..........................................................................................................
MARCHE - CYCLOTOURISME - VTT - MARCHE NORDIQUE
SQUADRA FOREZIENNE
L'ESPRIT D'EQUIPE

VELO DE ROUTE

Créé le 09.06.20 à 14:53
Sorties club(les photos ne doivent pas dépasser 300ko)
Répondre
Affichage du plus récent au plus ancien
Mimi
Posté le 03.08.20 à 19:46
Daniel je connais "la Marie branbran, la vieille" à Pouilly mais les Feurs . POUR pour les autres histoires j'ai dès lacunes. Comme quoi je ne sais pas grand chose.
Merci Daniel pour ce beau parcours inédit dans le Roannais . Jusqu'à Cordelle je m aventure régulièrement, plus loin c'est très rare. La montée de la croix Trevingt à été une découverte en vélo. Je connais Arcon avec son arboretum et ses bois, ou à l automne vous trouvez à foison des châtaignes .
Le retour dans la plaine a été très chaud. Heureusement le vent nous était favorable pour finir.
Je pense que le groupe 2 pouvait accompagner les cadors au moins jusqu'au HC, mais au carrefour de Cordelle vous avez filé sans nous attendre. DOMMAGE.
Très bonne matinée de vélo.
A samedi
Mimi 042
Daniel
Posté le 03.08.20 à 14:53
Je ne doute pas une seconde de l'implication de Mimi dans la bonne marche du groupe 2. Nous savons tous que notre Mimi adore jouer au guide qui sait tout....
Dis moi Mimi, comment connais tu l'histoire de Pouilly les nonains ? de St André d'apchon ? d'Arcon..???
C'est pourtant loin tout ça de ce beau village de Haute Rivoire où tu as usé pendant des années tes fonds de pantalon à faire des polissoneries de petit chenapan...
GILLES
Posté le 03.08.20 à 10:23
Daniel, pour la gestion du second groupe, je pense qu'il ne faut surtout pas omettre la grosse implication de notre Mimi, qui est aux petits soins, et qui en plus connait le moindre patelin, et toute l'histoire des contrées! il est au top, et pas que pour Haute Rivoire, qui est comme on le sait tous, le plus beau village de la galaxie!
Gilles "le doc"
Daniel
Posté le 03.08.20 à 00:13
Doc, tu as tout à fait raison, le grand parcours faisait bien 120 km et sans doute 1 ou 2 de plus puisque j'avais 153 à mon compteur à l'arrivée à Montchal. Sur les Michelin traditionnelles, pourtant ce qui se fait de mieux en matière de cartes, il faut parfois sur certains secteurs estimer les km. Toutes mes excuses, je les ai sous-estimer. C'est indéniable, un expert "open-runner" , Paulo par exemple, t'aurait anoncé au départ le kilomètrage exact, le dénivelé+, le.....
De chez moi, et pourtant c'est loin, j'entends rire le président....
Doc, je suis d'accord avec toi, 14 au départ de Feurs pour une sortie du mois d'aout, c'est remarquable. Il faut ajouter Paul et Germaine que nous avons retrouvé peu avant St Polgues et qui ont partagé un moment notre route comme en témoigne la photo prise par Philou à Dancé. Je ne sais pas si l'on peut aussi compter Roger. Nous l'avons retrouvé vers la digue de Pinay et reperdu rapidement. Choix délibéré ou fait du hasard ?
Ce qui est encore plus remarquable, c'est que le premier et le second groupe ont bouclé le grand parcours. Je ne peux dire que je sois surpris de la part du premier groupe très homogène et, il faut bien le dire, composé de cyclos expérimentés, de roule-toujours et d'une féminine exceptionnelle Marie-claude. L'allure est restée raisonnable sur les bords de loire, passée avant la chaleur. La montée sur la croix trévingt superbe ( je partage ton avis,Doc) a forcément de par sa longueur étiré le groupe. Christian a souffert mais s'est bien repris sur la fin de parcours, preuve s'il en est qu'il a nettement progressé en endurance. Chacun a fait sa part pour rentrer et l'allure est toujours restée soutenue mais correcte jusqu'à Feurs où nous nous sommes récompensés comme il se doit par le petit breuvage à base de houblon, qui requinque..
Merci Doc d'avoir pris la responsabilité du second groupe. Je suis très content pour Sandrine qui mène a bien une nouvelle sortie à 3 chiffres. C'est une sortie qui compte, c'est surtout que ça permet de découvrir d'autres routes, d'autres paysages, de profiter au mieux de l'étonnante variété de notre région. Je suis aussi très très content de voir Alain boucler le grand parcours. Je sais qu'il a toujours craint la chaleur. Ce samedi sur le retour, elle était de plus en plus forte au fur et à mesure que l'on s'approchait de Feurs. Aussi, çà me fait plaisir de voir que dans ces conditions éprouvantes, Alain malgré les ans qui passent, ait encore suffisamment d'enthousiasme pour se lancer dans une sortie à 3 chiffres.
Merci à tous d'être venu. A priori, samedi prochain, Marco du BT revenu plein d'énergie et de bon air marin de ses vacances proposera un parcours au départ de Feurs sans doute en matinée puisque la chaleur semble vouloir revenir en fin de semaine.
N' oubliez pas la sortie à la loge des gardes le mercredi 12 aout. Le parcours proposé est d'une difficulté tout à fait raisonnable. La loge des gardes par la chabanne n'est pas le côté le plus dur, loin de là. C'est une montée assez longue mais régulière et sans pourcentages excessifs. C'est surtout celle qui offre les plus beaux points de vue.
Bonne semaine à tous
Gillou
Modifié le 02.08.20 à 15:05
Malheureusement, nous ne pouvions pas être parmi vous aujourd'hui, mais ce qui encourageant c'est que vous étiez 14 en ce début août. Vous n'avez laissé personne à l'abandon, c'est super. Si je lis bien les commentaires du "Doc", il y avait trois groupes, c'est très bien . Il faut continuer dans cet esprit et bien faire savoir qu'à la Squadra, on roule soutenu et parfois longtemps, dans un esprit d'équipe , mais on ne roule pas forcément très vite au club comme je l'entends parfois. Il faut vraiment s'inscrire en faux contre ces affirmations de vitesses excessives. Il faut bien reconnaitre que tout le monde ne peut suivre les ténors, c'est la raison pour laquelle de nombreux groupes sont indispensables à la vie du club, il en faudrait 5 pour permettre à tout le monde de se faire plaisir. Sandrine se risque maintenant sur des parcours plus longs , elle prend de l'expérience et doute de moins en moins, elle va finir par nous faire souffrir. Pour ceux qui ne le savent pas , Sandrine a commencé par des sorties courtes le mercredi. On peut noter la présence de Germaine et Paul qui étaient aussi sur le parcours, vous étiez donc 16 au total. Germaine et Paul, ont fait plus de 130km ce samedi. Bravo à eux
Bonnes vacances à tous et merci à tous les participants
GILLES
Modifié le 02.08.20 à 14:07
Et bien, cette sortie du mois est faite, et bien faite! Merci Daniel, tu as su tracer un magnifique parcours, et encore une fois, j'ai découverts de nouvelles routes, tant après Villerest que cette superbe montée de la croix Trévingt qui offrait des vues magnifiques! ce hors catégorie n'était pas du tout un épouvantail, et le parcours était comme tu le disais, abordable à tous! juste une remarque mesquine, en passant, il y a des rallonges au kilométrage annoncé, on est arrivé à 121km! mais rassures toi, personne ne t'en a voulu!
Si j'ai bien compté, on était 14 au départ, ce qui est très bien pour un premier Août! le départ de bonne heure nous a sauvé de la fournaise, super! La sélection naturelle s'est établie dès les 2 grosses bosses des gorges de la Loire, et comme il est hors de question de laisser un seul ou une seule 1 "squadra" dans la Pampa, on est resté à 4 sur le grand parcours en laissant finir les 2 autres sur le petit parcours!
Alain est en forme, ça c'est certain, j'espère avoir son état physique à son âge! Mimi a expliqué tout, les moindres détails du paysage, des villages, une encyclopédie! j'ai juste dû lui dire qu'il se trompait après le mur du barrage de Villerest !je veille au grain, interdit de s'égarer! Donc, Sandrine a encore bouclé une sortie de 121km! bravo à elle, elle débute ces longues sorties, elle n'est pas très à l'aise les matins, et doit gérer les côtes, mais sa vaillance lui fait arriver à bon port sans problème!
on avait tous les pieds en feu en arrivant à Feurs, la réhydratation "sans alcool" a été bénéfique, il faisait 37 degrés quand même!
Donc, pas de doute, ces sorties sont vraiment très palpitantes, excellentes autant pour le physique que le moral, et encore plus pour leur convivialité!
les cadors ont dû voltiger sur ce parcours, d'ailleurs en voyant les branchages sur la route avant moulin Cherrier, je me suis dit que le TGV bleu avait dû tout renverser sur son passage!
bonne fin de we à tous, bonnes vacances à ceux qui partent, et encore merci à Daniel
Gilles "le doc"
Daniel
Posté le 30.07.20 à 20:51
Ce samedi 1aout pour le parcours du mois en direction de la montagne roannaise, en raison de la canicule, le départ est avancé à 7h 30 place de l'église Feurs. Le grand parcours n'est pas excessivement difficile, les bords de loire, qu'il vaut toujours mieux aborder calmement devrait logiquement se passer avant la grosse chaleur. Le HC de la sortie La croix trévingt par Arcon en partant de St André d'apchon est une montée longue, à peu près 12km mais régulière et sans pourcentage de ouf si ça peut rassurer Mimi et d'autres...Le retour depuis la croix trévingt n'est ensuite vraiment qu'une aimable plaisanterie si ce n'est la chaleur à gèrer encore que celle ci devait perdre en intensité passé le pic de demain.
On verra au départ ou en route pour faire un ou plusieurs groupes suivant la participation.
Venez nombreux !
Daniel
JOELLE
Posté le 30.07.20 à 20:29
Ce matin,départ 6h30 avec ma soeur pour refaire le parcours de Dédé de samedi que j'avais bien apprécié. Elle ne connait pas du tout ces coins car quand on est de Trelins-Boën, on ne traverse pas la plaine !
Nous sommes parties guillerettes, 14° au thermomètre. Mais le parcours bien casse-pattes a eu tôt fait de nous réchauffer. Nous nous sommes arrêtées à Chatelus, ce joli petit village perdu dans la verdure qui nous en fait baver pour arriver jusqu'à lui. Nous avons repéré le restaurant qui promet de belles agapes. Plus loin, sur les hauteurs de St Christo, comme moi, elle a apprécié la vue sur tous les massifs environnants au fur et à mesure que nous avancions, le lyonnais, le Pilat, le Forez, le roannais. Samedi en traversant Chamboeuf, je m'étais promis de m'arrêter pour sentir et voir de plus près les roses. Nous avons visité la maison de la rose où des personnes nous ont permis d'entrer alors qu'elles nettoyaient en vue de sa réouverture et nous avons flané dans la roseraie. Du pur bonheur ! Mais le temps a passé très vite et les degrés sont montés en flèche. Mon thermomètre affichait 50° quand j'ai repris mon vélo. Mais sur le vélo, on se fait de l'air et c'est sans peine que nous sommes rentrées à Salt.
Dédé, ton parcours va faire d'autres adeptes, Annie compte aller y rouler avec son club de Boën.
Qu'elle est belle notre région ! Nous allons quelquefois bien loin pour nous en rendre compte. Un peu sèche ces temps-ci mais nous finirons bien par avoir de la pluie. Tu dis quoi Michel ? pas avant le 10 août ? Ca ne peut pas faire, revois tout ça et trouve nous de l'eau, nos jardins en ont besoin !
Mimi
Posté le 29.07.20 à 19:05
Également comme le doc, ce matin c était ma 2ème participation matinale et consécutive à la sortie rouledoux. A la "fraîche" si on peut s exprimer ainsi, déjà 21° au levé du jour. Merci doc pour se parcours, ni trop dur ni trop facile qui permet à chacun d entre nous de trouver son plaisir. Dédé, malheureux sur cette crevaison (roue arrière et pneu fendu sur son flanc) à du appeler l assistance. Alain est resté avec lui jusqu'à son dépannage et ma prévenu que tous sont bien arrivés.
Samedi Dédé nous avait concocté un parcours dans les monts du lyonnais. Un très beau itinéraire sur des routes et région que j affectionne . Souvent je le fais dans le sens contraire. Je ne m en lasse jamais, seul ou avec le club (c'est mieux ).
Merci Dédé.
Ce samedi sortie du mois, venez nombreuses et nombreux. Plus il y a de fous, plus on rigole. Encore de belles routes qui nous attendent.
A samedi
Mimi 042
GILLES
Posté le 29.07.20 à 17:39
et voilà, une seconde sortie rouledoux pour moi, ce mercredi matin! c'est plutôt calme sur le plan professionnel, c'est rare, j'en profite!
Et il fallait en profiter car ce matin, les conditions météo étaient parfaites!
En tant qu'intru et invité gentiment, j'ai donc tracé un parcours, qui j'espère aura permis à tous d'y trouver son compte, pas dur pas plat pas trop long, histoire d'être à l'heure à table.
On était 10, 9 au départ, vite rattrapé au vol par Alain, qui a toujours la socquette légère... Mes excuses à René, on est passé par son si beau village d'où il arrivait! mais un tel village ne mérite t'il pas d'y passer et repasser à l'infini?
La technologie des roues électriques a joué un vilain tour à Dédé juste avant St Cyr les Vignes, j'espère que " l'assistance Mavic" a permis son retour à bon port...
sinon, l'ambiance était top, les langues déchainées n'ont pas laissé le loisir aux oiseaux de s'exprimer!
le parcours du Jour: Feurs Cottance Panissières Chambost Villechenève les Auberges, direction St Laurent et St Clément les Places, Bouchala (où Christian espérait qu'une table soit réservées pour midi...) St Martin Virigneux (où Mimi nous a monté voir la chapelle!), descente vertigineuse pour récupérer la route de St Cyr, la route des Lionnes dominée par la gazelle Sandrine qui nous quitte au bout de la ligne droite, et retour sur Feurs! Une excellente matinée de vélo, tout le monde y a trouvé son plaisir je pense! 70km 860mD+
Bon, samedi, c'est d'un tout autre calibre.... il va falloir gérer comme dit si bien Président Gilou
Gilles "le doc"
Gillou
Posté le 27.07.20 à 06:34
Dédé est en net regain de forme, il se fait à nouveau plaisir sur le vélo, s'il le pouvait ,il laisserai le vélo électrique de côté j'en suis sûr. Julien Duflot vient de faire un périple à vélo de plus de 1000 km et sous la tente et sans assistance électrique. Il y a encore des jeunes qui veulent faire du sport. N'est-ce pas Damien ?
Daniel
Posté le 26.07.20 à 23:49
9 cyclos présents pour la sortie de ce samedi, ce n'est certes pas le record de participation de l'année mais ce n'est pas si mal pour une période estivale où la fréquentation est forcément moindre.
Personne n'a fait la remarque et pourtant, ce samedi, c'était une première....Le monde évolue, le vélo aussi et ça devait bien finir par arriver un jour...Eh oui, réfléchissez !! Que s'est-il donc passé ce samedi 25 juillet à la Squadra pour la traditionnelle sortie du samedi ? une première ???
Personne ne voit ? Vous donnez votre langue au chat ??
Une première : Oui, c'était la toute première fois au club qu'un cycliste électrique traçait le parcours du samedi et mieux encore, ce cycliste a effectué entièrement le grand parcours -105 km - avec le groupe en assurant son devoir de guide. Dédé nous avait concocté un parcours pas très difficile mais usant. Si le km pour arriver au village de Chatelus était le seul morceau du parcours vraiment pentue, la répétition des bosses pour arriver jusqu'à St Christo était éprouvante du moins pour moi bien laborieux sur ces routes qui ne m'inspirent pas. Elles convenaient par contre tout à fait à l'explosif J-F, au facétieux Mimi, à Christian qui prend de la caisse sortie après sortie mais aussi à un président très en jambes.Il faut bien dire qu'il n' y avait là que des cyclos assidus aux sorties et donc un groupe bien homogène ce qui a permis de faire un seul groupe.
Le très sage Dédé maitrise parfaitement sa technologie électrique. Il utilise son assistance à bon escient dans les parties montantes. Les descentes ne lui posent pas vraiment de problème. Le plus compliqué à gérer pour lui est sûrement la plaine où il lui faut toute son expérience de vieux cyclo pour pouvoir garder les roues d'un peloton roulant à 30km/h . Au dessus, c'est mission impossible. Ce samedi, le groupe a été très raisonnable et Dédé a bouclé sans problème une sortie à 3 chiffres, une sortie qui compte...Avec l'aller retour à Chambéon, les 3 chiffres étaient largement dépassés et la batterie pas déchargée..!!
Merci Dédé de m'avoir emmené sur ces routes des monts du lyonnais où je ne vais absolument jamais et qui offrent pourtant de magnifiques points de vues sur le pilat, la vallée du gier et l'agglomération stéphanoise.
RV à tous pour le parcours du mois en direction de la croix trévingt samedi 1 aout place de l'église Feurs sans doute 7h30 en raison de la canicule anoncé (Gilles confirmera sur le site )
PS : Sur le journal du samedi 25, il y avait un article signé François Perrot très bien écrit et très intéressant sur les ventes de vélo à Feurs. Chez Vélo Mag, depuis la fin du confinement soit le 13 mai dernier, 70 vélos ont été vendus dont 65 électriques !! ils se répartissent ainsi : 60% de VTC, 35% de VTT et seulement 5% de vélo classique désormais affublé d'un nom aussi affreux que ridicule " vélo musculaire". Quelques beaux vélos ont été vendus et j'ose croire que ces passionnés amoureux du vélo qui s'offrent un beau vélo, un bijou, une petite reine du temps d'avant, ne disent surtout pas un vélo musculaire. laissons ce vilain mot aux engins de torture des salles de gym..!!
Gillou
Modifié le 25.07.20 à 18:19
Avec les chaleurs annoncées, on a préféré partir à la fraîche pour ce parcours de 100 km tracé par Dédé.
Le Doc a donné les principales informations, je n'ai pas grand chose à rajouter, si ce n'est que nous sommes montés jusqu'au Roule accompagner René, enfin accompagner, c'est un bien grand mot car avec la forme qu'il a il a dû jouer avec l'accélérateur pour ne pas nous semer. Bilan 125 km e t1525m de D+
Merci Dédé pour le tracé du parcours et félicitations pour ta condition qui s'améliore .Tout le monde était bien dans le rythme, il faudra que Christian passe un cap et vienne avec nous sur les longues sorties.
Nous avons vu passer Germaine et Paul à Feurs et bien il venaient tout simplement de faire le parcours de Dédé et rentraient par le chemin des Rivières avant de se lancer dans l'ascension finale de Panissières.BRAVO à eux .
GILLES
Posté le 25.07.20 à 17:56
encore une belle sortie ce matin! 9 participants motivés.
Dédé nous a emmené plein Sud, via les monts du Lyonnais et jusqu'à St Chrito en Jarez, avec passage par Chatelus, inconnu pour moi, superbe. Les vues sur le massif du Pilat et St Etienne sur les hauteurs de St Héant étaient parfaites. Le retour dans la plaine par de petites routes plus ou moins tranquilles a encore montré que le contrat de René "la Sky" allait coûter cher à la Squadra vu son niveau bio ionique! je me suis accroché sur son terrain à 3/4% et c'était moins pire à 40km/h sur le plat! en s'arrêtant, il a dit "c'est ma dernière saison"! mais bien sûr.... on en redemande! et tout le monde a été d'un excellent niveau, tant sur le vélo que pour engloutir le breuvage miraculeux à Feurs....
Un grand merci et un grand bravo à Dédé qui a tracé le parcours, et qui a résisté tout du long!
pour moi, 105km et 1270m D+. Christian en insatiable du vélo est parti et revenu de Neulise, soit environ 160km! le panissièrois du jour et le monchalien auront eux aussi de bons chiffres! j'ai fait ma sortie qui compte, une de plus à 3 chiffres, et une belle moyenne en prime! en rentrant, je me suis accordé une sieste réparatrice; je pense que je mangerais bien ce soir! je vais me concocter de quoi me régénérer!
Gilles "le doc"
Daniel
Posté le 22.07.20 à 22:09
Un grand bravo Damien, à toi et à ton compagnon de route, pour ces 7 "majeurs" ! je suis vraiment admiratif de la performance. Je ne connaissais pas l'existence de ce défi et je dois avouer qu'il m'aurait plu et même inspiré.Tu as eu bien raison de t'y jetter car ensuite les années passent très vite, trop vite et avec elles, les capacités et la forme du cycliste. Ne lui reste plus alors que des regrets...
Je ne suis pas certain qu'en décalant votre départ d'une ou deux journées, vous auriez bénéficié de conditions plus favorables, Certes, vous avez eu du froid , de l'humidité et du brouillard persistant bien regrettable pour les panoramas splendides et sûrement handicapant pour les descentes. Mais, vous avez échappé aux orages souvent violents en montagne où il est compliqué de s'abriter. S'il fait vraiment très chaud, c'est aussi plus usant pour l'organisme. A cette altitude, le temps peut se refroidir rapidement avec l'orage et on peut avoir de la neige.... En faît, les conditions sont rarement parfaites en montagne, quelques fenêtres météo par ci, par là . il faut bien le dire, pour ce genre de défi si tu es chochote, et même chochote qu'un peu sur les bords, c'est pas la peine d'y penser. C'est tout à ton honneur de l'avoir tenté et...réussi
Des 7 cols, je ne connais pas les 3 italiens Sampeyre, Fauniéra, Lombarde.Je n'ai jamais gravi non plus la bonette et vars par ces versants sud. J'espère de tout coeur que j'aurai l'occasion de le faire. Joelle dit que c'est une contrée formidable et je suis sûr qu'elle a raison pour qui aime le vélo et la montagne. J'y passerai bien volontiers quelques jours.
Merci encore Damien de m'avoir fait rêver et au plaisir de te croiser sur la route.
GILLES
Posté le 22.07.20 à 18:30
ce matin, mon "boss" m'a accordé une matinée de repos, enfin quand j'ai demandé si je pouvais partir pédaler, il n'a rien dit, et qui ne dit rien consent!!!!.....
Sortie "rouledoux", enfin pas si doux que ça! les aguerris étaient là! Sortir du matin, c'était la bonne idée, les orages étaient annoncés... Notre pauvre Paulo a dû déclarer forfait, qu'il se remette vite!
J'ai encore découvert de nouvelles routes, dans les monts et même dans la plaine. La chasse au bidons nous a amené à visiter de fond en comble les 2 cimetières de Ste Foy St Sulpice! on a trouvé la source miraculeuse, l'élixir de jouvence!
Alors certes, il n'y a RIEN de comparable avec l'exploit incroyable de Damien que je salue et félicite au passage, mais quelle bonne matinée
Gilles "le doc"
JOELLE
Posté le 22.07.20 à 07:40
J'ai oublié de te féliciter sur tes talents d'écrivain, Damien, qui nous font vivre votre aventure. Quel plaisir de te lire !
Pense maintenant à recharger les batteries !
JOELLE
Posté le 22.07.20 à 07:34
Quelle belle épopée vous avez faite ! Un parcours hors normes, de fous !
Avec ton récit, tu as réveillé pleins de souvenirs.
Il y a quelques années, avec Gilles et Philou, nous avons promené nous roues dans ces contrées. Nous y étions restés une semaine entière, nous, sans jamais nous laisser des paysages sublimes, de la faune et la flore magnifique. Vars, Allos, Les Champs, la Bonnette dans les deux sens, de jour et de nuit, la Caillole, la Couillole, la Lombarde (où Philou a hésité entre continuer avec nous où entrer au couvent...!), Agnel, St Véran, l'Isoard, toujours sous le soleil sauf le Parpaillon que nous avions fait à pied accompagnés, un temps, par le brouillard. J' oublie certainement des cols mais cette semaine restera à jamais gravée dans ma mémoire. Et, oui, il nous avait fallu une semaine à nous, petits joueurs.
Bravo et chapeaux bas, messieurs les crack !!!
Damien
Posté le 21.07.20 à 23:00
Récit des "7 Majeurs"
Express et servi sur le pouce depuis la table d'une Marmotte...
 
