course ouverte au format inhabituel de multi-relais à un ou plusieurs coureurs laisssant la part belle aux équipes homogènes, les quatre mousquetaires tridouziens qui avaient fait ce long déplacement ont assuré un max !
Les voilà à nouveau sur le podium de cette D2, dans le magnifique complexe sportif de LIEVIN : la classe !
Détail qui a son importance : les voilà 2ème au général !!!! Cà sent la D1,non?
Bravo aux Benjamin A et C, Thomas C et Nico V
Merci à Mr Campos Père pour avoir assuré l'intendance ...Et le déplacement !
 

Entre temps ...

"10 km de Balma : Benjamin Alquier et Thomas Campos ont couru ! Ils finissent 13 et 14 je crois et Thomas finit 1er junior et s'est qualifié du coup pour les championnats de France du 10km sur route."
Valérie CAMPOS
 

Avril 2017 : Gagnants à Parthenay

On la sentait venir depuis quelques temps !!!

"Après Paillencourt il y a deux semaines, nous voilà en route cette fois pour Parthenay. Cette épreuve est connue pour une majorité de l’équipe question parcours et format de course. Cependant, elle va nous réserver pas mal de nouveautés !
            Tout d’abord, une entrée en matière pour Maël Alric et Thomas Campos ajoutée au  retour de Benjamin Alquier (made in china). C’est aussi la première sortie pour la remorque du club qui s’est avérée super fonctionnelle derrière notre minibus.....
            Ensuite, question logement, on opte pour une nuitée classique en hôtel au lieu de nos expériences bucoliques en cabanes et roulottes. Enfin, niveau équipement, on inaugure les nouvelles trifonctions.
            Avec « TURBO », on en voit de toutes les couleurs !
Pas mal de stress avant car elles arrivent la veille du départ et sans peau de chamois...
Mais alors pendant la course, on a vu beaucoup de « rouge et jaune », (sang et or pour ceux qui habitent Rodez ou pour les catalans !!!).
            Donc veille de course classique, reco et direction hôtel puis resto. Ah, si ! On arrive à déjouer une tentative de déstabilisation psychologique d’une équipe parisienne qui souhaite enrôler par le biais d’un PACS notre benjamin ALQUIER ! Ils avaient pour le coup engagé la responsable d’une équipe féminine qui ne laissait pas insensibles les 3 loulous. Nous (Juan, Valérie et Henri -les parents de Thomas- et myself) les sages, adoptons une attitude philosophique sur ces nouveaux meurs... 
 
            Venons-en au jour J :
Réveil matinal pour tous. On regarde d’un œil le marathon de Panam pour voir si on aperçoit « Chiken run » alias Nico V  puis direction Parthenay avec AC /DC comme support de préparation mentale. Henri est déçu. La piscine est fermée donc nouvelle mission : tu seras « Reporter ». Tiens un appareil photo et un badge. Tu passes partout et tu mitrailles. Il est en train de nous monter un « intérieur Sport sur la D2 à Parthenay ». Cool, je ne sais vraiment pas faire de photos.
Les Tridouziens sont sereins et les premiers pour l’ouverture du parc à vélo. Si vous connaissez Maël, c’est un exploit. Et là, petit coup de palpitant pour Thomas qui a perdu un bouchon. Petite séquence de fractionné jusqu’au  minibus, caisse magique de Juan et l’affaire est réglée. On cale les derniers repères. On file même quelques consignes de course à Speedy Herrera (athlète mexicain de Montluçon) : « Piano, tranquilo !!! » Appel des équipes et là une sacrée entrée en matière : « 9ème : Rodez Triathlon 12 emmené par le CHARISMATIQUE JUAN CARBOU !!!! » Pendant un instant, un couloir d’applaudissements du côté des équipes féminines que notre équipier admire tant.
 Pam ! Ça part vite, très vite ! Super, c’est le mexicain devant.  On n’est pas prêt de le recruter celui-là il écoute rien et c’est plus raisonnable pour nos finances (dédicace à Jean Mi). Maël suit les premiers sur la 1ère cap et on est « groupir » dans le second groupe. Transition éclair pour tout le monde, et maintenant 5 tours de vélo. Henri et Valérie dans la côte, moi  à l’entrée du parc pour annoncer les écarts. Allez, encore « el mejicano » devant. On aurait du le « tâcler » celui-là. Maël en chasse patate. Puis le gros des troupes, avec Juan et Thomas aux avants postes pour rentrer sur le groupe de tête. Comme d’hab, Benji bien à l’abri avec Benjamin à ses cotés. C’est bon 5 dans les 30 . On voit du « rouge et jaune » et on entend du « tri 12 et Juan Carbou ».Esprit de solidarité oblige ce dernier sera épaulé (une menotte sur les fesses) par les deux Benji dans la dernière montée. Dernier tour donc, 2 athlètes d’endurance 72 se sont fait la mâle. 45’’ puis 30’’ d’avance avant la dernière CAP.
Collectivement, on est bien. Ça sort vite. Maël revient sur la tête mais cela revient fort derrière lui. Et ils sont tous là dans un mouchoir de poche. Deux belles montées courtes mais raides vont faire la sélection. Les voilà qui arrivent, dans l’ordre Juan 7ème, Benji A 9ème, Maël 10ème, Benji C 20ème et Thomas 22ème. Ils loupent la boite pour pas grand-chose en individuel mais sortent victorieux par équipe d’une bien belle manière. Ils ont de quoi avoir la banane, car cela vient récompenser un investissement à long terme pour Benji A, Juan et Benji C. Et il faut grandement féliciter les deux derniers Maël et Thomas qui ont fait une super course et qui ont un sacré potentiel !
 
            Du coup, cérémonie protocolaire en « Turbo », pas d’amende et une tournée à la buvette avec les félicitations de nombreux licenciés du club (actuels et anciens). Merci à tous ses soutiens ainsi qu’à Henri et Valérie pour leur présence et disponibilité tout le long du week-end.
 
Conclusion : Début de la remontada : étape 1 rang 9, étape 2 rang 2, étape 3 rang ?
                        Congrat’ à tous  et place à Liévin.
 
 Les expressions philosophiques de ces 2 jours :
 
                                   « Cartouches »
                                   « Bouchon »
                                   « Pacs »
                                   « Perfusions »
 et le « CHARISMATIQUE JUAN CARBOU !!! »
 
Marco
 
 

Mars 2017 : c'est parti !

"Salut à tous et toutes,
Ce week , première manche de la saison duathlon. Comme d'habitude, nous nous sommes rendus dans le Nord à Cambrai Paillencourt.
Vous imaginez donc 2 jours bien chargés, entre les heures de route et le changement d'heure avec une course à 9h du mat'  : ça pique!
Petit résumé de course: 
c'est parti comme des malades, avec des groupes qui se forment et qui rentrent les uns sur les autres. Résultat gros peloton de 30 pour la dernière cap.
Juan et Benjamin C "se la collent sévère" pour finir 10 et 18ème. Thomas fait une belle 1ère cap mais se retrouve esseulé en vélo pour terminer 73ème.
Pour ma pomme, je vais juste dire: trop dur, trop vite mais un grand sourire car je termine la course. Je sais je ne suis plus crédible mais là ça sent vraiment la fin.
La D2 ?Le niveau est de plus en plus en dense, les temps cap parlent et puis : place à la jeunesse.
Bilan, 9ème par équipe! Début de la remontada à PARTHENAY dans 15 jours.
Merci à tous , à plus" Marco

Janvier 2017 : déjà chauds bouillants ?

Départementaux de Cross le week-end dernier et ...
Nous ne pouvons qu'apprécier l'entrée en matière de Maël ALRIC, qui souhaite "changer d'air" (soit changer de discipline ) en intégrant TRI12, qui n'est pas au top de sa forme, qui souhaite peut-être lever un peu le pied mais qui termine Champion de l'Aveyron de cross ! Chapeau !
Il enrichit les rangs de la D2 Duathlon dont les membres, ma foi, ne semblent pas connaître le terme hibernation ou, de plus courte durée la trève de Noël !
En effet, dimanche à Millau, sur le même site, avait lieu le Championnat Départemental Cross de la Lozère et de l'Aveyron.
Trois autres membres de la D2/D3 étaient présents :
       - Benjamin CAYROCHE ..... 3ème
       - Nicolas VAQUIER     ........  5ème après avoir remporté la Ronde de Noël à Rodez en Décembre.
       - Lucien COT          .............  1er Junior
 
 Mais aussi de part leur Mentor Marco qui les guettent, on apprend que  :
ces derniers jours ont pu nous apporter des infos concernant la forme de nos pur "sang et or" ( blague1) sur les terrains de cross ou sur la route .
-des champions dans leur catégorie à Millau : Lucien en junior, Benjamin Alquier dans le Tarn et Juan en Senior et Master dans le 66 sans oublier Mael dans le 12 qui devance une ancienne "locomotive" à nous mister Benoit Dunet
- des beaux podiums:Thomas Campos second junior dans l'Aude, Benjamin Cayroche 3 ème lozérien à Millau
- des perfs en Espagne: Nicolas Vacquier claque 31'40" à Barcelonne (c'est l'after sur les ramblas qui l'a motivé)
- des places dans les 10 sur  des courses militaires pour notre "Gaillard"
- et moi 140 au bowling.....Marco qui progresse dans ce domaine !-NDLR-
 

La Der ' de la saison : Evreux -11 septembre 2016

.....Avec une finale de D3 en guise d'apéro la veille !
"Petite comptine du week end  10 et 11 septembre :
Il était une fois ...Participer à deux finales de grand prix D2 duathlon et D3 triathlon. Pas d'enjeu sportif particulier puisque le maintien était assuré dans les deux divisions et la montée pratiquement inaccessible. Du coup, il fallait prendre du plaisir et se donner à fond pour ne rien regretter!!
Départ samedi 7h30 de Rodez en direction de St Gilles Croix de vie, pour la finale D3 triathlon.
L'équipe était composée de Vincent,Juan, Lucien, Nicolas et Benjamin
Arrivée aux alentours de 15h30 sur le site du triathlon, météo nuageuse avec un léger vent sud-ouest. L'océan?De grosses vagues qui s'écrasent en rouleaux sur le sable. Température de l'eau à 23°C donc pas de combi !!
Le départ de la course est donné à 18h sur la plage, à 150m de l'eau, le premier défi  étant de passer rapidement les premières vagues (rouleaux) pour atteindre la bouée située à 250m environ. Nico et Lucien se débrouillent très bien et sortent dans les premières positions de la course, suivis par Vincent et Benjamin à 1min derrière, et enfin Juan qui s'est fait quelques frayeurs mais qui n'a pas dit son dernier mot...
A vélo, l'ordre est respecté pendant tout le circuit pour nos cinq triathlètes, qui s'accrochent pour rester dans leur groupe. Vincent connait quelques problèmes gastriques car il a bu la tasse "salée" avant de sortir de l'eau. Il a donc du mal a appuyer sur les pédales.
Pour finir, la course à pied reste le combat des trois premiers (Lulu, Nico et Benj) qui se sont arrachés pour gagner ou ne pas perdre de places au général. Lucien termine à une très belle 9e place, Benjamin qui fait une jolie remontée dans les règles, s'offre la 17e place et Nico arrache une 37e place honorable. L'équipe  marque pas mal de points et se classe 6e au général sur 18 équipes au départ. BRAVO!!!
Petit footing de récup, quelques étirements et on se casse! Pas le temps de trainer, il reste 460 bornes à avaler pour rejoindre l'hotel et Thomas qui nous attend avec impatience...

