commentaires brm 300km

He ben non……………………………………………………………………………………………..
 
5h, la pluie s’abat sur les volets, ruisselle sur la route, le vent se déchaine !
 
J’allume l’ordi, et le radar de précipitation n’est guère favorable !
 
Que faire : écouter Gilles le sage qui me dit en texto que si il pleut à 7h il ne part pas et qui se rend sur le lieu de départ,
 
Ou mon mauvais œil qui me dit que vu le temps, autant aller bosser, et que si je me rends en tenue de vélo à Feurs, le temps de me décider, de remonter et me changer, je ne serais jamais à 7h50 au cabinet !!!!
 
Donc, la mort dans l’âme je me recouche, me rendors, et à 6h30 au réveil, je vois avec effroi que la pluie est terminée, et la route presque sèche ! arghhhh.
 
Pas le temps de changer de plan (il aurait fallu manger en 4° vitesse me préparer descendre à Feurs, inscription, bref, emmerder tout le monde.)
 
Je peux juste vous dire que rarement je n’ai eu la rage contre moi comme aujourd’hui ; pour l’élection du roi des cons, pas besoin de primaire, tous mes adversaires seraient battus à plat de couture. L’empereur galactique de la connerie, voilà ce que je suis !
 
Ma matinée au cabinet a été exécrable : non seulement j’avais le bourdon, mais je n’ai vu que 9 patients, et aucun qui justifiait une consult en « urgence », encore plus chiant en somme !
 
Et le soleil qui brillait dehors en me narguant………… j’appelle Christophe pour une sortie punitive l’après midi !
 
13h30, je suis prêt (normal, je l’étais à 5h00 du mat), et je décide de faire des tours du circuit de St Agathe, avec détour par Chenevoux, au cas ou les orages nous tombent dessus, mais ils sont où les orages, 2/3 gouttes cet fin d’aprem, et c’est tout !
 
Donc on part sur le Trève la montée de St Agathe et on se coltine Néronde la Chapelle, 2° tour, le grand soleil, je décide de monter sur Montchal. Christophe victime des séquelles de gastro me laisse ; Violay…. Un patient que j’apprécie sur le trottoir, je m’arrête et il m’annonce le décès d’un de ses potes cyclo de 49ans, que j’avais expédié il y a un mois à l’hosto pour leucémie aigüe, et là, je suis complètement déboussolé devant cette annonce. Un gros coup sur la cafetière, même si hélas je savais l’issue, mais à 49 ans, merde, c’est trop con…..
 
Comme un zombi, je me traine sur les crêtes et le pin Bouchain, descends sur Tarare, et monte la croix Cazard la tête ailleurs, comme vous pouvez l’imaginer.
 
Fin d’un samedi pas du tout sympathique, et qui en fait, fait bien relativiser tous mes états d’âme.
 

 
82 km 3h31 23.01 km/h et seulement 1346 m D+ (j’espérais mieux sur ce tour !)
 

 
A postériori, j’aurais ramé sur ce 300 km, mais ce qui me fait ch..r c’est que je ne sais toujours pas si je suis capable de les faire ces 300 km
 

 
Gilles
ce site a été créé sur www.quomodo.com