Alors les "7 Majeurs", c'était d'abord une super journée de vélo, durant laquelle tout s'est déroulé du mieux que nous pouvions l'imaginer. Le parcours était splendide, les cols eux, monstrueux et tout-à-fait à la hauteur de leur légende. Finalement, seule la météo se sera un peu jouée de nous... Brumeuse, et nous cachant certains panoramas sûrement grandiose.... Brumeuse, et nous rendant les descentes bien difficiles.... Mais ce n'était finalement rien par rapport aux prévisions... qui se montraient beaucoup plus agressives. Sans orages, chaque averse nous précédant de peu mais jamais nous rattrapant... Et s'il avait fait meilleur, ne nous ne serions nous pas plaint d'avoir trouvé le tracé beaucoup trop facile ???
 
La grimpée de l'Izoard, au petit matin, fût savoureuse... Un départ de nuit, inquiet de voir depuis le creux de la vallée les nuages sur la montagne s'amonceller... Et tandis que nous grimpons, nous nous posions cette éternelle question. Par où allons nous bien pouvoir passer ? Par quelle porte dérobée franchir ce mur qui devant nous se dresse ? Et puis tout d'un coup devant nous la falaise soudain s'allume. La chaude lumière des rayons qui de très loin proviennent chassant nos doutes... Et s'il est vrai que nous roulions déjà depuis quelques temps, c'est ici que l'aventure débuta...
 
Posant pied au sommet de l'Izoard, cette légende qui n'est aujourd'hui que la première... Organisés, nous n'oublions pas de faire la photo, avec nos têtes devant la stèle comme l'énonce le règlement.... Mais sans nos vélo, qui se moque bien de nous voir ici déjà nous reposer... Puis nous repartons, par la longue descente qui traverse Brunnissard. Glaciale en cette heure matinale. Arqués, sur les freins, guettant du coin de l'oeil ce chevreuil qui, au bord de la route, hésite. Traversera-t'il ? Ou bien disparaîtra-t'il, furtif, au derrière le bois... Les chevreuils décident. Vite. Et souvent.... Juste....
 
Château Queyras où nous ferons le plein des bidons... Jonathan est chez lui et me guide sur ces routes que je découvre. De tout les cols a faire, Vars est le seul que je connaisse. Un petit col diront certains. Mais le dernier, avec à ce moment là presque 10000 mètre de dénivelé dans les jambes... Mais concentrons-nous sur l'instant. Nous sommes encore frais, grimpant Agnel comme si c'était le premier col. Sur la retenue alors que nous aurions envie d'y aller. Lâcher les chevaux sur ces pentes qui incitent à la débauche. Mais nous l'avons désormais appris. Cette erreur plus loin nous serait fatale. Alors nous roulons, économes. Tenant à l'oeil des marmottes qui tout autour de nous discutent... Le vélo, même dans les cols, n'a jamais été un sport difficile. Seul l'est la manière dont on le pratique...
 
Agnel, le ciel s'est peu à peu voilé... Sur l'autre versant, un brouillard à fendre au couteau nous attend. Les virages sont difficiles, la route abîmée et la visibilitée nulle. Seul j'aurais sûrement été plus prudent en faisant demi-tour. Mais à deux nous pouvions descendre, certain de pouvoir compter l'un sur l'autre en cas de coup dur... Quelques gouttes et toujours la brume, épaisse et basse... Nous approchons de Sampeyre. Ce petit village aux accents Italiens où nous ferons quelques courses. Avec masque obligatoire et un nombre de personnes limité dans le magasin... L'attente fût longue. Nous mangeons. Et puis nous repartons. Jonathan m'avait averti. Le col de Sampeyre est raide et sans aucuns répits. Presque 20km d'effort continu où il ne faut jamais lâcher... Luttant contre un bitume où le rendement est faible, à l'inverse du décor toujours sublime. Un col de chèvres avons nous entendu dire. Et j'ai ici compris que les chèvres ont de la chance.... Au sommet, la photo devant cette sculpture où le métal sous le vent s'est enroulé... Nous ne trainerons pas....
 
Nouvelle descente, et toujours ce brouillard insistant. Jonathan, prudent, ouvre la voie... Jusqu'à ce que nous nous fassions une petite frayeur, perdant la trace mais, chose qui, heureusement pour nous, ne durera pas. La descente, sur ces pentes qui plongent à pic est tout bonnement vertigineuse... Et la concentration fortement recommandée... Poc, d'à peine un trait de roues nous venons frapper le fond de la vallée. Il y fait plus chaud... Et la veste d'hiver et les manchettes pour la première fois remisées en parachute...
 
Paré pour la montée de Fauniera ??? Ceci est l'épouvantail du parcours, m'annonce John. Et je dois bien avouer qu'il avait raison. Cette montée, au risque de vous paraître égoiste, je vais la garder pour moi. Un Graal absolu de l'Aventure cycliste ne se partage pas... Présentant une route hésitante... la Fauniera est un must. Un col qu'il faut un jour avoir fait. Mais surtout sans peloton... ni compagnie bruyante. Il faut le grimper, à un deux ou bien espacé en petits groupes. Laisser l'ambiance du lieu vous imprégner. Des cloches.... Des sifflements... La Fauniera se vit plus qu'elle ne se raconte...
 
A son sommet, le froid et l'humidité intense. Et s'il ne pleut toujours pas, les gouttes qui sur le casque à toute vitesse se condensent... m'obligant à descendre, lunettes loin sur le nez... et les yeux emplies de pluie. Une descente à l'aveugle... Dont nous nous rappellerons...
 