Dimanche : Allez c'est reparti, cette fois pour une autre finale dans une autre discipline, le duathlon. Cette fois l'équipe est au complet, avec Thomas et Benjamin Alquier qui intègrent le groupe
Départ donné à 11h sous un ciel couvert, dans de bonnes conditions, si ce n'est les jambes qui piquent un peu de la veille...(je passe sur la chute de Vincent qui n'était pas réveillé à la sortie de l’hôtel et qui a voulu piloter le vélo sans les mains :)))
Y'a 4500m à faire donc ça part très vite, Juan et Benj Al aux avants postes, suivi de Lucien et Benj Cay, puis de Thomas, Vincent et Nico.
Moins de 15min plus tard, Juan et Benj Cay sont sur le vélo en train de pourchasser le premier groupe. Benj Al et Lulu quelques secondes derrière rentrent dans un deuxième peloton et un peu plus loin Vincent, Thomas et Nico forment un groupe 100% Tri12. Si les Tridouziens tiennent leurs positions, la course à pied risque d'être palpitante...et ce fût le cas!!
Juan se bagarre aux avants postes en course à pied et termine à la 9e place, suivi de très prêt par Benj Cay qui termine 11e. Le 3e équipier à marquer des points c'est Lucien, qui boucle une belle deuxième course à pied à la 27e place, en terminant premier de son groupe à vélo . Les 4 compères qui les suivent finissent également la course quelques minutes plus tard...L'équipe se classe 4e .CHAPEAU!!!
Voilà, ensuite un plein d'essence, un plein d'estomac à la santé du trésorier et retour en Aveyron illico presto car 7h de route (pour les plus proches) nous séparent de la maison.
Bilan du week end : de belles performances sportives, de bons moments passés entre nous, des émotions fortes, du suspens,  des "petites" chutes, et beaucoup, beaucoup de route... Au final, c'est quand qu'on repart?
A bientôt " David 


3ème étape : Noyon - 12 juin 2016

Un podium pour les Lascars : çà fait du bien par où çà passe !
Bravo à Juan 6ème, Benjamin A. 11ème, Lucien 21ème et Benjamin C. 41ème 
 

Noyon en perspective

Salut à tous,
bientôt la 3ème étape. C'est celle où on marque des points. Objectif on perfe sur celle là  car l'équipe est  au complet et tout le monde est  bien calé dans sa saison.
Je profite de l'organisation de cette étape pour tirer un grand coup de chapeau à Corentin et Thomas qui ont joué le jeu à fond pour l'équipe à GRAVELINES.
Du coup, pour pacifier nos relations avec la fédé, il faudrait que me faire parvenir votre carte d'identité et permis (le loueur en a besoin) par scan.
Composition d'équipe:
benjamin alquier
benjamin Cayroche
juan carbou de la montagna
lucien cot
nicolas vacquier
vincent clavel (u 23)
Trois nouveaux venus qui vont gouter à cette manche au format particulier:
pas de contre la montre mais un multi enchainement 3/10/3/10/3. 
A+ - Marco
 

2ème étape : Gravelines - 7 mai : on sauve les meubles !

C'est encore et toujours Marco qui s'y colle, à la plume mais aussi et surtout en course ...Il aura la médaille du mérite celui-ci !

" Je vous fais un bref retour sur notre épopée dans le ch'Nord en banlieue anglaise presque...
Primo, on devait être 5 puis 4 puis 3 puis 3 dont un blessé donc très compliqué d'informer sur la compostion d'un groupe qui s'est dessiné la veille du départ. 
Finalement, Thomas, Corentin et moi avons représenté l'équipe sur cette manche avec l'intention de faire le mieux possible. 
10h de trajet pour les aveyronnais, 7h de train pour le néomilitaire. Et oui, aujourd'hui en habitant Toulon on est plus proche du Nord. Le seul avantage c'est qu'on connait la route à force et qu'une fois sur les lieux, les gens comprennent assez rapidement qu'on n'est pas du coin!
Pour s'orienter cela devient donc plus compliqué mais on n'est pas à une heure prêt.
Retrait de dossard avec comme d'hab beaucoup d'humour et de complaisance de la part des representants de la fédé :  "keep cool"!!!!
Direction la gare pour récupérer notre 3 ème homme puis l'hôtel. Un comité d'accueil nous attendait: une compagnie de CRS avait choisi le même camp de base. Après les roulottes,(Cf déplacement précédent) nous voici en terrain militaire ( je sais c'est la police pas la gendarmerie mais c'est pour l'image! ). Bon déja qu'on ne faisait pas les fiers! Du coup, repas à l'exterieur et fin de soirée pépère.
Dimanche? jour de course, grand beau comme ils  disent  avec un peu de zef quand même.
Préparation des hommes et des machines dans le timing pourtant il y avait des choses à reviser entre les straps, les numéros et le parcours.
12h : grosse chaleur. Mes 2 compagnons  sont à mes soins, ( la veille au soir j'avais un peu la cheville gonflée comme après mon exploit d'il y a 3 semaines).
Echauffement en commun, à velo puis trés progressif à pied.
Présentation des équipes, nous sommes les seuls à 3 avec "Y ' a pas benjamin et ... ". Je crois qu'ils ne savent pas dire JUAN..... On en a 2 de repérer donc.
Au niveau de la course, me sachant dans une forme olympique et je ne voulais pas démotiver Coco et Tom mais je ne me faisais pas beaucoup d'illusion sur mon sort. La Question : à quel tour j'allais me faire manger? 
Comme d'hab, départ très rapide. Début très prudent de mes 2 comparses. Ils arrivent à rester sur des places qui constitueront le dernier pack car l'objectif était de classer l'équipe. Moi, j'ai fait du run and bike avec celui qui ferme le parcours sans pouvoir monter sur son vélo. Par contre, j'ai été le premier à serrer le poing quand j'ai entamé mon 4ème tour vélo car depuis quelques minutes un groupe de duathlètes fougueux nous collaient  aux basques. Cela se joue finalement à quelques mètres. Je ne  vais pas vous décrire ma dernière course à pied pathétique. Mon strap a tenu ....Aucune douleur de ressentie .... mais pour le reste cela fut dur . Ca sert de s'entrainer !!!
Bilan: Tom 52, Coco 55 et moi 62. 
Dernier challenge du week end , conduire Tom à la gare dans les temps avec l'arrivée du GP 4 jours de Dunkerque. Sympa un kilo de plus pour Tom avec sa valise à vélo. C'est les "classes" pour les militaires non ?
En tous les cas merci à eux et pour les autres copains, il  faut reprendre les choses en main.
A plus !"
 

1ère étape : Parthenay -24 avril 2016
coup d'essai !

C'est Marco qui nous en cause :
"Bref retour sur la 1ere manche à Parthenay, résultat d'équipe satisfaisant gagné au mental. Super course de nos 2 locomotives, Juan et Benji qui font 4 et 6 en étant bien placés tout le long. Ils ont tout donné sur la dernière CAP. Pour Nico V et Cedric F, cela a été plus dur car ils ont fait la course diminués, tous se plaignant du mollet depuis la veille au footing de décrassage. Je ne sais pas ce qu'ils ont fait dans cette roulotte (hébergement de la veille de course -NDLR) où tous se sont bien caillés (dédicaces au trail men et women). Verdict : "mode de couchage à revoir Marc". Donc pour eux, l'important c'était de finir pour classer l'équipe. Nico y arrivera au mental pour finir 62ème. Cédric ne pourra pas faire la dernière transition car un ennui mécanique l'a mis au menu du duo vainqueur qui ont fait un gros vélo.(Sur le circit vélo de plusieurs tours , les athlètes rattrapés par la tête de course sont éliminés -NDLR)
Etape pas évidente et contrastée car très satisfaisante pour les uns et marquantes au moral etau corps pour les autres. Mais c'est aussi ce mélange qui fait la beauté des épreuves par équipe.
Bravo à tous car 7 ème place au final sur 13." Marco
 

AVRIL 2016

C'est une vilaine chute en vélo qui condamne Benjamin CAYROCHE à rester "à la maison" ce week-end ainsi qu'une belle entorse de cheville lors du cross duathlon de Millau qui empêche Marco RAYNAL de rejoindre la Compagnie .
Alors 4 de leurs compagnons de D2 partent pour Parthenay .
L'équipe du jour est constituée (par ordre alphabétique) de Benjamin ALQUIER, Juan CARBOU, Cédric FOULQUIER et Nico VACQUIER .
 

Avril 2016 : des news fraiches !

Le jeune Vincent CLAVEL s'aguerrit au fil des courses et nous montre s'il en est tout son potentiel ...1er à Montrodat, 5ème à Millau (lire en rubrique résultats), Thomas GAILLARD continue sa prépa au soleil de la côte d'Azur - veinard !- (lire aussi en rubrique résultats) et, mauvaise nouvelle, Benjamin CAYROCHE  se blesse en chutant à vélo (c'est l'omoplate qui a pris mal !) : reviens-nous en forme !
A bientôt pour le 1er RV officiel !
 

Mars 2016 : les Lascars se réveillent en fanfare !

Après les avoir laissés en septembre en milieu de classement de la saison de D2, ils ont passé l'hiver, de nouveaux venus ont intégré le groupe, d'autres en sont partis ...Certains, parait-il, ont pris "leur retraite" du haut niveau mais hum, quand on voit leurs résultats de ce mois de mars, on peut en douter (il dit quoi, là Marco ?)
En attendant, il (Juan)a fait fort puis ils (tous)ont fait fort à une semaine d'intervalle puis que si Juan CARBOU a cavalé seul à Castelnaudary en début de mois ( le 13 mars) pour s'octroyer une belle victoire, il a été rejoint par une partie du groupe tridouzien dimanche dernier (le 20 mars) à Carcassonne et là alors, on dit "bravo Messieurs" !Triplé gagnant et très bon résultats d'ensemble !

Même si le mot du coach est déjà dans la rubrique "Résultats" de ce même site, je le réédite ici et vous comprendrez :
"Quelques mots pour commenter la belle perf du groupe D2 sur le duathlon de Carcassone.
 En effet, 3 Duathlètes Tridouziens sur la boite, et ils ont été 4 à animer la course dans tous les sens du terme.
 Tout d'abord que dire sur la perf de Mr Juan Carbou qui a mis le feu au poudre à pied et sur sa nouvelle monture à velo. Epoustouflant!!!! 
 Sur ses  terres, il n'a pas fait de détail mais la jeune garde du club l'a titillée avec brio.
Lucien Cot finit deuxième sur ses talons en dégageant beaucoup de maîtrise :de bonne augure pour les "France jeunes".
La trés bonne surprise est à mettre au crédit de Benjamin CAYROCHE .
Pour sa première sous les couleurs du club,il finit troisième en montrant de réelles aptitudes.
 Nicolas Vacquier a confirmé ses talents en course à pied.
A son habitude, il a encore brillé sur les transitions: une chaussure perdue sur la première et un problème d'orientation sur la seconde...
Et pour couronner le tout, il se trompe de dossard ce qui a complètement déstabilisé le speaker Robin Thomas un ancien du groupe!!!
Quelqu'un au sein du club se sent il compétent pour aider ce jeune homme?
Et enfin, belle course de Nicolas Bibal, qui a démontré tous ses progrès dans la discipline sur un parcours pas évident (quelques bosses à pied et à velo)
et sous des conditions météos piégeuses (vent et route humide). Pour ma part, course de reprise ...
 En conclusion, pour une remise en route de l'équipe on a perfé et on a eu plaisir à se retrouver ou faire connaissance. 
 Pour le reportage "photo", merci à Eric Cot, papa de Lucien, qui a nous donné au bon coup de main question intendance.A plus !"
Marco
Et le mot de Jean-Baptiste, absent ce jour : "BRAVO les mecs !! :-))"
Je rajouterai :
Pour le cas Nico.V, qu'il ne change rien ! Il contribue à la petite note "folklo" du groupe , ce grain de folie qui vous habite depuis le début en 2011 avec le casque à l'envers de l'un, la fauche du vélo d'un autre concurrent pour l'autre à Nancy....Et depuis, çà dure à chaque sortie .... Quant à s'occuper précisément du cas Nico.V, Marco, tu es quand même le mieux placé, non ?
 
Allez, on va les suivre tout au long de la saison !
 

Les équipiers 2016

La fine équipe se compose de :
Benjamin ALQUIER
Juan CARBOU
Benjamin CAYROCHE
Vincent CLAVEL
Lucien COT
Cédric FOULQUIER
Thomas GAILLARD
Corentin MOUSSON
Jean-Baptsite TRAUCHESSEC
Nicolas VACQUIER
...Et Marco RAYNAL que l'on ira débusquer de sa pseudo retraite !
 
