L'histoire des transferts et des salaires

 

    

   Les transferts ont toujours existé dans le football et ils donnent rapidement lieu à une certaine surenchère.
     Le Britannique Alf Common est le premier joueur transféré pour 1 199 € (1905). La marque des 5 999 € est atteinte en 1922 avec Syd Puddefoot, 11 998 € en 1928 pour David Jack, 23 996 € en 1947 pour Tommy Lawton, 119 980 € en 1961 pour Denis Law, 599 900 € en 1979 pour David Mills, 1 199 700 € pour Trevor Francis en 1979 également.  Le record actuel est détenu par le transfert de Cristiano Ronaldo de Manchester United vers le Real de Madrid pour 94 millions d'Euros. 




  Les salaires des footballeurs restent longtemps médiocres. Certains clubs comme le Real Madrid ou les clubs anglais proposent toutefois de meilleures conditions salariales dans les années 1950-1960, mais il faut attendre la mise en place du contrat à temps dans les années 1970 pour voir les salaires des footballeurs augmenter de manière significative. 

Au milieu des années 1980, les salaires des footballeurs restent encore en retrait par rapport à d'autres disciplines comme la Formule 1, le basket-ball américain, la boxe, le et le tennis notamment. La star Diego Maradona ne reçoit ainsi « que » 7,5 millions de francs soit 1 143 367 € par saison à Naples tandis que le boxeur Larry Holmes perçoit plus de 45 millions de francs soit 6 860 205.7757 € sur la seule année 1984.


   Mais les choses ont depuis bien changées. Le joueur le mieux payé au monde en 2008 (salaires et revenus annexes) était David Beckham avec 31 millions d'euros par an selon France Football, 48 millions de dollars soit 37 millions d'euros selon Sports Illustrated, ce qui en faisait le troisième sportif le mieux payé au monde, loin derrière les golfeurs Phil Mickelson (62 Millions de Dollars dont 53 de revenus annexes) et surtout Tiger Woods (128 Millions de Dollars, dont 105 de revenus annexes). 

En 2009, David Beckham était toujours le mieux payé avec 32,4 millions d'euros par an, dont 4,9 millions d'euros de salaire hors primes, derrière Zlatan Ibrahimović (11 millions d'euros par an de l'Inter Milan), Kaká (9 millions d'euros du Milan AC), Lionel Messi et Thierry Henry (8,5 et 8 millions d'euros à Barcelone) et Cristiano Ronaldo (7,3 millions d'euros annuels de Manchester United)13.

En 2011, Messi est déclaré par France Football comme étant le footballeur le mieux payé au monde avec un salaire annuel brut de 33 millions d'euros, devant Beckham (31 millions) et Cristiano Ronaldo (29 millions).


   À titre de comparaison, les joueurs les mieux payés en France pour la saison 2008-2009 (hors revenus annexes) sont Juninho Pernambucano (380 000 euros soit 4,6 millions annuels bruts) et Claude Makelele (320 000 euros soit 3,8 millions annuels bruts). 

France Football a revu en mars 2009 ses chiffres à la hausse, estimant que Claude Makelele percevait en réalité 4,5 millions d'euros bruts annuellement, et que Karim Benzema était le mieux payé avec 4,8 millions d'euros annuels bruts. 

Selon L'Équipe, en 2009-2010 les joueurs les mieux payés de Ligue 1 seraient Lisandro López (Lyon) avec 425 000 euros bruts mensuels devant Yoann Gourcuff (Bordeaux, 310 000 euros brut) et Lucho Gonzalez (Marseille, 300 000 bruts), Claude Makelele gagnant désormais 270 000 euros bruts par mois.


   Pour la saison 2007-2008, le salaire moyen net mensuel en Ligue 1 était de 41 000 euros bruts, contre 150 000 euros en Angleterre selon France Football. Pour la saison 2008-2009, il était de 51 300 euros bruts (+ 15 %). Selon L'Équipe, le salaire moyen mensuel brut en L1 était de 47 700 euros bruts en 2008-2009, contre 45 300 euros bruts en 2009-2010.

Par ailleurs, il semble y avoir une très forte corrélation entre masse salariale d'une équipe et résultats sportifs sur le long-terme.

 
ce site a été créé sur www.quomodo.com