Adresse
Téléphone

Portrait d'uN MEMBRE DU BUREAU (26/04/2018): BOUDIAS Christophe

  1. Bonjour Christophe, faisons un peu connaissance. Raconte-nous un peu ta jeunesse, ta famille, d’où tu viens, tes études, ta vie, ton métier… ?
 
Je suis né en région Parisienne et j’ai passé mon enfance là-bas. Je suis fils unique et lorsque mes parents se sont séparés je suis venu habiter avec mon père à La roche sur Yon. J’ai fait ma scolarité entre La Roche et Les Sables pour obtenir un diplôme dans le domaine de la comptabilité.
Aujourd’hui j’habite au château d’Olonne, marié avec 2 enfants sans oublié Jules notre petit chien.
Je suis responsable administratif dans une maison de retraite sur Le Château d’Olonne
 
  1. Tu es arrivé il y a une dizaine d’année au club, que faisais tu avant comme sport ? Quels sont tes autres hobbies ou tes moments de détente que tu apprécies ?
 
J’ai pratiqué de nombreuses disciplines sportives auparavant depuis que j’ai 6 ans :
  • Judo (3 ans)
  • Football (3 ans Jeunes + 7 ans en Seniors)
  • Tennis (10 ans)
  • Squash (2 ans)
  • Badminton (1 an)
  • Billard (3 ans)
  • Pétanque (Depuis tout le temps avec des interruptions)
 
En 2005, lorsque j’ai signé aux Robretières au football, j’ai eu une tendinite au genou gauche qui ne s’est jamais résorbé. Et depuis ce jour-là, j’ai arrêté toutes les disciplines qui nécessitaient un effort continu pour mon genou (Football, Course à pied, Marche, Vélo…)
 
En 2006, je me suis consacré à une rénovation totale d’une petite maison sur La Roche sur Yon. Je n’avais le temps pour pratiquer un sport.
 
En 2007, mon fils est né. J’ai déménagé avec ma femme sur Le Château d’Olonne, je me suis dit tiens, cela serait une bonne idée de reprendre le Tennis de Table que j’avais arrêté 10 ans plus tôt.
J’ai signé au Château car c’était le plus près de chez moi, mais c’est vrai que j’avais un peu d’appréhension au départ car je ne connaissais vraiment personne au club.
 
  1. Raconte-nous un peu ton parcours pongiste ?
 
Mon père était Président d’un club de TT en région Parisienne, j’allais le voir régulièrement le vendredi soir lors des matchs.
Mon directeur d’école primaire (Mr DUMAY) était 35, avec mon père ils s’arrangeaient pour donner des Tables à l’école. Du coup, on jouait souvent à la récréation, et il nous inscrivait aux premiers pas pongistes.
J’ai fini 2ème du 95 en 1990-91, j’avais battu plein de licenciés en 1/8-1/4 et 1/2, tout çà devant toute ma classe. Ma côte de popularité avait littéralement explosé (mais ce fût éphémère… mdr). Et j’avais aussi une table chez moi du coup je jouais beaucoup avec mon pote Greg mais sans jouer en club car je faisais d’autres activités sportives.
Puis à 14 ans avec des potes et notamment Laurent BOUDAUD (qui vient me voir jouer de temps en temps), on a décidé d’aller s’inscrire à La Roche Vendée (à la salle des Gondeliers pour ceux qui s’en souviennent) j’y ai joué 2 ans. J’ai passé de superbe moment grâce à mes formateurs (Christian ONILLON et Hervé SOULARD) mais aussi au groupe de jeunes que nous étions.
Puis pour des raisons familiales, j’ai déménagé et j’ai Joué à Jard sur Mer pendant 2 ans. Johan CELLIER était mon entraineur de l’époque. Il m’a vite écarté du groupe car j’avais un style de jeu « atypique » (pour rester poli ! lol), j’ai donc arrêté le ping à l’aube de mes 18 ans après seulement 4 petites années dernière moi pour aller jouer au Foot (Les horaires étaient plus en adéquation avec mon rythme de jeune adulte, soirée, boite de nuit…). J’allais monter 50 !
Je suis donc venu au Château en 2007, je suis vite monté 16 grâce au nouveau règlement (5 Set en 11, Balle plus grosse) qui a favorisé mon jeu.
Après des années fastes à l’ESCO TT (R2), mes copains arrêtaient tous les uns après les autres, Marc NARCISSE, Christophe VANHAMME, Denis NERDEUX, Florian LE QUEAU (Armée), Christophe BESSON, notre niveau chutaient et la motivation n’y était pas sans mes potes.
En 2013, j’ai voulu tenter un nouveau challenge à Brétignolles en R2 pour jouer avec mon pote Jérôme GAUVRIT (copain de Lycée) où j’ai passé une de mes meilleures année Pongistes car on avait tous le même âge, il y avait une superbe ambiance car on s’organisait des soirées, repas en dehors des matchs (belle cohésion de groupe).
En 2014, le règlement change, les régionales passent à 4. J’ai donc décidé de retourner dans mon club de cœur à l’ESCO TT, on y remontera en régional à la fin de saison et un titre de champion de Vendée par équipe (2015).
En 2016, l’arrêt de Florian LE QUEAU m’a beaucoup affecté car j’ai commencé et joué à l’ESCO TT toutes ses années durant avec lui (Champion de D2 en 2008 et PR en 2015), puis mon genou a commencé à me refaire mal, j’allais commencer à travailler les dimanches, je souhaitais aussi jouer davantage à la pétanque avec mon ami Cédric BOUTET… tout ça réuni, m’ont fait prendre une pause pongiste.
En 2017, j’ai donc repris. L’année bouliste conjugué au Thermomix de ma femme, m’ont fait prendre du poids ! J’ai donc décidé de retourner à Coubertin pour un régime sportif ! lol
 