 
 
 

4ème étape : Les Herbiers-27 septembre 2015
L'essentiel est acquis

L’ESSENTIEL ACQUIS AUX HERBIERS

Cap sur La Vendée par un superbe temps automnal pour la dernière étape du Championnat de France de DIVISON 2 de Duathlonce week-end. Une seule idée en tête pour les 5 athlètes de Rodez Triathlon 12 : assurer le maintien.
Les hommes en forme du moment ne sont pas de la partie mais le retour de Benjamin ALQUIER dans l’effectif, même s’il n’est pas au mieux de ses capacités, doit aider l’équipe dans son objectif.
Le fait de réaliser un tir groupé à 2 dans les 30 (ALQUIER 32ème et VACQUIER 39ème) et de trouver le 3ème larron Jean-Baptiste TRAUCHESSEC en 47ème position permet aux Sang et Or de prendre la 10ème place au général sur cette étape puisque rappelons-le, ce sont la somme des places des 3 premiers arrivés de l’équipe qui détermine le classement final .Quant à Marc RAYNAL et Corentin MOUSSON ,qui entraient dans l’effectif du jour , le premier, bon Capitaine de cette aventure, termine 61ème et annonçait en début d’épreuve qu’il s’agissait là de son Jubilé mais çà, çà reste à voir et Corentin a été « la victime » du règlement : rattrapé par la tête de course sur le tour vélo = éliminé .
Au final, cette 10ème place du jour permet à TRI 12 de figurer en 9ème position du classement final de ce Championnat 2015 et d’assurer le maintien : contrat rempli pour ce groupe qui a su répondre présent sur chaque étape, les déplacements lointains restant souvent difficiles à gérer au sein de l’effectif. Ils repartent donc en 2016 en DIVISION 2, les plus jeunes ou ceux qui découvraient cette année la discipline devraient encore progresser et le groupe va accueillir certainement quelques nouveaux venus…Certains écumant déjà les pelotons de course à pied. A suivre …

3ème étape : GRAY - 13 septembre 2015

Voilà bien longtemps (trop longtemps) que je n’avais pas pris le volant d’un minibus pour conduire la D2 Duathlon sur une épreuve …La dernière fois remonte au dimanche de la victoire des Bleus lors de la Finale du Championnat d’Europe de basket…Il y a 2 ans …L’histoire ne se répètera pas pour eux !
Ce samedi matin, ramassage des gars d’abord à La Primaube chez Corentin puis à Luc chez Nicolas …Les autres nous attendent à Aquavallon, je fais la connaissance de Pierrick …Il en manque 2 que nous retrouverons sur place …Cap sur Gray et la Haute Saône, « la Haute Patate » pour les initiés.
Voyage sans trop d’encombres si ce n’est un petit moment d’égarement dans un bled avant Villefranche sur Saône et un loupé pour rejoindre au plus vite l’autoroute …Repérage : on fera mieux au retour. Pas trop de chahut à bord du minibus, le grésillement de la musique qu’écoute Corentin dans son casque …Ce n’est pas du classique !!! Des pause-pipi régulière car Corentin est pour çà,un Champion !
Gray est là, je connais un peu pour y être allée avec la D2 et y demeurent d’excellents souvenirs de course ! La Halle couverte accueille toujours l’arrivée et le parc à vélo sera juste devant .En ce samedi aprem’, ce ne sont encore que quelques barrières en vrac …On stoppe le minibus et 5mn après, le déluge …Juste le temps de poser les sacs et les vélos sous cette halle couverte et d’attendre une éclaircie pour aller rouler un peu et reconnaître les parcours . Juan nous rejoint, sorti de ses Pyrénées soit 3h de plus que nous de route à faire !Visiblement, personne n’a trop envie d’aller sous la flotte, y compris les locaux qui partagent notre « abri couvert ».C’est emmitouflés comme en hiver que les gars s’en vont enfin …Vélo puis course à pied plus ou moins longue …selon l’âge. Pendant ce temps « je monte en ville » chercher les dossards , démonstration de traite d’une vache sur un trottoir et paperasse obligée dans la superbe bâtisse qui accueille l’Hôtel de Ville…Tout se passe au mieux, signalement d’un changement dans la compo de l’équipe puisque Corentin remplace Benjamin absent et hérite de ce fait du dossard 1…La classe !
Retour vers le minibus puis cap sur Vesoul où nous créchons ce soir …Squat dans l’appartement de Jérémie qui devait nous recevoir et qui finalement est sur Paris pour son boulot … Tant pis pour lui !... Nous trouvons assez rapidement sa tanière grâce aux indications du copilote Nico …Installation, douche, vestiaire dans le salon. Pierrick et Corentin passent en cuisine puis miam-miam (c’était très bon, ce resto ! Ingrédients choisis par Thomas, cuisinés par les jeunes : si ce n’est pas une équipe çà !!!) Et dodo, les jeunes dans le salon, les vieux dans la chambre, l’intendante dans le bureau (j’ai échappé au placard !)
6h30 dimanche matin, dehors, il pleut fort. Je passe mon blouson de pluie de vélo pur plastique transparent (très classe le look !) et je pars faire un tour en ville…Il pleut, il pleut bergère ! Je trouve la boulangerie indiquée par Jérémie, je vais voir de ci, de là un peu plus loin et quand je rentre 3/4 h plus tard, rien ne bronche dans l’appart’ …Cà s’ébroue un peu plus tard, petit dej’ puis grand moment avec la pose des « tattoo » (numéro adhésif qui remplace le marquage au marqueur et le dossard ). Corentin aide Pierrick qui aide Corentin : çà va. Thomas, concentré, fait son train sans mot dire : çà va. Nico s’active à son tour et on entend « merde ! » …Il a en fait confondu le numéro « 2 » de Juan et le numéro « 5 » donc se retrouve avec un truc illisible qu’il a placé à l’envers sur sa cuisse. Tout cela est enlevé avec une éponge verte qui gratte bien et le voilà avec son « 5 » dont il oublie d’enlever le film plastique : loupé ! Cà finit au bon vieux marqueur trouvé dans les affaires de Jérémie. J’embarque ce crayon dans mon sac car Juan se retrouvera du coup avec un seul tattoo de dispo donc il aura droit au marqueur lui aussi.
Avant de quitter notre chambre d’hôtes, on refait un peu la déco, à notre façon mais le temps manque …Dommage …Départ pour Gray …Et là, miracle, plus on avance, plus le temps se lève et le soleil s’installe durablement. Prépa du matos, échauffement, Juan nous rejoint mais on n’a toujours pas mis la main sur Caîmin, notre hollandais de service …Je ne le connais qu’en photo, je n’arrive pas à le joindre au téléphone …Quand, attendant au véhicule que les gars reviennent de s’échauffer, un individu m’interpelle dans un anglais approximatif qui ne me fait pas rougir de mes lacunes, « you are TRI 12 ? Yessssssss,I’am ! » Cà y est, on tient notre homme ! Présentation rapide, mise en place des fameux tattoo, je comprends qu’il a passé de bonnes vacances, qu’il n’a pas trop fait de compet’, qu’il a fait étape dans de la famille et qu’il va bien : l’essentiel est dit ! Le groupe est complet, direction le parc à vélo et les dernières mises en place .Ligne de départ, appel des équipes dans l’ordre du classement, des visages se ferment …Départ canon du peloton …Le parcours permet de les voir plusieurs fois, c’est top …Peloton très groupé en tête après la 1ère course à pied, Juan, Caîmin et Nico tirent leur épingle du jeu, Thomas et Corentin suivent non loin et Pierrick, parti derrière en U23, est vite là aussi .Juan et surtout Caîmin assurent une transition de feu, Nico fait son 2ème show de la journée . Après le loupé du tattoo, le loupé du casque ! Il se retrouve avec la boucle clipsée sur une jugulaire et l’autre jugulaire sans boucle …Il s’énerve un peu, mais pas trop je trouve…Disons qu’il se maitrise, il y a du monde ! Il piaffe et veut partir sans attacher son casque, je lui dis plusieurs fois « non » …Un flot de coureurs lui passent sous le nez … Il part enfin …Thomas et Corentin sont très proche de lui et Pierrick continue son train.
En vélo, çà roule fort. 6 hommes ont fait le trou, Juan est dans le 1er peloton de chasse, Caîmin dans le second, Nico plus loin du coup .A l’entame du 3ème tour, un costaud est parti seul devant, c’est un autochtone acclamé par le public ; les autres ne le reverront pas …L’histoire se répète sauf qu’il y a 2 ans, c’était Jérémie le costaud en question. Au fil des tours, je constate que Corentin fait un vélo de fou, n’hésitant pas à prendre les choses en main au niveau de son peloton .Il passera Thomas puis ils rouleront ensemble sur le dernier tour .Pierrick joue intelligemment, en attendant 2 autres concurrents plutôt que de rouler seul. Nico s’accroche et Juan fait le boulot pour ramener un gros paquet rejoindre les 5 de devant (sans parler de l’homme seul en tête) .Caîmin est bien à l’abri à cet instant là .C’est donc un peloton d’une trentaine de concurrents qui rentre au parc pour la 2ème transition, en chasse derrière le futur vainqueur.
Les 2,5 km de la dernière course à pied voit Juan s’arracher et prendre la 6ème place, CaÎmin termine fort à la 15ème place .Nico ne démérite pas et vient en 49ème position.
Thomas arrive courant à fort belle allure (53ème) et Corentin suit, un peu plus dans le dur (55ème) …Il a tombé son bidon en vélo, est revenu sur Nico et lui a demandé le sien pour boire, échange de bidon en plein vol, j’y crois pas !!! Il a aussi déchaussé au 3ème tour, pensant le vélo fini …
Pierrrick arrive 61ème, fort satisfait de sa course « d’apprentissage » !
Je les retrouve dans l’aire de ravitaillement, échange quelques mots avec Caïmin, qui est satisfait, qui enlève sa chaussure droite en grimaçant, il a une belle écorchure sur le 1er orteil : sympa pour courir !
Rapidement comme à chaque fois, on salue ceux qui font route différente (Juan et Caïmin) et dès 15h cap vers le Sud .Dès l’autoroute et Dijon, 1er orage…On avait fait la pause « casse-dalle-je mange n’importe quoi ! » juste avant sur une aire Ouf, c’est çà de pris ! Après ce sera une succession d’orages forts voire très forts et d’éclaircies qui font du bien ! Un superbe arc en ciel dans le retro puis le couchant sur la chaine des Puys et le Puy de Dôme …Des accidents à la pelle autour de Clermont et un appel téléphonique de la compagne de Thomas qui est en rade quelque part devant nous après un superbe tête à queue en solitaire …Plus de peur que de mal…Nous la rejoignons chez un dépanneur et la rapatrions avec nous sur Rodez …Son chat sera aussi du voyage …
Arrivés à RODEZ vers 22h30, Pierrick prend la route pour Castres, on fait le tour du minibus pour ranger et laisser une poubelle au container d’Aquavallon (détail qui a son importance !).Je dépose Nico chez lui…Corentin sort de sa torpeur et ne trouve plus ses papiers et son portable …On y sera pour retourner « faire les poubelles »sur le parking de la piscine vers 23h pour finalement retrouver le tout aux pieds du chauffeur dans le minibus …Retour à la maison avec passage chez Mousson où le père veille le retour de son fils …Fin de l’histoire.
Le week-end prochain, ils y retournent pour la dernière de la saison.
Véro     
 

2ème étape : PARTHENAY - 26 avril 2015

Il y a des pipelettes dans ce groupe qui me rendent bien service car qui mieux placés qu'eux pour raconter  leur journée ?
Pour la photo, il faut quand même avouer qu'ils sont beaux ....Ces TShirts !!!!

" Hello, alors voici un petit retour sur l'expédition de Parthenay ;-)
Après ma découverte à St-Omer j'avais à cœur de mieux faire dans les Deux-Sèvres et mes derniers résultats sportifs me confirmaient mon retour en forme.
Niveau ambiance on a encore passé un super week-end avec un collectif super agréable, convivial, relax où on rigole bien !! On discute beaucoup de pêche, de cuisine et de poules ;-)
Côté sport, j'ai beaucoup apprécié cette formule multi-enchainements, très ludique, variée, rythmée... Les 2 parcours m'ont plu, un tracé à pied glissant et un parcours vélo exigeant même si j'aurais aimé la pluie pour y faire une différence plus importante et me replacer. En vélo toujours le même schéma où je remonte de groupe en groupe... seul. Physiquement j'étais bien avec des temps corrects à pied mais il faut que je prenne de la vitesse cet été afin de débuter le vélo avec un écart moindre. Officieusement je fais 38ème de cette manche mais j'ai eu la déception d'être disqualifié pour 2 pénalités non effectuées. Par manque d'expérience et sans avoir l'impression d'avoir fauté, je n'ai pas regardé la PenaltyBox... Une expérience en plus, j'apprend... :-(
Un grand bravo à Juan car c'est toujours un plaisir de voir un équipier sur un podium national et un grand MERCI à Mr (??? !!! NDLR)Boissière pour l'encadrement au top!!
Rendez-vous en septembre les amis, je serai encore plus fort en vélo et... un peu moins tendre à pied ;-)"
Jean Baptiste

