Commentaires de la page ACCUEIL

comment

Déjà 106 commentaires sur ce sujet

Affichage du plus récent au plus ancien
1.
Gilles Duffay
2019-10-15 10:49:11
Salut Marco
Des cols où on a déjà laissé de la sueur sur le goudron...!!!!
Pour info le Tour de France passera au col du Béal pour arriver à Clermont-Ferrand
2.
Gagnière marc
2019-10-14 19:47:32
Tout d'abord bon rétablissement Cécile.
Hier dimanche je suis allé au VTT de Renaison
La météo superbe, parcour de 50 km avec 1054 m de D+
Le circuit passait à Riran, plateau de la verrerie, la rivière noire, la croix du sud, des noms qui sont synonimes de grandes randonnées routes.
Les paysages des monts de la madeleine superbes que j'ai pris le temps d'admirer
144 vététistes 906 marcheurs
Très belle matinée a refaire
3.
Joëlle
2019-10-14 19:30:23
Le Téléthon organisé par St Germain Laval nous a permis de passer une très bonne journée de convivialité (l'allure audax permet de papoter avec tout le monde et de connaître les clubs voisins), et de partage (un bon repas est servi à la salle des fêtes dans un joyeux brouhaha où se côtoient cyclos, enfants handicapés, familles et toutes les personnes désireuses de servir la bonne cause du Téléthon) . Il est ouvert à tous y compris aux VAE qui étaient en nombre et qui ont bien su garder leur place en fin de peloton. Cette rando existe depuis 18 ans, est super bien organisée avec une voiture ouvreuse et des motards qui se postent aux carrefours et c'est la première fois que nous y participons. Dommage, mais il n'est jamais trop tard pour bien faire !
La Squadra aurait pu être mieux représentée. Ce sera pour l'année prochaine peut-être ! Chaque cyclo peut déjà retenir la date.
Nous n'avons pas échappé à la petite saucée que nous avons vu arriver des montagnes et qui nous a arrosés entre St Julien et St Germain aux alentours de midi.
Rentrée après le repas, je n'ai pas assisté à la chute de notre malheureuse Cécile qui va devoir patienter quelques mois avant de remonter sur le vélo. La poisse ! Je sais que Nicolas est aux petits soins et que son rétablissement n'en sera que plus rapide. Attention toutefois aux bons petits plats trop bien mitonnés...! Courage et patience, Cécile !
Rendez-vous au Gala des Associations vendredi soir au Forézium André Delorme. Bonne semaine à tous.
4.
cecile
2019-10-14 08:10:28
Bonjour à tous, un grand merci à toutes les personnes qui m'ont envoyés un message de soutien . C'est vrai que je n'ai pas eu de chance encore une fois mais bon c'est comme ça . Je tiens à remercier plus particulièrement Gilles , Dominique de m'avoir soutenu pendant que je souffrait le martyr mais aussi Pascal qui faisait la circulation pour ne pas que je me fasse rouler dessus . Je souffre terriblement mais je pense qu'il faut du temps et de la patience .Roulez pour moi . A bientot, sur les chemins ...
5.
Gilles PEYRARD
2019-10-14 05:39:34
Tout à fait d'accord avec toi Daniel, cette rando est agréable! je n'ai hélas plus la possibilité d'y aller car la date changée tombe mal, j'ai trop de travail les samedis matin à cause des certificats médicaux sportifs très chronophages, et les étudiants et élèves n'ont que cette matinée, alors j'assure le job!
on était 120/130 fin novembre début décembre à l'époque, musique sur la voiture ouvreuse du VCR, interdit de la doubler! des accueils top dans les villages, un casse dalle génial, une superbe ambiance. Je regrette vraiment de ne pas y retourner…. peut être en 2020, qui sait, si j'arrive à couper le cordon du boulot !
bonne semaine à tous, et une nouvelle pensée pour Cécile

Gilles "le doc"
6.
MAUGE Daniel
2019-10-13 21:28:01
Alors que je n'en avais pas vraiment l'intention, j'ai participé samedi à la rando pour le téléthon de St Germain-laval. Je ne le regrette pas, c'était très bien organisé. Le Vélo Club Val d'Aix, club organisateur, bénéficiait du concours des motards du CR4C pour assurer de façon très efficace l'encadrement de cette rando en peloton groupé et à allure modèrée. Je trouve juste dommage que nous n'étions que 6 "squadristes" au départ, pensant à tout ceux qui auraient trouvé là une parfaite rando à allure audax comme on disait avant.... et en plus pour une bonne cause..!!
Dominique est venu de Feurs à vélo, a fait la grande boucle du matin, la petite de l'après midi et est rentré ensuite à Feurs à vélo .Il a eu sa sortie à 3 chiffres comme un grand. Bravo Dominique, tu es un exemple de bonne volonté..!! Je n'ai pas fait la boucle de l'après-midi, devant honorer une invitation à Lyon pour un match du LOU rugby. Nous sommes donc rentrés à vélo après le repas, moi à Montchal et Joelle à Salt où l'attendait de l'ouvrage..
J' ai une pensée triste pour Cécile qui a dû beaucoup souffrir. Décidément, elle n'a pas de chance. Je me souviens encore du Roc d'Azur 2005 où un vététiste l'avait accroché en la doublant, l'envoyant valdinguer. La rando s'était terminé aux urgences de Fréjus..
Courage et patience Cécile, je suis de tout coeur avec toi.
Aujourd'hui, avec Roger, nous avons participé au rallye du Beaujolais, 68°du nom organisé par le CTCaladois. Après plusieurs éditions en demi teinte, ce rallye a retrouvé cette année sa vigueur d'antan avec une grosse affluence, dont de nombreux cyclos d'autres régions.Sans doute aussi, la météo estival a contribué à ce succès. Curieusement, il n'y avait absolument personne du 42, sauf 2 cyclos de St Germain-laval qui nous ont parlé de la chute de Cécile.
Le parcours entre vignes et forêts, passant par Fleurie, le col de Durbise, Beaujeu, le mont Brouilly pour se terminer au chateau de Pierreux, était de toute beauté. un plaisir pour les yeux. L'accueil au chateau avec entre autres le saucisson cuit au gène dans la plus pur tradition beaujolaise et accompagné d'un "Brouilly" savoureux (mais oui!!), était lui un régal pour les papilles.... Le vent de sud soufflait bien un peu fort pour rentrer à Viillefranche mais enfin, on a baissé la tête, rentré les oreilles et on y est bien arrivés.....Bonne semaine à tous.
7.
JJ MAUGE
2019-10-13 20:50:32
Avec une bonne météo comme ça, il ne fallait pas rater le Raid Yssingeaux / Firminy, certes le vent le vent était fort, mais en VTT on est souvent en sous-bois et relativement épargné.
Nous sommes 4, Céline, Fifi, Pascal, et moi-même à nous lancer dans cette aventure relativement dure, mais il faut dire, qu’entre le papier qui annonce 66 km et 1305 d+ et la réalité il y avait une grosse différence 73 km et 1900 d+, pas très précis les organisateurs !!
Le circuit nous fait passer sur le barrage de Lavalette, la réserve d’eau pour la ville de St Etienne dont j’ai trouvé le niveau bien bas. Un parcours assez varié, soit en sous-bois de feuillus ou résineux, soit en terres cultivées, soit dans des gorges profondes avec des passages de rivières.
Deux incidents pour nous, une crevaison pour Pascal et dans une descente une chute pour moi, un blocage de la roue avant sur une grosse pierre et c’est le grand plongeon par-dessus le guidon, heureusement juste un genou égratigné. J’ai eu beaucoup plus de chance que Cécile dans sa chute, j’en profite pour lui souhaiter un bon rétablissement et espère la revoir bientôt sur son VTT.
A l’arrivée nous avons eu droit à la coupe pour la Squadra, j’ai été agréablement surpris quand le Président du Cyclo Laïcs Firminy me dit, « qui dit Squadra dit Tour Matagrin et me précise que 2 à 3 gars de son club y sont allés.
Une belle journée agréable avec une température idéale pour pédaler, à refaire.
Bonne semaine à tous.
Jean Jacques
8.
Gilles Peyrard
2019-10-13 16:33:40
Courage Cécile, je suis bien placé pour comprendre ce que tu endures.
Le temps va tout arranger, et surtout une bonne rééducation. Patience. Je suis de tout cœur avec toi
Gilles "le doc"
9.
GILLES DUFFAY
2019-10-13 09:40:12
Une sortie route à allure modérée à St Germain Laval pour une bonne cause. Joëlle avait décidé de partir d e Salt de nuit, mais avec son feu dynamo, ce n'est pas un problème, elle l'a adopté avec plaisir. Daniel quant à lui est parti de jour et nous a  rattrapé à Pinay. Dominique est parti de Feurs à vélo, ce n'est plus vraiment un rouledoux et oui à force d'entraînement , on roule de plus en plus vite.Cécile(en VTT) a bien tenu le choc jusqu'au repas. Un repas où il y avait plus de 220 convives. L'après-midi Joëlle et Daniel avaient décidé de rentrer directement.Dominique,Pascal, Cécile et moi avons décidé de faire quelques km de plus avec le groupe. Tout se passait très bien jusqu'au moment ou des guidons se sont touchés .Cécile n'a pu éviter la chute . je ne sais pas comment j'ai pu y échapper. Dès le contact avec le sol, j'ai vu que c'était sérieux car elle souffrait énormément.  Les pompiers sont arrivés assez rapidement, mais ils ont compris qu'ils ne pourraient pas faire grand chose, ils ont découpé les vêtements pour voir l'état de l'épaule .Le smur de Feurs  a été appelé et est intervenu pour calmer la douleur et après plusieurs piqures de calmants , le médecin  a remis en place sont épaule déboitée, mais je peux  vous dire  que ça pas été un moment facile pour elle car ses cris témoignaient bien d e la souffrance endurée, même sous sédatifs. Heureusement que l'on était nombreux pour sécuriser la route car on ne pouvait pas la déplacer. Cécile a donc une luxation de l'épaule  avec l'humérus de cassé. je vais me mettre au VTT...!!! c'est une très belle randonnée, où on devrait aller chaque année , le président est très sympathique et les bénéfices vont à l'afm soit plus de 2000€ . On a fait une bonne oeuvre , même si je suis rentré dépité de ce qui est arrivé à Cécile.
Vous pouvez l'appeler au 06 16 30 09 49
10.
Gilles PEYRARD
2019-10-13 08:06:20
Pas une goutte!
on a eu la route mouillée à la sortie du Viaduc sur la remontée à St Georges et par endroits, mais vraiment insignifiant.
On a dû se rater d'une minute! c'est ballot….
Je confirme, rouler avec le vent est un cauchemar! sauf pour nos machines à rouler, la Sky, Marco du Bâtiment et consorts!
On a failli se faire faucher par 2 chauffards entre Pouilly et Balbigny, cette route est une roulette russe, de pire n pire! 2 bagnoles nous ont doublé à bloc, dont la seconde avec une remorque, il allait à la déchetterie, une urgence vitale sans doute, et une voiture en face! un gros pile, l'accident était proche, on roulait tous en file, mais ça n'allait pas pour les chauffards, et y en a de plus en plus! j'avais pris mes distances avec le groupe, sentant le danger rôder!!!!
avec Mimi, en attendant les copains, on a compter au moins 20 infractions graves au carrefour du centre bourg! ça devient vraiment inquiétant et dangereux!
donc, rester hyper vigilant, scinder les groupes, et croiser les doigts, ce sera obligatoire pour notre survie!

Gilles "le Doc"
11.
Thierry ROBERT
2019-10-12 19:09:44
Il semble que je me soit pointé un peu tard au RDV de Pouilly...
Je suis arrivé à 13h57 exactement et j'ai bifurqué immédiatement en direction de Civens ... pour me rendre compte rapidement que le train bleu était surement passé à Pouilly avant mon arrivée.
Retour à Pouilly donc et à fond jusqu'à St Paul de Vezelin pour refaire mon retard qui était sans doute bien trop important. Je suis passé à 14h50 à Saint Paul déjà bien entamé. Je me suis dit que le vent contraire sur tout le retour serait trop difficile si je ne vous rattrapais pas avant le pont de Presle et j'ai donc préférer rentre directement par Saint Jodard après une petite pose photo au château de la Roche.
Au final, j'aurais fait 70 bornes tout seul ... Désolé Mimi et Gilles, je n'ai pas regarder le site et donc je n'ai pas vu vos messages avant de partir. Je me serais décidé plus tôt à partir (j'ai longtemps hésité car je n'aime pas rouler dans le vent, on n'entend pas les voitures arriver dans notre dos, je trouve ça dangereux)
Est ce que vous avez pris la pluie, parce que j'ai pas mal roulé sur route mouillée du côté de Saint Paul ?
12.
Gilles PEYRARD
2019-10-12 16:36:29
Ce samedi, vélo! pourtant, le vent violent ne m'inspirait pas du tout, c'est dangereux et surtout extrêmement éprouvant, encore plus quand on est au fond du trou sur le plan physique. Descente directe à Pouilly où un rdv avait été posé par Thierry la moulinette, et Mimi! ça m'allait bien, au moins pour une fois, j'aurai le temps de digérer avant de monter sur le vélo! au carrefour, Mimi faisait déjà des ronds, il n'est jamais en retard, une belle qualité, j'apprécie! par contre, la moulinette brillait par son absence, il saura nous rassurer!
une longue attente et des questions, le train bleu est en retard, et au moment où on allait partir, les voilà! il manquait du monde, certainement au téléthon de St germain, mais Roger le décasqué, GO de la sortie, était lui aussi absent…?????
basta, on était 10, avec notre doyen Pierrot qui nous a suivi jusqu'à St Paul de Vézelin je crois!
le vent "violent" de sud nous a vite porté jusqu'à Bully, et à partir de là commence mon chemin de croix! Mimi m'a accompagné jusqu'à Pinay et Neulise, mais j'ai demandé au groupe des cadors de filer et de me laisser rentré seul, à mon rythme, pour ne pas retarder le groupe, je déteste être un boulet!
j'ai suivi le parcours jusqu'à Ste Colombe, et pour abréger mes souffrances, j'ai coupé et je suis rentré par le pont Marteau et Chenevoux, pour éviter le vent dans la montée du remblai! j'ai bien fait!
donc, je rassure les copains qui attendent de nouvelles, n'est ce pas René la Sky, le doc n'est pas mort, enfin, pas encore! je suis arrivé bien entamé, 80km 1050m D+. Je hais le vent, et encore plus quand je ne peux pas tenir les roues des copains, mais bon, je suis sorti! et une de mes plus longue sortie depuis 1 mois…..
Bonne fin de WE à tous, et encore merci Mimi de ton aide précieuse!

