Acte I
Favela de Rio de Janeiro.
2016, en Afghanistan, les compétences d'un certain Joseph Allen du 1er bataillon des Rangers intéressent le général Shepherd. Il le recrute au sein de la Task Force 141 pour une opération spéciale, consistant à infiltrer l'organisation terroriste de Makarov en tant qu'agent de la CIA. Au même moment, deux membres de la Task Force, MacTavish et Roach récupèrent à eux seuls les informations d'un satellite de surveillance américain dans une base russe située au fin fond des montagnes glacées du Kazakhstan.
Sous haute couverture, le soldat Allen infiltré en tant qu'Alexei Borodin participe au massacre d'un aéroport avec Makarov et ses hommes. Étrangement, ces derniers ne s'expriment pas en russe durant l'opération. Une fois la mission accomplie, Makarov et ses hommes s'apprêtent à partir.
C'est alors qu'Allen est abattu par Makarov qui l'a sans doute identifié, laissant un corps américain sur les lieux du massacre. La Russie, découvrant l'identité du corps, promet sa vengeance contre les responsables du crime. Seul témoin de la vérité, la Task Force 141 doit capturer Alejandro Rojas, un marchand de mort qui a équipé les terroristes. À travers les favelas de Rio infestées de miliciens protégeant leur chef, la Task Force arrive à attraper « Alex le Rouge », mais trop tard. Malgré la récupération des données du satellite par MacTavish et Roach, les Russes avaient réussi à cracker le système de surveillance du NORAD, leur faisant croire à une invasion par l'Alaska et la côte Ouest des États-Unis alors qu'ils envahissaient la côte Est.

Acte II
Le Washington Monument est endommagé dans le jeu, laissant voir une partie de son ossature métallique.
Lors de l'invasion, Foley, Dunn et Ramirez sont sur place, en Virginie pour défendre le territoire. Les Russes ont eu le temps de bien s'installer et d'investir les lieux, menant une invasion aéroportée à grande échelle en larguant artillerie, véhicules blindés et des troupes au delà de l'I-95. L'escouade de Foley accomplit plusieurs missions telles que protéger un VIP et détruire des sites de DCA ennemis abattant les hélicoptères évacuant les civils avant de se replier vers la capitale. Avec la guerre sur le sol même des États-Unis, toutes les lignes de communication sont coupées ou occupées et le capitaine MacTavish opérant au Brésil n'arrive pas à joindre le commandement américain. Il contacte alors Nikolaï, l'informateur russe qu'il a sauvé 5 ans auparavant. Celui-ci vient les récupérer en Pave Low alors que les membres de la Task Force sont aux prises avec les milices du bidonville. Une fois évacué du Brésil, Shepherd charge ses hommes de mener la contre-attaque aux côtés de la Sixième flotte. Ils doivent prendre le contrôle des plates-formes pétrolières abritant des batteries de missiles sol-air, au large de la côte de Russie d'extrême Orient. La Task Force investit les lieux par voie sous-marine, sécurise les plates-formes de forage et libère les otages détenus, laissant le champ libre à la flotte américaine. MacTavish et ses hommes participent ensuite à la libération d'un certain "prisonnier 627" dans une ancienne forteresse transformée en goulag. L'assaut se montre violent, avec une flotte américaine déchaînant toute sa puissance sur le bâtiment qu'ils ne doivent malgré tout pas détruire complètement. Shepherd parvient à obtenir un "cessez-le-feu" provisoire pour que l'équipe de MacTavish puisse récupérer le prisonnier. Ils y découvrent alors que le prisonnier 627 n'est autre que le capitaine Price (qui a été emprisonné après une mission échouée qui consistait à retrouver Makarov en 2013). Les bombardements navals reprennent, et ils doivent quitter les lieux avec précipitation. MacTavish arrive à joindre un hélicoptère à temps pour pour une extraction en grappe, de justesse. Pendant ce temps, à Washington DC, les Américains sont en mauvaise posture. L'abri souterrain situé sous le Washington Monument et dans lequel se trouvent Foley et son équipe ne va pas tenir longtemps face aux assauts russes. Dehors, la National Mall s'est changée en guerre de tranchées avec dans le fond, un Capitole dont le dôme est à moitié détruit. Foley est chargé de mener ses troupes pour reprendre le département du Commerce, point stratégique tenu par l'ennemi. Leur progression est difficile, les ennemis arrivant en masse. Ils parviennent à sécuriser un nid-de-pie et retournent les armes de l'ennemi contre lui, avant d'être forcé d'évacuer sur le toit où un hélicoptère Black Hawk les attend. Ramirez prend le poste de tireur du minigun, tandis que le pilote survole le mémorial de la Seconde Guerre Mondiale, et anéantit les forces ennemies présentes là-bas. Touché plusieurs fois, le Faucon Noir finit par se crasher. Ramirez se réveille coincé dans le Black Hawk, les autres soldats faisant ce qu'ils peuvent pour repousser l'ennemi. Les munitions s'épuisent, le caporal Dunn est touché et pour couronner le tout, un hélicoptère russe s'apprête à les éliminer, les aveuglant avec son projecteur...

Acte III
Dans Modern Warfare 2, la Station spatiale internationale est complètement détruite par l'onde de choc de l'explosion de la bombe IEM en haute atmosphère.