Et puis, encore un peu vivant nous atteignons Démonté. C'est dans cette ville que nous décidons d'acheter de quoi nous remonter le moral... Oh que des choses simples. Des Kinder pingui qui, comme le dit la pub, se trouvent au rayon frais et dont nous ne ferons qu'une bouchée. Et puis des Bonbons Haribo avalés par poignées... Le vélo est parfois régressif. Et c'est emplit du bon goûts des réglisses que nous repartons. Laissant l'Arche aux animaux à poil souple. Nous qui, debout sur nos pédales, avalons les lacets inférieurs de la Lombarde. Ce col je le pensais facile. Un espoir que Jonathan, tranquille, et le sourire en coin, m'avait laissé. Cette Lombarde nous l'avons montée, au rythme qui était le notre en cette fin de journée. Doucement, mais sûrement. Guettant l'apparition du bouquetin qui, à l'horizon, tout d'un coup pointa ses cornes.. Voilà. Désormais au pied de l'animal, nous allons pouvoir descendre. A peine 5km, appréciés à l'heure où le Soleil se couche...
 
A Isola2000, nous nous arrêtons manger. Un repas équilibré et parfaitement adapté à ce type de parcours. Salade, Burger, et Frites. Un Gâteau nappé de Chocolat ou un Tiramisu. Et le café corsé qui nous donnera j'espère la force de pousser les portes... Dehors, il fait désormais nuit noir. Un froid piquant, et le brouillard qui ne semble vouloir cesser de s'épaissir. Nous n'avons pas le choix. Ou plutôt si, mais nous sommes là pour ça.... Défier cette montagne magique qu'est la Bonette...
 
La descente sur Isola village... Et toujours sur les freins. Cherchant notre route dans ce mur blanc que les phares à LED construisent à une vitesse qui nous est propre. De lui, pourtant, nous n'avons pas peur.... Seulement des zouaves que nous pourrions croiser.... Isola Village et ses quelques lumières, et puis un long faux plat montant où nous pouvons digérer. A peine troubler par le claudiquement d'un chevreuil qui devant traversa, par les jappements d'un chien qui derrière ce talus jappa. Et puis ce fût la Bonette...
 
Au pied de celle-ci, nous croisons Patrick, l'initiateur de ce défi, qu je profite au passage de remercier. Patrick part faire les "7", seul, et dans l'autre sens. Il mettra un temps canon. Encore une fois. Nous impressionne. Alors oui Patrick. Nous avons effectivement le même vélo, mais nous n'avons définitivement pas les mêmes jambes 😂... La Bonette est sublime. Une trentaine de kilomètres parcouru au beau milieu de la nuit comme pour mieux décrocher la lune. L'ascension d'un mythe, culminant à 2800m, sous la voûte devenue cette fois étoilée. Et puis encore des chevreuils, en troupeau au bord de la route. Et tous ces bruits inconnu dont notre monde civilisé nous a peu à peu privé. De la Bonette, nous n'atteindrons pas la cime. Seulement le col. La première nous a-t-elle paru trop sombre ? Nos jambes étaient elles trop fatiguées ? Nous sommes doués pour chercher des excuses. Alors nous avons trouvé. La faute revient à ce froid, piquant, mordant, et aux presque 26 kilometres que nous savions encore devoir descendre...
 
Jusqu'ici si confiant dans les trajectoires de Jonathan, je l'ai doublé. Accélérant l'allure comme pour dérouler plus vite le sénario tortueux de cette descente. Manquant sûrement aux règles élémentaires de la prudence... Pourtant, la descente fût longue. Bien trop. L'envie de continuer m'avait quitté. J'avais juste besoin d'un peu de confort. Trouver un abri. Insolite. Dans le hall des toilettes publiques de Jausiers. Nous y avons fait rentrer les vélos. Puis à même le carrelage nous nous sommes assis. Ce-dernier aussi, était froid. Mais pas assez pour repousser le sommeil. La tête posée sur les genoux. Les jambes pliés, le dos en boule, pour mieux se réchauffer. Dans cet état extrême de fatigue la notion du temps devient relative... Je ne sais combien de temps nous sommes ainsi restés. Pour tout dire. Je m'en moque. La chose importante est qu'au moment de reprendre la route le jour avait pointé... Et l'envie parfaitement retrouvée...
 
Au fond de nous, nous savions la chose quasi gagnée. Alors oui, comme je l'ai dit en préambule, grimper Vars n'est jamais facile. Mais ce col, avec seulement sa dizaine de kilomètres nous paraît désormais bien court. Et tandis que nous approchons du sommet, nous découvrons le Soleil. Le seul, l'unique, et le premier véritable du parcours. Autour un ciel d'un bleu intense pour une journée s'annoncant déjà parfaite... Pour ce genre d'épreuves...
 
Voilà ce qu'il vous en coûte... De céder à l'impatience... Nous sommes parti un jour trop tôt. Mais la difficulté ne rend-t'elle pas les souvenirs plus forts... ? Parti le samedi à 4h30, arrivé le dimanche un peu avant 11h...des images au fond des yeux... Et un sacré mal aux guibolles. Voilà, c'est terminé. Il n'y a plus qu'à envoyé les photos de nos passage pour homologuer le parcours... Et trouver le courage d'écrire, lorsque la fatigue sera passée... Le résumé j'espère utile, d'une partition en "7 Majeurs" 😇
GILLES
Posté le 21.07.20 à 07:58
quand je lis les récits de Daniel et autres cadors, je suis épaté! bravo à vous
Le club de la Squadra est fidèle à son histoire, de longs périples, des découvertes, de la solidarité!
tout ce que j'aime
Comme Gilou me disait l'autre jour sur le vélo, moi aussi, j'aime faire partager ma passion du vélo et du plein air, et également essayer à mon piètre niveau, d'initier les débutants aux plaisir du vélo et des distances! on m'a tant donner que c'est un plaisir de rendre!
l'esprit d'un club, c'est ça!, on doit tous s'y sentir bien, comme chez soi, c'est ce que je trouve au train bleu de la Squadra!
allé zou, au travail, y a hélas pas que le vélo dans la vie….
Gilles "le doc"
Mimi
Posté le 20.07.20 à 19:17
Gillou, avant le tour , il y a le Dauphiné le mercredi 12 aout
Gillou
Posté le 20.07.20 à 17:57
Effectivement le Tour de France passe au Béal le 12 septembre mais c'est également le forum des associations donc je n'aurais pas bien le choix.il faut absolument recruter de nouveaux talents si l'on veut continuer à faire des sorties en groupe avec plusieurs pelotons. N'hésitez pas à inciter vos connaissances à venir rejoindre le club
La concentration de la Loge des Gardes est annulée, l'organisateur me l'a confirmé.
Le mercredi 12 août pour la Loge des Gardes pourrait être une option.
Mimi
Posté le 20.07.20 à 15:59
Samedi, pour la sortie au sommet du 69 plusieurs motivations m'ont décidées.1 le temps tempéré. 2 la nouveauté des routes du haut beaujolais. 3 garder l'esprit groupe.4 garder cette dynamique des sorties longues (pour moi).
Bien sûr j'ai souffert car autour de moi j'étais entouré de cadors. Ce n'était pas le moment de faire la "chochotte".
Ils ont été indulgent, et quand j'étais moins bien Président freinait l'ardeur du groupe.
Sur le papier, le dénivelé était conséquent. je n'ai pas été déçu. L ’investigateur du parcours a été cachottier.
Il essayait bien de calmer les ardeurs avant le HC. Cependant il s'est bien tût quand on lui posait les questions sur la dureté de ce col. Son argument était : je n'ai pas de compteur indiquant les %. Plus menteur qu'un cycliste n'existe pas surtout pour un grimpeur. Pas besoin d'outil. Il suffisait de lever les yeux. 4 rampes consécutives se dressèrent comme un mur devant toi. Un St Thomas Bis.
Merci Daniel pour ce très beau parcours.
Bravo à toutes et tous ces squadratistes qui ont sillonné la région et plus ce week- end.
Président peut être fier de ses ouailles qui font honneur au vélo et au club.
A bientôt sur les routes.
PS Président le 12 le dauphiné passe au Beal.
Mimi042
Gillou
Posté le 20.07.20 à 08:02
On pourrait également y aller le 15 août si la concentration qui est organisée chaque année était maintenue mais je ne suis pas sûr qu'elle le soit.
À suivre pour établir une date.
Gillou
Posté le 20.07.20 à 07:50
Oui Sandrine peut être fière d'elle, 1500 m de dénivelé ça commence à faire une belle étape. C'est une excellente descendeuse, elle roule très bien sur le plat, si on continue à l'entraîner dans les cols, elle finira par nous faire souffrir dans les bosses. Pour ce qui est de l'étape de la loge des gardes je propose éventuellement le mercredi 12 août.
Je vais faire la proposition à Paulo, qui est le grand chef des sorties du mercredi.On pourrait même faire plusieurs groupes à cette occasion.
GILLES
Posté le 20.07.20 à 07:24
Oui, Sandrine peut être fière de sa semaine!
140km mardi une soixantaine mercredi en récup et 125km hier! pas de doute, c'est un vraie Squadra!
on avait décidé mardi, comme le samedi et la sortie difficile en Beaujolais n'était possible ni pour l'un ni pour l'autre pour diverses raisons, on a voulu profiter du beau temps annoncé et retourner dans le Forez! le parcours était tracé juste en partie, on déciderait au gré des kilomètres et de l'état des jambes! contrat rempli à 100%, et quand arrivé à l'eau vive à partir des pistes j'ai proposé à Sandrine de monter le Béal, elle a accepté le défit et a bien grimpé ces 6 km !
pour une débutante, bravo! mais elle a un passé sportif et un gros mental, et son avenir en vélo ne pourra qu'être très positif!
Un dimanche de rêve, le seul hic", on n'a pas pu acheter le dessert à St Bonnet, une queue immense nous a fait renoncer à cette douceur
Un dimanche de rêve, je suis hyper content de cette sortie, un vrai moment fort!
Gilles "le doc"
SANDRINE
Posté le 20.07.20 à 07:08
Et, accessoirement !!! 125km, 1 500 m de D+
SANDRINE
Posté le 19.07.20 à 23:22
Merci super président.... qui a trouvé une solution pour que je puisse accéder au forum.
Vos compte-rendus s'avèrent déjà très complets et truffés d'anecdotes, c'est un plaisir de les lire.
 
Pour la sortie d'Aubusson, j'étais particulièrement inquiète en raison de la montée Hc depuis Vertolaye...et de la distance totale annoncée...
Nous sommes arrivés au pied du col avec environ 100km au compteur, habituellement je suis sur le retour à ce stade du parcours! Sans compter la sortie de Courpière sous une chaleur écrasante, le thermomètre de Joelle n'en finissait pas de grimper!
Bon Joelle dédide de me coacher, très important pour le mental. Mimi nous attendra également après St Pierre. Même si j'ai mis pied à terre, quel fierté au sommet!
J'en profite pour remercier également le Doc qui m'a permis de ne pas m'avancer seule le matin pour rejoindre le groupe "des experts" et qui m'a reconduite le soir à Boen. Je n'oublie pas non plus la roue de Paulo...que je n'ai pas laché entre Noirétable et Celle .
Mercredi nous sommes allés nous dégourdir les jambes dans la plaine.
Ce dimanche, sur proposition du doc, nous voilà repartis en direction d.es Monts du Forez, ma terre de coeur...., par la route de la clinique nouvelle. A st Bonnet, trop d'attentes à la boulangerie donc pas de douceurs!!
Puis pour la 2e fois cette semaine, le Béal nous tendait les bras.........beaucoup plus abordable de ce côté là.. Après qq bavardages avec Riton et Marie Pierre, une pause fraicheur était bien méritée au col, au milieu d'une nuée de motards. La retour par Chalmazel, Sauvain puis la Pelletière fut un réel plaisir, je ne me lasserai jamais de ces paysages des hautes chaumes.
 
