voyage itinérant par GILLES PEYRARD 11-12-13juillet 2015

J'ai une connection internet et donc je fais mon travail littéraire habituel!

Donc, depuis l'enfance je rêvai 'effectuer un raid en solo m'amenant à la mer!
c'est fait, et ce qui est fait n'est plus à faire....
Le besoin de se vider le cerveau après une année bien chargée et pénible, et le fait que je devais travailler une semaine de plus que les vacances de Mme,
et ne voulant pas être sur place avec 2 bagnoles, j'ai profité de cette opportunité pour descendre en solo à St Raphaël de Bussières.
Pas de copain motivé pour faire ce parcours avec moi, les baroudeurs de la squadra étant occupés à se massacrer sur les Alpes!
Seul Alain Garnier devait faire un bout de route jusqu'à Rives de Giers! 

Itinéraire tracé, un oeil sur street wiew  pour visualiser les point névralgiques, et y a plus qu'à!
Sauf que je n'avais pas prévu la météo! et moi qui crains la chaleur.... alors la canicule! et en passant par où je passerai!!!!!
Mais vaille que vaille, quand faut y aller faut y aller!
Sac minimaliste sur le dos, je descends à 6h retrouver Alain le samedi 11/07/15!
Il fait bon, 18°, un vrai bonheur!
Pouilly, et direction Bellegarde. Je comprends vite que mon accompagnateur ne me servira que trop peu! la gazelle est en forme olympique!
je ne suis pas, mais n'essaye pas non plus! y a de la route!
et dans la bosse de Chazelle, il ne s'est pas assis une seule fois, à se demander pourquoi il alourdit son vélo avec une selle!!!!!!
St Symphorien sur Cois, tout baigne, il fait bon.
Ste Catherine monté fastoche, et on descend sur Rives de Gier par une belle petite route ombragée. La chaleur est déjà présente à 9h!!!!!!!
on se quitte avec Alain qui sera en avance au café chez son copain du coin! il a dû le réveiller!
Enfin seul...????
Les lacets du Pilon passent super bien, et très vite Condrieu. 90 km, je fais la pause. Sandwich, boisson au café de Pacques, et je repars inquiet.
Oui, à cause des bagnoles! en passant l'autoroute, un bouchon incroyable! Je prends un morceau de N7, avec stress, mais pas trop de souci!
Chanas.... ouf, je quitte cet axe Nord/Sud, pour 25 km de tranversale jusqu'à Beaurepaire.
"Beau repaire", bof bof! route déprimante, toute droite, rien à voir que les maïs et le bitume! la chaleur devient accablante, 35°!
virage à droite, enfin je quitte cet axe désolant, pour descendre sur Romans! 1° village, second arrêt! boire.... je dois boire!
je repars, et m'enquille une belle bosse! la chaleur monte à 38°... faut gérer! Hauterives, et vlan, seconde bosse, plus longue et plus chaude encore 40°!
Ouf, descente et me voilà vite à Romans, que je traverse par son centre sans me perdre!!!!
Sortie, il reste 15 bornes tout droit tout plat... très très chaud, mais vent de dos!
14h, j'arrive à Chabeuil, son hôtel et la douche! une bonne mousse fraiche une sieste, un repas et une "bonne" nuit!

Lever 6h! je démarre à 8h.... et déjà 24°! cette journée sera marqué du record thermique!
tout droit jusqu'à Crest, je prends enfin une belle route, vallonnée parfois ombragée, qui me conduit à Bourdeaux.
 j'achète de la viénoiserie et un canette à l(épicerie, prends le temps de manger en observant changer la chaîne d'un tandem!
La suite c'est le col de la Sausse qui passe bien, malgré la chaleur. j'arrive par le défilé de Trente Pas (sublime!) à Ste Jalle, lieu choisi pour arrêt buffet, dans un restaurant très ombragé!!! une assiette de pattes un steak et je repars, avec beaucoup d'inquiétude dans le col d'Ey qui m'a nargué tout le repas!!!!
3° montée de ce col... mais jamais par une telle chaleur! surprise, malgré ce cagnard, je passe bien! moi qui explose à 30°! et là, c'est 45°!
pas un coup de pédale de trop, sinon, on meurt! je bois, je m'arrose! ouf, le sommet! je fille direct me refroir en descente! même sa seigneurie la face nord du Ventoux ne rafraîchit rien du tout.... je visionne la carte dans la tête et prends à gauche avant la fin de cette descente sur Buis les baronies! 
une idée de génie! je m'évite une bavante ! le vois la grande route dans le trou, tout en bas qui monte en épingles! moi, c'est faux plat montant jusqu'à la récupérer cette route! yes! il fait si chaud dehors! 
la suite est un faux plat de 25 km INTERMINABLE!
j'applique les conseils de Joëlle et mendie à un autochtone de l'eau! il a une source magique! je me trempe la tête sous l'eau boit un bidon remplis les 2, salut le viel homme, et continue ma galère! enfin le sommet...........................................................
Descente jusqu'aux gorges de la Méouge! plein de baigneurs! les veinards!!!!!!!!
Ribiers et Sisteron! j'arrive sous les vivas! un triathlon en cours, je suis sur le circuit vélo!!!!!
Un bel hôtel un bon repas, une nuit moyenne! 

Il est déjà lundi! étape ultime, connue par coeur.... hélas!!!!
j'en connais tous les pièges! mais vues les températures, je pars pour la galère!
Tout plat, ou presque jusqu'à Digne! 2 bosses en passant rive gauche de la Durance pour éviter la grande route me réveillent les muscles!
Enfin, je quitte ces lignes droites pour monter sur la route Napoléon. des gorges larges, le train à côté, et la chaleur sur le crâne! 
Le col de Lècque que va prendre le TDF est indigeste! je le savais!
vue sublime du sommet, et descente rapide sur Sisteron! 
Arrêt salade en terrasse très ombragée, 1/2 litre de coca... je redémarre mon chemin de croix!!!!
oui, c'est terrible! ça monte, et quand ça redescend, ça remonte encore et encore! et ça chauffe, de plus en plus; l'eau boue dans les bidons!
Sur les plateaux, un restaurant ouvert.... je mendie de l'eau... j'ai droit à des glaçons!!!! extra!
Quelques nuages font baisser le thermostat à 35°!!!! ouf.... et voilà le point haut, le col de Valférière!
Je tourne à droite plein sud, par une splendide descente qui m'emporte dans le non moins superbe village de Mons.
Arrêt! et quel arrêt.... je m'offre une ENORME glace 3 boules, un icetea glacé!!!! miam miam!
un brumisateur souffle de la vapeur!
mais il faut continuer! et la suite n'est que lance flamme, sueur, et recherche de la moindre ombre! Fayence, St Paul en Forêt, Baniol en Forêt, et des raidars qui pimentent le cheminement! ultime "col", et oui, je la vois, la grande bleue!
retour en civilisation! et le bord de mer à Fréjus Plage! qui me conduit au port de Santa Lucia à St Raphaël! ultime bosse de 300 m et me voilà arrivé!
Cuit au propre et figuré! rouge vif! mais vivant!
Quel pied de boucler seul ce périple!

J1: Bussières Chabeuil, 182 km  7h18  24.900 km/h  et 1615 m D+
J2: Chabeuil Sisteron, 167 km  6h50  1832 m D+
J3: Sisteron St Raphaël, 184 km  8h02  22.790 km/h  2091 m D+

GILLES PEYRARD

ce site a été créé sur www.quomodo.com