ARTICLES 2

Il s'est préparé pour le 200 km officiel

Après 2 ratages de premier ordre samedi dernier et hier, à cause soit de la pluie et la neige, ou d’un câble de dérailleur avant bloqué quelque part dans le cintre….

Il me fallait conjurer de sort, me bouger ma graisse (et oui, graisse, et pas qu’un peu, 5 à 7 kg de trop !)

Le souci avec le vélo, c’est que c’est un sport « impitoyable » ! alors je sais, certains ou certaine, diront « foutaise, quand faut y aller faut y aller, 200 bornes sans s’entrainer, c’est que dalle » ! et ils le prouvent en plus !!!!!!!!!!

Mais moi, je reste quelqu’un de normal ! et quand tu ne t’entraines pas en vélo, et avec le poids des ans en plus, ça se paye cash ! mais alors là, cash de chez cash !

 

Je mange seul très tôt, et j’évite de charger l’estomac ! il faut que je tape dans les réserves ! le parcours est dans la tête, je peux raccourcir en cas de problème ! mais dans la tête, j’ai décidé de ne pas écouter la petite voix sournoise qui incite à la fainéantise, comme samedi dernier…..

 

 

Il y a encore ce satané vent du Noooooord…………….. et dès que je débouche de la maison, mes rêves s’effondre sur la réalité : faudra être un guerrier aujourd’hui !

Je pars donc plein Noooord ! Chenevoux St Just : pas l’ombre d’un mouton dehors, il ne fait pas chaud ! je vide la tête de toute idée noire, et je me traine jusqu’à St Just la Pendue… 10 km qui m’ont semblé en faire 20 ! Croizet et Lay, ça passe ! mais pas vite du tout……

Régny, et là, je monte sur Pradines. Il y avait des années que je n’étais pas venu ici ! descente, enfin, sur Parigny, et là….. je monte par le village sur des bouts à 8 et 10%, histoire de tirer sur le physique. Les kilomètres défilent très lentement cet après midi ! puis direction Cordelle. Route souvenir d’une sortie avec Raphaël Micolon qui avait failli couper en 2 un magnifique écureuil suicidaire !

Descente RAPIDE sur le pont de Presle, et remontée assez tranquille jusqu’à Bully ; tient, un bout du 200 de samedi !

En haut, je continue la côte en prenant à gauche direction Dancé, le vent enfin va m’aider en sortant du bois, et me voilà bien vite à St Paul de Vezelin.

Vu le kilométrage désuet une réflexion s’impose : si je veux faire 100 bornes et ne pas mourir, où partir ! je commence a analyser les distances, et je me décide !

Hop, direction Pommier vent de dos, mais même avec de l’aide, les crampes menacent….. « gestion des risques » comme on dit dans les hôpitaux, je lève le pied, et comme la socquette était bien lourde, ça ne va pas arranger la moyenne tout ça ! mais la moyenne aujourd’hui, ce n’était pas le sujet ! seul, physiquement ruiné et avec le vent et le froid…. Rien à espérer !. La suite….. St Foy Ste Sulpice, et supplice jusqu’à Nervieux vent pleine tronche ! Balbigny ! ouf le feu passe au rouge, je vais souffler 2 minutes ! Pouilly, et et et……………. La côte de Pouilly ! le chant du cygne, la trompette, et tous ses cuivres, voilà la musique qui m’a accompagné sur les 6.5 km de montée à 15 et 14 km/h!!!!!!

 

Et donc, j’arrive cuit comme une rave, mais vivant ! et pas de crampe finalement ! il ne fallait pas 1 km de plus, sinon, j’allais finir au boulevard des allongés !

Pour le 200 km….. je suis donc dans un doute terrible ! il ne reste plus que mercredi pour rouler un peu, et la pluie semble s’inviter !

J’attends donc l’avis éclairé des lecteurs, mais un avis objectif s’il vous plait !

 

102 km  pour 1430 m D+ (le reste des données ne vous regarde pas……..)

 

Gilles
ce site a été créé sur www.quomodo.com