La constitution de groupes de niveau pour le samedi s'avère une initiative très intéressante, elle permet à chacun de rouler plus loin et fédère le groupe.
Sans hésitation, Gillou, j'irai découvrir la loge des gardes cet été.
A très bientôt sur le vélo! Bonne semaine à tous.
Gillou
Modifié le 19.07.20 à 22:33
Samedi, en effet, nous avons fait une bonne étape de montagne avec 3000m de D+ ça commence à faire. Mais Jonathan et Damien , ont fait un exploit car gravir 7 cols en enfilade sur 365 km avec 11000 m de D+, il faut le faire. Ils sont partis à 4h30 du matin le samedi et sont revenus à 11h le dimanche. Ils sont au sommet de leur premier col qui est l'Izoard sur la photo. Vous pouvez voir le parcours de leur exploit avec le lien sur la première page du site. On espère que Damien fera un résumé...
Daniel
Posté le 19.07.20 à 16:02
10 cyclos présents dont une seule féminine Marie-claude pour cette sortie au mont st Rigaud, point culminant du département du rhône, du haut de ses 1012m. Avec peu ou prou 3000m de dénivelé+ pour 182 km, un peu plus pour ceux venus au départ à vélo, c'était une étape de montagne à travers le Beaujolais, le beaujolais des sapins. Bernard le stéphanois, Nicolas du 43, Mimi042 ont pu enrichir leur CV de plusieurs nouveaux cols et je ne suis pas sûr que les anciens René, Paulo, Gilou, Philou connaissaient le col de Pattoux et la montée finale du mont St Rigaud. Seul peut être, Roger avaient sans doute déjà posé ses roues par ici.
Le col de Pattoux et la montée finale par le chemin goudronnée était le HC du jour. Nous l'avons gravi par le versant sud, en venant de Chénelette. Avec ses rampes à près de 20 %, c'est le versant le plus difficile. Je dirai que comme pour le St Thomas, il faut l'avoir fait au moins une fois dans une vie de cycliste. De plus, le site est agréable pour qui aime forêt et verdure. Il est d'ailleurs très prisé des randonneurs pédestres. Comme il se doit quand on monte là-haut, nous avons bu et rempli nos bidons à la source miraculeuse. Dans des temps lointains où la médecine n'était pas ce qu'elle est aujourd'hui, les femmes en mal d'enfants venaient de toute la région, de la proche saône et loire jusqu'aux portes de lyon, boire son eau car on lui prêtait alors des pouvoirs miracle...
Le groupe était remarquablement homogène et tous ont bien tenus la distance. Aucun ne m'a semblé vraiment éprouvé à l'arrivée.On pouvait craindre le pire pour le facétieux Mimi qui nous a fait du Mimi bien sûr, mais le gaillard commence à avoir du métier et sait désormais aller au bout d'une sortie. Marie- claude a été comme toujours extraordinaire et pas un instant en difficulté.
La chaleur d'hier était tout à fait supportable, on était loin de la chasse à la canette, le vent du nord lui encore bien présent mais globalement favorable pour le retour. La conclusion finale de cette belle sortie, l'arrêt au bar-PMU pour le breuvage qui requinque était je pense, davantage pour entretenir la bonne ambiance du groupe que pour une réhydratation rapide dont parle le président...
Merci à tous de votre présence, j'espère que vous avez apprécié le parcours.
Bon dimanche à tous et bonne semaine.
Gillou
Posté le 19.07.20 à 13:53
Comme vous pouvez le voir sur la photo, on a employé les grands moyens pour une réhydratation rapide et Roger se débrouille bien pour le service!!. Pour ma part hier j'ai dépassé les 200km e t3264 m de D+ car je suis monté ainsi que Paulo à vélo à Panissières. j'avais émis l'idée de m'y rendre en voiture , mais Joëlle m'a convaincu que dans le cadre du développement durable, ce n'était pas une bonne idée.
Elle a raison , mais lorsque l'on voit le profil du parcours, on a envie de se préserver. je n'ai rien regretté car je ne suis pas rentré complètement cuit
Gillou
Modifié le 19.07.20 à 22:31
Une sortie route sur la journée orchestrée par Daniel, un beau parcours mais exigeant 182km et 3000de D+ .
On s'est encore retrouvé 10 au départ pour cette sortie difficile, je trouve que c'est bien compte tenu de la difficulté. La première partie jusqu'à la sortie de la vallée d'Azergues s'est bien déroulée, la suite également, mais Mimi a décidé de pimenter la sortie en prenant la tête et en secouant le peloton, Daniel lui a bien dit de gérer car les pourcentages dans le col de Patoux et le Mont Rigaud allaient faire mal(passages à 17%). c'est ce qui s'est passé, Mimi a souffert, mais les autres aussi. Comme vous pouvez le voir sur la photo Mimi aime pimenter les randonnées, on ne s'ennuie pas avec Mimi. Après avoir cassé la croûte à Monsols, nous sommes repartis pour accomplir les 90 km restant avec notamment la montée par la coursière d'Amplepuis qui nous a fait également souffrir. La montée en direction d e la Tour matagrin pour rejoindre la cabane du cantonnier n'a été qu'une simple formalité, on commence à la connaître et on gère. un arrêt mousse à Panissières où l'on a retrouvé Gérard qui revenait du Béal.merci à Daniel pour le tracé, à Mimi pour l'animation et à tous les participants qui ont assuré les relais dont le sociétaire de Fayolle Gaffard qui est en pleine forme. De retour à Salt , Joëlle m'a fait part du passage de Germaine et Paul par le Dachon car la route principale était fermée suite à un accident. Ils revenaient descalader le Barracuchet, puis descente à St Anthème avant de remonter le col des Limites et de l'Homme Mort et pour finir , le Dachon avant d'arriver à Panissières. Vous me direz, c'est faisable , oui, mais il ont largement dépassé les 70 ans et ils n'ont pas d'assistance électrique. Bravo à vous Germaine, Paul, Gérard et à tous ceux qui arrivent à se mouvoir sans artifices sur de longues distances. je suis fier de vous, continuez comme ça, tant que vous le pourrez.
Gillou
Posté le 17.07.20 à 21:22
On avait émis l'idée de partir sur un weekend et finalement avec Daniel, on a décidé d'aller à Aubusson à vélo.
j'adore Aubusson, mais je ne pensais pas mobiliser autant de participants en décidant tardivement cette sortie . J'ai prévu d'escorter Sandrine dans la montée de Vertolaye, mais c'est Joëlle qui a souhaiter rester avec elle . Sandrine es très satisfaite de sa sortie et je la comprends. Je lui ai proposé de faire une sortie sur la journée en août en direction de la Loge des gardes et elle n'a pas dit non. Ce n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd.!!!
j'aime bien conseiller les nouveaux adeptes et les encourager à se dépasser pour découvrir de nouveaux horizons. Sincèrement, je ne pensais pas que le Doc ferait le Béal, il m'a même doublé un laps de temps, près de St Pierre la Bourlhonne. Le Doc va bien, il utilise même l'intox pour surprendre ses adversaires, je suis très content pour lui. Ce samedi je suis partant pour la longue sortie en direction du Mont Rigaud. Nicolas sera parmi nous également .
Mimi
Posté le 17.07.20 à 13:28
J'ai enfin enrichi mon CV ligerien de cyclotouriste ces dernières semaines avec 2 ascensions : la montée du Chansert depuis Job et celle du Beal depuis Vertolaye.
Samedi, Daniel nous a concocté un parcours gratiné en deux étapes. La 1ère jusqu'à Aubusson avec des routes inhabituelles dans le 63 qui a été une formalité pour tous. La 2ème sous une chaleur et une digestion à faire, me fut un peu plus difficile la première heure. La suite sous une température agréable, j'ai géré l épouvantail annoncé, le HC du jour. Aux pistes les cuisses se durcisserent. Deux solutions attendre la crampe ou mouliner. J'ai opté pour la seconde. Voilà pourquoi Daniel, le rythme s est accéléré. Bien vite les tauliers ont emboîté le pas pour reprendre la tête sans faiblir.
Merci Daniel pour ce beau parcours.
Demain un autre paire de manche est à venir Le challenge est haut ( pour moi) mais rouler sur des routes inédites que je ne connais pas est excitant . Donc pas d impasse demain.
A demain pour certains. Bon week-end aux autres.
Mimi 042
GILLES
Posté le 16.07.20 à 10:55
Daniel…. comment as tu pu voir mon pédalage en volant devant sur ton braquet impressionnant?????
J'ai énormément souffert! c'est au mental que j'ai passé les 2 km avant St Pierre et les 1.5km du sommet, à la limite de la chute tellement je me trainais!
cette montée m'est bien connue, je la faisais souvent il y a des années, départ Boën Béal Vertolaye retour les radars et Sauvain Pelletière! j'avais alors l'impression de me balader, même les durs passages ne posaient pas de soucis! mais ça, c'était avant!
Malgré la souffrance, j'ai été heureux de monter ce col; la partie boisée m'a semblée moins difficile qu'habituellement! comme dit Gilou, j'avais géré! enfin, géré ma misère!!
Les doc
Daniel
Posté le 15.07.20 à 23:51
Il doit faire bien frisquet aujourd'hui sur les hauteurs du Béal et on peut se dire qu'hier 14 juillet, on était pas si mal la haut malgré quelques gouttes tombées d'un nuage qui passait...
En cette année particulière où le covid a tout balayé, Paques en Provence, les 200 et 300, le voyage au Portugal, il est compliqué de respecter le calendrier des sorties du club. Plusieurs d'entre nous souhaitaient faire un wk vélo ou à défaut une sortie sur la journée.C'est ainsi qu'il a été décidé d'aller au gite fédéral à Aubusson d'auvergne et le président m'a chargé de rapidement tracer un parcours.
Bonne surprise pour nous ! 14 se sont inscrits pour cette sortie quasi improvisé dont 3 féminines Joelle, Sylvie, Sandrine ainsi que notre ami de ALFG Firminy, Nicolas. J'avais prévu un aller pas trop difficile pour pouvoir rester relativement groupés et pour que les uns et les autres gardent des forces pour le retour. La montée d'Ailleux par Nollieux - Cézay n'a bien sûr posé aucun problème à des cyclos aussi aguerris que mes camarades. Il y avait certes un petit talus avant Cervières mais ensuite, largement de quoi se refaire la cerise jusqu'à Pont de Celles, tous en ligne bien calés dans la roue du métronome, l'inimitable Mr 3%.
Une photo souvenir au col du Frissonet, et une route au profil descendant pour rejoindre le gite des 4 vents. 11H45 , largement le temps de savourer une mousse avant de passer à table et personne de vraiment fatigué, voilà qui est parfait ! le président peut être satisfait de son équipe.
Tous le savait, le retour était plus difficile. La route de la vallée de la Dore après Courpière commence par ...une montée ! pas très dur mais avec le soleil qui tape et les motos qui font du bruit ! Je fais remarquer au Doc qu'il y avait un chemin goudronné qui suivait cette 2 voies presque jusqu'en haut. Nous ne l'avons pas pris parce que c'était du gravillon grossier et la route, un bel enrobage. Cette montée sous la chaleur étire le peloton et nous nous regroupons à Olliergues. J'essaie de règler l'allure de façon raisonnable dans le faux-plat montant de la vallée afin que personne n'arrive trop entamé à Vertolaye au pied du HC . Nous arrivons groupés, ça fonctionne à peu près.
Le col du Béal par cette face, c'est 14km avec peu de répit et 2 passages très difficiles, les 2km précédant St Pierre et les 2 derniers km, à la sortie du bois. C'est incontestablement un des cols les plus difficiles de la région et Sandrine mérite tout à fait la une du site. Il n'y a pas si longtemps qu'elle roule en vélo avec le club et pas si longtemps qu'elle ose s'aventurer en dehors de la plaine. Bravo Sandrine !
4 cyclos se sont offert la cerise sur le gateau : la route militaire jusqu'au radar, Roger, Nicolas, Le président et moi même. Pour tout dire, c'était brumeux sur l'auvergne et la vue n'était pas aussi superbe qu'elle peut l'être parfois. Je ne peux passer sous silence la belle montée du président. Il est arrivé bien frais au Béal et pas le dernier.On le sait tous mais il ne faut pas se priver de le répéter car ce n'est pas si fréquent, Gilles, un président qui montre l'exemple !
Ce 14 juillet devait inspirer les "Gilles" ,car l'autre Gilles, notre ami Doc a lui aussi réalisé une belle montée. Pourtant, si j'en croie ses écrits, il est à l'agonie à longueur de semaine, collé à la route dans des touts petits bossillons de rien du tout de par chez nous. Je suis agréablement surpris. Explique moi ,Doc : Comment as tu pu monter aussi aisément un col aussi dur ? Tout ne serait-il pas dans la tête ?
Il y en a un qui par contre a beaucoup souffert pour se hisser jusqu'au sommet et c'est au courage qu'il y est parvenu : Marco de la poste en toute petite forme, en tout cas bien loin de cette forme qui lui permettait de briller à Vélocio et de de collectionner les étapes du tour. Courage Marco et un grand bravo de ne pas baisser les bras !
Comme toujours , Mimi a fait du Mimi, plus bavard que lui tu meurs, prêt à couper à Olliergues, au ralenti dans le béal...pour ensuite mettre le feu dès Chalmazel-station alors que je pensais naivement qu'on allait finir cool. Je ne t'en veux pas, Mimi et surtout ne change pas ,on t'aime comme ça ! En plus, t'es un gars sympa. Puisque tout était fermé, tu nous a convié au retour chez toi à Poncins pour la fameuse boisson qui requinque...
Un petit mot sur les vététistes Sylvie et JF : Ils ont parfaitement tenu la distance et ce n'est pas si évident pour des vététistes. Merci à eux d'être venus.
Merci à tous de votre présence. Ces sorties sur la journée, ainsi que les wk ou les voyages itinérants sont très importantes pour le club car ce sont avant tout elles qui renforcent la cohésion du groupe.
RV Samedi 18 juillet Panissieres la poste 7h30 pour 180 km en direction du mont St Rigaud 1009m, point culminant du rhône.
JOELLE
Posté le 15.07.20 à 22:32
Un joli week-end et 14 juillet de vélo
Samedi dernier, Gilou a concocté 2 parcours, soit-disant faciles, pour permettre aux nouveaux de rouler en groupe.
En fait, les parcours étaient ardus, tout en creux et en bosses, sans un moment de répit pour se reprendre. Il y a eu parcours : l'officiel long de 110 km, l'officiel court de 85 km, celui de Dédé et celui du groupe de Mimi.
Dédé a suivi de groupe 1: s'il était un peu largué dans les descentes, il avait vite fait de nous rattraper dans les montées. Il a donc utilisé sa batterie plus largement que d'habitude et a eu peur de ne pas pouvoir remonter de Joux ou de devoir pédaler fort pour retourner au bercail, il nous a donc quitté sur les plateaux avant Violay.
Le groupe de Mimi a aussi fait ses petits aménagements particuliers. Tous avaient alors oublié la devise de la Squadra : "le parcours, c'est le parcours".
Pour ma part, j'ai voulu suivre le groupe1, nous étions 7 et j'ai décrété en arrivant péniblement à la Croix Cazard, après la grimpette de Joux et avant celle de la tour, qu'il n'était plus pour moi. Gentiment, Marco du Bâtiment m'a rassurée : tu verras, à la retraite, quand tu pourras rouler deux fois par semaine, tu changeras ta position". Je ne demande qu'à le croire !
Au bout de 110 km et 1400m de dénivelée, pour arrondir le compteur et sur l'invitation appuyée des copains, mes jambes étant revenues, je suis remontée à Panissières pour offrir le petit verre revigorant de fin de parcours. Total 122 km et un peu plus de dénivelée !
 
Dimanche, Gilou avait décidé de repérer le parcours de 70 km VTT de la Tour Matagrin au cas où il soit maintenu. Seuls Céline et Roger ont répondu à l'appel. Roger n'est pas allé bien loin. Après 2 crevaisons, il a déclaré forfait. C'est donc à trois que nous avons fait le parcours que j'ai trouvé difficile alors que Céline est passée dans toutes les montées sans mettre le pied à terre, une vraie gazelle ! J'avoue que j'ai zappé la dernière montée au plan Melay, la route goudronnée pour descendre à Panissières m'a attirée comme un aimant. Mon compteur affichait quand même 69 km. Nous avons terminé notre périple chez Anthony qui nous a accueillis avec des boissons et pleins de gâteaux fabriqués par ses pâtissières de filles. Bravo à elles ! A la maison nous attendaient 2 tartes : l'une aux pommes préparée par Céline et une autre à la rhubarbe de mon cru. Et dire que nous faisons du sport pour se maintenir en forme, nous entretenons surtout nos formes !