Gilles "le doc"
13.
Mimi
2019-10-11 15:46:19
Également je pense prendre le train bleu à Pouilly . Rendez-vous vers 13h45. A demain
14.
Gilles PEYRARD
2019-10-11 10:41:41
Si j'ai le temps et le courage, je serais de cette sortie (mais pas complète!), donc Thierry, RDV Bussières ou Pouilly? à quelle heure?

Gilles "le doc"
15.
Thierry ROBERT
2019-10-10 14:47:05
Bonjour tout le monde,
Je vous rejoindrais à Pouilly ce Samedi, au carrefour avec la route de Bussières.
16.
mimi042 - voir le site
2019-10-08 09:40:30
Malgré une météo chaotique, samedi à la sortie mensuelle du mois, les squadras étaient nombreux. Heureux de retrouver notre Président ainsi que des têtes que je n'avais pas vu depuis longtemps.
j'ai opté le choix de rouler sur le grand parcours, mais inquiet car je me suis aperçu très vite que le groupe était composé que de cadors. Sur des routes que j'empreinte régulièrement, j'ai essayé de suivre. Christophe, un petit nouveau, a suivi facilement voir même il s'est pris au jeu des pancartes. Une bonne recrue. Nos gazelles Mari-Claude et Joëlle, ont tiré le groupe sur la montée de Crémeaux. Heureusement que Joëlle se disait pas trop en forme quelques Km plus tôt !!!!!!!!
J'ai percé ( c'est très rare) ce qui m' a permis de récupérer. Heureusement que Paulo s'est aperçu de mon problème car au moment d'utiliser ma pompe, elle étais HS. René, qui a bon escient me rappela qu 'une pompe de temps en temps, a besoin d' une petite goutte d'huile. Merci René, je vais retenir la leçons pour ne pas être "couillons" au bord de la route.
Nous avons échappés à la pluie. Le groupe ne s'est jamais désuni et ensemble nous sommes arrivés. Merci à tous pour votre patience .
très bon samedi de vélo.
A bientôt.
Mimi
17.
Céline
2019-10-07 06:06:11
Dimanche, j’ai fait la rando VTT de la fourme à Montbrison avec un copain, Eric, qui fait partie du club de Chalain d’Uzore.
Aux inscriptions, j’ai vu Guy, le cousin de Joëlle, qui m’a ensuite doublée dans une côte !!
Eric a crevé. Il a fallu changer la chambre à air. Il avait une pompe qui ne gonflait pas trop (moi, je n'en avais pas !!) Il en a emprunté une au 1° ravito et nous avons pu repartir gaiement !
Au 2° ravito, il y avait Marco qui faisait le parcours route.
Nous n’avons pas eu la pluie, il y a même eu quelques rayons de soleil.
Nous sommes passés par Bard, Essertines en Chatelneuf, Roche en Forez… c'était très sympa.
A l’arrivée, nous avons eu droit à la fameuse part de fourme sur du pain.
Au compteur : 34km et 970m dénivelé.
Bonne semaine et à bientôt sur le VTT !!
18.
MAUGE Daniel
2019-10-06 19:12:59
Tu as vu juste, Joelle ..! Nous nous sommes effectivement réhydratés au bar-PMU de Panissieres. Il fallait bien refaire le niveau de potassium évaporé dans les efforts de l'après-midi.......
9 cyclos sur le grand parcours de 100km et des poussières , qui allait tourner sur les routes on ne peut plus tranquilles des contreforts de la montagne roannaise. Un groupe très homogène qui avait perdu Roger sur une erreur de parcours avant de le retrouver à St Georges de Baroille à la faveur d'une crevaison de Mimi
. Dans ce premier groupe, 4 "Paris-Brest" : Philou impérial ce samedi, René encore plus facile que d'habitude - oui, oui, c'est possible - , Marie claude comme toujours épatante d'énergie, et moi-même dont je me dis en voyant la forme de mes camarades ( Finalement, tu dois être celui qui as le moins bien digéré ce Paris-Brest..) .
On a eu droit ce samedi à un Mimi tout feu tout flammes et on connait l'artiste, il a fait le show à peu près durant tout le parcours. On a vu avec plaisir que Joelle avait retrouvé ses jambes, en panne le wk dernier. Dans la montée de Crémeaux, ce sont nos 2 princesses en personne qui ont donné le bon tempo et pas un tempo d'asthmatique .... Les superlatifs manquent à leur propos, elles sont juste....incroyables !!
On comprend dès lors que Paulo avec son genou douloureux a eu bien du mérite et du métier pour toujours garder le contact.
Gilles m'avait mis en garde : " Prenez soin de Christophe, c'est sa première sortie avec la Squadra". Une mise en garde bien inutile car Christophe est un très bon cyclo avec de bonnes jambes et qui emmène du braquet. Il a toujours été dans le bon rythme et sans la moindre faiblesse.
Le parcours n'était ni vraiment facile ni vraiment dur ce qui explique aussi la bonne allure de cette sortie. Le plus remarquable est finalement que nous soyons tous restés ensemble pendant les 100 km ( plutôt 110) de la sortie . Alors que ça paraît si simple, c'est pourtant tellement compliqué que je me dois de le souligner.....
J'espère que la sortie du deuxième groupe (13, un record pour le peloton 2 ) s'est aussi bien passé que la notre. Pour finir, il faut saluer ce premier samedi d'octobre un retour sur le vélo qui fait plaisir à tout le monde, celui de notre président Gilou. Ses déboires de l'été 2019 ne seront bientôt plus qu'un mauvais souvenir.
Bonne semaine à tous.
19.
Joëlle
2019-10-06 15:30:28
22 participants à la sortie mensuelle malgré un temps peu engageant! Chacun a pu trouver sa place en fonction de ses capacités et aptitudes. Quel plaisir de revoir certaines têtes qui avaient déserté ! Il en manquait aussi quelques unes mais chacun de nous a ses impératifs ou contraintes et comme disait Guitou, il y a quelques années : « il n’y a pas que le vélo dans la vie » !
Tous les parcours mensuels sont élaborés par Daniel et lui seul sait trouver les petites routes tranquilles et bucoliques qu’il n’hésite pas à nous faire partager.
Le parcours d’hier nous a emmené jusqu’à St Martin la Sauveté puis Saint Marcel d’Urfé et Crémeaux. 3 communes avec un nombre d’habitants sensiblement équivalent (entre 911 et 984) et à une même altitude, 660m environ mais séparés par de profonds vallons que nous avons franchis à un bon rythme. Après l’intersection de la D1089 et de la D26, Mimi nous a fait son show et mis le feu au groupe avant d’arriver à St Martin. Les cadors s’en sont donnés à cœur joie, Mimi, lui, a fini tranquillement en accompagnant ces dames qui avaient levé le pied. Avant d’arriver à Crémeaux, Daniel avait les jambes qui lui démangeaient et a fait exploser le peloton. Christophe, un nouveau venu, a été surpris : « ça leur prend souvent ? Et ils partent sans prévenir ! » Mais il ne s’en est pas laisser conter et a pris part à la bataille. Il a du ressort le gaillard et sera le bienvenu parmi nous. Il a bien apprécié les routes empruntées sur lesquelles il ne s’était jamais aventuré. Il est bien évident que nous faisons en groupe ce que nous ne ferions pas tout seul.
Alors que nous attendions Mimi, qui réparait une crevaison, aidé par Paulo et Christophe, nous avons vu réapparaître Roger à St Georges de Baroilles. Il voulait encore se carapater mais, nous avons pu le convaincre de terminer avec nous.
Pas de passage par Feurs car les jours deviennent courts et les panissiérois et monchalien avaient encore quelques km de bosses à faire, mais il est probable qu’ils se soient réhydratés à Panissières, il serait dommage de mourir de soif !!!
20.
Gilles PEYRARD
2019-10-06 13:03:49
Oui, un vrai bon samedi après midi de vélo tranquille!
la veille, de retour de quelques jours de vadrouille dans les Alpes du Sud et d'agapes indignes, j'avais en solo fait une sortie de 68km!
et donc samedi, les jambes étaient lourdes! et j'ai résisté au chant des cigales du groupe des cadors, j'ai refusé de partir sur le 100km, car aucune envie d'une souffrance gratuite, sans intérêt pour moi, incapable de les suivre même sur le plat! la galère, je la vis au quotidien au boulot, alors, je veux que le vélo reste un plaisir!
et du plaisir, j'en ai pris hier! même que le HC du jour, je ne l'avais jamais monté, juste descendu! Gérald m'a juste piqué gentiment pour que je fasse du mieux possible, merci à lui!
70km à la voiture! presque 140km en 24h, ça me suffit largement pour l'instant!