"Ma petite contribution personnelle à Parthenay 2ème étape de division 2, épreuve de multi-enchainements :
Après quelques remaniements de dernières minutes pour cause de blessures ( bon rétablissement à Auré et Pierrick), nous partons à 5 athlètes made in Sud Ouest sur cette manche avec pour ambition de rester sur une dynamique alliant convivialité et performance.
Après un regroupement sur Montauban, nous rallions le site de la course en fin d'après midi. Daniel a assuré le tempo en minibus et finalisé les inscriptions en 2/2. Pour nous, c'est reconnaissance des parcours . Nous prenons nos marques...En fait uniquement les anciens car les jeunes se dispersent à grands coups de pédales à l'approche des équipes féminines!!!!!
Tous cela donc sous un soleil clément et dans la bonne humeur. Le site est top, les parcours sympas avec quelques bosses.
Rangement du matos et nous partons faire quelques courses. To night, c'est Benji en cuisine. Avant d'arriver au camping du lac du Céron, nous visitons la campagne (on a fait une grande boucle) et quelques écuries en compagnie de nos spécialistes Nico et JB chargés du volet culturel du voyage.
Arrivés sur site, nous investissons rapidement nos cabanes. Place à la recup' puis au repas d'avant course . Eh bien non! Problème logistique, pour le chef Benji : ni casserolle ni assiette pour la pasta party. Allez plan B, on fait fumer le trafic et direction pizzeria Parthenay. On  a faim et soif. Nous
envahissons une boutique de pizzas à emporter pour nous rassasier. JB a vraiment les yeux partout et plus gros que son ventre, normal la vie d'ermite dans le Gevaudan ça pèse à la longue. Retour vers nos maisons de bois sans la séance de préparation mentale proposée par Daniel. Je suspecte Benji d'avoir planqué le matos cuisine pour squeezer cette séance.
Allez dodo. Nuit pluvieuse et début de matinée très très arrosée. Pardon "c'est des euros qui tombent là" pour un homme de la nature. Pour les autres, on va essayer de pas gouter au bitume sur la partie vélo . Préparation collective des hommes et des machines, 1,2,3,4,5 voila nos dossards. 4,5,6 on arrive sur le site, on écoute ACDC et on va s'échauffer. JB nous fait une reco de la partie vélo, çà glisse pas mal ! Daniel a tout prévu, on est garé à 20m de la croix rouge.
Go, entrée en équipe. 12h 45 le temps change et s'améliore. Cool ! 13h départ retardé car accident sur le parcours. Suivent 15 minutes d'observation, SAS d'intimidation.
Puis vient l'heure du vrai départ. Pistolet et GO. Le récit qui va suivre va vous faire vivre une course vécue de l'arrière.
De l'extérieur, ça va vite et de l'intérieur aussi. Premier virage et dès les premiers lacets dans le parc des écarts se creusent. Pour l'heure, nous tenons notre plan de course. Je n'ai pas d'autre tenue sang et or derrière moi. Je ne suis pourtant pas avare dans l'effort. 1ère transition: pas de boulette . Une fois sur la selle, je m'active vite pour rattraper un petit groupe . Jonction réalisée en haut de la montée, ça pique. Pas de collaboration je récupère dans les roues car la course à pied a laissé des traces. Début du 2ème tour, on rame, ça rentre derrière, alors à 2 ou 3 on s'organise et on remet du rythme. Le parcours sèche mais je fais gaffe aux bandes blanches et à la voie ferrée. Si elle pouvait arrêter les 1ers? (je me suis fait la remarque au 3ème tour).
2ème transition, les 4 autres machines sont là et Daniel nous sert de repère dans le parc vélo. Un mot de réconfort, une chaussure droite qui veut rester au stand et nous voila sur la 2ème course à pied. Je reviens sur la tête de mon groupe car beaucoup sont en baskets. 3ème transition, pas de boulettes, il n'y a que mon vélo au stand TRI 12,tout est OK. On redemarre. On n'est plus que 5 , on cale des relais, j'ai de bonnes sensations et grimpe pas mal (tiens donc?). C'est avec eux que je jouerai jusqu'à la fin.
Dernière transition, ah! Daniel m'a fait une blagounette. Notre repère est parti encourager nos hommes forts. Petite marche arrière, je suis allé trop loin dans le parc, on pose le vélo, les autres sont tous là et maintenant on donne tout jusqu'à la ligne. Proche de la penalty box, je jette un regard. 5, je suis un habitué mais là non je suis le 3 donc c'est JB.
Allez on donne tout jusqu'à la ligne passée au sprint. 1h de course. Content de moi.
On retrouve les copains et là grande satisfaction ils ont la banane. Juan 3, Benji 8, JB autour de 35 et Nico quelques places derrière.
Je chambre JB sur sa pénalité, il ne répond pas. Bien sûr car il ne  l'a pas vue. Normal il y avait l'équipe féminine de Val de gray de l'autre coté!
Cela donne quand même 6ème par équipe.
Maintenant, j'attends les commentaires des copains car Juan et Benji font de belles perfs,et avec Auré, Nico et JB cela rend l'équipe homogène et complémentaire.
Un podium, une bière, un Mac Do, une course D1 en réconfort avant le retour.
Ps/ J'ai gardé le numéro de la gérante de la pizzeria pour ceux.....et y a des promos sur le fromage rapé"

A plus, Marc

"1ère expérience en Grand Prix de duathlon pour moi plutôt réussie puisque j'arrive a accrocher un podium, après 3 courses de préparation où j'ai dû me contenter de la médaille en chocolat.
Pour le trajet, toujours aussi long quand on arrive de la montagne mais le regroupement à Montauban et un trajet en minibus permettent de se poser et de papoter avec les autres membres de l'équipe et d'oublier la distance. :) 
Arrivée sur place, la reconnaissance des parcours nous occupe la fin de l'après midi. Passage rapide au supermarché et direction.... la cambrouse et un petit détour simplement parce que c'est joli.
Instant de doute au moment de faire les 3kg de pâtes et le kilo de gruyère, pas de casserole ni de couverts. Bref il faut se bouger si on veut se caler un petit quelque chose dans le caisson. Retour à la case départ, pour trouver une pizzéria. Oursins en vitrine, étoiles de mer en magasin, c'est la bonne, enfin la seule que l'on est trouvée :)
23h, c'est l'heure d'aller voir le marchand de sable, bercé par le clapotage de la pluie.

Pour la course, un peu d'appréhension dès le levé avec une météo pas très cool pour une première expérience dans le domaine, mais les affaires s'arrangent à 30' du départ avec la fermeture de l'arrosage automatique, au grand désespoir du cyclard Aubracois.
Un départ très rapide, auquel il fallait s' attendre, avec tous ces jeunes fougueux présents sur la ligne de départ. Pas d'affolement, objectif : réduire l'écart avec le groupe de tête où se trouve Benji. Jonction effectuée à la transition. Le premier tour vélo ressemble plus à une visite de Parthenay qu'à une partie vélo et à l'entame du second tour, de 8, le groupe passe à 30 coureurs ce qui ne me met pas du tout en confiance tant "çà frotte" et les rues sont étroites.
2eme transition, les Thomson étaient la solution au problème du jour : le multi enchaînement. Je m'extirpe correctement de ce groupe pour me placer rapidement en 3eme position. Retour au parc et je refais mon retard sur les 2 premiers. 
2 autres cyclistes rentrent dès le premier kilo, mais l'entente n'est pas des meilleures. A ce jeu là, je suis le moins malin, ne voulant pas voir revenir la horde de la 1ère partie cycliste. Aussi, à l'entame du second tour vélo, je me fais sortir dans la bosse. Pas d'affolement, le but est de limiter la casse pour tenter un retour sur la dernière partie pédestre.
Dernière transition et c'est parti pour un dépouillement ultime. Plus rien à perdre, seule des places sont à aller chercher, derrière çà ne reviendra pas. Dans ma tête, pas l'envie de terminer une fois de plus 4ème. 
La ligne d'arrivée est là, et c'est une 3ème place. Une grande satisfaction de voir arriver mes coéquipiers de club, Benji 8ème, JB 36ème, Nico 48ème et Marco 56ème. 

6ème de l'étape, nous grattons une place au général des clubs, et surtout, ces bons résultats nous motivent tous à être au top pour les 2 dernières étapes en septembre.
Récompenses d'après course, un petit détour pour un repas gastronomique chez "le traiteur Américain" puis retour dans le sud.
Un GRAND Merci à Daniel pour l'accompagnement et surtout, pour nous avoir supporter dans tous les sens du terme. Et je tenais à m'excuser auprès de mes coéquipiers pour le podium, qui nous a obligé à rester toute l'après midi mais qui nous a permis de voir les Formules D1 :)"
A bientôt, Juan


 

1ère étape : ST OMER - 15 mars 2015

C'est samedi matin à 6h sous une petite neige fine que 5 tridouziens s'étaient donnés RV sur la parking du Vallon des Sports pour traverser la France et aller courir la 1ère étape de Division 2 de la saison .
Etaient donc présents dès potron minet The Boss Marco RAYNAL (coach, intendant, chauffeur, nounou ...Homme à tout faire de ce 1er déplacement), les locaux Thomas GAILLARD et Corentin MOUSSON (qui courra en U23 en cette occasion)  et les expatriés Benjamin ALQUIER et Aurélien GOSSET .
Ils retrouvaient sur la route Jean-Baptiste TRAUCHESSEC et sur place Caïmin STEVENS .

Que sont-ils devenus ?
On peut imaginer que Benjamin, 21ème en 56'28 et Aurélien 22ème en 56'32 ont fait cause commune ,
vient ensuite Caîmin 32ème en 57'01, Jean Baptiste 47ème en 59'14 et Thomas 71ème en 1h03 .
Petite déconvenue pour Corentin mais c'est çà l'apprentissage !!)

Ils terminent 8ème de cette étape .

" Sur le chemin du retour ....La course dans le rétro ...
Petit ennui mécanique pour Coco ( son dérailleur a fait des siennes donc perte de temps et une pénalité pas vue) 
Pour ma part, bonne impression sur cette découverte car il s'agissait d'une première pour moi ! Très content mais par contre je me suis retrouvé seul en vélo et un petit manque de ce côté là ...
A bientôt ! "  Thomas

" Hola los amigos, ici l'Argentin !!
Déjà je voulais vous dire que j'ai passé un agréable week-end en votre compagnie, une super ambiance, un effectif agréable, convivial qui a toujours pris le temps de m'expliquer, me conseiller sans se moquer de mes ignorances. J'ai apprécié. MERCI à Marco pour son encadrement, tout a été SUPER !!! Merci pour tes conseils et le prêt de ton matériel qui m'a bien servi !!
Concernant cette première épreuve, qui était pour moi la découverte du duathlon, j'ai pris beaucoup de plaisir et j'ai adoré le format organisé en centre-ville, devant les gens, visuel, non-lassant, dynamique...
Côté sport, j'ai pu voir la différence entre le niveau pédestre des trails (où je gagne régulièrement) et la vitesse des duathlètes, j'ai vraiment été impressionné lors de la première course à pied ! J'étais à fond, en mode spectateur, sans influence sur la course... ça fait bizarre. lol
Sur la partie vélo, j'ai vu là aussi un contraste saisissant avec mon "milieu" habituel et j'en conclu que les duathlètes sont en majorité des coureurs à pied. Je me suis bien amusé sur ce circuit de St-Omer, des virages, quelques bosses, beaucoup de relances, c'était rigolo.
Je retiendrais aussi l'importance des transitions où j'ai été NUL de chez NUL !! :-p là aussi j'ai beaucoup à apprendre et du temps à gagner... Certes il faut du matériel spécifique mais surtout une bonne coordination et concentration. Je vais tacher de m'y employer.

Bref, j'ai passé un super week-end auprès de vous, j'ai découvert une épreuve qui m'a beaucoup plu et je vais faire en sorte d'être plus performant pour Pathernay fin avril ;-)
Bonne récup" à tous et si certains veulent des conseils d'entrainement ou de matériel en vélo, contactez moi ce sera avec plaisir !!

A+ bonne semaine - JB -

" 1 ère Etape GP D2 Duathlon Saint Omer :
Première étape: la plus éloignée en distance sur le calendrier. Les voyages forment la jeunesse et c'est avec une équipe new look et bien remaniée que nous abordons cette manche d'ouverture. Equipe jeune et au complet : 5 seniors et un U23,tout cela dans l'optique de créer une nouvelle dynamique. Les premiers relais sont pris au volant du minibus et cela collabore plutôt bien.

A notre arrivée sur site, l'équipe part reconnaitre le parcours vélo et course à pied. Pour moi, c'est l'administratif sportif, j'adore! Briefing d'avant course, la fédé aime bien les power-points !! Et là surprise, comme c'est le début de saison, présentation de toutes les manches, pour lesquelles il y aura certainement des modifs. Topo sur la réglementation, sur les vélos, la largeur des rayons...
Bref, nous prenons la direction du gite très chaleureux !!! Répartition des chambres, tout le monde y trouve son compte. Parfait !
Caimin se fait attendre !!! Une partie de baby foot va venir pimenter l'ambiance d'une soirée très sérieuse ( là différence entre la D3 et la D2 doit se jouer là !!!). Après beaucoup de contestations et de changements, les anciens restent au pouvoir. Merci la play ! Et puis un pompier et un éduc jouent au baby foot sur leur temps de travaildonc ... Soirée  très sympa autour du menu n°23 de la fiche diététique de Véro et Will alors qu'il y avait des baraques à frites partout !