Le 14 juillet, une sortie à Aubusson d'Auvergne a été décidée dans la semaine avec un parcours tracé par Daniel donc vous vous en doutez avec "un peu" de dénivelée.
La volontaire et pugnace Sandrine était des nôtres, elle n'avait jamais aligné autant de km et de dénivelée. Certes la montée du Béal depuis Vertolaye a été difficile mais elle est arrivée en haut avec le sourire. A-t-elle bien dormi ? Elle nous donnera peut-être ses impressions pour sa grande première...
Je soulignerais aussi l'absence de Damien, amateur de grandes distances et la présence de Nicolas, un licencié de coeur et Paris-brestois 2019 venu de St Just Malmont pour pédaler avec nous. Merci à lui pour sa fidélité et son sourire.
Le Doc Gilles ayant raconté tout le reste, il ne me reste qu'à conclure.
Alors que nous n'avons trouvé aucun café pour nous accueillir, Mimi nous a gentiment proposé de terminer la sortie chez lui avec le petit pot requinquant habituel. Brigitte, sans doute inquiète de ne pas voir arriver son Mimi de mari, venait à notre rencontre en vélo ! Chouette, une autre femme au club ?
Une belle sortie, bien plaisante entre copains sans température excessive mis à part dans la vallée de la Dore entre Courpière et Vertolaye (aujourd'hui, on se serait gelé toute la journée !) qui nous a permis d'accumuler 200 km et 2500m de dénivelée au bas mot. Daniel et Roger qui sont montés aux radars puis dans leur fiefs respectifs en ont bien plus !
Aujourd'hui, je suis tranquillement restée assise à mon bureau pour me remettre de ces périples. J'ai pédalé pour 15 jours, la semaine prochaine repos cycliste, je suis d'astreinte !
Bonne fin de semaine à tous !
GILLES
Posté le 15.07.20 à 10:57
Lundi matin, en découvrant le parcours du 14 Juillet, je me suis dit "mais qu'est ce que tu vas faire dans cette galère"! en effet, initialement, on m'avait annoncé 150km, ce qui déjà en soit représentait un défit pour moi! mais ne dit on pas "menteur comme un cycliste"? alors, l'inflation kilométrique annonçait une punition grave de 185km.... Arghhh.... j'avais signé, pauvre de moi! mais quand j'ai vu que Sandrine envisageait de partir seule de Boën, j'ai décidé de l'accompagner, ce qui réduisait le kilométrage! le moral remontait en flèche!
Donc, rdv à la mairie de Boën, on arrive pile poil ensemble, et à 8h30 pétante, les premiers coups de pédales commencent! La vallée jusqu'au croisement de la côte de St Martin la Sauveté permet un échauffement tranquille! je suis sûr que la troupe partie de Feurs doit écraser les pédales sous l'impulsion musclée de Mr 3.5%! On m'a confirmé mes soupçons! j'ai bien fait d'éviter cette punition! La montée de St Martin est très agréable, calme, pas trop difficile, on est monté en parlant tout du long!
Le train bleu nous rejoint, et zou, c'est reparti, à fond les manettes, et sagement, je n'essaye pas de suivre, car chaque effort de trop se payera plus tard, expérience oblige, c'est pas à un vieux singe qu'on apprend à faire la grimace! Bien vite nous voilà aux Salles! et là, 1° surprise de taille, on escalade la route de Cervières très sévère, et les balcons, avant de redescendre sur Noirétable! la route jusqu'à Chableroche et les km suivant se font à vive allure en file indienne, le train bleu est devenu le TGV! ouf, on quitte cette grande route pour se diriger via un petit col sympa vers le gite des 4 vents! le temps est superbe, je découvre plein de routes inconnues et très agréables. La faim arrive! Mimi le confirme, on se fait réprimandé par Daniel qui se nourrit d'un simple noyau de cerise! c'est pas mon cas!
Pause de midi dans une excellente ambiance, le repas est le bienvenu!
Le redémarrage, c'est descente vertigineuse sur Courpière, et ce n'est pas une route barrée qui nous arrête! Mais la suite, mon Dieu, la suite.... un vrai cauchemar! 37° sur une 2X2 voies toute droite, à près de 7%! les wagons s'étirent inexorablement, je reste isolé dans ma bulle, en tentant de ne penser à rien d'autre que d'éviter de me mettre dans le rouge! redescente (c'est pas bon ça! si on descend, il faudra remonter...)
Enfin Olliergues, où un plan B a été rejeté sans négociation possible, interdit de monter le Béal par Brugeron, "le parcours c'est le parcours"! ça file vite jusqu'à Vertolayes! Mon Dieu, cette fois, on y est! le HC du jour est un sacré morceau! ça doit faire 8 ans que je ne l'ai pas escaladé en entier du pied! je le connais, je sais ce qui m'attend! alors, on y va, tranquille, en gérant le pieds calmement! mais les pourcentages se redressent, je sais que plus on va avancer et plus ce sera compliqué! je confirme! le passage le long des murets est très pénible, mais je sais qu'après le virage à gauche ça se calme et que St Pierre la Bourlonne offrira de l'eau fraiche! 1,5 bidon avalés! et un gel !!! je repars! le premier km n'est pas simple, ensuite ça va mieux, j'arrive enfin à prendre un rythme, et je double même un ou 2 squadra!!!! je rêve! mais comme pressenti, les 2 ultimes km font mal, très mal! une folle envie de mettre pied à terre, mais interdit, pas juste si près du but! ouf, j'arrive au sommet!
La pause en attendant les courageux qui se sont tous hissés au sommet fait du bien! Sandrine arrive avec un immense sourire, chapeau! se coltiner ce col, après environ 100km avec peu d'expérience, c'est pas donné à tout le monde!
La descente du Béal se fera sous 3 gouttes tombées de nulle part! on laisse les cadors partir sur Chalmazel station, nous 2, on rentre direct à Sail! Et on n'a pas vraiment trainé, il restait donc encore du carburant pour Sandrine.
Le verdict pour moi, c'est 138km 2200m D+, soit ma plus longue et plus difficile sortie depuis plusieurs années! très content de cette journée! hélas, toutes les terrasses étaient fermées, impossible d'avoir "la pause fraicheur", on est vraiment dans un triste pays où le travail n'est vraiment pas la priorité!
Merci Daniel, le circuit était vraiment intéressante! Bravo à tous, le club permet des découvertes, de développer des amitiés et de l'entraide, finalement, je n'étais pas détruit hier soir! mais ce jour, ce sera repos!
A bientôt
Gilles "le doc"
Gillou
Modifié le 19.07.20 à 22:31
Une belle sortie route en direction d'Aubusson avec 205 km pour moi depuis Salt et 2890 m d e dénivelé, je me suis payé le luxe d'aller en direction des radars après l'ascension du Béal. Daniel, Roger et Nicolas ont pris cette option, les autres ont dit qu'ils connaissaient!!!. Un beau parcours , mais une remontée du Béal depuis Vertolaye qui n'est pas simple. Sandrine a réussi son challenge et gravissant pour la première fois de sa carrière le Béal
GILLES
Posté le 12.07.20 à 11:23
je me demande si tu n'as pas mal compté Gilou, à moins que ce ne soit moi! 13 au départ et 14 avec l'arrivée de Michel météo les gros cuissots du Gabotin! Dédé n'a pas fini avec nous, il nous a rejoint pour la pause fraicheur à Feurs où d'ailleurs toi aussi tu as profité! la bière blanche était sublime!
Le vent du nord violent nous a fait zappé d'aller à Neulise St Symphorien, qui ne nous semblait pas "fondamental", car le but de ce parcours était des bosses des bosses et des bosses! Chenevoux Ste Co Escalade de Fourneaux St Cyr de Vallorge Mur du château (sans patou aujourd'hui) Joux/croix des cieux, croix Cazard, et en dessert la tour Matagrin! un bon programme! 91km 1260m D+
Mercredi j'avais ramé sur Joux croix des cieux croix cazard, hier je me suis vengé, la température étant moins chaude et las jambes bien mieux, je ne suis pas descendu sous les 15km/h entre la croix des cieux et la croix cazard! ceci dit, je reste très lucide, dès que ça monte dur, je lâche! ma mauvaise graisse pénalise très vite!
Sortie test, pout répondre à Gilou, j'irai donc à Aubusson.... enfin, peut être faudra t'il prévoir le SAMU pour le retour! je vais souffrir! je ferai le "gruppetto" , si j'arrive à m'y accrocher....
Excellente ambiance dans notre groupe, on a roulé, parfois fort, souvent tranquille, zéro pression! comme dit Mimi avec sagesse, on n'a plus envie de se faire mal, et moi je rajoute que le vélo doit rester avant tout un plaisir, en non pas un chemin de croix, même si hier, des croix, y en avait quelques unes!
A mardi pour certains(es), et à samedi pour les autres
Gilles "le doc"
Gillou
Posté le 11.07.20 à 22:02
On était 12 au départ de cette sortie route en 3 groupes finalement.
Pour ma part j'ai accompagné Dominique sur le petit parcours, mais j'ai tout de même 99.9 km et 1267 m de dénivelé.Vous m'accorderez la sortie à 3 chiffres ???Une belle satisfaction de voir Christian dans le premier groupe.Dédé le revenant a changé de groupe en cours de route, il était parti dans le groupe1, mais il a hésité avant de plonger sur Joux , il a fini avec le groupe 2. Il faut indéniablement étoffer les groupes , mais pour cela, il faut recruter , je compte sur vous. Pour la sortie à Aubusson, il y a 13 volontaires dont Sandrine que l'on coachera pour relever ce petit défi. Sylvie et jean François seront de la partie également.
GILLES
Posté le 08.07.20 à 17:14
Hier, c’était la journée de merde au boulot, y a des jours comme ça !
Aujourd’hui plus calme, mais c’était la journée sans et de merde sur le vélo, y a des jours comme ça aussi !
J’aurais préféré partir rouler ce matin, c’est ce que j'ai d’ailleurs conseillé à 7h10 à la boulangerie à un cyclo local bien connu de la Ronzière !!!
J’avais une idée de circuit bien costaude, je savais que je pouvais zapper une bosse dure en fonction de l’état des troupes en route, mais quand ça veut pas…….
Arrivé à Violay, 1° souci, la route du Sygny barrée 48h ! je n’ose pas savoir, ils doivent tapisser de 10 cm de gravier ?!... j’ai envoyé un texto à un patient pour savoir car le village était désertique !
Je repars dépité sur les crêts contre un vent fort (pfff, encore lui ), sans idée de parcours, et arrivé à la N7, elle était barrée aussi ! et tous les bahuts, utilitaires et autres dingues du volant tournaient sur le pin Bouchain où je pensais aller !
Trop c’est trop, demi tour, je reprends la route de Violay et descends sur Joux, et là, des utilitaires en perdition avec les warning, les gendarmes en face, un vrai bonheur !
Je décide de monter par la croix des cieux la croix Cazard, et j’aviserai au col ! ça a vite été avisé, j’avais les jambes autour du coup, impossible d’avancer comme il faut ! la vraie sortie de merde, comme il en faut une ou deux dans la saison, et c’était aujourd’hui. Pas de jambes pas de souffle pas le goût et des contrariété à gogo ; dans ce cas de figure, un retour au bercail rapide s’impose, inutile de ramer pour rien !
Verdict, 54km 21.800km/h 750m D+, une misère totale !
 
Gilles
Gillou
Posté le 06.07.20 à 09:21
Nous avons fait le St Thomas ce dimanche. Le 34/30 est passé, mais ça tirait sur les gambettes. Joëlle est arrivée au sommet en tête bien sur. Au pied du St Thomas, une riveraine s'est permis de dire à Joëlle "vous avez un moteur électrique" . Au sommet par contre dans une superbe Mercédès avec toit ouvrant, un couple à levée le pouce en signe de félicitation. le St Thomas doit être fait au moins une fois dans sa vie. Je ne l'avais jamais fait dans ce sens, mais il est dur aussi. Ce que l'on a trouvé le dur , c'est le vent défavorable pour rentréer on était pressé car invités, on s'est usé. Un petit blanc bien frais à redonné des forces.!!!!!
Gillou
Posté le 05.07.20 à 11:25
Malheureusement, nous ne pouvions pas être parmi vous ce samedi. deux groupes se sont formés et ont tous les deux fait le St Thomas, c'est super. Je souhaiterai qu'il y ait davantage de groupes qui se forment au départ, mais c'est un voeux qui ne se réalisera pas tout de suite. l'espoir fait vivre, avant il n'y avait qu'un seul groupe le samedi, mais il y en a deux , voir trois ce samedi
Sandrine s'affirme de jour en jour , il faudra qu'elle s'y frotte au St Thomas, Si elle gère , elle doit y arriver à le passer. merci d'avoir roulé et représenté le club sur le route des Bois Noirs. Damien, Christian, Nicolas , Régis étaient en Hte Loire et plus précisément aux Estables, ils ont du faire une belle randonnée. Qu'importe la distance, l'essentiel, c'est de faire du vélo et en groupe
Mimi
Posté le 05.07.20 à 11:16
J"appréhendais cette sortie pour plusieurs raisons :
-1 car un après-midi en juillet c'est souvent des fortes chaleurs. pas bon pour moi.
-2 jeudi avec Anthony, nous avons pris un avant gout du St Thomas en empruntant la montée de Souzy à St Laurent. Je n'avais aucun tonus avec un mal de jambe. Moral pas très haut
-3 il y a une dizaine d'année j'avais gravi ce col par les 2 versants. C'était déjà une vacherie.
Au final, le soleil et la chaleur étaient au rendez-vous mais avec modération, Le tonus était retrouvé , et le mal de jambes avait disparu. La montée a été compliquée mais grâce à mon 34x34, je l'ai montée. Deux records à mon compteur sur cette sortie. Les 2 dans le col à 500 m près. Le record de vitesse 55 km/h, et le record de lenteur 5 km/h.
Bonne, très bonne après-midi de vélo sur des routes familières.
Merci Daniel pour cette très belle sortie. Tu as entièrement raison. St Thomas, il faut absolument le gravir au moins une fois dans sa vie de cyclotourisme.
Mes compagnons étaient ravis même si certain, au premier abord, n"était pas très tenté par cette "aventure" .
Le retour fut une "formalité" même notre Doc avait des fourmis dans les jambes. La côte de l'autoroute ne lui fera plus peur. Il l"avala sans se rendre compte avec une aisance déconcertante. Tout dans la tête.
L'adage jamais deux sans trois n'a pas fonctionné pour Dominique, heureusement.
Le verre de de l'amitié a conclu cette belle balade.
Bonne semaine à tous.
Mimi042
GILLES
Modifié le 05.07.20 à 11:07
Oui Daniel, tout le monde est rentré, tardivement! mais bien rentré! et Dominique a crevé une seconde fois après la bosse de Juré, on arrivait sans le duo Sandrine Dominique, qui à Noirétable avaient sagement zappé l'option du HC du jour!!!! on a donc pu les aider, arrivés à point nommé, un sacré bon calcul de Dominique quand même!
Quelle samedi après midi! vraiment, j'ai pris du plaisir de découvrir des routes inconnues pour moi. Merci Daniel!
Alors comme dit St Thomas, "je ne crois que ce que je vois"! et j'ai vu!!! le col du St Thomas par Chableroche.... je n'irai plus, ça c'est sûr, et ça c'est fait!
Jadis, j'avais monté l'autre côté que j'avais avalé sans grand souci mais ça, c'était jadis! je me souvenais vaguement de la descente vertigineuse du côté opposé où une guêpe m'avait lardé, mais comme c'est plus simple en descente.... on n'imagine pas la difficulté de cette vacherie!
Paradoxalement, les 2 premiers murs sont bien passés, je me disais, que finalement "ça allait le faire! mais la vue effroyable des parois verticales suivantes m'ont donné la nausée! j'ai du mettre pied à terre et marcher 2 fois 50m mais j'ai terminé sur le vélo! oui, quelle saloperie ce col! tout droit, 14/15%, tout ce que je déteste! mais j'y suis allé, grâce à Gérald qui a trouvé les mots pour m'y trainer! merci Gérald! j'ai pas été déçu!
Ca faisait des mois qu'en étudiant les "parcours du mois" que je craignais cette bosse! ça, c'est fait!
On a failli perdre Christian dans la descente, qui à la 1° épingle à droite a fait un "tout droit", surpris par la pente, et qui a regretté l'absence de frein à disque! il a pris un chemin à G qui lui a sauvé la mise, et par chance, pas de voiture en face! La formalité pour finir était effectivement une "formalité, malgré une visite à la Mimi d'une petite route pentue, une erreur de parcours, pour pimenter le retour. J'ai adoré la première partie du circuit, route calme, montée régulière, formidable! J'ai réglé son compte avec la bosse de Juré! je lui devais un règlement de compte avec de vieilles crampes sur les 200km! elle n'a pas fait un pli, j'avais les jambes de feu!
Arrêt mousse à Cléppé, avec grande convivialité, c'était OBLIGATOIRE!
Dominique a dû bien dormir, il était cuit dur, mais a bouclé un beau parcours, et Sandrine à fait une nouvelle sortie à 3 chiffres! René Pierre avec sont style si particulier a brillamment monté le St Thomas, et j'ai pu faire un diagnostic médical en suivant Christian qui présente un kyste poplité du genou droit! je le suivait de près, j'ai pu observer et conseiller!
Repos aujourd'hui, bien mérité! l'ambiance et l'entraide est la base d'un club, et hier c'était 100% de réussite!
Gilles "le doc"
MICHEL
Posté le 05.07.20 à 09:40
Merci à la Squadra d'être allée tourner par là bas, ça m'a incité à sortir.
Le St-Thomas était le seul col routier plus souvent parcouru à pieds qu'en vélo, évidemment grâce à la Roanne-Thiers ou Thiers-Roanne. Après les 2 ascensions cyclistes d'hier, il y a peut-être match nul ? pas sûr...
 
