Les Angles

SAMEDI
17
JUILLET
2021

HALF ALTRIMAN
429 participants
94ème

Nous voici donc dans les Pyrénées.

 

Samedi 17 juillet réveil à 5h du matin pour le petit déjeuner les copains me rejoigne à 5h30 une fois bien mangé nous allons chercher les vélos en direction du parc à vélo. 

8° les pieds gelés il ne fait vraiment pas chaud nous enfilons la combinaison parée pour la natation, départ par SAS de 5 nous avançons sur la plage. 

Top départ, avec Toy nous sommes ensemble au départ et ensuite chacun pour sa peau. 

La natation se passe bien mais le premier aller me semble long, le retour est bien plus sympa sorti de l'eau moins de 32 min super content. 

 

Je cours vers le parc à vélo tranquillement m'équipe et file pour les 100 km de vélo. 

Je sais que j'ai un peu d'avance à la sortie de l'eau mais il est sûr qu’à un moment donné je vais me faire rattraper je gère la première monte tranquillement puis la 2e toujours personne à l'horizon, arriver sur la boucle finale je vois Toy qui revient au kilomètre 55. 

Nous faisons donc la descente ensemble, descente où il fallait pédaler assez fort pour avancer, dernière montée au kilomètre 70 je lui dit à plus tard car il est une jambe au-dessus en vélo. 

La dernière montée est très difficile je pioche vraiment mais il faut garder de l'énergie pour la course à pied, en haut de dernière montée José me rattrape je fais quelques kilomètres avec lui mais les jambes sont trop dures pour le suivre jusqu' à la transition je décide de finir à mon rythme. 

Arrivé au parc à vélo pour la T2 je suis complètement perdue et n'arrive pas à retrouver mon emplacement, je perds donc quelques secondes et retrouve enfin mes esprits pose mon vélo enfile mes chaussures et marche jusqu' à la sortie du parc. 

 

Je prends un peu d'eau et commence à courir les jambes sont plutôt bonnes même si je sais que le début de la course à pied est plutôt plat. 

 Je reste prudent, je croise les gars Toy José qui ne sont pas si loin mais la course ne fait que commencer.  

Après 5 km nous arrivons dans un chemin avec de gros cailloux et qui monte ça commençait déjà à être compliqué, et finalement au 6e je marche le début de la galère. 

Les ravitos enchaînent le parcours devient de plus en plus difficile je marche je cours je marche je cours et là... 

Une bosse d'une longueur interminable ou je marche tout le long, le ravito arrivant au ça redescend jusqu' à un autre lac je croise à nouveau les gars et enfin le demi-tour. J'espère garder du jus pour la descente mais malheureusement au moment de descendre trop mal de ventre avec les secours ça devenait trop douloureux j'ai même dû marcher dans la descente. 

Dans les 3 derniers kilomètres je me force à courir en contractant fort les abdos et enfin je vois toute la petite famille sur le bord de du chemin, c'était très émouvant et enfin la ligne d'arrivée. 

 

Au final très content, temps natation prévu 40 min et au final moins de 32 min temps vélo prévu 4h et au final 3h56 temps course à pied prévu 2h et malheureusement 2h11 11 min de trop mais content au final du temps cumulé car j'avais prévu 6h50 et j'ai fait 6h46. 


stickers-autocollant-logo-les-angles.jpg

Laissez votre commentaire

DIMANCHE
18
JUILLET
2021

SPRINT ALTRIMAN
78 participantes
62ème

Bon c’est parti pour ce triathlon qui fait peur par son nom, même en format S ! Nuits compliquées les jours précédents pas en grande forme, je ferai avec ce que j’ai dans les jambes.

Très très très angoissée à l’idée de renager en eau libre, depuis 3 ans , on peut même dire paniquée ! Le contexte covid ne me rassure pas non plus il faut le dire, mais bon allez quand faut y aller faut y aller, pan ! Je pars dans les derniers pour être tranquille, un coucou à la famille avant de se mettre dans l’eau, c’est parti, dès le début je suis en surventilation et du coup ça m’épuise déjà, j’avance quand même mais non sereinement, surtout arrivée à mi-chemin à la bouée à contourner, des vaguelettes arrivent, vaguelettes qui me paraissait des tsunamis, 1 tasse, 2 tasses, 3,4,5 ça devenait compliqué pour moi, et pour mes voisins aussi, je panique vraiment mais je continue d’avancer, le meilleur moyen de s’en sortir vite c’est d’avancer ! Sauf qu’un concurrent paniqué s’est accroché à moi comme une bouée et là c’est presque la fin pour moi, méga tasse, je n’arrive plus à reprendre mon souffle hors de l’eau, j’entends autour de moi « au secours », ça ne m’aide pas et à mon tour j’appelle pour la première fois de ma vie « au secours », ça marque et rien que d’y repenser oh la la… un bateau arrive je m’y accroche et en 2 secondes je me rends compte que je vais devoir abandonner, je vois la rive et beaucoup de concurrents marchaient proche du bord je me remobilise pour tracer tout droit et sortir de ce fichu lac ! Je me concentre sur ma respiration pour ne pas penser à ce qui me fait peur, je peux enfin marcher dans l’eau, me voilà sauver, je respire de nouveau et maintenant direction le parc à vélo pour ce que je préfère, un coucou à mes choubidoux, casque, lunettes, ceinture porte dossard, pompote et c’est parti. Je savais que le parcours était en gros moitié ça monte dure et moitié ça descend fort, j’appuie bien sur les pédales et j’avance bien, je me sens bien et en plus le paysage est magnifique, je trouve même que c’est louche de doubler autant de vélo, je me dis que je vais exploser un peu plus loin, mais non jusqu’en haut ça l’a fait impeccable, j’en aurais redemander encore un autre de col ! Donc go pour la descente, merci les entrainements dans la côte des Forges, par le plus grand des hasards je tombe sur Mika qui sort et qui m’encourage, ça me fait du bien car yavait pas grand monde devant, pas grand monde derrière ! Et c’est déjà fini pour le vélo en pile 1 heure, 25 de moyenne c’est juste royal pour moi, go pour la course à pied surprise, et en gros 3km de montée et 3km de descente, très rapidement je me sens très essoufflée et avec une pointe de côté, sûrement l’altitude mais pas que… donc faut bien avancer, ça fait un peu rando mon histoire, arrivée en haut au ravito il faut juste faire demi-tour, et les descentes je déteste ça donc sur 3km la galère, contente d’arrivée au bout, un bisou câlin à Suzynette et mon chéri, Juju dormait, et c’est l’arrivée enfin ! Mais quelle aventure !

ce site a été créé sur www.quomodo.com