Réveil échelonné, tout le monde en forme et motivé. Benjamin et Caimin vont apporter la sérénité nécessaire à Thomas, JB, Aurélien et Corentin assez pressés d'en découdre. 
Tri 12  number 1 sur la ligne de départ, le top pour la photo mais le photographe avec 3 sacs à dos, des roues de rechange, un chrono  et ben il est un peu gauche.
Go ! La course est lancée. Super site avec, à proximité, plusieurs passages en cap dans un parc et la boucle à vélo sympa.
1ère cap: ça part vite, on est bien pas loin de la tête ou bien calé dans des groupes Tri 12 2ème au provisoire. Boostés par le dossard et tous hyper motivés,bien,bien.
Puis, à la transition, deux groupes vont se former sur les premiers kilos en vélo. Zut, nos trois flèches ont loupés le bon wagon..
Derrière, JB sur sa machine remonte de groupe en groupe, Thomas s'accroche mais est un peu esseulé, Corentin se cale dans son groupe d'âge. Pas trop mal au point de vue tactique. Les écarts en temps se creusent puis se stabilisent..  Coco après avoir décoré son genou gauche, se maquille en Rambo en remettant sa chaine. Quel guerrier
Dernière CAP : tous serrent les dents !
Bilan:  Benji 21/ Aurélien 22/ Caimin 32/ JB 47/ THOMAS 71 et Corentin pas mal parmi les U23 mais ça c'était avant !!!
Après une douche, un repas au Mac Do (pas sur le registre des lascoux !!!), on file vers le Sud.
Les résultats tombent. On calcule, recalcule pour espérer une 6ème place qui satisfait tout le monde. Et là apparait dsq pour notre petit jeune. Il y en a un qui a oublié une pénalité!!! Ca chambre quelque peu.
23h nous posons pied à terre dans le 12.
L'équipe prend forme tant sur le plan sportif que relationnel.
Le capitaine et notre européen ont tenu la route.
Aurélien fait une super course en maitrise et ça paye.
JB et Thomas se sont donnés à 100% en retirant beaucoup d'experience
Et Corentin fait une bonne course, surtout la 1ère partie..

Lundi, lendemain de l'épreuve nous sommes 8 au classement par équipe...Il  va falloir bosser les maths!
Bientôt des photos - Marco -"
 

L'équipe partante pour la 1ère étape

C'est pour bientôt et chacun y va de sa préparartion à ce 1er rendez-vous. Un regroupement des protagonistes était envisagée courant février mais certains engagés sur les épreuves de cross, les autres en déplacement professionnel et le mauvais temps ont eu raison de cette riche idée ....Mais ......Ils seront bien là le 15 mars au matin à St Omer (dans le Ch'Nord !) pour en découdre à nouveau au sein de la Division 2 de Duathlon .
La composition de l'équipe est faite , certains vont découvrir ce niveau de pratique et sont "remontés comme des pendules" par ce Challenge ....A suivre

" A l'approche de la premiere manche, voici la probable composition de l'équipe:
- Aurélien GOSSET
- Benjamin ALQUIER
- Caimin STEVENS
- Jean Baptiste TRAUCHESSEC
- Thomas GAILLARD

Possibilté d'inclure 2 U23. Cette composition prend en compte les dispos de chacun comme l'état de forme.
Je vous accompagnerai sur cette manche et vous servirai d'ouvreur puisque je ferai la course open.
A plus et bonne dernière ligne droite.

A plus

Marco
"
 

Le groupe D1/D3 repart en D2 en 2015

TRI 12 pouvait être repéché en D1 mais à quel prix pour les athlètes concernés puisque l'effectif ne répondait plus à l'exigence d'un tel niveau .
Sage décision que celle de fusionner les 2 équipes en lices en 2013/2014 pour n'en faire qu'une en Division intermédiaire en 2015.

Les Duathlètes sang et or seront bien "sur les routes" en 2015, prêts à en découdre avec un niveau qui reste exigent . De belles courses en perspectives !

En attendant de présenter toutes les forces en présence, le calendrier "est tombé" - Cf rubrique consacrée - et la parole est donnée au capitaine en cette inter-saison : 


"En ce qui concerne la saison de D2 prochaine, une équipe se dessine, prête à relever ce challenge aux 4 coins de la France.
Nous n'avons pas fait de gros coup sur le marché des transferts : Jean-Vincent reste l'Homme venu des montagnes à découvrir ... Maël quant à lui est blessé et indisponible jusqu'en avril donc il ne rejoindra pas nos rangs .
Notre recette pour 2015 est donc simple : on prend l'ossature de la D1 que l'on mélange avec la D3.
On mobilise le tout sur 4 manches, on ouvre la porte aux jeunes du club et voila Rodez Triathlon 12 reparti en championnat de France Duathlon par équipe
Notre groupe se compose d'athlètes aux qualités complémentaires (du moins nous l'espérons ! ) pour atteindre l'objectif maintien .
Nos leaders, duathlètes complets qui ont connu la D1 : Benjamin et Caimin, nos flèches à pied : Cédric(s) et Nicolas, des plus experimentés (en âge ! ) : Charlie et moi-même, des jeunes pousses Cadets et Juniors : les Corentin, Lucien et autres ....
D'autres peuvent se joindre à nous au sein du club, bien évidemment !!!  Le groupe est appelé à s'étoffer puisque quelques contacts ont été pris par de nouveaux licenciés ...
Equipe à forte identité régionale pour relever ce défi sportif, ce qui a semblé séduire la nouvelle recrue !

Et pour terminer cette présentation, nous conclurons la saison lors de l'avant dernière journée de Championnat en septembre sur les terres du Monsieur Duathlon de Tri 12 de ces dernières années, Jérémie Garric. Et oui,
nous irons voir Vesoul, sa nouvelle maison, un symbole de reconnaissance."

Marco

 

5ème étape : Chartres - 28 septembre 2014

La Der' pour la troupe de D1 qui aura eu bien du mal à "se  trouver" cette saison, quelque peu décimée sur le territoire ....Ils ont sauvé l'essenteil se présentant à 3 et avec 2 français lors des 2 derniers RV de septembre .(Conditions fédérales requises pour participer sans pénalités financières)
Si Liévin a été l'occasion de se croiser avec la D3, Chartres constituait ce dimanche l'ultime étape de D1 uniquement. 
A quelque chose près, les places restent quasi identiques à dimanche dernier, hormis  Benjamin et Caïmin qui "échangent" leurs positions respectives dans le peloton .
Jérémie GARRIC pointe 23ème, Benjamin ALQUIER 42ème et Caïmin STEVENS 56ème.
Ils terminent 12ème sur cette étape et aux dernières nouvelles 14ème sur 16 au classement général final de la saison.

L'avenir de l'équipe se jouera sûrement en Division inférieure: 2ème? 3ème ? Affaire à suivre !!
 

4ème étape : Liévin - 21 septembre 2014

C'est quelques heures après la D3 que s'élançait la troupe de D1 avec Benjamin ALQUIER, Caïmin STEVENS et Jérémie GARRIC pour défendre les couleurs tridouziennes dans la bagarre .

"hébergement au top dans des petits appartements
la D3 durathlon sous la pluie avec les trois mousquetaires qui ont joué au chat et la souris pour se retrouver ensemble à la fin du vélo et pas très loin les uns des autres en CAP.
 
La D1 (récit perso), peu d'entrainement qui me laissait espérer une place autour de 40. Départ prudent, et toute la 1ère CAP à la gestion, le vélo en rusé toujours planqué me permet de revenir sur le 2ième groupe et poser la machine  pour jouer la place de 5ième. Pas de miracle je finis avec ce qui me reste dans le sac à la 26ième place, étonné et satisfait du résultat.A+" Jérémie

Caïmin, 47ème et fidèle au poste continue une saison régulière et découvre le collectif et le "grand esprit " tridouzien lors de ce week-end .
Benjamin "sauve les meubles" en pointant à la 54ème position .

Les voilà donc 12ème (décidément !) de l'étape et 14ème au général avant l'ultime rendez-vous du week-end prochain à Chartres
 

 

Fin de saison et deux rendez-vous à venir

Septembre sonne la reprise des activités pour la D1 duathlon . Deux rendez-vous successifs pour finir la saison . Sur le 1er, à Liévin, ils retrouveront l'équipe D3 venue disputer la finale de son Championnat et ce sera pour le 21 septembre prochain .

Une semaine après, c'est à Chartres qu'aura lieu le final du Championnat 2014 .

Ils seront quatre à prendre part à ses deux derniers rendez-vous : Benjamin ALQUIER, Caïmin STEVENS, Ruud DE RYBEL et Jérémie GARRIC.
 

4ème étape : Fourmies - 22 juin 2014

Ils étaient seulement 3 à répondre présents pour cette étape nordiste et seulement un français (merci à Nico VACQUIER !! ) donc déjà pénalisés financièrement puisque dans le règlement, toute équipe doit présenter au minimum 2 français dans ses rangs.
Traverser la France et se retrouver à trois : un forfait semblait plus sage et finalement moins onéreux !
Dommage !
 

3ème étape : Longwy - 18 mai 2014

Tout simplement annulée donc on attendra le 22  juin à Fourmis pour la suite des événements
 

2ème étape : Les Herbiers - 6 avril 2014

Rendez-vous en Vendée - ceci n'est pas coutume pour la D1 Duathlon - pour ce 2ème rendez-vous de la saison. Haut lieu du cyclisme, les Herbiers accueillait donc exceptionnellement  cette manche courue en multi-enchaînements (CAP + Vélo + CAP + Vélo + CAP + Vélo +CAP )
Cinq Tridouziens au départ  : Caïmin, Tommy, Benjamin, Ruud et Allan .
Trois à l'arrivée, permettant somme toute à l'équipe d'engranger ses premiers points même si elle reste dans la difficulté à ce niveau de compétition.Dur Dur la D1 !
Dans le classement :
Caïmin STEVENS 44 ème en 1h36
Ruud de RYBEL 53ème en 1h39
Benjamin ALQUIER 60ème en 1h42

 

La saison commence -1ère étape : St Omer - 16 mars 2014

Première rencontre "officielle" entre les  tridouziens millésime 2013 et leurs nouveaux co-équipiers 2014 .
Depuis quelques semaines, nous savons que Pol SAMSO, ayant contracté une mononucléose, ne participera pas aux premières étapes .
Cap sur St Omer (Pas de Calais) pour quatre de la troupe en ce dimanche .
Soleil radieux, parcours exceptionnels en centre-ville : les organisateurs proposaient une belle épreuve.
Benjamin, ayant bien bossé sa course à pied durant l'hiver, attendait de voir ....
Jérémie, mal en point et fiévreux depuis 48h, pensait limiter la casse
Caïmin et Ruud découvraient le niveau D1 ....

Benjamin reste  dans le "bon lot" lors de la 1ère course à pied et le vélo. En petite difficulté lors du 2ème parcours à pied durant lequel, aux avants-postes, çà ne faiblit pas, il  termine 46ème .
Caîmin est à quelques encablures derrière en 53ème position .
Ruud pris dans une chute en vélo n'a pas pu repartir .
Jérémie, trop mal en point, a été contraint à l'abandon sur le parcours vélo .

Seulement 2 équipiers à l'arrivée ne permettent pas à l'équipe Tridouzienne de figurer au classement.

Départ difficile donc pour ce groupe qui a déjà rendez-vous dès le 6 avril prochain pour la 2ème étape ....On va les suivre !!!
  

 

Nouvelles hivernales

Place à la course à pied eu au cross pour certains des Lascars en cette période en semi hibernation ou du moins en sevrage de Duathlon ....L’appétit n’en sera que plus grand le printemps venu !!

Maintien en Division1 pour l’équipe par désistement de certains clubs au sein  de ce Championnat .Toujours est-il que TRI 12 sera encore dans l’Elite en 2014.....Avec de nouveaux noms, de nouvelles têtes car certains du groupe 2013 ont décidé de ne pas repartir en 2014.Raphaël BOUCHONNET « prend sa retraite » du haut niveau et Benoît DUNET veut se consacrer à de gros objectifs course à pied pour sa 1ère année chez les Vétérans.

Le groupe est en train de se constituer à l’heure actuelle, les étrangers étant demandeurs d’entrer dans des clubs français, les places devenant rares du fait des quotas d’étrangers par équipe fixés par la FFTRI.


