AriegeNews TV
Venez discuter avec nous Devenir correspondant Les sites sportifs ari�geois Passez vos annonces gratuitement -
SPORT 09
Accueil
Principe
L'équipe
Prestataires
Les clubs
Les Champions
Newsletter
* Les news
Votre Sport
Aikibudo
Aikido
Alpinisme
Athlétisme
Badminton
Basket Ball
Biathlon
Billard
Boxe Anglaise
Boxe Thai
Canoe Kayak
Canyoning
Capoeira
Course à pied
Cyclisme
Cyclotourisme
Danse
Equitation
Escalade- Montag
Escrime
Ferias
Football
Football Americain
G.R.S
Golf
Gymnastique
Gymnastique Volontaire
Handball
Handisport
Jeu de boules
Judo-Kendo-Chanbara
Karaté
Karting
Katori Shunto Ryu
Kung-Fu / Shaolin
Marche... athlétiq.
Modélisme
Moto Cross-Quad
Multi activités
Natation
Paintball
Parachutisme
Parcours Aventure
Pêche sportive
Pelote Basque
Pentajeune
Petanque et Jeu Provencal
Raid aventure
Rando. Pédestre
Raquette à neige
Roller Hockey
Rugby à XIII
Rugby à XV
Sambo
Savate Boxe Française
Ski fond- ski alpin- ski alpinis
Spéléo-Canyons
Sport BOULES - lyonnaise
Sports Pompiers
Taekwondo
Tai Chi Chuan
Tennis
Tennis de Table
Tir à l'Arc
Tir toutes discipl.
Traîneau à chiens
Triathlon
Twirling-Baton
ULM
Vol libre
Volley Ball
VTT
Prévisions de la semaine

 Les grands oubliés du rugby et du sport..... mercredi 20 septembre 2006 
 Rugby à XV :  Philippe Tissier (1852-1935)
 A l'heure de la Coupe du Monde de Rugby en France peut-être convient-il
de porter un éclairage sur "les pionniers du ballon ovale".

Ici un ariègeois ... médecin à Bordeaux ! et qui joua un rôle majeur dans la diffusion du rugby dans le sud-ouest. Son action , notamment plus que son rôle d'initiateur des premières régles du ballon ovale, sur le sport en général et la "barette (rugby d'alors) à l'école en font un personnage remarquable et sommes toutes incontournable.
Pourtant on n'en parle jamais, les officiels comme les médias l'oublient... son village lui a dédié une rue....il mérite à mon avis une reconnaissance plus importante !

Philippe Tissier (1852-1935) :
son oeuvre et son action à l’origine de la diffusion du rugby dans le Sud-Ouest.

Il nous a semblé intéressant, de descendre l’Hers affluent de l'Ariège et de la Garonne et de s’arrêter à Labastide (quelques kilométres de Lavelanet). Outre le fait que ces habitants disposent de rugbymen plus rugueux que d'autres, de pétanqueurs émérites et de chasseurs redoutables, peut être, ne savez-vous pas qu’un de ses enfants eut un role majeur national dans la propagation de la gymnastique , des sports de plein air et du rugby.

Né en, 1863 à Labastide, Docteur en médecine, Philippe Tissier, alors exerçant à Bordeaux, rencontre P.Gousset (rôle à la Commune de Paris) , créateur de la Ligue Nationale de l’Education Physique. Sous son égide il fonde la Ligue Girondine. Il est l’apôtre infatigable du développement des jeux de plein air en milieux scolaires et lance les premiers “lendits”, manifestations que nous connaissons tous.
En 1890, il est en contact puis travaille avec Pierre de Coubertin et en 1891 son rapport à l’assemblée générale de la Ligue Nationale est considéré comme une des pièces essentielles de l’histoire du sport en France. En outre, il comporte l’appel à utiliser les régles de jeu éditées en collaboration avec M.Saint-Clair qui contiennent les premiers réglements du rugby français.
Considéré, à juste titre, comme un des spécialistes mondiaux d’alors du sport et de l’éducation physique il est chargé en 1898, par le gouvernement, d’une mission en Suède , alors à la pointe de la gymnastique. Il en revient en ardent promoteur de cette discipline.
Tout au long de sa vie il militera pour l’accession de tous (et des femmes) à la gymnastique . Ces concepts rentreront en opposition avec ceux de l’état-major militaire, ministère responsable des sports. Ces interventions polémiques marqueront une rupture dans sa progression vers une reconnaissance nationale. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages spécialisés. Jean-Pierre Baudis et Henri Garcia historiens sportifs soulignent l’action majeure de Philippe Tissier pour la propagation en milieu scolaire de la ‘barette” (variante du rugby) générant au début du siècle la diffusion rapide du rugby dans le sud-ouest et l’eminence de Bordeaux dans les premiers temps du rugby.
Un clin d’oeil à son village natal, Tissier nommera la société de tir et de gymnastique de la Ligue Girondine : la Bastidienne.

L’action et l’oeuvre de Philippe Tissier place ce personnage à l’avant garde du mouvement sportif français. Très en avance sur son temps, humaniste et désintéressé, il restera, malgré ses différents avec le Ministère de la Guerre, alors très conservateur, fidèle à ses convictions portant sur les valeurs du bénévolat et de l’accès aux sports et à la gymnastique de toutes les couches sociales et des deux sexes. Un grand ariègeois. Dans tous les cas, aujourd’hui, à redécouvrir.
 Mise à jour effectuée le 23/09/2006 Rédigé par Gérard MIGUEL 

 
Contact | Forum | Liens | Les news | Newsletter

copyright 2002 SPORT09.com