AriegeNews TV
Venez discuter avec nous Devenir correspondant Les sites sportifs ari�geois Passez vos annonces gratuitement -
SPORT 09
Accueil
Principe
L'équipe
Prestataires
Les clubs
Les Champions
Newsletter
* Les news
Votre Sport
Aikibudo
Aikido
Alpinisme
Athlétisme
Badminton
Basket Ball
Biathlon
Billard
Boxe Anglaise
Boxe Thai
Canoe Kayak
Canyoning
Capoeira
Course à pied
Cyclisme
Cyclotourisme
Danse
Equitation
Escalade- Montag
Escrime
Ferias
Football
Football Americain
G.R.S
Golf
Gymnastique
Gymnastique Volontaire
Handball
Handisport
Jeu de boules
Judo-Kendo-Chanbara
Karaté
Karting
Katori Shunto Ryu
Kung-Fu / Shaolin
Marche... athlétiq.
Modélisme
Moto Cross-Quad
Multi activités
Natation
Paintball
Parachutisme
Parcours Aventure
Pêche sportive
Pelote Basque
Pentajeune
Petanque et Jeu Provencal
Raid aventure
Rando. Pédestre
Raquette à neige
Roller Hockey
Rugby à XIII
Rugby à XV
Sambo
Savate Boxe Française
Ski fond- ski alpin- ski alpinis
Spéléo-Canyons
Sport BOULES - lyonnaise
Sports Pompiers
Taekwondo
Tai Chi Chuan
Tennis
Tennis de Table
Tir à l'Arc
Tir toutes discipl.
Traîneau à chiens
Triathlon
Twirling-Baton
ULM
Vol libre
Volley Ball
VTT
Prévisions de la semaine

 Le Pays d'Olmes : le rugby concentré... vendredi 21 janvier 2005 
 Rugby à XV :  ... ententes et groupements....
 Le Pays d'Olmes est certaiment l'unité de région de l'ovalie ou le rugby est le plus concentré (rapport démographie-nombre de clubs). Ces clubs ont tous pratiquement 100 ans d'age et se situent dans une moyenne de 5 km les uns des autres.
Lavelanet (fédérale 1 actuellement) a évolué au plus haut de la hièrarchie nationale, Laroque a séjourné en troisième division, Labastide sur l'Hers/ Le Peyrat, Chalabre/Kercorb et Bélesta/Cathare ont, fut un temps, joués les sommêts régionaux.
Villeneuve d'Olmes vit le jour durant les années 80 pour disparaitre ensuite. La saturation du bassin ayant été décrétée il se murmure régulièrement que ce village pourrait abriter une entitée de type "rpo" d'obédience féminine, complètant ainsi l'échiquier rugbystique.
Enfin depuis quelques années l'éducatif de ces clubs est regroupé sous l"égide du Rugby Pays d'Olmes.
N'oublions pas que Foix n'est qu'à 20 km d'un coté , Quillan-Esparaza à 22 de l'autre et Mirepoix à 15 au Nord.... au sud il n'y a que les montagnes jusqu'a l'Espagne et l'Andorre.
Lavelanet constitue le réservoir régulateur et souvent salvateur des effectifs des petits clubs dont les meilleurs joueurs par ailleurs vont en retour normal et naturel.
Ce système des vases communiquant a jusqu'a ce jour globalement bien fonctionné et continue à le faire pour le bien d'une communauté très rapprochée tant famillialement que professionnellement comme historiquement.
Actuellement même si Chalabre et Bélesta , ce dernier ayant fait entente avec le Pays de Sault, entité de la zone voisine limitrophe (6 km) jouent les premiers plans dans leurs séries respectives cet état ne doit pas masquer une crise flagrante d'effectif global, Labastide ayant eu du mal a reprendre, Laroque a dissout ses réserves.
La lisibilité du rugby en Pays d'oLMES de par le fait de la crise textile (expatriation des jeunes vers les zones de travail et financement minima) et de sa démographie à vieillissement accru dans certains secteurs (Vallée de l'Hers, Pays de Sault) est relativement floue et laisse penser à terme à la pratique de nouvelles ententes ou regroupements.
Le premier reméde pourrait être une réserve commune aux clubs de série, un peu comme l'Union l'a conçu avec son concept "rn88" permettant un fond de roulement avec des joueurs à faible temps de jeu dans la configueation actuelle. Si l'accélèration de la formation ne provoque pas une sensible montée d'effectif à moyen terme on pourrait s'acheminer , en premier temps, vers une fusion "Laroque-Labastide" ou "Labastide-Chalabre" et à long terme vers un regroupement général de l'ensemble des clubs de mouvance régionale et seulement de niveau régionaux, Lavelanet devant rester l'élèment "vitrine" comme "régulateur".
Ce scénario jugé hier "catastrophe" mais aujourd'hui mieux entrevu, tout le monde l'a compris, ne sera retardé que par un programme "fort" de formation (implication impératives des lycées et colléges, création d'un pole scolaire promotionnel)il semble qu'on s'y emploie. En clair le rugby de demain, préparé aujourd'hui ne doit pas être pessimiste si des descentes s'amorcent (Lavelanet et/ou Laroque) ou optimiste si des titres sont potentiellement accéssibles (Bélesta, Chalabre) voire l'an prochain une montée en puissance de l'ensemble des clubs cités (les clubs aurant tous trouvés leur catégorie correspondantes certaines en montant d'autres en descendant).....il n'est que la résultante d'un nivellement par le bas, à tous et "ensemble" d'oeuvrer pour mieux le positionner il faut "aujourd'hui" se monter ambitieux non pour les clubs mais pour le rugby..... le reste....
 Mise à jour effectuée le 22/01/2005 Rédigé par Gérard MIGUEL 

 
Contact | Forum | Liens | Les news | Newsletter

copyright 2002 SPORT09.com