Gilles "le Doc"
21.
GILLES DUFFAY
2019-10-05 18:50:41
il y avait foule pour cette sortie au départ de Feurs, en effet, nous étions 22. Le premier groupe s'est élancé avec les deux féminines présentes. Pour ma part, c'était ma première sortie depuis mon opération, j'ai parcouru environ 50 km avec le groupe 2 dans une bonne ambiance. Je les ai laisser filés à Boën et je rentré tranquillement.. je suis satisfait de ma première sortie
22.
Joëlle
2019-10-02 20:07:02
Que du bonheur ce séjour à Super Besse ! Du soleil, des copains, du sport et une très bonne ambiance
Comme l'a dit Daniel, le samedi, j'étais en petite forme et en manque d'entrainement, ce qui se paye cash : Plus de jus du tout au bout d'à peine 100km, pas faim, limite écoeurée, enfin bref, une cata. Pourtant Gilou m'avait averti : "à ta place, je ne partirais pas en vélo" mais voilà, c'était sans compter sur mon inconscience, mon envie et le plaisir de pédaler dans ces montagnes. J'ai certainement gâché le plaisir des copains qui m'ont attendue et aidée à terminer le périple. Merci à tout le groupe pour sa patience ! Alors qu'avec Gérard, nous avions choisi une option plus soft sur la fin du parcours, mon compteur affichait quand même 181 km et près de 3000 m de dénivelée.
Anthony se souviendra de ses 40 ans et de la surprise concoctée par les organisatrices (teurs) du séjour. son sourire en disait plus que des mots, il n'avait pas oublié les bouteilles et sa dextérité à les ouvrir pouvait laisser supposer une certaine...habitude !!!
Dimanche, la raison avait repris le dessus et je suis partie avec le groupe de Dédé pour aller faire 73km (au lieu des 120 km proposés par Daniel) au Col de la Croix St Robert, col de la croix Morant par le Mont Dore. Un pic-nic au lac Chambon, en plein soleil nous a fait oublier le vent terrible qui nous obligeait à pédaler dans les descentes pour avancer. Les montées étaient aussi difficiles et c'est avec plaisir que j'ai prêté mon vélo à Sandrine qui a pu apprécier un étagement plus large des vitesses. Quand elle aura changer son vélo, elle pourrait nous en faire baver ! C''est déjà une super descendeuse !
Un grand merci à la famille Poncet pour ce séjour organisé au mieux, comme d'habitude. Chacun a pu se faire plaisir, marcheurs, cyclos et vététistes. Il n'est pas nécessaire d'aller bien loin pour se dépayser et nous pouvons ainsi profiter pleinement de notre week end ! Ils sont si courts quand on travaille !
23.
GILLES DUFFAY
2019-10-02 18:31:32
J'ai vu le médecin du travail, je suis autorisé à remonter sur le vélo de route, pour le VTT, il faudra attendre début novembre.
Il m'autorise aussi à reprendre le travail....!!!!
24.
Anthony
2019-10-01 16:18:10
Nous avons passé un très beau WE à Super-Besse que je ne connaissais pas. En VTT avec Céline & Pascal, le samedi, nous avons roulé sur des chemins VTT permanents et d'autres traces VTT sur des chemins de randonnée pédestre pour avoir un parcours plus long. On a dû franchir des barrières, barbelés, faire du portage ou pousser le vélo sur des portions impraticables en VTT. Le dimanche, nous avons suivi exclusivement des parcours permanents et nous n'avons pas eu besoin de pousser ou porter le VTT. On a souffert du vent de face. Le paysage était magnifique, des lacs, des vaches (principalement Aubrac), des croix... Mes 2 compagnons étaient en forme.Bravo à Pascal qui avait peu roulé et qui a assuré! Céline prend un malin plaisir à briller sur les montées les plus difficiles.
Merci pour la gentille attention le samedi soir! Pas facile de devenir quadra à la Squadra! A bientôt sur les chemins y compris les routiers qui ont avalé énormément de bitume en cette année Paris-Brest. Je les encourage vivement à mettre au repos le vélo de route et à enfourcher leur VTT!
25.
MAUGE Daniel
2019-10-01 00:15:11
A la lecture des chiffres de notre dernier VTT "La Tour Matagrin", on pourrait faire un portrait-robot du vététiste type : C'est un homme entre 30 et 50 ans, non licencié et qui fait 30 km. Je pense qu'en plus cela n'a pas vraiment évolué et que l'on aurait pu dire la même chose, il y a 5 ou 10 ans.
UN HOMME : Sur les 141 inscrits, seulement 9 féminines et une seule sur un grand parcours, la lyonnaise Corinne Hatin sur le 53km. Une misère.! Incontestablement, les femmes préfèrent la course à pied où elles sont beaucoup plus nombreuses. On comprend donc pourquoi nous devons être aux petits soins pour les rares qui pédalent....
DE 30 A 50 ANS : C'est l'age moyen des vététistes présents. les jeunes ( -18ans) sont très minoritaires en tout et pour tout 9, et passé les 60 ans, les rangs s'éclaircissent rapidement. 9 sur les 141 avaient dépassé la soixantaine (né avant 1959) dont 1 seul les 70 ans( né avant 1949) le sociétaire du cyclo club d'Ouches Jacky Agasse né en 1947 sur le 53 km.
Les vététistes sont en moyenne plus jeunes que les routiers, c'est une certitude
NON LICENCIE : Les chiffres parlent d'eux-même .Sur les 141, 106 non licenciés et seulement 23 adhérents à la FFCT. Le vététiste reste farouchement individualiste. On ne peut que regretter cette pratique consumériste du vélo mais, c'est ainsi. Et pourtant, s'il n'y avait plus de clubs, qui organiserait des randos et à quel prix ?
QUI FAIT 30 KM : Année après année, c'est la distance qui recueille le plus de suffrage. 56 l'avaient choisi cette année soit plus du tiers des partants. 30-35 km corresponde grosso-modo à une sortie de 3 heures et c'est la pratique habituelle de nombre de vététistes. Il faut noter que les licenciés sont presque tous sur les grands parcours sans doute parce que parmi eux, il y a beaucoup de "bi" ( je m'entends, je veux dire qui font de la route et du VTT ) et qui ont donc du fond.
Le potentiel existe , les vététistes sont sans doute aussi nombreux que les routiers et c'est bien dommage qu'ils ne viennent pas renforcer les differents clubs.
Quand on va dans les magasins de vélo, on a désormais l'impression d'un raz de marée de VAE et que les VTT classique et pire encore les "route" n'occupent plus qu'une part congrue. Pourtant, à mon contrôle de Bertrand où passaient les 4 grands parcours, je n'ai vu que très peu de VTT électrique, pas plus que lors des éditions précédentes. les vététistes étaient par contre tous très bien équipés avec du matériel de pointe : roues de 29, plateau unique, nouvelles cassettes surdimensionnées. Je ne suis même pas sûr d'avoir vu un VTT avec des roues de 26, la norme, il n'y a pas si longtemps.
La décision de revenir au premier WK de septembre est acté. Il y avait plus de contraintes que d'avantages à être au troisième WK ( chasse, basket, concurrence accrue). Nous serons le samedi. C'est sans doute mieux que le dimanche pour l'organisation de la rando mais je ne crois pas que ça influence vraiment les chiffres de participation.
Je suis par contre très très réservé sur l'idée d'alterner le lieu de départ avec Salvizinet. C'est une fausse bonne idée. Outre le surcroit de travail que ça impliquera de toujours changer et les complications inévitables liés au changement, je ne crois pas du tout que le jeu en vaille la chandelle. Quelques familles sur le 20 km et après ?
Je continue de penser que le potentiel de notre VTT est de 300 partants .On les dépasse une bonne année ( arriver une fois à 400, c'est possible) On y arrive pas une petite année (météo défavorable) mais au moins on a la chance d'avoir une clientèle de vrais vététistes dont beaucoup de fidèles qui nous assure bon an mal an 'un minimum pour fonctionner sans trop d'emmerdements....
Ceci-dit, mon avis n'engage que moi.
26.
MAUGE Daniel
2019-09-30 21:29:11
Un temps quasi estival pour ce wk à Super-Besse,une aubaine..!!
Samedi matin au RV 8h place de l'église à Feurs, nous étions 7 volontaires pour rejoindre la station auvergnate : Paulo, René, Philou, un colombien, nos 2 princesses Marie-claude et Joelle, et moi-même qui avait proposé le parcours. Au programme de la journée 180 km et des poussières pour un peu plus de 3000m de dénivelé+.
Il nous fallait franchir les monts du Forez par le col de la Loge, les monts du Livradois par St Eloy la Glacière et après Issoire, grimper jusqu'à Super-Besse et ses 1200m en passant par la côte de St Anastaise, 5km à 10% de moyenne sans aucun la plus dure de la journée.
Avec cette météo clémente, tout s'est bien passé. La distance était un peu longue pour Joelle à court d'entrainement ces dernières semaines. Après Issoire, elle a sagement choisit la voie directe pour gagner Super-Besse en compagnie du colombien pas en confiance. Dans le mur de St Anastaise, ce sont d'abord les crampounettes qui m'ont rattrapés à 1km du sommet, puis malheureusement pour moi,Philou.......Président, pas de souci, ils ont tous totalement récupérés du Paris-Brest...!!
Un petit arrêt photo souvenir près du lac pavin bien connu des amateurs de plongée et il ne nous reste plus qu'à se farcir le petit mur pour arriver dans la station. Nous sommes au gite à 18h, parfait, mission accomplie.A mon compteur 203 km depuis Montchal.
Le dimanche matin, seulement 2 cyclos Marie-claude et Philou m'accompagnent sur le parcours 120km que j'avais traçé en direction du Cantal, les autres préférant partir sur celui de 70km proposé par Dédé.
Nous avons eu un peu froid au départ dans la longue vallée descendante sur Condat mais le soleil nous a ensuite rapidement réchauffé. Une route coupée par un éboulement nous a contraint à modifier un peu le parcours.En faît, il nous aurait suffit d'une heure de plus pour aller tourner au col de Serres sur les pentes du Puy Mary tout proche. Dommage..! Après Riom es montagne, nous avons retrouvé des vallées boisées et abritées du vent qui soufflait très fort sur le Sancy. Dans les gorges de la Rhue, une clairière est tombé à pic pour faire notre pause casse-croûte (préparé par le gite). Une jolie bosse dans la forêt en guise de digestion pour arriver à Montboudif le village natal du président Pompidou. Là, nous avons retrouvé les hauts plateaux du Cézallier et au fil des km, le massif du Sancy se rapprochait de nos yeux et même rapidement avec un vent globalement très favorable. Tant et si bien que nous étions largement dans les délais..Aussi, nous nous sommes permis à Picherande un petit arrêt mousse crêpes bien sympathique avant un ultime effort pour franchir les 1372m du col de Geneste.
15h 30, nous étions de retour au car, 114km à mon compteur pour un peu plus de 2000m dénivelé+ ( là, il faut demander une confirmation à Marie-claude pour plus de précision)
Merci à Dominique et à tout ceux qui ont oeuvré pour la réussite de ce séjour parfait pour moi. Une météo favorable, une superbe région, de belles routes sans l'ombre d'un gravillon...., un plaisir pour le cycliste. Que vouloir de mieux ?
Bonne semaine à tous.
27.
Gilles PEYRARD
2019-09-26 05:39:24
La pluie du matin n'arrête pas le pèlerin! enfin, plutôt celle de 13h30! il a fallu attendre 15h30 avant le second départ, et je suis arrivé juste avant la seconde lame, à 2 minutes près! quel beau calcul de la météo, merci "météo60"!
j'ai roulé avec Roger Chaize qui reprend goût au vélo, et qui m'a demandé de rouler avec lui! ça m'a fait un immense plaisir!
alors, on n'a pas fait long, mais le rythme était assez bon! mon coéquipier a bien suivi!
56km, Bussières Chenevoux St Just Croizet St Sym, Neulise Pinay Balbigny Poully Bussières, 700m D+
un petit tour sympa, où le mot d'ordre était la solidarité avec mon Maître qui se remet à rouler avec envie! merci et bravo à lui
bon WE à Super Besse!

Gilles "le Doc"
28.
Gilles Duffay
2019-09-22 17:51:51
La 31e tour Matagrin VTT n'a pas battu des records,on s'y attendait car la météo annoncée depuis une semaine ne nous a pas vraiment aidé.
C'est terminé,nous n'avons plus besoin de suivre la météo heure par heure.
Demain matin toute les équipes seront sur le pont pour le debalisage qui sera terminé en fin de journée.
Un grand merci à toutes celles et tous ceux qui ont participé à cette nouvelle édition et à tous les bénévoles du club qui ont permis la réalisation de cette nouvelle édition.
29.
Gilles PEYRARD
2019-09-19 05:36:40
Quand je lis les mots de tous nos cadors, je n'ose plus écrire mes sorties, ça fait tâche!
mais bon, je roule un peu quand même!
samedi dernier sortie club, 8 participants seulement, un petit tour sympa. Le dimanche, en plein cagnard et pleine digestion (ou indigestion…) 41km les jambes autour du coup!
hier mercredi en solo, 70km 860m D+, tout tranquille. Y a pas de quoi être fier de moi, mais je me fais violence, malgré une grosse fatigue générale, un stress professionnel maximal, je continue de rouler, moins long, parcours plus facile, et sans trop forcer!
a dimanche à Montchal, en croisant les doigts pour que la météo épargne les vététistes qui prendront un pied formidable sur les parcours de "la tour"
Gilles "le Doc"
30.
Damien
2019-09-18 18:11:54
Salut Gilles, une sortie pur plaisir oui ! La ville c'est Clermont-Ferrand, on a emprunté en fin de parcours une variante qui nous faisait monter sur les collines situées au Nord de la ville. La ville s'arrête net au pied, et c'est assez surprenant...!
31.
GILLES DUFFAY
2019-09-18 13:42:32

Bonjour damien
Une sortie détente cette sortie VTT par rapport à Paris-Brest-Paris.Quelle ville domines-tu sur la photo?
32.
Damien
2019-09-16 20:19:45
Ah autre chose, un petit lien avec des annecdotes savoureuses sur Paris-Brest....
https://fr.cyclingheroes.com/fr/blog/paris-brest-paris-meilleures-anecdotes

J'aime bien celle-ci.... ;-)


Paris-Brest-Paris…Gambais
par Gilles Deharbe, nouvel amoureux de Paris-Brest-Paris

« Quand j’ai terminé mon premier Paris-Brest-Paris, je me suis dit : « Le prochain, je le fais en 89 heures, 59 minutes et 59 secondes (temps maximum imparti pour finir dans les délais, ndlr). C’est tellement bien que je veux en profiter jusqu’au bout ». D’ailleurs, au moment de retourner chez moi après l’arrivée, je n’ai pas réussi à m’arrêter de pédaler tellement c’était euphorisant… et je suis reparti dans l’autre sens ! Bon, je n’ai pas roulé jusqu’à Brest, mais j’ai quand même parcouru une vingtaine de kilomètres supplémentaires, jusqu’à Gambais. Je ne voulais pas que ça s’arrête ».
33.
Damien
2019-09-16 20:13:06
Bonsoir à tous et toutes,

Plusieurs semaines sont donc passées depuis Paris-Brest et il fallait bien, après un certain relachement, penser à reprendre doucement le vélo.... Pas sur la route mais avec le VTT qui prenait inéluctablement la poussière depuis les 24heures d'Andrézieux.

Comme l'an dernier, j'ai donc accompagné deux collègues de l'entreprise où je travaillais avant pour la trentième édition de la Transvolcanique. Un regret, nous aurions dû normalement être quatre, mais une mauvaise chute en a décidé autrement... Rien de bien grave heureusement, mais prudence à tous les cramponnés et non cramponnés du club....Une chute bête est bien vite arrivée....

Je n'ai pas vu Roger par contre... Mais il faut dire que nous étions plutôt du genre à traînasser et il était sûrement déjà loin devant lorsque nous sommes partis....