 

5ème étape D1 (la Der’ !!)- OHLAIN - Septembre 2013 -

Une fois de plus dans le Nord et initialement prévue à Villeneuve d’Asq, la dernière étape de D1 2013 était donc à Ohlain, immense parc de verdure du Pas de Calais.
Samedi matin à l’aube et en compagnie du brouillard, cap vers le Nord avec un, puis deux, puis trois tridouziens (mais pas plus : ouhhh, c’est le minimum syndical) dans le minibus. Quelques heures de route durant lesquelles chacun fait l’état des lieux de sa forme du jour ...Hum hum, à vrai dire, la forme est là forcément mais pas la grande forme. Pleine phase de prépa d’un marathon pour Benoît, vacances (méritées !!!) pour Jérémie en août et vacances contraintes en juin puis méritées pour Benjamin ...La lutte s’annonce dure, le terrain donnera le verdict.
Arrivée en milieu d’après-midi sur le site de course, excellent timing !!!
Décrassage (ou déblocage : tous les termes sont dans la nature !!) pour les garçons et récup’ des clefs du « logement » pour moi...Le site me semble extra : des bois, des installations sportives et d’animation, resto, hébergement (quelle chance ils ont !!), du soleil !!!
Les gars confirment au retour : le site est exceptionnel, les parcours du lendemain aussi !!!Course à pied, sur gazon fraîchement coupé et chemin monotrace, entre cross et trail et vélo en 3 boucles bien bien vallonnées qui auraient plu aux « lascars » s’ils avaient été en grande forme mais là, ils sentent que çà va être dur et que les jambes « vont piquer » demain !!!
S’ensuit l’installation au camping où la découverte de notre gîte pour la nuit fait fuser des remarques de la part de Benoît et Benjamin, comme quoi le standing tridouzien va en s’amenuisant au fil des étapes ...C’est pas faux mais c’est pas grave ! Au final, ils dormiront comme des loirs malgré tout !!!
Souper cool prévu sur place, petite marche nocturne pour regagner notre « cabane », avec plein de bruits et de bêtes effrayantes dans les bois qui terrorisent certains .
 
Dimanche matin, temps brumeux mais température idéale ...Disons qu’il fait très beau !!
Préparatifs pour la course en douceur, départ prévu à 14h15....
Approche du centre névralgique de l’épreuve (parc à vélo, départ, arrivée), on regarde une partie de l’épreuve des filles comme on a profité de l’épreuve D3 ce matin. Annonce faite de 40mn de retard pour la dernière épreuve ....
Départ vers 15h, départ toujours aussi impressionnant : çà joue des coudes en veux-tu, en voilà.
Fin du 1er tour, les tridouziens avaient prévu de gérer leur 1ère course à pied pour ne pas trop « se crâmer », ils sont bien là, assez regroupés.
Transition au parc à la vitesse grand V, Benoît arrive à hauteur des vélos quand Jérémie s’en repart. Benjamin suit un peu plus loin, dans l’allure.
Je m’en vais me poster dans la bosse avant l’arrivée vélo qu’ils prendront 3 fois.
1er passage : les gars sont dans le 3ème peloton.
2ème passage : les groupes 1 et 2 n’en font plus qu’un , preuve que çà n’a pas dû rouler très fort devant ou que les bosses du parcours font mal ...Bref, 1er groupe de 25 à 30 têtes environ.
2ème peloton avec Jérémie aux avant-postes et Benoît callé à l’arrière. Benjamin passe plus tard devant moi, un peu en difficulté, il gère son affaire. Il a bien conscience qu’il faut qu’il termine pour classer l’équipe, position délicate s’il en est !
Au sortir du parc à vélo pour la dernière course à pied, voilà Jérémie environ en 30ème position (à vu de nez !), Benoît a perdu du terrain sur la dernière partie vélo, nous le confirmera plus tard et donne toute l’énergie qui lui reste pour boucler en solitaire les derniers 5km.
Benjamin en fait de même, même si effectivement, comme prévu, « les jambes piquent » ...
 
Au final :
Jérémie est 31ème, Benoît 46ème et Benjamin 57ème, des places quasi identiques à celles de Still lors de la 1ère étape.
Finissant derniers de cette 5ème étape, ils perdent forcément des places au général d’autant plus que les autres reléguables « ont bien tourné »...Ils sont à ce jour reléguables en D2 ....Des bruits couraient dimanche comme quoi 1 ou 2 équipes ne repartiraient pas l’an prochain à ce niveau : ce sera donc au repêchage que TRI 12 continuera peut-être l’aventure en D1, à ce jour, on n’en sait rien ...Affaire à suivre.
 
Douche, rangement, retour au bercail en cette fin d’après midi dominicale .Les commentaires d’après course mettent un peu de temps à venir ...Ils sont empreints de sagesse et de lucidité.
Les basketteurs français animent un temps le voyage avec le suivi de leur finale « en direct » : P----- : quel match ils ont dû sortir ....Extra !!!
Arrivée à Rodez tard dans la nuit ; suite de l’histoire : il va falloir patienter un peu mais on donnera des nouvelles dès qu’on en aura !!
 
Véro
 
 

4ième étape D1 et CF élites à Fourmies le 23 juin 2013

Avant même de faire ce long déplacement de plus de 10h de route, l'équipe amoindrie savait que cette étape s'annonçait périlleuse. En effet, partis à seulement 3 athlètes le déroulement de la course devait se passer sans aléas pour que l'équipe puisse être classée. Cette étape était en plus de cela le support du Championnat de France de duathlon élite !
 
L'objectif premier était donc clair premièrement que Benoit, Tommy et Jérémie finissent la course sans avaries (la pluie était au RDV ce jour là).
 
Nous étions sur la ligne de départ déterminés mais pas non plus des plus sereins du fait du nombre restreint de coéquipiers, des conditions météorologique et de la fatigue accumulées par le trajet.
 
Et nous voila parti sur ce format 5/30/5 sur un parcours CAP très roulant et un parcours vélo composé de plusieurs tours avec une petite bosse de 1 km à 5% et un fort vent.
 
Benoit loupe de peu un groupe à vélo suite à une mauvaise négociation de sa première transition tandis que Jérémie se retrouve dans le groupe de tête (15 unités) et Tommy boucle la 1ere CAP sans encombres. Vélo et 2ième CAP nous amène au résultat final qui est très flatteur,
Jérémie 14ème et 10ème français ! : 1h12’51
Benoît   37ème : 1h16’
Tommy 55ème et 6ème Français U23 ! : 1h20
 
L'équipe termine 10ième de cette étape et se retrouve 13ième/16 au classement général et donc première non relégable.
 

3ème étape D1 et demi-finale Sud D3 – ST CEZAIRE - 5 mai 2013 -


C’est donc à 10 coureurs ou plus exactement à 9 puisque Raphaël BOUCHONNET est déjà sur place en famille et en vacances que nous nous hâtons lentement vers le Sud Est  en ce samedi matin ...
Le minibus prend toute sa signification car c’est bien un ramassage de coureurs qui a lieu  jusqu’à Montpellier (Frédéric TERRAL à Millau, Tommy DOUZIECH à Lodève, Robin THOMAS et Benjamin ALQUIER à Montpellier)...Malgré tout, le timing horaire est nickel et la pause midi s’impose quelque part sur l’autoroute .Après çà, beaucoup moins de caquetages divers dans le véhicule et quelques bons roupillons planqués derrière les lunettes de soleil à l’heure de la sieste.
Arrivés sur place, après quelques kilomètres sinueux, séance déblocage pour tout le groupe, séance intendance pour Wilfrid et briefing pour moi. Profitons-en pour regarder un peu comment se passe l’organisation : s’il y avait quelques bonnes idées à relever !
Ensuite, découverte de l’hébergement caché quelque part  dans les collines environnantes. Notre hôte et son chat nous attendent et se mettent à notre disposition pour le petit dej’ du lendemain : Royal !
La douceur nous permet de souper tranquillement dehors : de faux airs de vacances. Les conversations vont bon train et se prolongent lors de la séance massage, vautrés sur les lits !
Lendemain matin, l’atmosphère a quelque peu changée .Le petit dej’ se prend tranquillement, chacun semble un peu ailleurs !
 
Nous quittons  à regret le gîte (on y aurait bien passé quelques jours !!), départ « tonique » pour sortir un véhicule du parking, histoire de réveiller ceux qui dormiraient encore !
Sur le site de compétition, charmant village, chacun s’active lentement à la prépa du matériel et selon son horaire de course. Retard du 1er départ mais les organisateurs se débrouillent pour rattraper le temps durant toute la journée.
Le D3 démarre à 10h30, nous les voyons passer dans la bosse de départ course à pied, difficulté majeure du circuit. Sur le parcours vélo en plusieurs tours, nous les voyons s’activer, Frédéric et Alex animant même leur peloton, en vieux briscards du vélo .
Les 2,5km finaux de course à pied restent délicats pour tous, ils s’arrachent pour grappiller quelques places ...Descente finale : ils sont tous là dans un mouchoir de poche.
Frédéric TERRAL : 25ème en 54’49
Alexandre BLANC : 29ème en 55’30
Jérôme GRAS : 31ème en 56’21
Robin THOMAS : 34ème  en 56’46
Marc RAYNAL : 39ème en 57’05
Vient ensuite l’attente des résultats définitifs.
 
Pendant ce temps, les gars de la D1 font une « pseudo sieste de concentration » sur le parking, profitant du soleil blafard. Raphaël les rejoint.
13h : çà s’active pour aller vers le parc vélo et son protocole.
13h30 : la D3 revient vers le parking, quelque peu dépitée de ne pas être parmi les qualifiés pour la Finale ! Le tir groupé n’a pas suffi mais le groupe D3 est bien né !! Sandwiches et café réconfortants avant d’encourager les copains.
14h05 : le départ de la D1 est donné, une « masse » compacte passe devant nous à très vive allure, nous croisons un officiel qui était à Baraqueville et dont j’ai mangé le nom : regards mi-admiratifs, mi perplexes et une parole : « eh oui, çà va vite la D1 »
Postés dans la bosse au départ du 2ème tour, le tracé du parcours nous permet de les voir venir de loin dans une descente : la vitesse est hallucinante ... Le peloton s’est étiré mais se tient encore dans un mouchoir de poche !
Transition : les nôtres sont vraiment dans le coup : Benjamin, Jérémie, Benny se suivent de très près-ils vont nous faire quelque chose !!!Ils y sont vraiment, dedans !!!!-, Raphaël est rentré ....Merde : Tommy ? Nous le retrouverons en suivant, contraint à stopper car vraiment pas bien au niveau abdominal.
6 boucles vélo, 2 échappés et 2 pelotons de « poursuivants qui ne poursuivent pas » et qui au final se regroupent .A les voir passer, çà fait peur car on perçoit que çà frotte dur ...Je ne peux m’empêcher de penser à la chute, surtout à l’entame du 4ème tour où l’écart entre les 2 premiers et ce « gros » paquet augmente encore ...Ouf, ils sont là, bien planqués à l’abri !!!
Transition 2 : tout le monde part pour un dernier 5 kilos où rien n’est joué puisque un des échappés se fait reprendre dans les derniers 2 kilos et à ce petit jeu, Jérémie et Benoît gagnent des places, Benjamin cède du terrain mais se bat et assure jusqu’au bout .Raphaël boucle l’affaire.
24 coureurs dans la même minute entre la 18ème et la 42ème place : pour dire que le classement se joue jusqu’au bout !!!
Jérémie GARRIC : 19ème en 1h12’04’
Benoît DUNET : 23ème en 1h12’16’
Benjamin ALQUIER : 35ème en 1h12’43’’
Raphaël BOUCHONNET : 64ème en 1h18  
 
Les langues se délient à nouveau dans le sas d’arrivée.
Un peu plus tard, les résultats tombent : 7ème de l’étape « great ! » et 12ème ex-aequo au général « yeahhhhh ! »
 
Retour aux fourgons, on range tout, on discute un peu et on reprend la route ...
C’est reparti pour des conversations en tout genre, vraiment tout genre !!!
Trois pauses et nous voilà de retour au bercail dans la nuit.
Suite au prochain épisode.
 
Le mot de Cap’tain « Jéjé Docteur Gerblé » :
« Soyons clair, nous n’avons pas le niveau cette année, nous finissons 12ème alors que seules les 10 premières équipes iront faire la Finale des France. Des propos à nuancer évidemment car il ne manquait pas grand-chose pour que l’on place un concurrent dans le groupe de tête et là, çà aurait changé la donne. Mais nous avons fait nos armes et nous reviendrons, plus forts.
En tant que capitaine, un seul mot : FIERTE .Effectivement, tout le monde s’est donné à fond et personne n’a lâché le morceau.
A très bientôt pour nos prochains résultats. »
Jéjé ... 
 
Le mot de Cap’tain « Garenne » : 
« Tout d abord l’équipe se devait de bien figurer sur cette étape puisque nous étions dernier à mi parcours. Le résultat des trois premiers était donc primordial pour préserver nos chances de maintien.
Le déplacement s’annonçait sympa puisque le riche groupe de D3 duathlon, malheureusement masculin (lol), était de la partie.
Pour en revenir à la course, personnellement, vu les parcours CAP et vélo, j’optais pour une première CAP prudente, un vélo bien caché dans le but d’envoyer l’énergie restante sur la fin. J’ai réussi à résister à la tentation de partir en vélo tout du long (même si cela me démangeait beaucoup !), ce pour finir frais la partie cycliste avec un potentiel optimal.
Quelques frayeurs sur la partie vélo lorsqu’au fil des tours les athlètes venus de l’arrière venaient grossir le groupe. Au final, bilan personnellement  bon et idem pour l’équipe tridouzienne, qui suit une tendance que j'espérais. »
Jérémie
 
 

AVRIL 2013 : D1 Duathlon 2ieme étape à STILL against the hill !