  1. Raconte-nous tes meilleurs et moins bons souvenirs, des anecdotes… ?
 
  • A : Meilleur moment
C’est le titre de D2 obtenu en 2008 avec Florian, Marc, Christophe V, Jean Christophe, Yann. C’était un titre complètement inattendu car on a fini premier lors de la dernière journée, Jard a fait 10-10 contre St Vincent. On bat l’équipe 2 du Château en ¼ 11 à 1 alors que tout le monde avait des classements supérieurs à nous, puis en ½ on met 11-4 à Ste Florence et 11-8 en finale contre l’hébergement.
  • B : Moins bon souvenir
Lors de mon dernier match à Brétignolles à St Médard, on jouait le match du maintien, je suis en A. J’ai en face de moi, 18-17-17, je perds 10-12/9-11/8-11 à la belle sur chaque match alors que je n’ai jamais aussi bien joué de ma vie, Top Frappé, contre Top et je fais 0… On perd 9-11 ! J’ai fini en pleurs car je voulais bien faire pour mon dernier match dans ce club.
  • C : Anecdote
J’en ai plein entre les gens qui m’ont insulté à cause de mon jeu « atypique », des branleurs à la table… mais j’en ai une qui m’a particulièrement marqué.
Cela concerne un double effectué avec Jean Philippe RIVOISY contre la Ferrière lors du match de la montée en D2. Je bats Freddy MARTINET (18 et oui un 18 en D2)14-12 à la belle, on attaque le double, on mène 2 sets à 1, on est à la pause et là Freddy regarde ma raquette et me dit « quelle raquette de merde » et là Jean Phi lui rétorque « Tu imagines, s’il avait de l’argent, il pourrait s’acheter une vraie raquette et serait encore plus fort !!! » J’étais PTDR, mais en face il ne rigolait pas du tout, du coup on les bat et on gagne le match 11-9 avec l’accession à la D1 à la cléf !
 
  1. On te surnomme « The Wall » (Celui qui bloque tout) Pourquoi, est-ce ton coup spécial ? Avec quelle raquette joues-tu ? Ton jeu a t-il toujours été le même ou a-t-il évolué ? Ton meilleur Classement ? Ta plus grosse Perf’ ?
 
Ce surnom vient d’un match contre La Montagne qu’on disputait à Avrillé (lorsqu’il existait une entente pour jouer avec Christophe BESSON), j’ai fait un match à écœuré tous mes adversaires, je bloquais tout ce jour-là, j’étais en surrégime comme j’aime si bien le dire. Forcément, il y avait notre mythique D3 (Bebel, Hubert, Thierry, Pierre Yves…) qui jouait à Avrillé le matin et était resté l’après-midi nous regarder et qui m’ont donné ce surnom depuis. Du coup c’est mon spécial shot !
 
Mon jeu a un peu évolué car je topais plus étant jeune car je n’avais pas de tendinite. Mais j’ai compensé en inculquant de la variation dans mon jeu, jouer avec des rythmes et des effets différents.
 
C’est pourquoi mes revêtements sont devenus de moins en moins rapide avec le temps pour finir avec des Super Defense (0.9mm) des deux côtés. Mais avec les balles plastiques, j’ai été obligé de prendre plus rapide :
 
  • Bois: Super Core Cell d’ANDRO
  • CD: Super Defense de THIBAR 1.3mm
  • Revers: Super Defense de THIBAR 0.9mm
 
Mon meilleur classement officiel doit être 1630, un truc comme ça.
J’ai déjà battu deux 19 (1969 à St CYR en BOURG et 1920 à PONT ST MARTIN), je dois avoir un 18 et quelques 17 à mon tableau de chasse mais ça s’est fini maintenant ! Je suis trop vieux…. snif
 
  1. Peux-tu nous expliquer un peu ton quotidien en tant que Responsable Communication pour le club ?
 
Déjà, il y a quelques années j’ai créé le site internet du club, la création a pris énormément de temps.
J’effectue les stats pour les joueurs du club, m’occupe du journal des sables pour être relayé toutes les semaines, je mutualise les CR de matchs pour une diffusion dès le dimanche soir, je mets à jour le site internet, diffusion de mails….
Je suis aussi membre du bureau, capitaine d’équipe, organisation du Kids (Jaël), tournoi 3P…, je passe donc beaucoup de temps pour le club si je comptabilise sur une année !!!
Si je le fais c’est que cela me fait plaisir, je fais des choses comme je le perçois et que je me dis tiens ça (ex : Fiche Mercato), cela peut être sympa pour les joueurs…
Je tiens d’ailleurs à remercier Freddy à ce sujet qui me laisse quartier libre dans mon champ d’action et ne me demande que très rarement de la censure.
 