Alors que dire de ces deux jours passés à jouer à cache-cache au milieu des Volcans et des crêtes du Sancy.... ? Et bien que c'était encore une fois super, que c'était génial, que le ciel avait gardé le parfum de l'été, que les paysages traversés étaient grandioses, que les ravitaillements et les hébergements étaient de très haut niveau (le notre était d'ailleurs tout près de la station du Sancy, 4km après Mont Dore, un beau final ....), et les bénévoles... toujours accueillant... toujours prévenant... Ah, merci pour le rosé....!

Alors certes, l'organisation a volontairement simplifié les parcours par rapport à ce que nous avions connu l'an dernier, mais c'était, je pense, pour mieux retrouver le côté accessible qui a fait la réputation de cette épreuve....Pas de prise de tête, juste le plaisir de rouler et de contempler de beaux paysages. France 3 a d'ailleurs fait un super reportage à ce sujet.... Même si je trouve leur allusion au fait de "pouvoir lire le journal en roulant" un poil provocatrice....

Voir le reportage : https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/puy-de-dome/transvolcanique-rando-vtt-travers-volcans-auvergne-30-ans-1722881.html

Car si l'étape du samedi était très (trop) roulante, elle n'en restait pas moins très correcte avec un peu plus de 2000m de D+ et une poussière comme j'en ai rarement vu.... Certaine descente étaient même particulièrement délicate tant nous manquions de visibilité...De la poussière à l'extrême donc, à l'image de la sécheresse touchant en ce moment l'Auvergne et qui n'a vraiment rien a voir avec ce que nous connaissons cette année dans la région.... Inquiétant.

L'étape du dimanche par contre était excellente, et ce de bout en bout... Globalement descendante (mais avec tout de même 1700m de D+), elle étaient particulièrement "ludique".... Descentes rapides et poussiéreuses, étroits singles à travers les bois, cailloux, marches, racines, ornières jouant la dérobades, des bancs piégeux de pouzzolanes.....Un régal....! Avis aux amateurs de la section VTT, confirmation il y a d'une 31ième édition l'an prochain.... !

Aucuns soucis mécaniques à déplorés, aucunes chutes, les jambes un peu courte le samedi mais terrible le dimanche....que du bonheur. Cette TransVo m'a plu et m'a, je crois, remis en selle pour la fin de la saison....

Alors à bientôt, et à dimanche pour ceux et celles qui seront à la Tour dimanche.

Bonne semaine.

Damien
34.
Gilles Duffay
2019-09-10 12:11:28
Salut Thierry
Aucun parcours ne va sur Rozier.
A+
35.
Thierry ROBERT
2019-09-10 06:28:32
Bonjour,
Gilles, est ce qu'un des parcours du 22 septembre passe par Rozier en donzy ou ses environs (les pierres folles par exemple) ?
36.
Gilles Duffay
2019-09-09 07:01:43
Il fallait du changement et de la jeunesse au forum des associations dans la section vélo. Merci à Cécile et Anthony qui ont accepté de passer la journée au stand de la Squadra .Maurice et Maryse ont représenté la section marche.
je pense que Cécile et Anthony accompagneront bien les futurs licenciés.
L'accompagnement est une étape très importante pour ceux qui débutent et qu'i ont peur parfois des distances annoncées.
Paulo devrait avoir un ou des clients sur la route également.
Bonne semaine à tous
37.
MAUGE Daniel
2019-09-08 19:44:10
Hier samedi, c'était le parcours du mois"septembre" avec forum des associations oblige, un départ de la salle de basket.Sur le petit parcours, 2 fidèles du mercredi Sandrine et Dominique. Sur le grand parcours, 9 cyclos dont 2 avec assistance électrique, Pierre et Dédé. Pour rassurer le président toujours inquiet, le groupe a bien fonctionné, preuve que les VAE et les vélos classiques peuvent rouler ensemble avec un minimum de bon sens et de bonne volonté des uns et des autres.
Malheureusement, les connexions du vélo de Pierre ont eu une défaillance le privant de son assistance électrique et après Duerne, les 2 VAE ont alors choisi de rentrer ensemble.Il n'empêche, avec les VAE, Pierre et Dédé ont pu comme il y a quelques années, partir sur le grand parcours et c'est très bien ainsi.
Après le col de la Luère, HC du jour, la route des crêtes bien connu de tous les cyclistes lyonnais offrait jusqu'au col des brosses de superbes points de vue d'un côté sur la vallée de la brevenne et de l'autre sur le grand lyon. Paulo, Bernard, Mimi, Roger, les "Paris-Brest" René et Marco sans oublier bien sûr Joelle, chacun a mis du sien pour que la cadence reste bonne et elle l'est resté jusqu'à Feurs. Merci à tous pour cette sortie bien agréable. Bonne semaine.
38.
GILLES DUFFAY
2019-09-06 13:52:19
Pas mal le reportage d e l'équipe qui a été mis en ligne par Anthony. Certains sont tellement fatigués qu'ils dorment dans n'importe quelles conditions.Si ceux qui n'ont jamais fait PBP regardent de telles images , on ne les emmènera jamais faire un tel défi. Félicitations au trio Julien Duflot, jean Pierre Cellier et Benjamin Kiel qui ont fait le PBP en 60heures, ce n'est pas à la portée de tout le monde.
39.
MAUGE Daniel
2019-09-01 13:52:06
Hier samedi, ce n'était pas tout à fait la rentrée, c'était encore un peu...les vacances. Aussi 8 cyclos présents pour la sortie de Gérard G, c'était pas si mal.....Comme l'a dit Joelle, un vrai parcours de.....colombien !! un petit bout de plat jusqu'à Valeille et après des côtes, des côtes et encore des côtes jusqu'à Fontanès. "tout doux, Gérard" disait-on à notre colombien qui filait tout en se promenant insensible au soleil de plomb, à la pente, au revêtement qui rend pas..... " Mais, c'est pas dur" répondait-il sans rire....
.J'avoue que j'ai vraiment souffert de la chaleur sur les premières pentes vers Valeille et Virigneux et qu'il m'a fallu arriver à St Christo, trouver un peu d'air et quelques degrés de moins pour me sentir beaucoup mieux. En plus, nous arrivions dans la partie la plus agréable du parcours avec de beaux points de vue sur la vallée du gier, le proche pilat et même à certains endroits, l'agglomération lyonnaise. Et puis, entre la voie verte avant St Martin en haut, le CV pour arriver à Duerne, le parcours de notre colombien était très bien pensé.
L'orage menaçait , grondait même parfois, on a cru un moment ne pas pouvoir y échapper...Mais non, comme il arrive quelques fois, il a tourné comme nous : nous étions dans le bon tempo....!!
C'est vrai d'ailleurs que l'allure est toujours resté excellente dans la roue de notre guide bien sûr mais aussi d'un Thierry tout feu tout flamme sans doute heureux de se lacher un peu après avoir rongé son frein la semaine dernière. Paulo qui vit une saison compliquée après sa malheureuse chute en VTT, avait lui aussi de bonnes sensations et a apporté sa contribution à la bonne marche du groupe
Et, que dire de Joelle ? C'est elle en personne qui a assuré le train sur le faux plat montant de la voie verte du Nézel . Comme depuis le début de la saison, Joelle avait de très bonnes jambes, des jambes pour boucler un Paris-Brest, mieux même, un Paris-Brest en moins de 70h..( dommage, dommage...). Comme il sait si bien le faire, le Marco de la poste n'a jamais rien laché et s'est toujours accroché. Désormais, ASO le reconnait et lui attribue un dossard particulier " Marco Pintani" . Cette nouvelle notoriété va-t-elle lui ouvrir la porte d'un SAS protégé à la prochaine étape du tour ?
Enfin, René, Marco du BT et moi même n'avions pas encore totalement récupéré des efforts du Paris-Brest mais nous avons malgré tout essayer de faire bonne figure.
Voilà, un bon groupe sur un bon parcours.Que vouloir de mieux ? C'était une sortie parfaite. Merci Gérard. Bonne semaine à tous.
40.
M. Gagnard
2019-09-01 13:00:05
Gilles Duffay a écrit : "Elle est partisante du développement durable".

Ah bon ? elle ne change donc pas de vitesses sur son vélo ?
41.
Gilles Duffay
2019-09-01 07:40:52
Salut le doc
Lorsque je reprendrais la compétition on roulera ensemble, car Joëlle ne semble en très grande forme, elle m'a dit qu'elle n'avait pas senti les pédales hier, il est vrai qu'elle a fait trois sorties cette semaine soit plus de 370 km .!!!
Elle est même allée déposer mon arrêt de travail à vélo, elle est partisante du développement durable.
42.
Gilles PEYRARD
2019-09-01 07:23:53
J'ai fini le job à midi 1/2, et donc, pas eu le temps de venir! mais je me doutais bien d'une sortie redoutable! finalement, merci à la foule de mes patients de ce samedi matin qui m'auront épargnés un supplice supplémentaire! j'ai fait un petit tour de 42km, écrasé de chaleur lourde, j'étais collé au goudron, impossible d'avancer correctement, comme mercredi après midi où j'ai fait une sortie indigne de 67km! je hais la chaleur, et en plus, pas de jambes et une grande fatigue générale, pas eu de repos depuis Samoêns, et comme là bas, ce n'était pas vraiment reposant…
bref, le doc se transforme en loque! j'ai pensé à vous quand vers 16h le déluge s'est abattu à Bussières, tonnerre, pluie intense rafales de vent, bref, inquiétant!
quand je vois où vous en êtes tous, j'ai honte de moi, je déprime!
La météo semble se rafraichir ce dimanche, j'espère que les grosses chaleurs épuisantes seront derrière nous!
bon dimanche à tous

Gilles "le Doc"
43.
Joëlle
2019-08-31 19:41:18
Il faisait très chaud cet après-midi pour rouler et pourtant ce sont 8 cyclos qui se sont retrouvés au siège pour la sortie préparée par Gérard. Et comme vous pouvez vous en douter, un parcours digne d'un colombien : 115 km et 1650m de dénivelé ! "Oh, mais c'était tranquille, des petites montées régulières" a-t-il commenté de sa petite voix tranquille.
Pour les lecteurs qui connaissent et peuvent apprécier le dénivelé, voilà le parcours : Valeille, Virigneux, Maringes, Chazelles,Chevrières, Fontanès,St Christo en Jarez, L'Aubépin, Larajasse, Le Nézel, St Martin en haut, Duerne, Ste Foy l'Argentière, St Laurent de Chamousset, St Clément et Chambost où le groupe s'est séparé, ceux en direction de Panissières et ceux vers la plaine.
A St Christo, nous étions peu rassurés en voyant la couleur du ciel. A Duerne, au point d'eau devenu non potable mais où nous nous sommes ravitaillés quand même (30 ans que j'en bois a dit Daniel !), 2 gouttes et puis plus rien. Nous avons eu beaucoup de chance, l'orage s'est scindé en deux, un à notre gauche et un autre à notre droite, Gérard avait prévu de passer au milieu. Bien vu !!! Il est tombé 10mm à St Médard.
Bien sympathiques la voie verte entre le Nézel et St Martin et les autres petits chemins de traverse tranquilles mais cabossés que nous a fait emprunter Gérard. Un beau parcours, exigeant, sans faiblesse des participants !

Un grand coup de chapeau à nos 3 PBP (Daniel, René et Marco) chez qui nous n'avons constaté aucun signe de fatigue. Daniel s'est même payé le luxe de chambrer Thierry la Moulinette dans la montée de St Laurent. Il est incorrigible !
Nous étions contents de retrouver un Paulo en grande forme qui, entre Chambost et Salt, ne nous a pas permis de lui prendre un relais, il était au taquet et ... nous aussi !
Merci Gérard pour cette sortie qui nous a encore permis de découvrir des routes agréables.
Bonne semaine à tous !
44.
Anthony
2019-08-28 10:20:22
Bonjour,je ne suis pas disponible pour la rando VTT à Azé. Dommage.
Pour la reconnaissance de la Tour, si j'ai bien compris, on laisse les héros du PBP récupérer. On pourrait la faire le dimanche 8 septembre? le samedi 7 est pris par le parcours du mois en route et le forum des associations.
Bonne journée.
45.
M. Gagnard
2019-08-28 07:21:58
Correction : "10h de moins" et non pas 15h de moins.
46.
M. Gagnard
2019-08-28 07:19:42
Ok merci Marc pour tes données.

Lors de mon dernier PBP (en 2011) j'avais 51h de pédalage (donc assez proche de votre temps) mais j'avais bouclé en 15h de moins (64h 59' exactement).

