AriegeNews TV
Venez discuter avec nous Devenir correspondant Les sites sportifs ari�geois Passez vos annonces gratuitement -
SPORT 09
Accueil
Principe
L'équipe
Prestataires
Les clubs
Les Champions
Newsletter
* Les news
Votre Sport
Aikibudo
Aikido
Alpinisme
Athlétisme
Badminton
Basket Ball
Biathlon
Billard
Boxe Anglaise
Boxe Thai
Canoe Kayak
Canyoning
Capoeira
Course à pied
Cyclisme
Cyclotourisme
Danse
Equitation
Escalade- Montag
Escrime
Ferias
Football
Football Americain
G.R.S
Golf
Gymnastique
Gymnastique Volontaire
Handball
Handisport
Jeu de boules
Judo-Kendo-Chanbara
Karaté
Karting
Katori Shunto Ryu
Kung-Fu / Shaolin
Marche... athlétiq.
Modélisme
Moto Cross-Quad
Multi activités
Natation
Paintball
Parachutisme
Parcours Aventure
Pêche sportive
Pelote Basque
Pentajeune
Petanque et Jeu Provencal
Raid aventure
Rando. Pédestre
Raquette à neige
Roller Hockey
Rugby à XIII
Rugby à XV
Sambo
Savate Boxe Française
Ski fond- ski alpin- ski alpinis
Spéléo-Canyons
Sport BOULES - lyonnaise
Sports Pompiers
Taekwondo
Tai Chi Chuan
Tennis
Tennis de Table
Tir à l'Arc
Tir toutes discipl.
Traîneau à chiens
Triathlon
Twirling-Baton
ULM
Vol libre
Volley Ball
VTT
Prévisions de la semaine

 La France joue sans ouverture.... jeudi 08 décembre 2005 
 Rugby à XV :  ... le Japon est sur le banc....
 http://www.rugbyjapan.com / Site de la fédé du Japon ou vous pouvez exprimer votre soutien.....

Séries d'articles relatif à l'évènement (ou non-évènement)

A la Nouvelle-Zélande l'organisation de la Coupe du monde en 2011

La tradition avant tout. Jeudi 17 novembre, à Dublin, le conseil de l'International Rugby Board (IRB), instance suprême du rugby mondial, a décidé d'attribuer à la Nouvelle-Zélande l'organisation de la Coupe du monde en 2011. Le pays des All Blacks l'a emporté face à l'Afrique du Sud et au Japon.

C'est un vote de respect du conseil de l'IRB envers ce que représente la Nouvelle-Zélande pour le monde du rugby et son histoire, expliquait Bernard Lapasset, le président de la Fédération française de rugby, après le vote. Le conseil a considéré que nous étions à la croisée des chemins en matière de développement du rugby, et que c'était sans doute la dernière fois qu'un pays de la taille de la Nouvelle-Zélande pouvait organiser un tel événement, dont l'importance va croissante. Pour les Coupes du monde qui suivront 2011, le Japon ou l'Afrique du Sud auront leur carte à jouer."

Pays de 4,1 millions d'habitants, la Nouvelle-Zélande a déjà hébergé la Coupe du monde, lors de sa première édition, en 1987. Elle l'avait alors emporté en finale, face à la France. Elle avait obtenu la possibilité de coorganiser l'édition 2003 avec l'Australie, mais avait perdu ce droit en raison d'un différend avec l'IRB à propos du sponsoring. Mais, depuis 1987, les All Blacks n'ont pu à nouveau remporter ce trophée, malgré l'excellent niveau de leur équipe, qui surclasse actuellement les autres ténors mondiaux.

Le choix de l'IRB a donc été celui de la sécurité et de la tradition, alors que la candidature du Japon apportait un message de développement du rugby sur de nouvelles terres, celles de l'Asie, zone qui représente 60 % de la population mondiale. "Avec une Coupe 2011 au Japon, le rugby peut devenir un sport vraiment mondial", expliquait Koiji Tokumasu, le directeur général de la Fédération japonaise de rugby, avant le vote.

La fédération japonaise s'était efforcée tout au long des auditions devant l'IRB de mettre en avant l'implication de son gouvernement et les moyens de ses grandes entreprises, dont certaines sponsorisent déjà les équipes du championnat national de rugby. Le Japon bénéficiait aussi d'infrastructures sportives développées pour la Coupe du monde de football 2002. Mais, au moment du scrutin, le Japon a pâti du niveau faible de son équipe nationale et de l'audience encore naissante de ce sport dans l'Archipel.

Dans la course à l'organisation de la Coupe 2011, l'Afrique du Sud, qui organise la Coupe du monde de football en 2010, pouvait de son côté mettre en avant sa surface géographique et économique son rôle de pays phare au coeur du continent africain et la qualité de son équipe nationale. Mais le risque en matière de sécurité représenté par la situation intérieure du pays a, semble-t-il, joué en défaveur de l'équipe d'organisation emmenée par François Pienaar, capitaine des Springboks lors de la Coupe du monde 1995, hébergée et remportée par les Sud-Africains.

"Le rugby mondial est tenu par les Anglo-Saxons", rappelait M. Lapasset jeudi, en se félicitant que la France ait malgré cela pu remporter l'organisation de la compétition en 2007. Reste à l'IRB à montrer pour les années qui suivront 2011 qu'il est capable d'aller au-delà du simple respect de la tradition.

Bertrand d'Armagnac (journal le monde)
 Mise à jour effectuée le 08/12/2005 Rédigé par Gérard MIGUEL 

 
Contact | Forum | Liens | Les news | Newsletter

copyright 2002 SPORT09.com