J'étais, il faut bien l'avouer, prudemment descendu en voiture à Balbigny puis j'ai remonté à rebrousse poil le trajet prévu par Daniel. Après avoir grimpé le St Thomas par le versant (que dis-je ? par la face) est, j'ai trouvé le train bleu entre Noirétable et Chabreloche.
Une fois la directissime ouest montée, on avait plus qu'à se laisser porter par la pente (ou presque)... et heureusement car à l'arrivée à Balbigny j'étais tout content de retrouver la voiture.
 
Première sortie supérieure à 100 km pour ma part depuis un peu plus d'un an à savoir le 400 de mai 2019.
Environ 1400 km au compteur depuis cette date.
Daniel
Posté le 05.07.20 à 00:24
De nombreux absents (tes)pour le parcours du mois de ce samedi 4 juillet direction "les bois noirs". J'ai compté 13 cyclos au départ et Sandrine était d'accord mais en vérité, nous étions 14 sur le parcours puisque nous en avons trouvé un en route du côté de Chabreloche, Michel météo. Ouf ! pour tout ceux qui sont terrorisés par le chiffre 13 comme d'autres par les chats noirs...! Ouf ! Ouf ! Ouf !
Nous sommes partis tous ensemble. J'ai essayé de garder une allure raisonnable pour que nous allions comme cela le plus loin possible et ça a marché jusqu'à St Laurent sur Rochefort. Dominique a crevé peu avant Boen et j'ai entendu un cri unanime : Qui ? Oh on ! encore lui !! Dominique, un conseil !N'écoute pas toujours les conseils de ton président, n'achètes pas tes chambres a air par lot de 10 sur internet,le made in china, c'est pas une vraie économie, Michelin fait des chambres à air très fiables y compris pour les cyclistes un peu "costaud"... Dominique, je plaisante, j'espère que tu es bien rentré et sans souci à Feurs.
La montée vers Ventuel n'est pas très difficile mais elle a suffit pour éparpiller le peloton. Nous nous sommes retrouvés 7 dans le premier groupe avant que Christian ne choisisse de se relever pour attendre le second groupe.A Ventuel, pour éviter la D 110 fraichement gravillonnée, nous avons été contraint de rejoindre Noirétable par St jean la vêtre. En retrouvant Michel, nous étions à nouveau 7 à Chabreloche au pied du terrible " St Thomas ". Le Marco du BT a bien tenté dès l'entame une attaque à la Mimi pour surprendre son monde mais ça a fait long feu et personne n'a pu rivaliser avec Philou. Pour plusieurs d'entre nous, Marie-claude, philou et peut être d'autres, c'était une première. Je dois dire que perso ce n'était que la seconde fois de ma carrière, quelques années quand même, que je gravissais ce versant ouest depuis Chabreloche.
Après, la fin du parcours, le retour à Feurs n'a été qu'une aimable formalité, le vent étant globalement favorable et la chaleur tout à fait supportable. Quelques réservoirs s'étaient vidés ou quasi, nous avons donc fait sur le retour un arrêt à la fontaine de Juré jadis potable ( j'en ai souvent bu )mais peut être plus aujourd'hui si l'on croit une affichette...
Une très bonne sortie pour moi, pour ceux qui ont découvert le versant ouest du St Thomas, pour Michel qui a fait sa première sortie à 3 chiffres depuis.......x temps, pour Bernard qui a ainsi pu rouler sur des routes tranquilles où il ne va que très rarement.
j'espère que le second groupe a pu s'organiser et est bien rentré à Feurs, je pense que oui avec les cadors Mimi 042 , Gérald, Le Doc....Sandrine devait être bien entouré
Merci à tous d'être venus et bon dimanche.
GILLES
Posté le 02.07.20 à 09:59
merci Daniel pour les détails!
je l'ai monté une fois, mais par l'autre face….. j'avais descendu la première rampe versant ouest où une guêpe m'avait méchamment piqué à travers le cuissard! Souvenirs….
Le Doc
Daniel
Posté le 01.07.20 à 23:24
A priori, l'épisode orageux devrait être terminé ce samedi 4 pour le parcours du mois direction les bois noirs et son col emblèmatique le "St Thomas" par le versant ouest, le côté Auvergne, c'est à dire par Chabreloche.
Doc, c'est vrai, c'est l'un des cols les plus difficiles de notre proche région et je ne serais guère surpris que les organisateurs du Tour toujours à la recherche de bosses de ce genre pour pimenter leur course, s'y aventurent dans les années à venir. Sa difficulté n'est pas tant dans sa longueur, 5 petits km depuis Chabreloche mais plutôt dans le pourcentage des 2 rampes successives à gravir pour se hisser jusqu'en haut à 930m et photographier le fameux panneau, s'il est encore là : " Ici finit la France, Là commence l'Auvergne". Il me semble que tout cyclo de chez nous devrait avoir fait au moins une fois dans sa vie le "St Thomas" ou alors, comme moi je ne suis pas un vrai vététiste parce que je fais le tour des flaques d'eau, ce n'est pas un vrai cyclo.
Ceci dit, pour te rassurer Doc et peut êtres d'autres, le parcours 110km ne présente aucune difficulté en dehors des 5km du HC. Après un départ classique, Boen par la route de la loge - Montverdun, une autre petite route de vallée pour rejoindre St Laurent sur Rochefort, une longue, régulière et douce montée jusqu'à Ventuel surtout en prenant l'option Morand . Ensuite un profil globalement descendant jusqu'à Noirétable et à peu près plat pour arriver à Chabreloche. Une fois passé le "St Thomas", on laisse glisser jusqu'à Feurs....C'est une image, il y a bien à Juré la montée le long de l'autoroute mais enfin, on arrive à la passer au retour d'un 600, çe ne devrait donc pas être insurmontable.....
Bien sur, si pour x raison, l'un de nous ne veut absolument pas faire le St Thomas, il peut cependant aller jusqu'à Noirétable, prendre Cervières - Les Salles - direction St just en chevalet et retrouver le parcours à Gathion.
Le petit parcours 65km quitte le grand à l'hopital sous rochefort pour rejoindre Ailleux par la D21, une montée régulière de 5 km en sous bois presque jusqu'en haut. C'est une bosse que je trouve très agréable et que je fais souvent. C'est la seule difficulté de ce parcours.
RV à tous samedi 4 juillet 13h30 place de l'église à Feurs. Venez nombreux !
Bonne fin de semaine à tous.
GILLES
Posté le 01.07.20 à 17:19
j'ai longuement hésité à pédaler cet après midi, et puis je me suis dit qu'en restant à proximité, je limiterais les risques! bien joué, je suis arrivé 10 min avant le premier orage!
45 petits km pour 700m D+! j'espérais faire des bosses à très fort pourcentage, mais la température épouvantablement lourde m'a fait modifier les plans de route!
Bussières Néronde la Rivière, Chenevoux pont marteau, Ste Colombe le Remblais St Agathe Montchal Violay Remblais Bussières (un tour de circuit, digne de Paris/Roubaix, les routes étant calamiteuses à Bussières! notre municipalité excelle dans la gestion du patrimoine!!!!!! comme du reste d'ailleurs... pourvu que la nouvelle équipe secoue les plumes de notre "politicard" têtu comme une mule...)
J'ai donc sauvé les meubles! et j'ai galéré, collé au goudron fondant, il ne manquait que les plumes!
Samedi, Daniel a prévu un chantier de haut vol, va y avoir "du sang et des larmes"!!!!
Gilles "le doc"
Gillou
Posté le 28.06.20 à 07:59
Salut Gilles
je suis très satisfait que l'on puisse organiser différentes sorties sur un même weekend. nous sommes arrivés à bon port . On s'est bien restauré à la Jasserie, on a respecté les gestes barrières et les restaurateurs étaient très sérieux, ce n'est pas l'usine à touristes, on y mange bien, la viande était succulente.
Un grand merci à tous ceux qui font vivre le club en participant aux différentes sorties . Il n'y a que comme ça qu'un club vit.
GILLES
Posté le 27.06.20 à 18:29
Et voilà, c'est fait, encore une belle sortie club ce samedi après midi au départ de Feurs, où 8 courageux étaient présents, rejoints vers Montchal par Mimi les grosses cuisses ou Michel Météo ou bien le sorcier de Gabotin, c'est comme vous préférez! du coup, 9 squadras! Pierrot qui avait oublié (volontairement???...) sa roue magique nous a quitté trop tôt à Cottance; il est vrai que les relais de René Pierre me semblaient musclés!
Il faisait très chaud, lourd, les nuages peu engageant rôdaient de partout! Mais quand on a questionné Michel la science (tiens, un autre surnom!) il a dit "et bien, je suis là!!! alors."..)
La chasse à l'eau nous a fait découvrir pour certains) le cimetière de Tarare où Dédé est allé se recueillir sur une tombe familiale, et où moi, le doc, j'avais "crevé" un samedi il y a longtemps! je suis donc un "revenant"!
le col des Cassettes s'est bien monté, et c'est à la bifurcation du petit et grand parcours que tout le groupe à choisi l'option "court"!!! chacun avait des arguments bétons! et finalement en partant à vélo de Bussières, j'arrive chez moi (sans repasser par Feurs, j'ai tourné à Chenevoux) avec 83km et 1200m D+!
Les jambes lourdes au départ se sont débloquées aux Sauvages! j'avais les séquelles de mercredi...
Bravo à Alain de plus en plus vert et à Dédé, qui assure! Christian a fait du Christian, pour tenir la hauteur avec Mme et son VAE! Marco de la poste, discret n'a rien cédé!
très bonne ambiance, un régal ! bon, samedi prochain, le menu est copieux! la digestion risque d'être très dure..... Le St Thomas en HC du jour....... Mais on n'en est pas encore là!
j'espère que les vététistes sont arrivés à bon port et pas foudroyés par un orage!
Bon dimanche à tous
Le Doc
Mimi
Posté le 25.06.20 à 15:11
Merci a la courageuse et aux 8 courageux venus à cette sortie inédite dans les monts du forez. l objectif
était de franchir 4 cols avec la cerise sur le gateau la montée aux radars. Mission presque accomplie. Il manque juste la cerise. Dans l été on peu reprogrammé une sortie avec le col de la loge, montée du Béal par le Brugeron avec la cerise. A creuser
Le doc en bon samaritain accompagna Sandrine pour un retour plus simple dans la plaine. plus simple c est vite dit car leur parcours du retour était bien cabossé. Bravo à eux deux.
Le reste de la troupe monta Le Chansert, et dans la foulée le Béal.
Une formalité pour les cadors, Marco du btp, René, Paulo et futur cador Anthonny, suivi de près de
René- Pierre très en forme. Est ce sa nouvelle monture qui lui donne des ailes ?.
A cause certainement de la chaleur, Gerald, Christian et bibi, nous avons souffert mais avec notre pugnacité nous avons atteint le graal.
Deux arrêts de la convivialité nous ont permis de recharger les accus dans cette fournaise.
Une belle journée de vélo même si les organismes ont souffert.
A mon compteur de Ponsins 132kms, +2440.
Bravo à vous tous.
Récupération est de mise car pour certain d'entre nous, une journée VTT nous attend avec tous les cadors de cette spécialité. Les cuissots vont encore chauffés.
Mimiu042
ANTHONY
Posté le 24.06.20 à 22:19
Oui Doc, tout le monde est bien arrivé à Poncins; les plus costauds rentraient chez eux à vélo. Belle initiative de Mimi, qui nous a même accueilli ce matin au départ de Poncins avec le café. 9h et 10 Squadra parés pour une journée chaude et affronter les Monts du Forez! Même en montant en altitude, il a fait chaud et les zones ombragées ont été peu nombreuses.Après le pic-nic au col des Supeyres, on a grimpé le Chansert qui fait bien mal (7% sur 8km) et enfin le Béal. En vélo de route, tout ce parcours était une découverte. J'adore les monts du Forez que je connais un peu en vtt et en marche à pied. A vélo, en semaine avec très peu de voitures, c'était très chouette! Merci Mimi! Les organismes ont été sacrément mis à l'épreuve, des crampes pour Christian qui après avoir avalé un breuvage à base de houblon à Boën était tout frais, une crampe pour René (Enfin, on avait rien remarqué, la montée du béal est passée sans problème pour lui) et des douleurs à la voute plantaire dès le Baracuchet pour Gérald. Tout le monde était ravi de cette belle journée sur le vélo. Maintenant place au raid VTT par JJ dans le Pilat ce samedi, un gros temps fort de la squadra!
GILLES
Posté le 24.06.20 à 18:35
j'ignore à cette heure si mes 8 congénères sont arrivés sains et saufs à Poncins! moi oui, il y a un bon petit moment!
10 participants à cette belle sortie de Mimi, et un 11° en "Super star" , la canicule, aussi brutale qu'intense, et je ne supporte pas la chaleur, comme Daniel, qui sagement était absent!
Sandrine était des notre, courageuse! il faisait déjà chaud dans la plaine à 9h, et la fournaise s'est abattue sur nous dès les premières rampes du Baracuchet! il fallait arriver à 1000m pour respirer un peu! On a tiré de casse croûte du sac au Supeyres, et là, il fallait décider! soit plonger dans les pentes du Puy de Dôme, soit envisager le plan B! Sandrine voulait rentrer seule directement, car elle ne voulait pas, avec sagesse, continuer le circuit! interdit de la laisser rentrer seule, le président Gilou aurait grondé, à juste titre! Mais je voulais qu'elle ait un beau parcours, et non un aller retour! Donc, on a laissé partir les cadors, et redescendu par la 1° route à St Anthème, pause fraicheur, et remontée au Baracuchet, puis Roche Courreau La pelletière Trelin Montverdun (sans l'ombre d'un chat maléfique) et Poncins! on s'est pris la fournaise et le vent de face dans la plaine.... histoire de se finir! 111km et 1750m D+
Ho certes, on sera loin des chiffres des 8 autres, mais bien content! J'ai remonté un vrai col depuis presque 3 ans, et ça n'a pas été une formalité! la condition est minable, le plaisir encore là, mais vu la chaleur que je ne supporte pas, je me contente largement du résultat
Le Doc
Gillou
Posté le 24.06.20 à 17:39
j'espère que vous avez pris plaisir à vous hisser sur les sommets des Monts du Forez . Dix participants pour cette sortie initiée au départ par Mimi, c'est super et Mimi m'avait dit qu'il y aurait une grande solidarité, j'en suis sur qu'il a tenu parole. Ca me fait vraiment plaisir de voir cette équipe avec des nouveaux venus qui s'adaptent bien . je suis fier de vous. Continuez comme çà et l'année prochaine on va faire un BCMF.