Déjà à l'époque (j'ai retrouvé des vidéos que j'avais faites en direct) je constatais que passer 14h dans les ravitaillement était beaucoup...
47.
Henri Gallot
2019-08-28 05:35:52
Bonjour à toute l'équipe de la Squadra

Ce message de ma part, un pour vous remercier de votre accueil lors de mes brevets en péparation du PBP 2019, vous féliciter pour la réussite en groupe de votre Paris Brest Paris, car c'est un sacré challenge à réaliser en groupe et vous dire tout le bonheur que j'ai eu à participer à cette première édition dans des conditions excellentes avec des Bénévoles et une organisation au top, je comprends l'envie que l'on peut avoir de recommencer quatre ans après.
Amitiés à toute l'équipe

Henri
48.
Marc gagniere
2019-08-27 20:29:20
Michel
Pour le paris brest mon compteur indique
1240 km
53,44 heures de selle
23'07 de moyenne
11573 m de D+
Marc
49.
Jean Jacques
2019-08-27 19:22:58
Bonsoir à tous.
Je ne suis pas disponible Dimanche 1° septembre pour la sortie VTT vers Macon , dommage se sont des coins ou je ne vais pas très souvent .
Es ce que la reconnaissance du VTT de la Tour est maintenue samedi, et à quelle heure est le départ ?
Aujourd'hui pour moi sortie VTT dans le Nord Isère au départ de Crémieu, 60 km et 1530 D+
bonne soirée.
JJ
50.
M. Gagnard
2019-08-27 17:26:58
Pour le Thailandais, je dirais qu'il a abandonné à Carhaux (second passage) au bout de 60h 43' 53"...
51.
marc-gagniere
2019-08-26 20:55:55
Bonjour
Je pense aller au VTT d'AZE ( 15 km de macon ) dimanche 1er septembre
Parcour de 55 km
Si vous êtes intéressés faite moi le savoir
Marc
52.
MAUGE Daniel
2019-08-26 20:47:36
Nous avons croisé le thailandais au gros vélo au controle de Loudéac. Il allait à Brest et nous à Paris. Dans le meilleur des cas, il réussit à faire le parcours dans sa totalité - j'en doute- mais certainement pas dans les délais ( 90h pour sa série) . Il n'était pourtant pas le dernier. Les derniers que nous avons croisé à notre retour avait tout juste dépassé Tinténiac.
53.
MAUGE Daniel
2019-08-26 20:29:50
Michel, je ne peux pas te renseigner pour le moment. Mon vélo et donc son compteur est resté chez Marco du BT. De mémoire, il me semble que l'on avait 23,5 km/h de moyenne. C'est sûr que nos arrêts étaient trop longs, en moyenne 15 minutes de plus chaque fois par rapport à 2015 avec Roger et Marco de la poste ce qui fait près de 3 h de plus au total. Ce n'est pas rien. Il faut bien dire que de toute façon c'est forcément plus long quand vous passez au controle ou au self à 7 qu'à 3.
Pour ce qui est du sommeil, ce n'est pas le faît que nous avons perdu du temps, c'est que nous sommes les 2 fois, Brest et Fougères,très mal tombé, donc, très mal dormi et donc, des coupures " sommeil" pas vraiment profitables.
Ceci-dit, partir à 7 sur un Paris-Brest et terminer à 7 ensemble ne coule pas de source. Ce n'est pas évident et si quelque part, il y a un exploit, il est bien là.
54.
M. Gagnard
2019-08-26 16:51:30
Sur vos 75h 11', quel a été votre temps de roulage (ça doit être inscrit sur votre compteur) ?
55.
Gilles Duffay
2019-08-26 16:38:27
On va attendre un peu, mais je trouve qu'on participe bien à réduire le déficit du budget de l'État. !!!!
56.
Mimi
2019-08-26 16:15:39
President, patates, fayots, cela me rappelle des mauvais souvenir ! !!!
L armée.
Gilles on peut lancer une cagnotte sur la toile........Pour améliorer l ordinaire.

57.
Gilles Duffay
2019-08-26 14:40:16
Heureusement que Joëlle a conduit sans excès de vitesse samedi avec la voiture d'Anthony, car elle a réussi à se faire prendre deux fois au radar lors du séjour à Cognac. On est donc obligé de manger des pommes de terre ça tombe bien mon médecin m'a préconisé ce régime pendant quelques semaines.
58.
MAUGE Daniel
2019-08-26 14:16:41
Contrairement à ce qu'affirme le Marco du BT, je n'ai absolument pas avalé les premiers km du PBP à grande vitesse ou alors.....mes camarades étaient eux à toute petite vitesse avec peut être le frein à main coinçé...
Lorsque ceux de la série D sont tous partis, le SAS de départ s'est ouvert pour nous série E avec départ 17h. Nous étions très bien placé en second rideau juste après la première ligne. J'ai suivi le premier groupe qui s'est formé. Il était un peu rapide, je l'ai très vite laisser partir. J'ai pris un second groupe, puis un troisième et plusieurs sans jamais forcer jusqu'à que mes camarades reviennent. Là, nous avons fait un bon bout de chemin dans un groupe conduit par un couple d'italiens. Comme personne ne leur prêtait main forte ( une trentaine de cyclos quand même), j'ai eu de la peine pour eux et je leur ai assuré quelques bouts. Nous sommes arrivés à Mortagne sans avoir forcé outre-mesure et contrairement à beaucoup qui zappent à tort ce premier controle, nous nous sommes restaurés ce qui a permis de poursuivre sereinement jusqu'à Vilaines km 218
Je pense que mes camarades et surtout les novices ( ce qu'on peut comprendre) étaient particulièrement stressés au départ, pour ne pas dire carément tétanisés. Les 100 premiers km sont la partie la plus roulante du Paris- Brest et l'allure des differents groupes n'était jamais démentielle sans doute aussi à cause du vent de face. Ce n'était pas si dur de rester dans les roues à ce moment là.
Damien avec son coup de pédale souple et économe , parfait pour les grandes distances, s'est rapidement dé-stressé et a vite trouvé le bon rythme. De même, Nicolas inquiet au départ s'est mis au diapason du groupe au fil des km. Il a souffert pour finir en puisant dans les dernières forces qui lui restait mais il ne faut pas oublier qu'il n'avait jamais de sa vie dépassé les 200kmavant de venir au BRM 300 de Feurs sur l'insistance de Gilles. Chapeau!
Marie-claude a forcement eu des moments de moins bien mais avec cette ténacité qui la caractérise, elle n'a jamais rien laché. De plus elle savait bien que Philou en particulier mais aussi toute la troupe était aux petits soins pour leur princesse et veillait sur elle.
Incontestablement, le genou défaillant de Philou nous a trop tôt privé d'un bon relayeur. Il a pu malgré tout aller au bout et c'est une performance en soi. Jamais vraiment en difficulté, René a parfaitement assuré avec des relais de métronome. Du grand René..!!
Enfin, le problème de Marco est que contrairement aux autres, il ne s'est jamais dé-stressé du départ. Il avait pourtant une condition physique parfaite et les jambes pour passer en moins de 70h donc largement sous les délais. Le stress du départ ( c'est parti comme une bombe (....) en vérité pas du tout ! ) ne l'a jamais quitté. Il avait l'angoisse de ne pas dormir - une chambre à Brest- , de ne pas assez trouvé à manger( et si jamais à un ravito, il ne reste que des biscottes, je fais quoi....). Lorsque des cyclos nous dépassaient, il avait l'impression que l'on avançait pas. Il voyait, je le cite, passer les heures à grande vitesse et nous autres pédaler à petite vitesse.Il s'imaginait alors hors délai, un échec......ce qui le conduisait à pédaler à l'envers en tout cas pas dans le rythme du groupe. Il n'y a rien de neuf sous le soleil . En 1987, Jacky et Jo Démoliere savait déjà que dans un Paris-Brest, une seule règle monter les bosses en dedans et rouler surtout le premier dès le haut.
On est arrivé malgré tout en 75 h 10, soit une bonne marge sur les délais, et tous ensemble ce qui après 1240km et 11000m dénivelé+ relève de l'exploit.
59.
Joëlle
2019-08-26 14:05:45
Encore un beau parcours inédit tracé par Mimi ce samedi qui nous a mené jusqu'aux cols de Joanziecq, des Limites et de la Croix de l'Homme Mort.
Un véritable chemin de croix pour un Doc peu en forme ! En nous relayant à tour de rôle auprès de lui, nous lui avons permis d'éviter de faire demi-tour et de terminer, très tardivement, certes, mais de terminer la sortie.
Bravo à Anthony qui a monté facilement les deux côtes : celle de l'autoroute après Chambéon, et celle jusqu'à l'Homme Mort ! Pour lui la galère a été la descente : tout droit sur les freins alors qu'en VTT, beaucoup plus dangereux dans les descentes, il avance comme une petite bombe. C'est à n'y rien comprendre !
Nous avancions bon train dans la plaine au retour, emmené par Mimi puis Thierry la Moulinette, quand Anthony a éclaté du pneu arrière, Dommage, nous étions à la Petite Motte ! En me confiant les clés de sa voiture à boîte automatique, il avait oublié de me dire où était la marche arrière. Mimi a sauvé la situation et c'est sans encombre, ni excès de vitesse que je suis allée le récupérer.
Notre valeureux Pierrot, régulièrement présent aux sorties, a eu un petit ennui mécanique (excuse-moi de ne pas t'avoir répondu, Pierrot ,mais pour une fois que mon téléphone était ouvert, je ne l'ai pas entendu) et il a du faire demi-tour. Dommage, la cadence lui allait pourtant très bien ! Partis à 8, nous ne sommes donc revenus qu'à 7.
Je pense emmener ma soeur, nouvelle adepte de la petite reine, demain sur ces mêmes routes, si je sais les retrouver car mon sens de l'orientation est parfois... défaillant !
Merci Mimi pour cette sortie découverte que nous pourrons refaire l'année prochaine avec nos stars du PBP, en période chaude car nous étions vraiment très bien dans les montagnes du Haut Forez.
60.
Joëlle
2019-08-26 13:21:56
Quel plaisir de lire ou d'entendre les comptes-rendus de nos valeureux PBP ! Pleins de souvenirs endormis dans un petit coin de ma mémoire se sont réveillés. Non, Gilles et moi ne vous avions rien caché, Nicolas et Damien, avec le temps nous n’avons retenu que le meilleur, l’entraide, la solidarité, le ruban nocturne qui éclairait les routes, le mélange de nationalités, les points d’accueil bondés de cyclos parfois hagards, les rires, la musique à tue-tête pour se tenir réveillés dans la nuit, les encouragements et les friandises des autochtones à tout heure du jour et de la nuit,…etc.
Je vous avais répété la petite phrase de Philou qui disait à René en arrivant à Brest, il y a 8 ans, (déjà ! il me semble, avec vos récits, revivre tout ça comme si c’était… la semaine dernière !) : « Mieux vaut mourir que de souffrir comme ça ! ». Preuve aussi que les souffrances ont été oubliées puisqu’il est reparti cette année accompagner sa chère et tendre Marie. Le petit moteur dont tu parles Damien, était dans tes jambes et ta tête et non dans ma roue. Tes longues sorties de cette année, les 24h d’Andrézieux, la rando des bières et les brevets ont fait de toi un vrai champion !
Cette épreuve n'est pas à la portée de tous, l'entraînement ne suffit pas, il faut aussi avoir un mental d'acier pour continuer à pédaler de jour, de nuit, ne pas craquer, supporter l'environnement, la météo, les autres quand la fatigue fait son oeuvre de sape. Un très grand bravo à vous tous ! D’autant plus que vous avez fait tout le trajet ensemble et groupés, une vraie performance supplémentaire. Nos stars sont même passées au journal de 20h sur TF1, de façon fulgurante mais bien identifiables.
Daniel, notre recordman de la Squadra qui en est à son 7ème PBP, René et Philou qui réalisaient leur 2ème PBP n'en demeurent pas moins méritants mais savaient ce qui les attendait. Damien, Marie-Claude, Nicolas et Marco ont donc été bien entourés et coachés. Les maux se réveillent, les caractères se dévoilent sur de telles épreuves mais chacun de nous y puise une force qui nous accompagne longtemps dans notre quotidien.
Bonne récupération maintenant, à chacun d’entre vous. Il restera peut-être des douleurs dans tous le corps pendant quelques temps mais… il faut bien quelques souvenirs de ce périple hors norme !!!
61.
Mimi
2019-08-26 10:08:14
Vos témoignages me donnent envie de participer au moins une fois au PBP, mais me font aussi flipper. Flipper car vous êtes des cyclos aguerris , aussi bien dans le physique, la ténacité, la methodologie, le mental pour aller au de là de la souffrance et malgré cela, vous en avez bavé .
Envie car cette aventure est et restera hors normes, mythique,. Une aventure humaine, qui ouvre l esprit : dans un groupe le soutien quand un membre est moins bien, le plaisir de rouler avec des nationalités différentes, les applaudissements et encouragements des autochtones, le vivre ensemble. BRAVO ET ENCORE BRAVO.
Plus modestement, samedi dans ma sortie, j'ai essayé de trouver des routes inhabituelles, originales. Les monts du Forez est un magnifique terrain de jeu, surtout quand la chaleur est bien présente. Mes compagnons ont apprécié . Les ceuilleurs habituelles de champignons , tout en pédalant, voyaient de beaux spécimen.s. Ils ont l oeil les gaillards (JOËLLE et Gérald ) . C'est le cordonnier le plus mal chaussé. Notre DOC malgré un genou récalcitrant et divers maux gastriques a serré les dents pour faire et finir le parcours. Bravo à lui. Anthony, plutôt l âme vetetiste, était des nôtres. Petit à petit il y prend goût à la route. Il grimpe bien, il lui reste juste à lâcher les freins dans les descentes ( un vélo à frein à disque t'attends ) pas de chance il a éclaté son pneu arrière près du but. Comme dit Daniel, rouler en groupe, revoir les copains, discuter vaut mieux qu une sortie seule en Vtt. Moi je partage cet avis.
Ce fut une formalité pour THIERRY, GÉRALD, JOËLLE et MARCO de la poste. Dommage, notre doyen PIERRE nous a abandonné vers Lezigneux. Il était peut-être fatigué de la sortie du jeudi
Ravi de retrouver les copains de la squadra, et merci d avoir participé à cette sortie.
Samedi, je ne serai pas avec vous.
A bientôt.
62.
Thierry ROBERT
2019-08-26 08:13:34
Elle était bien sympa cette sortie samedicale. Mimi avait mis au point un parcours sur des routes inconnues pour la plupart d’entre nous. L’avancée du train bleu a parfois été chaotique mais on est rentré au port sans perte, même si on a parfois cru que le doc aurait besoin d’un prêtre pour lui donner l’extrême onction… Il faisait beau, on a bien pédalé, on a bien rigolé, que demander de plus.
Encore bravo aux forçats du PBP… Quelque chose m’échappe pour comprendre comment on peut s’infliger une telle épreuve, ce qui renforce mon admiration à votre égard. Chapeau bas !
63.
MAUGE Daniel
2019-08-25 20:28:37
Je donne raison à Anthony d'être allé samedi à la sortie de Mimi se confronter aux routiers.Il ne faut pas opposer route et VTT. Les 2 pratiques du vélo sont en vérité très complémentaires.Le VTT apporte au routier une habileté sur le vélo qu'il n'a pas toujours. Pour le vététiste, il n'y a pas plus efficace que la route pour travailler l'endurance ce que font d'ailleurs Absalon et les champions de VTT. On peut avoir une préférence pour l'un ou l'autre, je le comprends. Perso, je préfère la route mais à l'occasion, j'aime bien une sortie VTT et j'ai apprécié Amplepuis- Lyon. Anthony préfère lui le VTT, c'est son droit mais s'il lui arrive d'aller sur la route, c'est une bonne chose.En plus ce samedi,ça lui aura permis de retrouver les copains plutôt que de rouler seul....
Le journal "Le Progrès" qui en fait des tonnes sur le foot, avait quand même publié un article et la photo de Fiona Kolbinger 24 ans après sa victoire à la Continentale Race, une course totalement hors norme. Ce n'était pas possible de passer sous silence un tel exploit qui dépasse l'entendement. c'est comme si une femme gagnait l' UTMB en battant les hommes. Du jamais vu.....!!! Si dans 4 ans, la jeune allemande vient au Paris- Brest, les cadors -50h et moins- trouveront à qui parler.....
Bonne semaine à tous.
64.
Jacky Toinon
2019-08-25 09:51:39
Salut à tous et encore bravo pour cet exploit collectif. Vous avez tout dit ou presque sur Paris Brest, et notamment le fait qu'il faut monter les bosses en dedans avant d'en mettre un bon coup dans la descente ( pour celui qui est devant), chose que l'on faisait déjà en 1987 lors de mon premier PBP avec le regretté Georges Démolière. Quand au problème de couchage, je ne sais pas combien vous avez payé pour vos tapis de sol, je sais seulement qu'en 87 c'était 3 francs le carton pour dormir dans une salle sur le béton!! cela a bien évolué depuis, mais je suppose que ceux qui voulais dormir et qui étaient avec la foule en 90 heures ont dû avoir quelques soucis !!
Quand aux "fifilles" comme dit Daniel, c'est que ce sont des cyclos qui ne font pas de "grandes aventures cyclistes" comme les diagonales, Bordeaux -Paris et autres épreuves de renom qui permettent de prendre des habitudes de rapidité et d'organisation. Mais ce que vous avez fait il faut le faire et c'est tout dans la tête, encore bravo !!
65.
Gilles PEYRARD
2019-08-25 09:51:15
J'ai participé à la sortie de Mimi, car son parcours était très attrayant et en plus, il se décarcasse toujours pour innover, et est un vrai saint Bernard pour moi, ma présence était la moindre des choses! mais voilà, j'étais totalement hors de forme, à cause d'une nuit catastrophique, d'un estomac récalcitrant avec nausées dès que ça montait, et un genou batifolant de pire en pire! en plus, je paye l'absence de réel repos depuis des lustres, et un manque cruel de sortie à 3 chiffres! en partant, je savais que j'allais en baver, j'ai pas été déçu! mais comme disait Joëlle, "tu verras, en arrivant tu seras content"! content, oui, d'arriver surtout! un immense merci à tous les copains qui ont eu la très grande patience de m'attendre et de m'accompagner l'un après l'autre dans mon chemin de croix! sans vous, les loups m'auraient croqué quelque parts dans les bois à bolets chers à Gérald! heureusement, la plaine au retour s'est passé sans encombre grâce aux meneurs infatigables Mimi Joël et Thierry!
magnifique tracé Mimi, tu es expert, je ne connaissait pratiquement rien de cette partie des monts du Forez
j'ai donc bouclé ce parcours, 109km 1400m D+ environ (plutôt moins d'ailleurs), cuit comme une rave. En rentrant, je n'ai pu avaler qu'un petite tomate, un œuf dur 1 yaourt, à 21h15 je dormais…..