La deuxième étape de ce championnat de France des clubs devait permettre à l'équipe de sortir la tête de l'eau, ou de la zone rouge synonyme de relégation. L'équipe de cinq était au complet pour ce départ sur les terres Alsaciennes avec un parcours et une ambiance atypique qui vaut le détour à l'autre bout de la France.
 
Au programme un parcours multi enchainements pour casser encore plus de fibres musculaires et accentuer la difficulté. Etant dans les derniers à l'issue de la manche précédente la bande des cinq est positionnée au fin fond de la ligne de départ soit au 5ième rang. Un départ sur les chapeaux de roues allure 1500 m à plus de 23 km/h pour remonter les concurrents  et se positionner en bas de la terrible bosse dans la première moitié. Chose faire pour Jérémie, Benjamin et Tommy qui peuvent prétendre à attrapper le bon wagon en vélo.
La course avance et les enchainements également et nos Tridouziens reculent petit à petit dans le classement suite à des soucis musculaires ou de mauvais choix stratégiques.
 
Finalement la team se classe dernière (16/16) et se voit reléguée en dernière position.
 
Classement individuel
 
27ieme Jérémie GARRIC
51ieme Benoit DUNET
60ième Raphael BOUCHONNET
63ieme Tommy DOUZIECH
ABN Raphael BOUCHONNET
 
 
 

D1 duathlon 1ère étape - AVIGNON – 24 mars 2013

Une phrase radiophonique de Jérémie « A Avignon, sous le pont, on y danse .....ou pas ! »
Déjà, en bon Aveyronnais, on se rend dans ses contrées pour la chaleur et le soleil ...Ben râté, pluie toute la journée.
Première étape « test » pour voir où en est la troupe tridouzienne face à l’Elite de la spécialité
Première étape à 4 sans Benoît DUNET.
Première étape où chacun est satisfait de sa course même si le résultat final par équipe (14ème sur 15) nous place en position ...délicate.
 
« La première étape de duathlon vient de se terminer dans des conditions exécrables à savoir sous la pluie. 
Par équipe nous terminons 14ème sur 15 équipes engagées. Mais lors de cette étape Benoît Dunet manquait a l appel sur la ligne de départ.
En individuel maintenant :
Bibi :22ème
Benjamin Alquier : 42ème
Raphaël Bouchonnet : 62ème
Tommy Douziech (encore junior et découvrant le haut niveau Sénior) : 64ème.
 
RDV lors de la prochaine étape a Still en Alsace le 21 avril !
 
À bientôt pour de nouvelles aventures.
Jérémie »
 
News de la D3 : suite au Duathlon de TOULOUSE,  les voilà qualifiés pour la demi-finale Sud du 5 mai à ST CEZAIRE .Lire la suite en page « compétitions/résultats ».

 
 

Hiver 2013


Les Lascars de la D1 ont passé leur « contrôle technique obligatoire » (tests médico-sportifs listés par le FFTRI) avant de se lancer dans l’aventure.

Ils partent à 5 cette saison : Benjamin Alquier, Raphaël Bouchonnet, Tommy Douziech, Benoît Dunet et Jérémie Garric, sans aucune recrue donc avec peu de marge de manœuvre mais équipe 100% régionale  ....Bon, on accepte depuis quelques années maintenant un tarnais et un pyrénéen : ils ont amplement fait leurs preuves !!!

 
24 mars -AVIGNON- Début des hostilités

 

2013 à l’horizon : mais que font-ils en attendant ?

La D1 fait des émules (.....J’ai bien dit Emules)....puisque nous avons le plaisir de vous annoncer la naissance
d’une équipe D3 pour 2013...Conduite par Jérôme GRAS et Marco RAYNAL, elle compte dans ses rangs, par ordre alphabétique hormis les 2 pré cités : Alexandre BLANC, Nicolas LETHELLIER, Samuel MESSELET, Mathias SABIN
et Frédéric TERRAL. Il ne peut guère y avoir plus représentatif du 12  du TRI12 qui nous est cher puisqu’ils
viennent de St Af’, de Capdenac, des environs de Rodez et ...de Rodez.

Bonne saison à eux !!!Ils vont devoir passer par les qualif’ régionales à Toulouse/la Ramée le 24 mars prochain puis suivre pour la demi-finale la D1 à GRASSE et nous leur souhaitons une Finale le 22 septembre à Villeneuve d’Asq !!! A suivre !

 

Info D1 : Jérôme FASSO, annoncé dans un 1er temps de retour dans les troupes tridouziennes vient de décliner sa venue du fait de ses obligations professionnelles. Dommage !

 

The END...

Fin de périple 2012 pour les Lascars qui nous ont offert un joli cadeau …

Un titre de Champion de France acquis de haute lutte sur l’épreuve qui nous est chère !!!

On les retrouve l’an prochain en Division 1

 
 

MAI 2012 : Les potins d’après course sur le retour de GRAY .....Les impressions à chaud !

« Super, nous voilà partis pour la 3ème manche D2 à Gray. Ambiance et bonne humeur sont au rendez-vous ...7h de route plus tard, nous arrivons à BESANCON. L’hébergement est sympa (merci Jéré !). Le lendemain, nous allons reconnaître le parcours vélo : aïe, la bosse ! Après-midi balade pour les uns, sieste pour les autres,  puis le soir, massage avec Wil et Véro ....Comme des pros !
Le matin de la course, la pression monte d’un cran ! Au petit dej’ çà chambre un peu à savoir où en est qui ?
Départ de la course après 13h : la D2, çà va vite, vite, vite .....Aux avant-postes, Jéré comme d’hab’, Beny au mental de fou, Raph’ toujours prêt à en découdre, Jéjé super motivé et moi, bien sous pression ...
Fin de course, les 3 devant font un podium, Jéjé ou plutôt super Jéjé une belle course !
Merci à l’équipe pour cette super expérience dans la joie et la bonne humeur »
Laurent – « casque d’or »
 
« Tout commence par LA CONVOCATION  de Jérémie...YOUPI !
Découverte de la D2 avec flocage du nom sur la tenue : la classe !!!
Nous voilà partis pour une virée de 3 jours avec 2 maîtres à bord : Véro et Wil
Je vous fais grâce des à-côtés bien agréables de la course, allons à l’essentiel !
Le matin, lors du trajet, j’ai devant moi les dessins des jeunes Arnal qui me donnent des forces, çà fait plaisir.
Celui de Kikou est d’une précision hallucinante, jusqu’à la marque sur les fringues mais .....il a oublié une jambe au cycliste ...Qu’importe ! Merci aussi à Gabrielle !
Arrivés à GRAY, on part retirer les dossards...Grosse pression car ayant ma licence, c’est moi qui signe la feuille d’engagement !
Ensuite, toute l’équipe « rentre » dans l’échauffement, l’heure du départ est retardée puis... Ouf on y est ! Dès le 1er kilo, je suis en queue de peloton avec Laurent, alors que nous galopons à ....19km/h !!!C’est bon, j’ai compris où je suis !!! Au final, ma 1ère course à pied se passe bien. Ma  transition est plutôt ratée mais en vélo je suis bien et j’arrive à remonter de petits groupes en petits groupes. A chaque tour, j’admire les hommes de tête puis repédale de plus belle. Ma 2ème transition est correcte mais ....Et enfin j’arrive ...63ème/70  Observations persos là chaud : doit fournir des efforts dans tous les domaines et rester concentré sur ses objectifs !!!
Au final, les Lascars montent sur le podium de cette manche, permettant ainsi de toujours croire en l’accession en D1 . Donc, RODEZ, le 27 mai, c’est THE FINALE à ne pas rater et où le groupe devra être encouragé un max !!!Ce que je vais dire pour finir est facile et pourtant, ce que je retiens le plus, c’est l’enrichissement personnel sur le plan technique, sportif et surtout humain. Merci à Bény,Jérem, Laurent et Raph’ et  aussi à Véro et Wil qui ont été Enormes (aide, conseils, protecteurs, rassurants, pilotes,discrets et souriants !!!)
Allez TRI 12 ...Euh, pardon TRIATHLON 12 RODEZ   .....JéJé
 
« Week-end Gray !!!!
Avant d’enclencher sur la route vers Gray en ce dimanche, petite reconnaissance du parcours vélo du Duathlon de RODEZ en minibus. Cette dernière étape à la maison, nous ne le savions pas encore alors, sera fatidique quant à notre sort de la saison prochaine ! Les repères pris, on décolle pour 6 à 7 heures de route (encore à l’autre bout !!!)
Lundi matin, reconnaissance du parcours vélo de Gray. Une  bosse assez pentue mais pas longue fait figure de difficulté : rien d’exceptionnel car pas assez longue ! Le parcours course à pied se résume en des A/R  sur divers terrains (goudron, graviers, pavés et herbe) ...Retour sur BESANCON, ville où se trouve notre hébergement pour trouver Le Flunch (je vais finir testeur de l’enseigne !) pour casser la baraque et manger à ma faim peut-être même un peu trop !
Puis quartier libre jusqu’à l’heure du souper : sieste, visite de Besançon, changement de matos et bien sûr massages prodigués par Wil et Véro : un grand Merci à eux !!
Un dernier repas pris ensemble, histoire de passer un bon moment ...Je mange décidément trop !
Le lendemain, après le cérémonial du retrait des dossards, on se retrouve sur la ligne de départ. Le temps est menaçant mais nous n’aurons pas droit à la pluie : ouf
Ma course : Lors de la 1ère course à pied, je régule par rapport au rythme imposé par le 1er coureur pour arriver 1er au parc à vélo. Transition faite, on se retrouve à 3 ou 5 athlètes pour peu de temps .Dans la bosse, je décide de monter de manière appuyée afin de commencer à épuiser les autres et finalement au sommet, je me retrouve en compagnie d’un seul .On décide de s’allier afin de creuser l’écart. Durant 2,5 tours sur 4, j’assure 90%du travail et l’écart monte à 30’’ environ. Lors de l’avant dernier passage de la bosse, sans que j’accélère forcément, l’athlète d’Epinay se fait décrocher .Je finis donc le vélo seul, l’écart se maintient car derrière, çà se regarde un peu. J’aborde la 2ème course à pied serein et maintiens l’écart sur le groupe de poursuivants pour finalement gagner en solitaire ! » 
Jérémie  
 
« Les autres ayant parlé du week-end, je n’évoquerai que ma course . Après 15 jours sans entraînement avec l’arrivée de la petite dernière + un déménagement dans la foulée, cela s’annonce compliqué ! Et les sensations lors de la reco de la veille ne me rassurent pas vraiment ! C’est donc le couteau entre les dents que j’aborde cette étape. De plus, Benji n’est pas là donc il ne faut vraiment rien lâcher quitte à se battre comme un GolGoth à l’arrivée (vidéo à venir...)
Finalement, çà part vite comme d’hab’ mais j’arrive à m’accrocher à quelques bons clients.
Petit coup de bambou au kilo3 et je décroche légèrement du groupe que je visais. Après une transition assez propre, je laisse faire jusqu’au pied de la bosse puis je mets un sac pour reprendre le groupe de devant. Bonne pioche, je prends le bon paquet et mes compagnons du moment ne reviendront jamais !!!Ensuite, je laisse faire jusqu’à la transition car le 1er paquet  est loin et il ne faut pas que je crame le peu de cartouches à ma disposition !
Arrive le moment de vérité : la 2ème course à pied .Les sensations sont correctes mais je dois quand même laisser passer quelques gars. (Pas de miracle sans préparation adéquate !) Je finis par un sprint très chaud avec le Golgoth puis nous attendons les résultats avec anxiété. Finalement, on fait 3ème de la manche et on redevient co-leaders de la D2 avec les Piranhas, on peut dire qu’en l’absence de Benji, on a bien limité la casse ! »
Raphaël
 
Le plus bavard pour la fin, c’est l’heure du souper en bord d’autoroute qui a stoppé ses écrits ....
 