Gillou
Posté le 22.06.20 à 22:33
C'est une bonne initiative d'organiser une sortie sur la journée. Pour certains ce sera une découverte tous ces cols, ils sont magnifiques, mais il faudra gérer car au pied du col du Chansert, il faut en avoir gardé sous la pédale, il n'est pas très long , mais bien assez pentu dans sa première partie.
Si vous géré bien votre effort, ce sera que du bonheur et il y aura la cerise sur la gâteau avec la montée jusqu'aux radars.......si les troupes sont encore fraîches.
Amusez vous bien sur le vélo et merci Mimi pour cette belle idée de randonnée
Mimi
Posté le 22.06.20 à 14:23
Bonjour à tous
Merci d être venu à ma sortie ce samedi et qu elle vous a fait decouvrir d autres horizons.
Je n'ai pas eu le temps de vous en informer ce samedi.
J "organise" une journée découverte (pour une minorité ) dans les monts du Forez avec comme objectif Baracuchet, les Supeyres, peut-être le Chansert et le Beal avec la cerise sur le gâteau les radars. Journée idéale ce mercredi avec un temps superbe. Vous êtes tous les biens venus. Allure cool, repas tiré du sac. Départ de Poncins 9 h au plus tard. Vous me confirmer votre participation ou toutes questions par un message au 0651537188 merci.
Mimi042
Daniel
Posté le 22.06.20 à 00:47
Mimi, tu m'as fait découvrir un bout de route où je n'avais jamais mis mes roues. J'avais déjà emprunté , pas souvent c'est vrai, la montée pont du diable - Chénereilles mais en continuant ensuite sur Valinches puis St Bonnet le chateau. C'était la toute première fois pour les 3 km de Chénereilles à Marols , et 3 km qui compte, n'est ce pas...!! Je viens rarement aussi sur ces routes en corniche après St Jean-soleymieux. Je n'ai qu'un petit regret, c'est que mes camarades aillent aussi vite dans ce secteur car en plus des belles maisons de pierre que l'on observe au gré des hameaux que l'on traverse, nous n'avions pas vraiment le temps de profiter des multiples points de vue sur la plaine qu'offrent ces routes. Je remercie ces mêmes camarades - René, Philou, Marco du BT, Mimi 042 pour l'excellent train assuré malgré le vent contraire pour le retour après Montbrison. Je précise pour Thierry, je n'étais pas en mode triathlète, j'étais bien calé dans les roues, le train bleu et rose filait et la plaine m'a semblé moins longue.... Je rassure Joelle , mais était -elle vraiment inquiète, nous nous sommes bien évidemment arrêté au bar-PMU pour le petit breuvage qui requinque. Nous y avons même retrouvé Marco de la poste et madame, rentré directement à Panoche par un parcours à lui après s'être trompé à Chènereilles. Au lieu de prendre à droite dans le village la petite route pour Marols, il a tiré tout droit direction Valinches. Merci Mimi pour ce parcours qui m'a donné l'occasion d'aller sur des routes où je ne vais à peu près jamais. Bonne semaine à tous
JOELLE
Posté le 21.06.20 à 22:25
Thierry, nous penserons à toi, mais ne nous en demande pas plus, pendant que tu seras dans les travaux de peinture, nettoyage et autres réjouissances du déménagement. Je dirais bien que nous pédalerons pour toi mais il faudrait faire... un échange de jambes. Le parcours de Mimi de samedi t'aurait plu. Ce sont des coins où nous allons peu souvent, mais Môsieur a choisi de nous faire une infidélité.
Après une longue traversée de plaine loin d'être monotone grâce à des petites routes sympathiques, bien connues notamment des rouledoux, nous avons attaqué le dur puis le dur-dur entre Chenereilles et Marols. Comme dit le Doc, de bons petits raidards où chacun a pu se faire plaisir en fonction de ses possibilités, l'essentiel était d'arriver à Marols, un joli petit village des Monts du Forez bien restauré. Sur les conseils de Mimi, notre bon guide, nous sommes allés le visiter. Le groupe 2 arrivait déjà quand nous sommes partis en direction de Gumières, accompagnés un petit bout de chemin par Christian. Qu'ils sont beaux ces villages et hameaux du Haut Forez, j'adore, je ne m'en lasserai jamais. Il aurait fallu prendre le temps de regarder, admirer mais le temps était ce qui nous manquait le plus, le train bleu était lancé et rien ne pouvait le freiner. Et c'est donc bien vite que nous sommes redescendus dans la plaine où Mimi, pour qui aucune traboule n'a de secret, nous a fait serpenter sur des petites routes tranquilles jusqu'à l'entrée de Champs.
Les terrasses des cafés chargées à Feurs ont contraint la troupe à remonter à Panissières sans le petit breuvage qui, soit disant, requinque. Mes forces m'ont permise de remonter jusqu'au Roule où les cadors ont doublé Gilou qui avait rallongé le parcours. Je suppose que les panissiérois et montchalien se sont récompensés à destination?!!!
Merci Mimi pour ce parcours exigeant mais super chouette. Samedi, d'autres réjouissances nous attendent avec un parcours VTT tracé par JJ. En attendant, bonne semaine à vous tous.
Thierry
Posté le 21.06.20 à 10:12
Bonjour tout le monde,
J'ai fait une infidélité à la Squadra hier après midi : on avait réussi à se mettre d'accord avec quelques triathlètes du club de Feurs pour rouler ensemble. Comme cela ne m'arrive pas souvent, j'ai sauté sur l'occasion pour faire découvrir à certains triathlètes adeptes des ronds dans la plaine à 40km/h sur le prolongateur ce qu'était vraiment une rando vélo avec des montées et des descentes !
On a donc fait un tour au Saint Thomas.
Montée par St Germain, St Martin, St Marcel d'urfé et St Just en Chevalet et retour par Champoly, St Martin et Cezay.
L'habitude qu'ont les triathlètes de généralement rouler seuls (ou au moins très espacés les uns des autres puisque les pelotons sont interdits en compétition) fait que, même en groupe, on a un peu l'impression d'être ... seul ! Beaucoup de trous sont laissés quand on prend un relais et les gars prennent pas mal de vent au lieu de se caler dans les roues. La cohésion générale n'était pas trop au rendez vous mais on a tout de même passer un très bon moment sur des routes que j'ai fait découvrir à la plupart de mes collègues.
135 kms au compteur.
Je ne sais pas quand je pourrais revenir les Samedis puisque nous avons une nouvelle maison ce Jeudi et que les 4 ou 5 prochains week end seront occupés à peindre et déménager.
GILLES
Posté le 21.06.20 à 08:07
Sacré Mimi! il trouve toujours le moyen de nous guider sur des routes inconnues, et de pimenter le circuit par des talus du feu de Dieu! Il connait toutes les bosses supérieures à 10% de la Loire! Aujourd'hui, il y avait des raidards à 14.5% et plein à 11.5.... les cuissots ont fumé!
J'avais une crève du diable (après les talus du feu de Dieu, ça fait match nul!), et je ne savais pas où j'en étais, avec en prime 2 nuits hyper courtes! j'ai été sage et suis resté dans le groupe 2, ce qui a donné quand même 92km et 900m D+, bien comme il faut, j'ai fini plutôt frais, une fois n'est pas coutume. Quand on s'est arrêté à Feurs, j'ai découvert l'état du pneu arrière de Dominique, et il y a des miracles, il a pu arriver à bon port, en roulant pratiquement sur la chambre à air…..
Jacky est au taquet! effet confinement??? Sandrine récupérée en route n'a rien lâché, et progresse à vue d'œil, qu'elle continue, et ce sera bon pour le 200, le 300 et le Portugal en 2021!
La pause "mousse" pour une fois dans un autre café ma fois bien plus sympa que l'habituel, a été très bien venue et apprécié! on avait aussi un revenant du samedi, Alain, qui est toujours aussi jeune, chapeau!
un excellent samedi après midi sans pression, uniquement du plaisir!
Merci Mimi de ce circuit totalement inédit et surprenant
Gilles "le Doc"
Gillou
Posté le 20.06.20 à 20:27
les maillots bleus étaient présents au départ d e cette randonnée organisée par Mimi et un parcours à la Mimi car il y avait pas mal d e raidars. Dominique a préféré zapper une côte et nous a attendu sagement. Un parcours dont je ne connaissais pas toutes les routes. 16 participants pour cette sortie dont Pierre qui a fait comme je l'avais suggéré et est venu a fait quelques dizaines de km et est rentré avec environ 80 km, c'est très bien. Après l'arrivée à Feurs e t la pause "mousse", j'ai décidé de remonter jusqu'au Roule et à quelques encablures du sommet, j'ai vu passer deux fusées qui sprintaient pour le challenge "Euromag" sans doute. Si je m'étais retourné j'aurai peut être pu anticiper leur retour, mais là, il était trop tard.
Si j'avais eu les jambes de la semaine passée, ils ne m'auraient pas rattrapé.
ANTHONY
Posté le 19.06.20 à 11:35
J'ai pu rouler mardi et jeudi. Mardi, comme l'a dit Mimi, René était en pleine forme et seule Sylvie pouvait aller chatouiller ses moustaches. Le peloton était bien excité: une moyenne à plus de 25km/h... Donc, hier, au départ, on se dit sortie "cool" par rapport à mardi. Ben voyons, on a fait la sortie 'Joëlle" qui nous a amené jusqu'à St-Bonnet le Courreau et sa boulangerie ... fermée. Mimi s'est illustré en annonçant 10km de montée à la sortie de Montbrison...En fait, il y en a 16. On est habitué au 20% qu'on doit ajouter aux distances présidentielles mais là Mimi bat tous les records: 60% d'écart! On taira la descente jusqu'à la plaine; les disques ont chauffé, au grand désespoir de mes compagnons...Merci de m'avoir permis de découvrir cette belle route qui monte à St-Bonnet.
Gillou
Posté le 18.06.20 à 12:45
Les rouledoux qui font la Ronziere, c'est bien. lorsque l'on s'entraîne régulièrement chaque semaine, la Rosière est accessible à tout le monde. On souffre pour arriver jusqu'au sommet, mais quelle satisfaction à l'arrivée.
je suis vraiment très satisfait de ce groupe il faut continuer et faire des choses qui sortent de l'ordinaire. Toutes mes félicitations
Dominique
Posté le 18.06.20 à 11:53
Hier j'ai pu participer à la sortie du mercredi, nous étions sept. Joli circuit de 78 km et D+ 1200 m par Chambost Montrottier Saint Forgeux et retour par la Ronzière une belle découverte pour moi. Malgré quelques voitures et fourgons pressés sur certaines portions avec des dépassements hasardeux (on apprécie d'être en groupe plutôt que seul dans ces cas-là), tout s'est bien passé sans une goutte de pluie, merci à René qui nous a conduit.
Mimi
Posté le 17.06.20 à 14:47
Hier 8 cyclos au départ de la sortie du mardi avec un revenant, Patrick M . Nous avons comme samedi, joué au chat et à la souris avec les horizons sombres ou claires, les orages menaçants. Nous nous sommes très peu mouillé. Je confirme tes dires Daniel, monsieur 3% est en jambe. A chaque montée et comme un métronome, il nous a explosé. Mais il avait une concurrente redoutable. Sylvie n a rien laché . Un duo qui fait mal.
J'ai voulu les 3 chiffres pour cette sortie. Je me suis dit je vais accompagner les 2 panissieriots jusqu'au Roule et l histoire c est fini au bar avec la petite mousse de la convivialité. Dans la montée, j étais toujours à la rupture pour suivre mes 2 compagnons. 110 kms, j'ai largement dépassé mon objectif du départ.
A jeudi si là pluie, l orage nous laisseront tranquille.
Mimi042
Daniel
Posté le 17.06.20 à 01:11
Thierry, tu parles du dernier km mais encore faut-il être présent dans le dernier km ..! Souviens toi, il y a peu, dans la Ronzière, j'avais disparu corps et âme bien avant....
Rassures moi, c'est bien pour STRAVA que tu choisis de rentrer par la nouvelle D1 et pas pour le plaisir ? Si perso, je prends souvent cette D1, c'est uniquement dans l'autre sens parce que de chez nous en 3 coups de pédale on est à Balbigny...
Hier après midi lundi, je suis allé tourner au col des Echarmeaux. J'adore aller tourner là bas parce qu'il y a plusieurs routes pour y arriver et aussi pour en repartir ce qui permet un choix de variantes possibles. Je ne m'en lasse pas. Ce lundi, j'opte pour passer à l'aller par Belmont, et une route très agréable avec de belles vues La Gresle- col croix couverte -Le Cergne - col de la Bûche- Je choisis ensuite d 'arriver aux Echarmeaux par le col des aillets parce que c'est une route forestière où l'on est abrité du vent et même s'il n'était pas trop fort, je l'avais dans le nez depuis le départ... Le col des aillets, c'est une route qui serpente à n'en plus finir dans les sapins, une pente douce et on ne peut plus régulière, une montée de rêve pour un certain Monsieur 3% ... Si vous prenez le risque de l'emmenez là bas, sur sa forme d'après confinement, à ce que j'ai vu de mes yeux, il pourrait exploser la Squadra entière...
Les 2 km restant pour arriver aux Echarmeaux sont légèrement descendants. Après un tour de rond point pour le fun, bien obligé, je décide de rentrer par le 69 et je descends donc direction la vallée d'Azergues,c'est à dire en sens contraire de nos BRM. Avec la bise dans le dos, Il ne faut pas longtemps pour être à Lamure, Chambost-allières, et c'est très vite la route de St Just d'Avray. Je suis arrivé ensuite là où se sont amusés Anthony et les vététistes dimanche dernier - col croix de l'orme - St Appolinaire - col du Pilon - colonie des enfants aveugles- col des cassettes par la route forestière - Je connais ces routes par coeur, c'est vrai mais je ne m'en lasserai jamais.