Gilles "le doc"
66.
Gilles Duffay
2019-08-25 09:43:45
On va laisser Marco se reposer on lui posera la question dans quelques temps pour savoir s'il veut pas refaire le Paris-Brest.
La première fois que je l'ai fait je m'étais dit tu n'y reviendras pas.
Je l'ai fait 3 fois déjà et si la santé ne m'avait pas abandonné je serais été parmi vous.J'ai bien apprécié tous vos commentaires qui relatent bien la vie sur cette randonnée infernale.....!! Mais qui procure tellement de joie lorsque l'on y arrive, au bout de quelques mois après le retour on se dit qu'il serait peut-être bien d'y retourner dans 4 ans
67.
Anthony
2019-08-25 08:57:47
Encore bravo aux 7 aventuriers du PBP! j'ai du mal à imaginer ce que vous avez vécu! Je peux juste imaginer la ferveur des bretons sur le bord de la route et l’appétit de Marco! Grand respect à vous! plus modestement, j'ai pris part à la sortie de Mimi hier. Super parcours dans les Monts du Forez, des routes inconnues pour moi. J'adore les Monts du Forez, cette nature et ces belles pierres surtout quand le soleil nous accompagne. J'appréhendais ce qui Mimi appelle les faux plats qui sont en réalité de belles pentes, mais ça s'est plutôt bien passé même si j'ai souffert de la chaleur! Le Doc dira que les montées lui semblaient interminables, moi j'ai trouvé la descente du col des limites à Montbrison interminable! Crispé, les mains sur les freins, les cervicales douloureuses malgré le coaching de Joëlle! j'étais heureux de retrouver la plaine! mais à 5km de Feurs, le pneu AR a explosé, lui non plus n'avait pas aimé la descente! une sortie à 3 chiffres quand les 7 collègues en font à 4 chiffres! Encore merci à Mimi pour ce joli tracé et à tous mes collègues pour leur patience dans la descente! Je compte sur Gérald pour aller pédaler dans ce même secteur mais sur les chemins avec des gros boudins (Promis, nous ne dévoilerons pas tes coins à champignons). Bon dimanche à tous!
68.
Gagniere marc
2019-08-24 19:54:36
Quel aventure se PBP
Aventure humaine ou tous les pays se côtoient sans distinction.
Au bretons qui sont la au bord des routes pour nous applaudir jusqu'à tard dans la nuit
Une météo inédite et inespéré (pas de pluie ) la contrepartie le vent de face 3 jours sur 3 usant les organismes
Une équipe soudé ou Nicolas a su vite trouvé sa place
Daniel a avalé les premières 10e de kilomètres a grande vitesse alors qu on nous avait lacine il ne faut pas partir trop vite
Je me suis un peu énervé le mercredi matin en voyant les heures défilées a grande vitesse et les km a petite vitesse
Tout cela est oublié seul le résultat compte

Une aventure humaine hors normes a ne pas refaire
Mon souhait maintenant est de faire du cyclotourisme avec un grand T
A bon entendeur !!!
69.
Damien Cizeron
2019-08-23 12:54:28
#LaSquadraAndNico, 7/7 au Paris-Brest

Ce matin je me suis réveillé tellement heureux, après cette longue et bonne nuit de sommeil dans un lit moelleux. Heureux et peut-être aussi un peu soulagé d’avoir pu, d’avoir su aller au bout de cette épreuve hors norme qu’est devenue au fil des ans Paris-Brest-Paris. Une épreuve absolument mythique, un réacteur en fusion au cœur duquel s’entrechoquent territoires, légendes du cyclisme, fête populaire, défi personnel mais aussi, drames et joies intenses….

Car si une chose ressort des longues heures de selles passées en votre compagnie, c’est que si Paris-Brest n’est jamais complètement gagné, il n’est également jamais complètement perdu. « Tant que tu l’auras dans la tête, tant que tu resteras optimiste, tant que tu t’affranchiras des galères et les moments de doutes pour te concentrer sur ces petits moments de joies et de rire dont la force sera décuplée par la fatigue et l’intensité de l’effort…. » « …Tant que le groupe restera soudé, tant que tu sauras que tu peux compter sur tes camarades de route alors même que ton corps et ta tête te pousseront à arrêter… » « L’aventure continuera… »

Au-delà de ces chiffres totalement irrationnels (66 pays, 1200km, 11000m de D+, 90heures de route…) qui rendent le Paris-Brest si exceptionnel, je crois bien que c’est l’aventure humaine qui m’a le plus touché. Une aventure humaine dont l’apothéose fût bien sûr le moment où nous avons franchit tous les sept ensembles la ligne d’arrivée située dans la cour de la Bergerie Nationale de Rambouillet mais s’est en fait en fait étalée tout au long de ces 8 derniers mois….Et même un peu plus….

A tous mes compagnons de routes d’abord…les expérimentés….

- Daniel, notre infatigable moteur qui nous a guidé au cours de ces 3 jours... Alors c'est vrai qu'il nous a secoué parfois, mais c'est certainement grâce à ça que nous avons pu terminer dans les délais…80heures, c'est chaud. (Septième Paris-Brest)
- A René, qui, pédalant sans en avoir l’air (veut dire facile), nous a régalé de ces pointes d’humour…(Deuxième Paris-Brest)
- A Philippe, le Président par délégation, qui a œuvré pour la cohésion du groupe et dieu sait que rester soudé à 7 dans une épreuve aussi hors-norme n’est pas une mince affaire, surtout quand vous devez faire sans cesse le gendarme pour chasser quelques intrus un brin collant…(Deuxième Paris-Brest)

…aux débutants ensuite….ou devrais-je plutôt dire, aux novices du Paris-Brest….

- Marie-Claude, l’une des deux fantastiques féminines officiant à la Squadra et que nous avions heureusement un peu lesté sans quoi il aurait été bien difficile de la suivre….pour preuve, son dernier relais appuyé entre Dreux et Rambouillet….(Premier Paris-Brest)
- A Marc, l’homme fort de la bande à n’en point douter, un appétit d’Ogre et des qualités de grimpeurs insoupçonnées. Dans le vent, Marc devant et tous derrière…. ! (Premier Paris-Brest)
- A Nicolas, représentant émérite de l’ALFG, un mental hors-norme qui lui a permit de dominer le sommeil qui semblait vouloir le terrasser. C’est aussi l’homme des premières, premier 300, premier 400, premier 600…(Premier Paris-Brest)….La Trans Continental Race l’an prochain ???

Bravo, et merci à vous … ! Nous l’avons fait, et nous l’avons bien fait. Pour nous mais aussi pour tous ceux rester à la maison et qui auront, je l’espère, vibrer en suivant notre progression …

L’explication à l’inquiétude de Gilles voyant l’écart de 40minutes entre Daniel, Marie-Claude et Philou et le reste de la troupe à Villaines-la-Juhel…Il n’y avait pas d’écarts…Simplement le tapis était positionné à la sortie du SAS à vélo et nous l’avons franchit en arrivant avant de nous rendre compte que nous étions aller trop loin et de faire demi-tour. Daniel Marie-Claude et Philou ont été eux plus malin…Ils se sont arrêtés avant les tapis, se sont ravitaillés en même temps que nous, et ont franchi les tapis en repartant…. Mais voyons la chose du bon coté, cette « erreur » nous donnes le temps de notre arrêt, 40 minutes au lieu des 37 recommandées par le coach. C’est presque pareil, tes consignes Gilles ont été respectées…mais pas toujours comme le signal Daniel, j’avoue que nous pouvons faire mieux… ;-) !!!