  1. Je sais que ta grande passion est la Pétanque, est-ce un choix cornélien entre la pétanque et le TT ou pas du tout ? Quel sport pratiquerais-tu aujourd’hui si physiquement tout allait bien?
 
J’adore la pétanque, cela a toujours été une grande passion pour moi. C’est le sport où n’importe qui peut jouer contre un champion du Monde, cela m’est arrivé en 2017 contre Henri LACROIX (10 fois champion du monde) au national de La Roche. Ce que je ne dis pas, c’est le score… 0-13 ! Merci à Cédric BOUTET et Sébastien MORILLERE pour cette belle Fanny…
 
Si je devais choisir entre la Pétanque et le Ping, je choisirais la Pétanque. Mais cela n’est pas assez physique (hormis au Bar ! lol) malheureusement…
Le tennis de Table n’est pas une passion pour moi, je ne m’identifie pas aux Top Player, même quand il y en a à la TV, cela ne m’intéresse pas du tout, je zappe.
 
Si mon physique me le permettrait, je ferais des sports plus intenses, le foot me manque beaucoup mais est trop compliqué pour les articulations, mais autre chose sûrement. Même si j’adore le sport collectif pour sa vie de groupe, la cohésion dont on arrive à rien s’il y en pas, je choisirais un sport de raquette car j’ai toujours eu des dispositions pour celles-ci.
 
  1. Le rapprochement des communes va contraindre les clubs des Olonnes à jumeler entre eux, comment envisages-tu les choses ? Souhaites-tu en prendre y prendre projet ? Si oui dans quel rôle ? ou place à renouveau ?
 
Cela sera difficile de faire cohabiter plusieurs clubs en un, il y aura toujours une scission interne. Si on fusionne avec Les Sables et Olonne et Olonne, il risque d’y avoir 3 clans en 1. C’est ce que je redoute le plus car l’ambiance du Château est très bonne, je ne veux surtout pas quelle en soit altérée.
 
Mais je pense que le projet est super intéressant car nous serons 50 000 personnes, il y a malgré tout beaucoup de jeunesse. Il y a un potentiel important, à nous de mettre en place via nos connaissances empiriques de chaque club une organisation et une formation de qualité pour être un très bon club de Vendée.
 
Cela va demander beaucoup de temps, d’être un club à 120 licenciés. Ma participation à cette fusion dépendra essentiellement si je crois à ce projet et bien évidemment aux personnes qui la composent.
 
  1. Le club va fêter ses 30 ans, en quelques mots comment qualifierait l’ESCO TT ?
 
J’ai connu 4 clubs dans ma carrière pongiste, l’ESCO TT c’est mon club de cœur.
De par les amis (ils sont nombreux pour tous les cités) que je me suis fait ici mais aussi par la convivialité qu’il y règne en général depuis toute ses années.
Certes il y a quelques anicroches comme dans toute société, mais je joue principalement pour m’amuser. Le quotidien est assez pesant entre les contraintes professionnelles, familiales, … quand je viens à la salle, c’est pour me détendre et passer un agréable moment, et c’est le cas !
 
Pour définir l’ESCO TT, le club n’est pas parfait, il a ses défauts, perfectible… Mais comme on m’a dit une fois, dans la vie il faut faire une moyenne. Par rapport à mes aspirations en tant que licencié de TT, ma note se situerait bien au-dessus de la moyenne pour les raisons évoquées précédemment.
 
30 ans, comme le temps de la présidence de Freddy qui est à l’origine du club. Bien évidemment, si le club en est là aujourd’hui, il y est pour beaucoup ! Nous devons le remercier pour le temps qu’il y consacre chaque année, notamment pour les jeunes.
 
  1. Pour finir, 10 questions pêle-mêle, du one shot !
 
  • Quel Sportif aurais-tu (ou voulu) être: Roger Federer
  • Quel est ton plat que tu affectionnes: La fondue savoyarde
  • Quel est pour toi la qualité la plus importante chez une personne: l’amitié
  • Quelle est ta première voiture : Renault 5
  • Quel est ton film ou série préféré: Il faut sauver le soldat Ryan / Dexter
  • Quel est l’actrice que tu trouves la plus sexy: Jessica Alba
  • Quelle est la voiture qui te (ou t’a) fait rêver: La Lamborghini Countach
  • Quel est ton Chanteur/euse ou Groupe préféré: R Kelly / NTM (je sais… mais j’assume ! lol)
  • Quel métier aurait tu voulu exercer: Professeur d’EPS
  • Quel Pays souhaiterais-tu découvrir: Chine