Arrivé à Tarare, le soleil était bas et aveuglant pour les automobilistes quittant la ville par la RN7 direction Roanne . Voilà qui était bien dangereux pour moi petit cycliste ô combien vulnérable dans ce cas ! J'abandonne donc ma première idée de rentrer par la classique Tarare - Violay et je décide de remonter par St Marcel l'éclairé ce qui me fait l'occasion et le plaisir de passer encore une fois, une fois de plus par le chemin de l'aire de la tour. Allez, je le dis : A 500 m du sommet, je me suis permis un petit effort comme pour surprendre Thierry ou Philou..... ça fait mal mais c'est bon de finir sur une bonne note... Et puis ensuite, Aire la tour - Violay - Montchal, une formalité..
Honte à mois d'avoir fait ma chochote pour le parcours de Paulo, je regrette, je ferai mon possible pour être présent à celui de Mimi samedi prochain.
Bonne fin de semaine à tous
Thierry
Posté le 14.06.20 à 18:36
Bonjour,
Comme vous avez pu le constater, j'ai fait l'impasse hier. Mon amour inconsidéré de la pluie en vélo a eu raison de ma motivation. Vers 14h00, je me suis dit que j'étais quand même un gros fainéant et j'ai enfourché l'engin cyclopédique pour un petit viron sans m'éloigner de la maison.
J'en ai profité pour faire quelques exercices de fractionné (dans la bosse entre Néronde et Chenevoux, 5 fois 2mn30 en bourrant bien à fond, c'est très lactique et donc douloureux, mais bénéfique pour répondre à l'attaque de Daniel dans le dernier kilomètre !!). J'ai réussi l'exploit de prendre une saucée en 45 kms ...
Aujourd'hui, rebelote : l'objectif était de monter au Saint Thomas. Je part à 13h00 sous le soleil et rejoins St Germain Laval en 3 tours de manivelle. Malheureusement, je n'avais pas pris de manchettes ni de veste, confiant en ce soleil qui finalement s'est laissé dévoré par les nuages. Vers Saint Martin La Sauveté, le ciel de plus en plus menaçant m'incitera à faire demi tour. Je suis rentré par St Didier sur Rocherfort, remonté à Ailleux puis Cezay et rentré tout droit par Albieux, Bussy Albieux et Nervieux (j'ai trouvé une coursière plus que tranquille qui évite St Foy et ses chats noirs !!). La petite fêve du jour fut le passage par la "nouvelle" D1 et ses forts pourcentages pour rejoindre Bussières. J'ai bien essayer d'envoyer les watts pour faire un bon classement strava mais j'étais trop cuit pour parvenir à mes fins.
Mimi
Posté le 14.06.20 à 11:09
Oui Doc je vais détailler le parcours. Feurs Naconne St Foy par la petite route le long de l'autoroute, Bussy, Albieux Cezay, Ailleux, St Martin, Grezolle, Souternon, Amions et retour par St Paul, St Jodard, Pinay , Balbigny, Poully, Feurs.
Avec l'orage menaçant, nous avons un peu adapté ton itinéraire Paulo. Je crois que nous avons bien fait.
Pour info des grêlons sont tombés sur Montbrison. Un œil sur le ciel, l'autre devant . Une gymnastique pas des plus facile, surtout pour des mecs qui ne peuvent pas soit disant faire deux choses en même temps. En bon stratège, le Doc a percé quand les gouttes de pluies étaient les plus grosses et drues. Mais, oui il y a un mais. En bon génie la réparation s"est faite a l'abri, sous le pont de la digue. Bravo Doc très bonne synchronisation.
Nous avons également repris les bonnes habitudes avant de nous quitter. l'arrêt au café pour le "sacré saint" verre de l'amitié. Très bonne après-midi de vélo.
Je suis chargé d'organiser le parcours ce samedi 20. J' essaye de vous trouver des routes très peu emprunté par le club. Pour certain d'entre nous, se sera quelques nouveautés.
A mardi et jeudi pour les chanceux, aux autres à samedi. Vive le vélo.
Mimi042
Jacky
Posté le 14.06.20 à 10:50
Ce samedi j'ai fait partie des heureux cyclistes bien décidés à éviter la pluie. Je suis parti avec les cracks et après Sainte Foy on a déjà pris des gouttes mais sans gravité. De nombreuses bosses émaillaient le parcours, mais avec le moteur arrière pas de soucis! et puis ils sont partis (les cadors) direction un magnifique orage, alors que moi je suis gentiment rentré par le petit parcours. Bien m'en a pris je suis arrivé à Feurs vidé tout comme ma batterie, ( il faut dire que j'ai pas trainé ) 95 bornes, 26 de moyenne, sans reprendre la pluie. C'est la première fois que fais autant de km depuis bien longtemps ! Merci au groupe et à Paulo pour le parcours.
GILLES
Posté le 14.06.20 à 10:09
Et oui, on a roulé samedi après midi! qui l'eut cru? vu le déluge de vendredi, de la nuit et même de samedi matin, franchement, il fallait avoir envie! et ben, j'y suis allé! pourtant, vous connaissez tous mon aversion totale à la pluie! mais l'effet du groupe, le manque cruel de lien social depuis des mois, et zou, pas le droit de faire la chochotte! En plus, Paulo avait travaillé pour tracer un circuit, il fallait l'honorer. Merci à lui, même si on doit avouer que le "groupe 2" s'est permis des variantes! pour éviter les radées et même la foudre…. Mimi a alors assuré en maître des éléments et des routes dont plusieurs m'étaient inconnues! là aussi, c'est tout l'intérêt de ces sorties club. Ne me demandez pas par où on est passé, j'étais perdu, presque autant que Joëlle qui se perd dès qu'elle s'éloigne d'un kilomètre des Oeillons!!!!!!! Mimi détaillera!
On a pris l'eau, sans trop! et comme j'aime pimenter les sorties, j'ai eu droit à une crevaison, mais en grand malin, à un endroit où l'orage se déchainait, mais bien à l'abris du viaduc de la Digue! (pas celui de l'autoroute Gilou, ton GPS serait il devenu fou?). Merci aux copains pour leur aide, notamment Gérald! j'ai un poignet en vrac, et seul, j'aurai galéré, voir abandonné, mais là aussi, l'effet groupe permet l'impossible!
La bière au café de la Paix, ça fait plaisir, on retrouve les traditions!
Un beau samedi, certes nous n'avons pas respecté l'adage de Daniel "le parcours c'est le parcours", mais comme il était absent, il ne nous grondera pas!
Dominique progresse, Christian nous éblouit, Dédé a assuré, Gérald est pas mal du tout, Mimi a fait rougir son 50 dents, même dans toutes les bosses, Gilou est un chef de groupe parfait aux petits soins, et moi, je me suis fait plaisir, avec le peu de jambe que j'ai actuellement!
vivement samedi prochain!
Gillou
Posté le 14.06.20 à 07:47
Nous sommes en effet sortis malgré les avertissements de notre météorologue. Nous avons modifié le parcours pour éviter les orages et ainsi la sortie a pu s'effectuer.Une crevaison à la digue de Pinay a retardé le groupe, mais nous étions sous le pont de l'autoroute pour réparer car la pluie tombait drue.Nous sommes repartis sous la bruine, mais à l'arrivée à Feurs le soleil était présent. Dédé qui avait coupé le parcours mercredi a effectué la randonnée sans problème. l'idée de participer à un BCMF en 2021pour faire découvrir les cols d'autres massifs a reçu un écho positif, donc, on verra donc pour organiser une telle sortie sur 2 jours en 2021. j'ai l'impression qu'il y a plus de vélo sur les routes et que le vélo va revenir à la mode, c'est la raison pour laquelle j'encourage tous ceux qui le désirent à faire des groupes quelque soit la vitesse ou la longueur de la randonnée pour faire vivre le club. Plus on roule , plus c'est facile, j'ai en effet pu apprécier d'avoir roulé trois fois cette semaine car après avoir pris une boisson de récupération avec le groupe, j'ai décidé de monter jusqu'au Roule pour passer la barre des 100km et ça avançait bien. En résumé pour se faire plaisir à vélo, il faut rouler, rouler,rouler.
JOELLE
Modifié le 13.06.20 à 22:58
Nous étions 13 sur les parcours concoctés par Paulo. Michel nous avait prévenus, nous devions être arrosés cet après-midi. Et le fait est que nous avons pris la pluie plusieurs fois sur notre parcours. Nous n’avons pris que des bordures d’averses et nous étions davantage mouillés par les roues des copains et les nôtres que par ce qui tombait du ciel.
2 groupes se sont formés dès le départ et je me suis retrouvée avec Paulo, René, Philou, Marie et Jacky. Eh oui, Jacky a repris du service. Il est en très bonne voie pour lui permettre de réduire sinon éliminer cette petite cabine avancée. Il a déjà perdu 2 kg, aurait-il mis la pédale douce sur le chocolat ? En tous cas, il a avancé bon train jusqu’à St Didier sur Rochefort où il nous a quitté pour éviter de prendre la pluie. Nous avons continué par des petites routes bucoliques choisies tout particulièrement pour ses 3 ou 4 raidars à14%. Certes ils n’étaient pas très longs mais pompaient de l’énergie. J’étais, bien sûr, la dernière alors que Marie caracolait en tête, tout juste si elle s’est aperçue que ça montait. Nous avons tous pensé à Daniel qui aurait adoré le parcours, mais nous ne doutons pas qu’il connait déjà ces routes.
A St Marcel d’Urfé, nous avons choisi de rentrer au plus court compte tenu de la noirceur du ciel et des coups de tonnerre. Juré, Grézolles, St Julien d’Oddes où nous avons enfilé les impers car la pluie s’était de nouveau invitée et la température n’était que de 14°. Après St Germain Laval, en direction de Pommiers, la route était sèche, puis mouillée, encore quelques petites gouttes en arrivant à Pouilly et c’est avec le soleil que je suis arrivée à Salt.
Mes compagnons de route ont été tout au long du parcours d’une aisance exemplaire, ils pédalaient avec une facilité déconcertante, y compris Philou qui sort à peine d’une lombalgie qui l’a immobilisé pendant quelques temps. Je les ai enviés.
A 18h, j’arrivais à Salt après 110 km, si j’avais su que Gilou n’était pas arrivé, je serais peut-être remontée jusqu’au Roule quoique... j’en avais peut-être assez.
Merci Paulo pour cette jolie sortie sur des routes que nous ne connaissions pas encore.
Bonne semaine à tous !
JOELLE
Posté le 12.06.20 à 18:05
Heureusement que nous avons fait notre sortie vélo hier car aujourd'hui c'était foutu, un vrai temps d'automne voire d'hiver ! Effectivement, nous étions en vacances cette semaine et nous avons pu faire de bonnes journées de vélo. J'étais très contente de revoir Alain et Pierrot qui sont des adeptes de ces sorties du jeudi. J'avais bien recommandé à René et Paulo de prendre soin de notre nouveau jeune cyclo, Anthony, quand nous nous sommes quittés à Virigneux mais apparemment, ils n'ont pas bien entendu... !!! Cependant il a des ressources le "gamin,comme dit Mimi, et il a dû s'en tirer honorablement d'autant plus que ça... montait. N'est-ce pas Anthony ?
A la lecture de la météo de Michel, je dirais que notre sortie de demain est bien compromise. Nous aviserons le moment venu.
Mimi
Posté le 12.06.20 à 12:23
Hier retour de nos sorties hebdomadaires du jeudi. 9 cyclo présents au RDV. Il y avait bien sûr les habitués et piliers : Paulo, René, les toujours verts Pierre et Alain. Mais aussi quelques nouvelles têtes pour un jeudi : Gérald marcheur les jeudis, le couple présidentielle Joëlle et Gillou en vacance et notre gamin Anthony.
Le but et le parcours de cette sortie sont qu il n'y en a pas. Un du groupe prends l initiative. Au fil de la route, il l amenage aux gres de ses envies, des conditions météorologiques, de la forme du moment et du consentement de ses compagnons de route.
J'ai progressé et entretien mon physique avec ces sorties régulières et à l'unité de la force du groupe.
Egalement ces sorties font montrer le club, le maillot aux quatre coins de la région et éventuellement voir de nouveaux adhérents grâce à cette dynamique . Je le conseil à tous.
Bonne journée et à samedi.
Mimi 042
ANTHONY
Posté le 12.06.20 à 09:14
Joli parcours hier conçu par Mimi au fur et à mesure de nos coups de pédale. Il y a avait du beau monde dans le groupe.
On a commencé par la plaine pour ensuite attaquer les bosses, la montée de Chamboeuf à Aveizieux puis jusqu'à Chazelles puis le passage obligé à ...Mimiland (depuis la fin du confinement, ca fait 3 fois que j'y passe dont 1 en VTT). C'etait sympa d'aller saluer Pascal également!
Pour les panissièrois, de là on aurait pu rentrer par Montrottier et Villechenève. Et ben non trop simple, on accompagne le groupe jusqu'à Virigneux pour ensuite avoir plus de bosses par St-Martin-Lestra et Essertines. Le hic, c'est que René est en pleine forme et que Paulo qui voulait faire un crochet est tout aussi affûté... Aucune pitié pour le débutant que je suis! Pour moi repos jusqu'à dimanche et la sortie VTT!
Gillou
Posté le 12.06.20 à 07:38
On était 9 pour cette sortie du jeudi.Dans l'ensemble on a fait attention à ce que tout le monde suive la vitesse imposée.j'ai remarqué que Mimi était très attentif aux autres. le parcours n'était pas vraiment défini avant le départ, mais le but était d'aller voir Pascal Depierre qui est toujours emprisonné à L' Argentière pour finir de soigner ses soucis de santé.Il en a plus pour longtemps car il sort ce samedi. Arrivé à Virigneux nous nous sommes séparés car certains allaient à Panissières d'autres sur Feurs.Une très bonne sortie avec une bonne ambiance. On a pu noter la présence de Pierre pavailler qui est toujours aussi jeune.
Gillou
Posté le 10.06.20 à 21:07
Nous étions présents à la sortie de ce mercredi. Nous étions 8. Ces sorties sont toujours très agréables car on a le temps de discuter.Nous sommes passés dans l'un des plus beaux villages de france , vous voyez de quel village je pense. Certains ont du avoir peur de la pluie car il manquait des stars.En descendant le Dachon, on a croisé le "sorcier de Gabotin" qui filait vers Panissières. Demain nous serons présents pour la sortie du jeudi.
Mimi
Posté le 10.06.20 à 18:30
ok pour Mimi042
A demain 14 h pour la sortie vélo du jeudi.
Gillou
Modifié le 10.06.20 à 09:35
ça baigne un peu trop, car on ne pourra pas rouler cet aprèm, à moins que, on pensait aller au rouledoux.
heureusement que Prémanon a été annulée
GILLES
Posté le 10.06.20 à 08:43
tout baigne!
Thierry
Posté le 09.06.20 à 16:54
C'est parti !
Gillou
Posté le 09.06.20 à 15:16
Alors vous êtes prêts pour l'utilisation de ce forum?
Répondre
Affichage du plus récent au plus ancien