« Moi, content ! A mi-championnat, TRI 12 est sur les rails pour réaliser son objectif final, monter enD1.
Mais voilà, lors de cette 3ème manche, le doute nous habite. En effet, Tripède (NDLR : pour TRI 12 Tripède n’existe pas, c’est de Garenne dont il s’agit, prends note pour la prochaine fois Tripède c’est made in CPLP, Garenne c’est made in TRI 12 OK ?) est soi-disant fatigué  (nous, on sait ce que çà veut dire...), Beny a 2 bras gauches aux transitions et Benji préfère bronzer en Corse.
Quid du classement de l’équipe sur cette étape ? Les autres courageux sont aussi dubitatifs : Raphaël qui fractionne entre bibs et couches et récup’ = boulot, Laurent qui espère mettre son casque à l’endroit et Jéjé qui vient découvrir la D2, un peu stressé....
Le trajet de l’aller est sous le signe des élections : Déçus ? Contents ? Çà, chacun sa sauce ! On arrive enfin dans  notre Palace, merci Jérémie.
Une petite reco le lundi pour voir des parcours ...fades.
Passage obligé chez Flunch sinon Jérémie ne peut pas dormir et gagner demain .Une balade dans Besançon, pays des clodos et retour au Centre d’hébergement pour sportifs (qui n’en a que le nom ce jour là, hormis nous et une équipe  handisport). Le grand moment du week-end : le massage de nos kinés vintage : il y avait du boulot !
Après un peu d’histoire cinématographique avec Cruchot et ses ouailles, une 2ème bonne nuit et là, le week-end est réussi, j’ai bien dormi, enfin !!!Un petit déjeuner frugal (on a assez mangé la veille) et on part pour le combat.
On arrive assez tôt, le ciel est menaçant...Pourvu que çà tienne jusqu’à 13h30 !!!Un très bon échauffement où on valide les 8’ de seuil à allure de course demandé par Wil .Tout le monde est bien dedans !!
Après une longue attente le départ est donné. Cà va vite, très vite (6’05 au kilo2 et je suis 10ème), je reviens bien, la transition est correcte jusqu’à la sortie du parc où j’enfourche mon Joly Jumper avant qu’il n’ait entièrement passé la ligne. Putain, Jérem et son groupe étaient accrochables. Je la joue tactique...En observant, pas de Piranhas donc ils vont rouler pour revenir.
Cà se neutralise jusqu’au bout, je descends bien du vélo mais çà y est Mr Bean est de retour. J’accroche mon vélo et boum, il est par terre ! Je tombe celui de Jérémie, je les raccroche et là, l’arbitre me dit « allez-y » ....Feu ! Le festival ! Beny est en marche, j’en double 1, 2, 3 dans le 1er kilo. Je suis 12ème  quand on croise Garenne. Sous les hourras du public, je mets un point final. Super course qui se goupille bien, Jérémie gagne, je finis 3ème. Super heureux !! Le speaker annonce 3 par équipe : Génial !
Très bon moment avec les Larcars,  Jéjé qui découvre çà ....Très content ...RDV à Rodez pour l’apothéose !! »
Benoît
 

AVRIL 2012 : A STILL, chacun son style !!!

Petit compte rendu du week-end d’un Duathlon qui avait du Still... 
=> Coté sport (le mot du Coach) :
Sur un parcours à pied très exigent, Jérémie montre qui est le patron en D2, bien qu’il ait dû se battre en vélo, les piranhas  (poisson non comestible et dangereux) ayant sorti l’artillerie.
Benjamin a montré d’énormes qualités à pied, un manque de foncier à vélo le fait rétrograder lors de la dernière course à pied (crampesss). Quoiqu’il en soit,  il a le niveau D2 et un potentiel à développer.
Benoît, ses qualités d’athlète ne sont pas en cause, mais les erreurs de néophyte dans la discipline (transitions approximatives, fébrilité, mauvaise connaissance du règlement..) ont fait qu’une épreuve avec multi enchaînements ne lui est pas profitable. Les chutes pouvant être la conséquence de cette nervosité. Comme quoi le Duathlon est une discipline à part entière.
Florent est  en progression mais le manque de travail cet hiver ne lui permet pas de rentrer de suite dans la course : les départs sont à travailler.  
Coté ambiance générale :
Ce WE nous a donné l’idée de créer un groupe de PomPom girls (Véro en leader) au sein du club, voir les photos. L’hôtel trouvé par Jéré (qui ne se déplace plus qu’en avion !!!) était d’un luxe auquel nous n’étions pas habitués. L’équipe n’a pas perdu de vue l’essentiel et a dégusté les Bretzels Alsaciens…
Daniel.
« La TRI12 Team termine 4ème.
Jerem’ est toujours aussi impressionnant, il gagne la manche. Derrière, on retrouve Beny, malchanceux et/ou maladroit (?) car il chute deux fois.
Benjamin a eu quelques crampes et n'a pas pu défendre pleinement ses chances. Du mieux pour moi car j’ai pu intégrer un groupe dès le début et grappiller des places au fil de la course. Point « positif »...pas de podium, il est 13h ...et nous  sommes déjà sur le chemin du retour...notre arrivée sur Rodez ne sera pas trop tardive.
Enfin l'équipe tient à remercier Lydie et Daniel pour leur précieuse aide dans la logistique et  le bon déroulement de cette étape.
À bientôt. » Floflo

« Je viens de voir les photos en rentrant ce soir, il est 21h30,çà va m'empêcher de dormir ...A quelques secondes prêt, il me prenait en train de tomber ... Et dire qu'un « Piranhas » qui était avec Jerémie me passe après la descente du 1° tour à pied ... » Benoît.
 
« Après la grosse perf d' Issy, la motivation est maximale mais les objectifs sont multiples, je m'explique:
le 15 avril c'est la deuxième manche à Still, ça c'est sûr !
Mais normalement à cette date c'est aussi la naissance de mon deuxième chérubin, la petite Laura ! Cependant les dates d'accouchements étant souvent aléatoires, je prépare les deux et ça c'est du sport !
Finalement, Laura sera plus rapide que les duathlètes et arrivera le 11 au soir, un accouchement d'école qui ravit les parents et la sage-femme.
Une fois passé le bonheur de cet heureux événement, il faut se résigner à laisser les copains seuls pour en découdre à Still......arghhhhhh !
Du coup le dimanche de la course se transforme en dimanche de télévision, Grand Prix de formule 1, marathon de Paris, Amstel Gold Race ainsi que quelques aller-retour à la maternité, finalement la journée passe vite,
mais il me tarde d'avoir des nouvelles de mes coéquipiers.
En début d'après-midi Beny me laisse un message (j'ai pas pu répondre pendant l'enchaînement couche/biberon !), et l'air un peu désabusé, il m'annonce que Jéré est trop fort (ça je le savais déjà) et qu'il gagne mais que lui et Benji ont eu moins de réussite pour finalement prendre une 4ème place par équipe.
C'est certes une contre-performance par rapport à Issy mais les gars ont fait le max sur un format multi enchaînements très particulier, les chutes et les crampes n’étant pas les amies du duathlète !
Voilà, maintenant il ne reste plus qu'à préparer la prochaine manche à Gray et faire un gros carton pour reprendre la première place du classement !
A+ » Raphaël. 

 

LIVE D'ISSY 2012

Avant de s’y coller à nouveau le 15 avril à STILL près de STRASBOURG, pour la 2ème étape, les « lascards » nous ont livré leurs impressions « à chaud » même si elles arrivent un peu tardivement sur le site  (le pigeon voyageur porteur des nouvelles ayant fait un détour !)
 
 
« Après un trajet en train Pau-Paris accompagné de superbes créatures (voir Facebook),
je retrouve mes potos/équipiers de TRI12 à Montparnasse pour un week-end de folie.
Une fois la chambre d'hôtel investie, on se tape le briefing de la D1 puis de la D2......les boulets !
S'en suit une reco à pied du parcours vélo pour aller voir cette fameuse "bosse" et cette descente annoncée à 80km/h !
Jéré et Beny ne peuvent s'empêcher de rajouter quelques lignes à 24 km/h !!!
L'épreuve la plus dure du week-end fût certainement de trouver le FLUNCH pour nourrir une bande de duathlètes affamés.
Après une courte nuit, changement d'horaire oblige, rassemblement de l'équipe au petit dèj et mise en place des tactiques de courses, puis direction le lieu de course pour les traditionnels préparatifs et la montée en puissance progressive de l'équipe.

 Bien que nouvellement promu en D2, Jéré est déjà très attendu par la concurrence et surveillé comme le lait sur le feu.
13h00, coup de feu du starter et c'est parti pour environ 1h de domination tridouzienne....
Le départ est "relativement" soft car les principaux protagonistes sont encore en phase d'observation, quelques minutes plus tard la course est belle et bien lancée et le peloton s'allonge inexorablement, je navigue alors autour de la 35ème place à environ 18km/h.

 Au bout des 5km de course à pied et une transition très moyenne, j'attrape mon fidèle destrier bien décidé à secouer tout ça !
Deux tours de vélo plus tard (10km), mes espoirs de performance à vélo se sont envolés et je me contente alors de faire quelques relances appuyées et des montées rythmées pour fatiguer un peu mes compagnons du moment.
Arrive le moment fatidique de la deuxième course à pied, l'instant de vérité dans ce genre de compétition, c'est alors que TRI12 construit sa victoire.
Jérémie prend la tête pour ne plus la lâcher et remporter brillamment l'épreuve, Benoît totalement déchaîné remonte plus de 20 places pour finir à une superbe 7ème place,
Benjamin, malgré les crampes se bagarre comme un beau diable pour assurer la 25ème place, et moi je vide le sac pour aller chercher une 31ème place au cas où il y aurait eu de la casse devant. Florent, de retour de blessure, savoure le retour à la compétition et prend une honorable 65ème place.
Finalement TRI 12, pour ça première en D2, l'emporte avec 4 points d'avance sur les Pyranhas et 7 sur Envy triathlon.......ENORME !!!!!!!!!!!!!!
C'est ce que l'on appelle un week-end parfait car lorsque l'on a 24°C et un grand ciel bleu à Paris au mois de mars ainsi qu'une victoire en Grand Prix, on peu difficilement faire mieux !
A bientôt pour de nouvelles aventures tridouziennes........... »
 
Raphaël.
 
 
 
« Enorme course des furious....jérèm a fait sa petite balade sur l'île d'Issy les moulineaux
Fatigué cette semaine même pour de simples footings, j'avais suivi les conseils du Coach Jérèm en termes d'entraînements.
Ce fut beaucoup mieux ce WE mais même en D2 il ne faut pas être "mieux" et 18min30 au 5 km me fait arriver dans les derniers à l'aire de transition.
Pas de découragement et pas question de bâcher, un petit groupe de vélo se forme mais ça ne roule pas...dommage car nous avions un groupe à portée de main, de roue(s), mais seul à rouler je n'ai pas pu revenir.....
Sur la seconde CAP, les sensations ne sont pas au top mais j'ai connu pire, je reviens sur les derniers du groupe précédent sans pouvoir les dépasser....grrr
Mais le plus important => plus aucune douleur, l'envie de se faire mal, rebooster comme jamais...je vais suivre le planning du coach mais retour progressif pour ne pas se blesser.
Sinon WE bien sympa, l'organisation minibus, hôtel....fut tiptop et comme nous nous sommes relayés pour piloter le bus avec Jérèm, ce ne fut pas trop difficile, retour vers 23h30 sur Aquavallon, dodo 1h plus tard le temps de ranger les affaires car ce matin job à 7h30
 
@ bientôt avec un meilleur classement pour ma part....j'ai frisé la correctionnelle lol »
 
Flo
 

Quelques nouvelles de la troupe


C’est à CASTELNAUDARY ce week-end que certains d’entre eux ont renoué avec les épreuves de duathlon, à l’invitation de Raphaël .L’épreuve étant support du Championnat de France militaire, il a convié les « troupes » à se rallier à lui afin de constituer une équipe tridouzienne jouant sous le maillot de son régiment palois.
 
Durant l’hiver, on en retrouvait quelques-uns sur les cross FFA défendant les couleurs de leurs clubs d’athlé respectifs.
Aux inter régions : Jérémie termine 8ème, Benjamin 17ème et Raphaël 60ème ....
Au National : Jérémie est 68ème et Benjamin 185ème.
Certains reviennent en forme après blessure ....Attention, un « Benoît » en manque peut-être dangereux !!!.....Un Florent aussi.....
D’autres jonglent entre bricolage en tout genre et entraînement ou.....études et entraînement !!!!
 
La 1ère étape de D2 est pour très bientôt : le 25 mars à ISSY LES MOULINEAUX – club de Xavier FANOVARD pour ceux qui connaissent le gars –
L’équipe est à ce jour constituée :
 
Benjamin ALQUIER + Raphaël BOUCHONNET + Benoît DUNET + Jérémie GARRIC  + Florent ROQUIGNY + en U23 : Alexis POIRIER  
 
Premier round qui permettra de jauger le rang des tridouziens parmi les clubs en présence et de donner une estimation quant à l’accessit en D1 !!!........
......Car un rond de serviette « sang et or » à la table des grands, tel est bien l’objectif avoué !!!!
 
 

Vidéo de finale D3 duathlon 2011, un grand moment !!

Découvrez la vidéo de la finale de D3 duathlon à Nancy, avec la dream team en action, et notamment les transitions sans équivoques à montrer à toutes les écoles de triathlon !!!