Gilles, le Président, qui nous aura manqué tout au long de ce périple, sa santé lui ayant joué un bien villain tour au pire moment de l’aventure….A son arrivée à Cognac, le privant à la fois de sa semaine fédérale et du Paris-Brest…. Un coup dur pour lui mais aussi pour toute l’équipe qui comptait sur lui… Bon rétablissement Gilles, tu n’en a pas encore fini avec le Paris-Brest et les belles épopées qui vont avec…Nous les débutants nous te devons beaucoup, tu as su nous rassurer avant l’épreuve et nous transmettre les clés qui nous ont permit de réussir…. Avec Joëlle aussi qui avait en plus, du moins je crois, glissée un petit moteur dans la roue qu’elle m’avait prêtée…. Tu sais, elle est magique cette roue Joëlle !!! Et puis une pensée toute particulière à tous les Squadratistes, à ceux qui auront participés aux brevets qualificatifs, et à ceux qui aurait logiquement dû se joindre à nous, Paulo, Bernard, Roger….N’oublions pas que c’est grâce à Bernard que j’ai pu partir avec ce fabuleux groupe, et que c’est grâce à Paulo que Nicolas a pu partir avec nous….

Et puis il y a aussi ceux qui ne font pas partie de la Squadra mais avec qui j’ai pris grand plaisir à rouler et à discuter…
- Un grand merci à Christian et Annie, qui font partie des gens qui transforme cette épreuve de vélo en une « Belle Epopée ». Christian, passionné et passionnant qui m’aura fait vivre Paris-Brest avant même de le faire…Tout ce qu’il m’avait raconté y était, ces gens perdu dans la nuit à 2heures du matin, qui vous scande bonne chance ou simplement bon courage…Ces mêmes gens qui vous aident à porter votre plateau repas lorsque la fatigue devient intense et le pied moins sûr… Ces toboggans, si semblables à ceux du Morvan…. La nuit où les lampions paraissent si fragiles….L’arrivée à Brest, le port et ses lumières…Des participants euphoriques aux participants déboussolés, hagards…. Il y aurait tant et tant de choses à dire… je vous laisse lire le CR de Daniel qui nous livre bien des détails sur notre progression, nos galères, nos satisfactions … Merci à vous …
- Bravo à Régis « Bip-Bip la moulinette », qui, même sur une jambe, mais toujours avec le sourire, vous laisse derrière, à Maurice, président de Gillonnay que j’ai accompagné sur la route Napoléon et qui aurait aimé, je suis sûr, guider un groupe comme le notre jusqu’à l’arrivée…Parce qu’il est comme Gilles, Maurice…. .
- A Christophe à Patrick, et à tous ceux qui nous ont accompagnés sur les brevets mais qui n’ont pas pu concrétiser l’aventure malgré leur volonté et leur motivation pourtant sans failles.
- Bravo aux cadors de la région venu faire leurs brevets à Feurs et qui boucle cette édition en 60 heures, Jean-Pierre Cellier, Julien Duflot, Benjamin Kiel, Henri Gallot… Maintenant que je connais le profil de l’épreuve, je confirme, ces gens sont des champions….
- A tous ceux que j’ai malencontreusement oubliés….

Voilà, ça en fait du monde croisé sur les routes depuis le début de PBP… De belles rencontres, de beaux souvenirs, et même si je me disais heureux dans les premières phrases du compte rendu, ce n’est pas entièrement vrai, je suis déjà aussi un brin nostalgique de cette aventure passée….

Alors j’ai hâte de vous retrouver, sur les routes ou sur les chemins, pour de petites sorties « normales » et d’autres, probablement, un peu moins normales….

Bonne lecture, bonne récupération aux camarades, à bientôt…

Damien
70.
MAUGE Daniel
2019-08-23 12:05:52
Je vous remercie tous de nous avoir suivi durant notre périple, ceux qui écrivent sur le site et ceux qui n'écrivent pas tout en s'inquiétant de notre avancée. Nous avons fait de notre mieux pour faire honneur au maillot du club. Notre malheureux président bien handicapé en ce moment peut être fier de nous. 7 au départ et 7 ensemble à l'arrivée avec une bonne marge pour les délais, ce n'était pas gagné d'avance et comme le fait remarquer très justement Julien, c'est en soi un exploit.
75h11, je suis d'accord, il y a eu dans le passé de meilleurs temps à la Squadra. Je pense que mes camarades avaient tous largement les jambes pour un PBP en moins de 70 h mais les circonstances de cette édition 2019 ne nous ont pas été favorables. Le vent d'ouest, s'il a eu la bonne idée de pousser les nuages un peu plus loin ( il pleuvait encore sur Paris 3h avant le départ ), a été un handicap. Il soufflait assez fort au départ le dimanche à 17h, s'est calmé dans la nuit et à repris de plus belle la journée du lundi . Chaque cyclo confronté un jour ou l'autre à un vent défavorable dans la plaine de Feurs comprendra combien ça peut être usant et pourquoi nous sommes arrivés assez éprouvés à Brest le lundi soir 23h 45. Il a nettement faibli, hélas pour nous, la journée du mardi et tourné le mercredi à N- NO pour le final après Vilaines la Juhel. Il était à nouveau de face ou 3/4 face, pas très fort et bien sensible dans chaque lieu exposé.
Le second point qui a été très compliqué pour nous , c'est le sommeil. A Brest, il n'y avait plus de places pour 7. Ce n'était pas très bien organisé avec les chambres à 2 lits de l'internat du lycée.Il y avait 1 seul lit de libre à notre arrivée et les autres auraient dû attendre qu'un cyclo se lève pour prendre sa place. Ce n'était pas envisageable . Le GO de Brest nous a alors proposé une salle annexe du lycée avec des tapis de gym où nous pouvions tous dormir ensemble. Mais sans couverture, nous avons à peu près rien dormi. A Fougères, pour notre seconde coupure le mardi soir 23h 30, ça ne s'est pas mieux passé. Là encore, nous avons eu droit aux tapis de gym avec cette fois la couverture de survie (photo du site ). Outre que c'est bruyant et agaçant, je n'ai pas dû bien savoir bien l'utiliser puisque j'étais trop frigorifié pour dormir.....
De plus, alors que la météo avait annoncé des nuits à 10° avec des passages nuageux, elles étaient en faît claires , sans le moindre nuage et beaucoup plus froides avec même du côté de Carrhaix un brouillard glacial. Voilà qui n'arrangeait pas des cyclos déjà fatigués....et qui a sans doute été la cause d'un genou douloureux pour Philou.
Enfin, un dernier point où nous avons perdu beaucoup de temps mais là entièrement de notre faute, c'est dans les arrêts aux points de contrôle. Dans un Paris-Brest, il faut être parfaitement organisé, avoir une sacoche pratique ou au moins bien agencé pour trouver instantanément ce dont vous avez besoin. Il ne faut jamais oublier son bidon pour refaire le plein, penser aux toilettes...etc.....J'avais beau répété et répété " Allez les fifillles, on se dépêche, on y va.", l'heure tournait, il y en avait toujours un qui ne trouvait plus ses manchettes, qui devait vider toit son sac pour trouver le deuxième gant long (!), qui n'avait pas rempli son bidon, qui prenait envie de pisser au moment de repartir.......Si je compare par rapport à mes équipiers de 2015 Roger et Marco de la poste mieux organisés, nous avons mis 10 à 15 minutes de plus à chaque arrêt. Multiplié par le nombre de points de contrôle, ça fait 2h30 à 3h en plus ce qui n'est pas anodin. Il faut dire aussi que c'est forcément plus long quand vous arrivez à 7 dans un contrôle que à 3 ou 4 ( à mon point de vue la taille idéale pour la meilleure efficacité)
Nous sommes malgré tout rentrés dans les délais tous ensemble en 75h 11 , mission accomplie et c'est très bien.
Nous ne sommes jamais arrivés, Marie-claude, Philou et moi dans un contrôle 40 minutes après les autres, je suppose que c(est un bug de l'informatique. Par contre, je suis effectivement arrivé 10 minutes avant mes camarades à Tinténiac. Ce n'était pas pour larguer les amarres ou pour dormir un peu plus comme l'ont pensé Michel et Gilou, c'était pour donner une leçon au Marco du BT qui ne voulait pas comprendre comment il fallait rouler. Paris- Brest n'est pas une sortie du samedi. Dans un Paris-Brest, il faut faire durer le bonhomme pour qu'il aille le plus loin possible tout en avançant. Une seule solution, monter chaque bosse en dedans pour arriver en haut tous ensemble roue dans roue et relancer immédiatement, ceux qui sont derrière profite alors de suite de l'inertie du groupe pour avoir une bonne vitesse sans effort. Si vous montez la bosse trop fort, vous étirez le groupe qui peut casser et une fois en haut, les premiers doivent attendre sinon les derniers doivent pédaler comme des dératés pour retrouver leur place et ce n'est vraiment pas efficace sur la distance. Bien évidemment, d'autres cyclos vous doublent dans la côte mais aucune importance, ce n'est pas grave, il faut bien les laisse faire, ne pas s'occuper d'eux, ils se calmeront tout seul et ...bien avant Paris.
Que dire encore ? pas de crevaisons, pas d'ennuis mécaniques, pas d'erreur de parcours, pas de chutes malgré les pièges de la route (dos d'âne, bordure de rétrécissement...Joelle doit se souvenir..) Le sympa Nicolas de l'ALFG Firminy s'est parfaitement intégré au groupe, Damien et Marco du BT ont tenu le choc ce qui n'est pas évident pour une première, Philou est allé au bout malgré un genou douloureux. Les longs relais d'un René bien en jambes ont été précieux et ont permis de toujours gardé une bonne cadence. Enfin, on ne pouvait être qu'admiratif en voyant après Dreux et 1200km dans les jambes l'énergie avec laquelle pédalait encore Marie-claude. Cette fille est extraordinaire...!!!
Bien sûr, quand je repense à ces gens devant chez eux à 5h du matin dans la brume glaciale , qui vous applaudissent et à ceux qui sont là sur les places des villages ou aux rond-points jusqu'au milieu de la nuit pour vous encourager, ça fait vraiment chaud au coeur et rien que pour les remercier, j'aurai envie d'y retourner en 2023. Seulement 4 ans, c'est long....Je ne veux pas faire de plan sur la comète. On a la santé, on croit l'avoir et parfois tout se détraque très vite.....Alors disons 2023, peut être....!!!
Bonne route à tous samedi, je ne serai pas présent, je m'accorde encore un peu de repos.
71.
Julien
2019-08-23 07:11:54
Bonjour à tous,

Je fais un crochet rapide par ici pour partager mon admiration de voir la Squadra mener un groupe uni et aussi fourni au bout de cette aventure épique. Les états de forme des uns et des autres étant rarement alignés, sans parler du besoin de dormir ou manger, c'est un succès collectif impressionnant. [Je l'ai fait avec un groupe plus petit - avec Benjamin effectivement et JP Cellier - et les obstacles à la cohésion du groupe ont été nombreux.]

Et puis, avec mes 4 BRM qualificatifs passés à Feurs, je vous dois bien quelques remerciements pour m'avoir permis de participer à ce PBP. Ces brevets sont effectivement la meilleure préparation aux routes du Maine et de Bretagne, toujours vallonnées, sans jamais de répit.

Bonne récupération à ceux qui reviennent de Rambouillet et bon weekend à tous.

Au plaisir de vous retrouver pour célébrer ça.

Julien
72.
Cizeron Damien
2019-08-22 21:40:43
Bon, ben comme je n'arrive pas trop à dormir, j'en profite pour partager une petite vidéo pour ceux qui ne l'auraient pas déjà vu.
https://www.tf1.fr/tf1/jt-20h/videos/paris-brest-une-course-pour-lambiance-35908436.html
...
Vous ne m'avez quand même pas cru quand je vous disais que je n'arrive pas à dormir... Bonne nuit !!!
73.
Mimi
2019-08-22 17:41:30
Ce fut un feuilleton haletant. Chaque suiveur devait élaboré son film : vont ils arriver avant les 72h ? vont ils arriver groupé? ... mais le dénouement était programmé car nous avions confiance de leur état d esprit d'équipe, de leur mental, de leur forme physique. Leur aventure presque en direct fait envie de participer au prochain PBP dans quatre ans . On attend leurs ressentis, leurs récits.
Mille bravo à vous tous. Une pensée un peut plus forte à notre féminine Marie Claude et aux cyclos qui ont réussi pour leur première participation.
Encore bravo à tous et à bientôt sur nos routes.
A samedi.
74.
Gilles Duffay
2019-08-22 10:53:06
On ne peut que les féliciter. Finalement ils n'ont eu aucun souci sauf le vent défavorable. Daniel a effectivement accéléré un certain moment car il avait sommeil et il voulait faire 10 minutes de sommeil en plus. ils reviennent tous sans trop de bobos et bien sûr satisfaits d'avoir gagné la partie. j'ai vécu tout ça avec beaucoup d'émotion notamment le départ lorsque j'ai vu les compteurs s'afficher et les secondes défiler, j'ai bien sur imaginé le stress des copains dans ces premières minutes qui sont souvent très difficiles. 7 au départ 7 à l'arrivée c'est super, il étaient bien entraînés et il y avait de la solidarité. Je suis fier d'eux.
75.
Auger christian
2019-08-22 10:31:33
Bravo à la Squadra, à son équipe solidaire et une pensée pour toi Gilles cloué à la maison et qui avait toute sa place au sein de ce formidable groupe. Il y aura d'autres brevets et d'autres occasions de partager encore des grands moments et félicitations à tous.
76.
Joëlle
2019-08-22 07:31:41
Un très grand bravo à nos cadors de la Squadra et à Nicolas de Firminy ! Partis à 7, ils reviennent groupés à 7 ! Une belle solidarité ! Nous avons certainement été nombreux à les suivre roues à roues. Ils nous ont fait vibrer pendant 3 jours et 3 nuits, nous attendons maintenant impatiemment leurs retours pour leurs commentaires et impressions, et que nous puissions les féliciter en direct.
Bonne récupération à tous
77.
Jean Jacques
2019-08-21 20:29:04
Bravo, la préparation était bonne ! ils ont tous finis le PBP en 75H11mn.
On peut le dire se sont bien les Cadors de la Squadra.
Et oui le petit train bleu à arpenté les routes Bretonnes à un rythme régulier sans décroché un wagon !
Je suis admiratif de cet esprit collectif.
On dit du vélo , que c'est le sport individuel qui se pratique le plus en groupe : ça se confirme.
Bonne récupération.
JJ
78.
Gilles Peyrard
2019-08-21 19:03:36
Je suis admiratif, des héros, des vaillants, les mots manquent
J'ai hâte de vous retrouver pour vous féliciter pour de vrai