Flashback : Après sa libération, le capitaine Price décide « de provoquer une explosion pour éteindre le feu » et propose de s'emparer d'un sous-marin en Russie. Sans l'accord de Shepherd, la Task Force 141 prend d'assaut une base navale russe. Price infiltre le sous-marin, le reste de la Task Force étant là pour le couvrir. Mais rapidement, un missile nucléaire est tiré sous leurs yeux en direction de la côte Est des États-Unis... Dans l'espace, un astronaute voit le missile s'approcher de la Station spatiale internationale. Le projectile explose alors en haute atmosphère, l'onde de choc balayant la Station spatiale et l'astronaute. Ramirez, quant à lui, voit au même moment l'explosion depuis Washington détruire l'hélicoptère qui les menaçait, tandis que l'impulsion électromagnétique produite par l'explosion abat tous les aéronefs présents dans le ciel. La ville est dans le noir complet, tous les instruments ou matériels électroniques sont hors d'usage, y compris le viseur "red dot" du M4A1, rendant la visée imprécise. Informée par messager, l'équipe de Foley se dirige vers le « Whiskey Hotel », occupé par les Russes. Ils doivent prévenir de leur survie le commandement américain grâce aux moyens de communications de la Maison Blanche ayant pu résister aux effets de l'IEM. Cependant, il s'avère que Washington va subir un bombardement afin d'éliminer les envahisseurs, le commandement américain n'ayant aucune nouvelle de ses troupes. Les soldats de Foley doivent alors se frayer un chemin jusqu'au toit de la Maison Blanche pour signaler leur présence en déclenchant des IR Strobes vertes.
L'invasion russe des États-Unis se solde finalement par un échec mais a endommagé et choqué le pays comme il ne l'a jamais été. Les États-Unis n'ont qu'une idée en tête : se venger de cet assaut. Dunn n'a d'ailleurs qu'une envie, aller brûler Moscou comme les Russes ont brûlé Washington. Shepherd a maintenant carte blanche pour retrouver Makarov. Il confie la mission à la Task Force qui se sépare en deux groupes pour attaquer les deux cachettes présumées de Makarov. Ghost et Roach commandent la première équipe en Géorgie, tandis que Price et Soap s'occupent de la deuxième en Afghanistan. Cependant, Makarov n'étant dans aucune de ces caches, Ghost et Roach se chargent de récupérer des données depuis la cachette de Makarov. Ils trouvent des informations prouvant l'implication de Makarov dans le massacre de l'aéroport, mais les hommes de Makarov tentent alors de reprendre le site. Ghost et Roach réussissent à rejoindre les hommes de Shepherd in extremis, mais Roach est blessé. Alors qu'ils se croient en sécurité, Shepherd abat Ghost et Roach, prenant leurs données et laissant ses hommes brûler leurs corps. Price et Soap envoient trop tard un message d'avertissement, eux aussi ayant été pris en embuscade. Soap, piégé entre les hommes de Makarov et ceux de Shepherd, doit se frayer un chemin dans un cimetière d'avions pour rejoindre Price, rejoindre l'avion de Nikolai qui vient les évacuer et réussit à embarquer à la volée. Price, ayant réussi à contacter Makarov, se procure les coordonnées de la cache de Shepherd dans le désert. Price et Soap se rendent dans des cavernes afghanes, QG de la Shadow Company de Shepherd. Après d'âpres combats, ce dernier s'enfuit en faisant exploser son QG. Une course poursuite en zodiac se déroule alors, et Price, d'un tir bien placé, descend le pilote de l'hélicoptère de Shepherd mais tombe avec Soap d'une haute cascade, ne pouvant résister aux rapides. Soap parvient à se relever, et erre avec son couteau dans la tempête de sable, afin de tuer Shepherd qui a réussi à sortir de son hélicoptère crashé. Avant qu'il ne puisse le tuer, il se fait maîtriser et poignarder. Le général recharge son revolver en expliquant les raisons de ses actes : 5 ans auparavant, alors qu'il dirigeait une opération au Moyen-Orient, une ogive nucléaire explosa et tua les 30 000 hommes sous son commandement (évènement de la fin de l'acte I de Call of Duty 4). Devant l'absence de réaction de la part du monde, Shepherd a décidé de réanimer la flamme patriotique de son pays afin de réaffirmer la puissance américaine au premier rang mondial, en facilitant l'invasion des États-Unis (sous-entendu qu'il a laissé les Russes envahir les États-Unis pour qu'il puisse devenir le commandant de l'armée américaine et ainsi devenir le seul héros victorieux en se débarrassant de la Task Force 141). Au moment où Shepherd s'apprête à tuer Soap, Price se jette sur Shepherd et engage un combat à mains nues. Shepherd prend le dessus. Pendant ce temps, Soap rassemble ses dernières forces pour retirer le couteau de son torse, et parvient à le lancer dans l'œil du général, le tuant sur le coup. Les paupières de Soap se ferment peu à peu, Price gisant sur le sol, sans signe de vie sous ses yeux... Mais soudain, il se relève et aide Soap, qui reprend conscience, à faire de même. Ils sont rejoints par l'hélicoptère de Nikolaï, qui connait un endroit pour se cacher ..."
ce site a été créé sur www.quomodo.com