commentaires VTT

LA TRANSMONTCHALIENNE par GILLES PEYRARD

Baptême du feu, ou plutôt de la boue pour ma première vraie sortie VTT de ma vie de cyclo…………
Le vélo de route, je crois que j’ai déjà bien avancé en découvertes, défis et même folies !
Alors, sous la pression populaire des éminents membres de la Squadra, j’ai craqué et investis dans un beau VTT, tout neuf tout propre ;
Ce soir, il est baptisé et très sale, je vais avoir la « joie » de le bichonner demain…………………………….. sinon je vais encore me faire chambrer par les copains ! et les copains, et bien il y en avait 25 autour de moi sur la place de l’église de Montchal, et tous au taquet, organisés comme des pros. Moi, je me faisais beaucoup de souci, ne sachant pas du tout où je mettais les pieds ! un sport tout nouveau, et j’ai pu faire la différence incroyable entre la route et le VTT, ça n’a rien à voir, et on a beau faire le grand prix Euromag, et bien le terrain caillouteux herbeux boueux vertigineux glissant dérapant, c’est autre chose, croyez moi sur paroles !
Je savais qu’on allait me chambrer, mais aussi m’aider car la solidarité de la Squadra, c’est indéfectible. Dès le début dans le dur, je suffoque souffre dans les côtes qui se montent au seuil, en fractionné ! dur dur ! heureusement, il y a des transitions plus faciles, et je prends confiance au fil des hectomètres (on ne parle pas de km en VTT, ni de moyenne, ça ne sert à rien, sinon à déprimer !) autant profiter des paysages et des chemins que je découvre. Le chêne, l’autoroute par des coins inconnus, et on passe du côté de St Cyr, et on longe le Gand, et on monte du côté de Ste Colombes, pour affronter une butes terrible jusqu’à l’imprimerie Chirat de St Just ; on se retrouve en dessus du pont Marteau qu’on franchit non sans faire la photo du jour, et on repasse sous le pont, pour attaquer la redoutable remonté via Montcellier et j’ai dû mettre pied à terre en dérapant sur du 17% gravillonneux et caillouteux : je n’étais pas le seul…….. et on (plutôt JE)débouche à l’agonie sur le RD1 sur les haut de Bussières…. Ma maison est à côté ! non, il faut poursuivre…. On passe sur St Albin, Laly tous des hameaux de chez moi, mais par des chemins inconnus, et en traversant les bois, on rejoint la route de Panissières ! les descentes techniques qui m’effrayaient tant commencent à mieux passer ! on rejoint la route de Montchal par un champ de boue, histoire de soigner l’arthrose ! mon compteur refuse de marcher…… et en essayant de le remettre en marche au moulin Marcel, je me prends une crampes aux adducteurs à l’attaque de l’ultime montée que je passe tranquille, et gérant comme je peux……… ouf, c’est fini ! Heureux, sale comme un cochon, mais je redis que j’ai pris du plaisir, surtout avec la troupe attentive à ses agneaux et son débutant ! Merci à Daniel pour ce parcours. Et que dire du chocolat brioche cacao réconfortant au restaurant du village !
Merci à tous, une super après midi, à refaire ! hélas, beaucoup d’organisations sont le samedi matin, et je ne peux pas laisser tomber mes patients pour assouvir mes loisirs…..

32 km 1000m D+
création de site internet avec : www.quomodo.com