Gilles "ke Doc"
79.
DAnielle
2019-08-21 18:46:53
Bravo à tous.
Bon retour et bonne récupération après un tel effort.
80.
Gérard DUCREUX
2019-08-21 18:20:32
mitiés
81.
M. Gagnard
2019-08-21 18:17:34
Terminé !
75h 11'

Bravo à tous !
82.
Gilles Duffay
2019-08-21 16:19:17
Ils sont maintenant à Dreux, il leur reste 43 km et 178 m de dénivelé avant d'arriver à Rambouillet. J'ai l'impression qu'il y a des gens blessés ou handicapés ou un problème mécanique dans la troupe c'est pas le train habituel de la Squadra.
83.
M. Gagnard
2019-08-21 12:52:51
Gilles Duffay a écrit : "Il reste maintenant 120 km à faire sur ce Paris-Brest. Ça se fait dans l'après-midi les samedis, mais après 1100 km ça va être plus dur. "

Oui... et en plus on n'est pas samedi...
84.
Gilles Duffay
2019-08-21 11:33:52
Il reste maintenant 120 km à faire sur ce Paris-Brest. Ça se fait dans l'après-midi les samedis, mais après 1100 km ça va être plus dur.
85.
Gilles Duffay
2019-08-21 06:36:18
Si ,mais s'ils veulent arriver à l'hôtel pas trop tard 72 heures c'est bien.il faut qu'ils se restaurent un petit peu à l'arrivée qu'ils chargent les vélos et qu'ils prennent la route doucement car après 3 jours on est très fatigué. Pour faire simple il faut arriver à l'hôtel avant 22h30. On pense bien à eux.
86.
Danielle
2019-08-21 06:10:32
Leur délai d'arrivée n'était-il pas de 80 heures???
87.
GILLES DUFFAY
2019-08-21 06:01:15
J'ai reçu une photo de Nicolas ,où l'on devine Philou en bas à droite.Ca va être dur pour arriver en 72h.
88.
Gilles Duffay
2019-08-20 22:08:15
Je suis très content que ça se passe comme ça. Daniel a du tout simplement vouloir se dégourdir les jambes..!!!! J'ai reçu une photo ils dorment à Fougères
89.
M. Gagnard
2019-08-20 21:03:23
Ils sont tous arrivés groupés à Fougères à l'instant.
90.
Gilles Duffay
2019-08-20 18:14:14
Si les autres acceptent de rester 10 minutes de moins au contrôle ,ils repartirons ensemble.
Je pense qu'ils vont le laisser filer, ils veulent sans doute le faire en 72 heures alors que Daniel espère sans doute passer sous les 70 heures. Je devine je ne suis sûr de rien. Il reste moins de 400 km à parcourir.
91.
M. Gagnard
2019-08-20 17:53:25
Daniel semble avoir largué les amarres puisqu'il est en avance de 10 minutes vis-à-vis du reste du groupe au pointage de Tinténiac.
92.
M. Gagnard
2019-08-20 14:00:06
Et en plus ils pédalent sous le beau soleil mais sans chaleur (20° à 15h du côté de Rennes). Petit vent de ouest-nord-ouest qui leur est favorable.
93.
GILLES DUFFAY
2019-08-20 08:05:43
Et oui, ils sont sur le chemin du retour, direction Loudéac où le routes sont bien assez pentues, puis Tinténiac et Fougères ce soir où ils vont s'accorder un peu de repos avant de terminer la dernière journée et rentrer à Rambouillet . Vont ils rester ensemble jusqu'au bout.?
Je pensais que Fiona Kolbinger avait abandonné, mais non elle poursuit son périple .
94.
Danielle
2019-08-20 06:47:17
Ils sont sur le chemin du retour et tous ensemble!!! Ils sont arriver à 23h44 à Brest et ont dû se reposer avant de repartir !!!Bien vu Gilles ...
Bon courage à toute l'équipe et encore bravo!!! on pense à vous!!!
95.
Gilles Duffay
2019-08-19 17:15:08
Ils sont bien, ils roulent tous ensembles. Le défi c'est de terminer donc pour l'instant ils sont dans les temps.Daniel doit sans doute vouloir arriver à Brest avant de dormir donc ça va souffrir dans les rangs....!!! Benjamin et Julien qui ont fait une grande partie de leurs brevets à Feurs sont déjà sur le chemin du retour, mais ils sont un peu hors norme comme Fiona Kolbinger(24 ans) qui est également un sacré phénomène chez les féminines.
96.
Danielle
2019-08-19 16:49:12
Je suis les cyclos en route pour Brest, je n'ai pas de repaire (et pour cause!!!); si l'un de vous qui avez déjà participé peut me renseigner???
Ils sont à Carhaix à 18h42 et ont déjà parcouru 523km!!! sont-ils dans les délais pour terminer avant les 80 heures ???
On pense bien à eux et on les soutient à distance!!
Merci Gilles, Paulo, Joëlle, Roger ou les autres qui voudront bien me répondre!!!l
97.
GILLES DUFFAY
2019-08-19 06:22:30
Il s'est passé quelque chose sur la route de Brest cette nuit pour la Squadra, En effet Marie Claude, Philou, Daniel sont arrivés avec environ 40 minutes de retard sur le reste d e la troupe à Villaines la Juhel, mais les autres ont attendu au contrôle et ils font à nouveau route ensemble. Que s'est -il passé, on aura la réponse mercredi soir
98.
gilles PEYRARD
2019-08-17 10:45:25
j'ai pas regardé, honte à moi,
et vu que j'ai fait une sortie à 3 chiffres hier……
Désolé!

Gilles "le Doc"
99.
Mimi
2019-08-17 08:06:19
Doc , il me semble que sur le calendrier du 2èmes semestre, tu nous fais le parcours aujourd'hui. Est-ce que cela tient toujours ?
100.
Gilles Duffay
2019-08-17 07:23:12
C'est bien d'avoir passé la barre des 100 km..
Les forçats de la route sont en direction du front, ils vont faire vérifier leurs vélos ainsi que leurs éclairages pour la sécurité et dimanche à 17h ils partiront en direction de Brest, pour 3 jours de vélo non stop. Quant à moi je me remets lentement de mes déboires. Bon weekend à tous.
101.
Gilles PEYRARD
2019-08-16 17:20:07
J'en suis loin, du PBP! déjà que ça ne m'a jamais attiré……
J'essaye péniblement de sauver les meubles d'une saison pourrie pour moi! Mercredi 85km et aujourd'hui (et oui, je me suis accordé le viaduc du 15 Août, j'en pouvais plus, j'ai bouché les oreilles, et malgré tout, le labo de Feurs m'a appelé sur le portable alors que je savourais un coca sur la terrasse du fameux café de St Just en Chevalet!!! pfff)
101km cet après midi, cuit comme une rave, mais j'ai fais ce que je voulais
Bonne chance aux forçats de la route, et bon rétablissement à Gilou, bonne vacances pour les autres

Gilles "le Doc"
102.
Gilles Duffay
2019-08-16 09:41:11
Je crois que ceux qui vont faire Paris-Brest ont décidé de ne pas rouler la dernière semaine. Ils sont en pleine préparation psychologique...!!
La pluie ne devrait pas trop vous frapper durant votre périple et en plus comme le dit si bien Olivier De Kersauzon la pluie ne frappe que les cons en Bretagne, donc vous n'êtes pas concernés..!!!
Bonne chance à tous
103.
MAUGE Daniel
2019-08-15 20:21:06
Où étaient donc nos "squadristes" ce 15 aout..? partis en wk prolongé..? toujours en vacances...? pas encore revenus du pays charentais...? ou alors bien par ici mais.....coincés sous la couette..!
Toujours est-il que nous nous sommes retrouvés en tout et pour tout 2 au RV place de l'église 7h30 : Roger et moi-même. De vilains nuages étaient accrochés aux plus hauts sommets ligériens mais, qu'à cela ne tienne, nous sommes partis comme prévu pour la "loge des gardes". Fini la canicule, la température était idéale pour pédaler. A St Priest la prugne, nous avons trouvé un brouillard pisseux qui enveloppait tout le massif. Nous sommes arrivés au sommet pas vraiment mouillés mais quand même humides....
Peu de monde à la concentration cyclo, quasi exclusivement des cyclistes du 03, et un autre "squadriste", notre camarade Riton venu de Neulise par la croix trévingt. Les marcheurs étaient eux beaucoup plus nombreux malgré cette météo maussade.
Le vent du nord s'est levé, a chassé cette brume, nous a poussé pour le retour tout en nous....sèchant . Que vouloir de mieux..!!
Un petit arrêt mousse à Feurs, le tour par panissières pour accompagner Roger qui retrouve le coup de pédale, et rentré à Montchal à 14h45, 165 km au compteur, le bonhomme pas entamé. Une dernière sortie parfaite avant le Paris-Brest, ça va quand même beaucoup mieux sans canicule....!!! Bonne fin de semaine à tous.
104.
MAUGE Daniel
2019-08-13 19:33:08
Jeudi 15 aout, c'est la traditionnelle concentration de la loge des gardes organisé par les cyclos de Lapalisse 03. Je propose de monter là-haut par le versant ouest ( source charrier ) soit en gros le parcours suivant : Feurs - St Germain laval - Juré - St Priest la prugne - La Loge des gardes et retour par La Croix-trévingt - Moulin chérier - La Croix du lac- St Polgues - St Paul de vézelin - Pommiers- Nervieux - Feurs ce qui fait au total un petit 120km. Pour celles ou ceux qui seraient partants, RV place de l'église Feurs à 7h30.
105.
Anthony
2019-08-11 10:12:00
Ah oui pour une première semaine fédérale ce fut une semaine fédérale assez particulière, on devrait s'en souvenir. J'ai vu des choses assez improbables. Cécile arrivant à l'heure pour une sortie VTT, des vététistes qui partent rouler avant les routiers, Marie et Philou qui se baignent dans l'océan. Et encore je n'ai pas tout vu, je n'ai pas vu la roue arrière de René décoller, ni les acrobaties d'Hervé. À croire que dès que le président s'absente, il n'y a plus de contrôle de la situation ! Heureusement personne ne l'a rejoint à l'hôpital ! Le camping fédéral quand on arrive le samedi après-midi c'est très impressionnant de voir tous ces camping cars installés. Il y avait une très bonne ambiance sur le site. Pour le VTT c'était comme prévu très plat et très peu joueur. le cosfic ayant exigé des parcours très accessibles. Ceci a frustré les organisateurs ainsi que les 150 vététistes présents. Mais on a pu profité des bords de la Charente. 150 sur 11000 cyclos, nous étions largement minoritaires! C'est pourquoi je me suis glissé dans la peau d''un routier sur deux sorties dont une pour aller me baigner à Royan ! J'avais briefé le groupe 1 pour qu'il suive un rythme Audax mais bien évidemment ça leur ait passer bien au-dessus du casque ! Il m'a donc fallu appuyer sur les pédales et le vitus présidentiel était heureux je crois de respirer l'air iodé ! On a eu une très belle météo pour pédaler ! Merci à tous pour l'organisation, le coaching pour le vélo de route et surtout un bon rétablissement à Gilles et aussi Hervé et Marie. René n'ayant plus aucune trace de sa performance de dimanche dernier ! Il pourra donc aller chercher le pain à Panissieres sans subir les sarcasmes de ses voisines ! A bientôt et bonnes vacances et bon PBP aux cadors ! Et bon appétit à Marco!!
106.
GILLES DUFFAY
2019-08-11 07:41:16
Coucou, je suis de retour.
je suis arrivé bien fatigué hier soir, mais content de revenir après cette semaine de congé bien spéciale. Je ne peux pas faire grand chose.....ce matin j'ai fait tout de même fait une demande d'autorisation de faire la vaisselle, elle m'a été accordée par Madame.Joëlle rend le camping car ce matin et remonte avec Céline dans la foulée.Bon weekend à tous
Ajoutez votre commentaire
Votre nom :
Votre adresse mail :
ne sera ni affichée sur le site ni transmise à quiconque
Votre site web (facultatif) :
http://
Votre commentaire :
envoyer
ce site a été créé sur www.quomodo.com