Résumé du match

Dernière aux Docks, et nous auront tous vu dans ce match, de l'ambiance, du suspense, du collectif, de l'individualisme voir même de l'égoïsme, de l'émotion, du plaisir....bref une belle soirée.

Et pour cela nous pouvons dire merci au club qui avait prévu de l'ambiance dès l'entrée avec un orchestre brésilien, dans la salle avec un tarif à 3 euros, aux joueurs qui ont tout donné, à Kevin Houston nous pourrons dire merci pour la défaite.

Car tout avait bien commencé pour nos thomistes, en commençant le match à 100% de réussite pour mener 12 à 4, Boddicker se régal, Pope est en jambe, tous va bien. Fin du premier quart 26 à 15. Gédéon Pitard rentre enchaine un 3 points, une passe décisive, Greg Jenkins nous fait du Moses Malone ( pour les plus anciens) ou du Kevin Love ( pour les plus jeunes) en prenant 3 rebonds offensifs avant de marquer, et notre STB s'envole 46 à 30 à la 18ème.3ème faute pour Gédéon... A partir de cet instant le show Kevin Houston commence. Shoot à 3 points sans système annoncé au bout de 5 secondes de possession, après il s'y prend différemment en monopolisant le ballon entre 14secondes et 16 secondes dans ses mains avant d'aller faire un pénétration loupé ou bien de donner une " patate chaude " à ses coéquipiers pour des shoots de fin de possessions.
Arrive ce qu'il doit arriver dans ces cas la, le PL grignote et termine la mi-temps à 8 points des locaux. Des Parisiens qui commencent ce 3ème quart temps bien différemment, et Morandais enchaîne les 3 points quand Lamond Hamilton se fait plaisir à l'intérieur. Nos intérieurs auront encore souffert en défense après avoir subit la loi de Massi,Labeyri et donc la paire Hamilton-Williams qui donne 2 points d'avance avant que le dernier quart temps de cette saison commence 69 à 67.

Un dernier quart où la folie va prendre possession des Docks. Ola, public debout, Nicholas Pope dans la "Twilight Zone" comme dirait David Cozette et les havrais sont sur les talons des joueurs de la Capitale 85 à 84.

Mais voila Paris avait un climatiseur de salle dans son effectif en la personne de Eric Chatfiel qui d'un trois points calme la salle le temps d'un temps mort de Jm Sousa. Derrière un de nos joueurs est en feu ( Pope ) mais ne voie pas le ballon car Zorro, pardon Zéro en a décidé autrement, Houston perd la balle, le STB le match, mais la féte fut belle, la saison malgrès les coups durs est un succès. Les supporters ont pu profiter de leurs joueurs jusqu'au bout, merci pour leur disponibilité pour le plaisir des petits et des grands. Maintenant il faut ouvrir le chantier de la prochaine saison mais ça c'est à suivre...
cox.jpg

 

Les notes du match

Cox 7,5
Jenkins 4,0
Pitard 6,0
Pope 8,0
Boddicker 6,5
camara 5,5
Houston 2,5
ce site a été créé sur www.quomodo.com