AriegeNews TV
Venez discuter avec nous Devenir correspondant Les sites sportifs ari�geois Passez vos annonces gratuitement -
SPORT 09
Accueil
Principe
L'équipe
Prestataires
Les clubs
Les Champions
Newsletter
* Les news
Votre Sport
Aikibudo
Aikido
Alpinisme
Athlétisme
Badminton
Basket Ball
Biathlon
Billard
Boxe Anglaise
Boxe Thai
Canoe Kayak
Canyoning
Capoeira
Course à pied
Cyclisme
Cyclotourisme
Danse
Equitation
Escalade- Montag
Escrime
Ferias
Football
Football Americain
G.R.S
Golf
Gymnastique
Gymnastique Volontaire
Handball
Handisport
Jeu de boules
Judo-Kendo-Chanbara
Karaté
Karting
Katori Shunto Ryu
Kung-Fu / Shaolin
Marche... athlétiq.
Modélisme
Moto Cross-Quad
Multi activités
Natation
Paintball
Parachutisme
Parcours Aventure
Pêche sportive
Pelote Basque
Pentajeune
Petanque et Jeu Provencal
Raid aventure
Rando. Pédestre
Raquette à neige
Roller Hockey
Rugby à XIII
Rugby à XV
Sambo
Savate Boxe Française
Ski fond- ski alpin- ski alpinis
Spéléo-Canyons
Sport BOULES - lyonnaise
Sports Pompiers
Taekwondo
Tai Chi Chuan
Tennis
Tennis de Table
Tir à l'Arc
Tir toutes discipl.
Traîneau à chiens
Triathlon
Twirling-Baton
ULM
Vol libre
Volley Ball
VTT
Prévisions de la semaine

 France-Galles à Foix..... dimanche 13 février 2005 
 Rugby à XV :  .... un sans faute Gallois et Ariègeois....
 Le Comité départemental de l’Ariège organisait, hier à Foix, une rencontre internationale entre le Pays de Galles et la France des moins de 18 ans.

Michel Rieu nous en relate les môments cléfs avec toute l’émotion et les détails qui font le vrai rugby.

Dés l'exécution,des hymnes par le Coq Lavelanetien, les jeunes Gallois ont
donné le ton en chantant le “Land off my phathers”, son écho résonne encore
dans nos montagnes d’Ariége. Les “coquelets” ont répondu de la meilleure
façon en exécutant une superbe Marseillaise, frissons garantis.

(un troisème hymne pouvait être intrerprété, pour le "paîs" recevant , c'est "Ariègeo" - dixit GM - une idée à cultiver)

Le match :
Les Gallois, fidèles à leurs tradition ont présenté une équipe rugueuse,
dure au mal, pratiquant un rugby d'affrontement direct.
Les Français forts dans l'axe avec un pack superbe sont gênés par une
défense agressive toujours à la limite du hors jeu qui annihile leurs
nombreuses tentatives.
A la quinzième minute, mêlée à droite des poteaux des “bleus” a une
quarantaine de mètres, introduction galloise, attaque côté ouvert, combinaison
au niveaux des centres, le n° 11 Marcus Johnstone avec la transformation du
n°10 Rhys scorent. Les britanniques des corons et térils prennent l'avantage 7 à 0.

Les Français essayent de mener plusieurs offensives mais le pressing défensif
de leurs partenaires les obligent à commettre de nombreuses fautes, rendant
ainsi les la quasi totalité des ballons; La mi-temps intervenant sur le
score indiqué plus haut.

La seconde période sera la copie conforme de la première les “rouges” ne
relâchant jamais leur pression défensive, retardant les sorties de balles,
écroulant allègrement les mauls Français, notamment sur les touches. Le
référée collera bien un carton jaune au pilier Rhys Gill mais les “bleuets” ne
sauront profiter de cet avantage numérique. Ce sont au contraire les Gallois
qui passeront une pénalité par l'intermédiaire de leur arrière Jamie
Roberts. Deux minutes plus tard Mathieu Ospital réduira l'écart lui aussi
sur pénalité France: 3 Galles: 10.

Les jeunes Français jetterons toutes leurs force dans la bataille, camperons
dans le camp Gallois mais la défense et l'expérience des diablotins rouges
auront raison de leurs velléités offensives. Et monsieur l'arbitre sifflera
la fin de la rencontre.

Les Gallois ont présenté une belle équipe, déjà rodée par plusieurs
regroupements et un match contre l'Italie. Les meilleurs ont été le n°15
Jamie Roberts, le bouillant talonneur Ashleig James, le n° 8 Lee Williams et
surtout l'homme du match le demi de mêlée Lee Williams ( le 8 et le 9 sur
les programmes portent les mêmes noms et prénoms, on m'a assuré qu'il n'y
avait pas d'erreur). Il est vrai qu’au Pays de GALLES, les Williams et Thomas sont les deux noms les plus usités, la lecture des compositions d’équipes des cinquante dernières années nous donnant sur celà des indicateurs surprenants et précis .

Echos sur nos représentants :
Les Français ont un pack solide qui pourrait rapidement de venir avec
l'expérience conquérant, les meilleurs ont été le talonneur Alban Viozelange
mention pour le pilier Benjamin Sore et le Capitaine n° 7 Jean Monribot , 3
garçons plein d'avenir.

Un des entraîneurs me disait que cette équipe de France n'a aucun passé donc
aucun repère. A ma question sur l'absence de l'utilisation du jeu au pied
qui aurait fait reculer la défense en pointe des trois quarts il a répondu
que c'était un des éléments mais qu'il attendait l'analyse vidéo pour se
faire une idée plus précise. Yohan Huget, le régional de l'étape, était bien
sur déçu de la prestation de son équipe mais plaidait lui aussi
l'inexpérience et donnait comme exemple le fait que des phases de jeu aussi
importante que les renvois ont été travaillés le matin même du match.
Le chef de la délégation Monsieur Peytavin faisait son méa culpa considérant
que les jeunes “coqs” se sont usés au cours d'entraînements trop chargés
durant leur séjour en Ariège.

Impressions :
J'ai aimé la ferveur avec laquelle les deux formations ont chanté leurs
hymnes, la correction des deux équipes malgré un engagement total et pour
des raisons personnelles la victoires des Gallois sur leurs valeurs
ancestrales. Vaillance, solidarité, opiniatreté, les valeurs du rugby-vrai. (dixit Gm : les ariègeois sont un peu les Gallois-Français et cultivaient et/ou cultivent les mêmes valeurs....et ont un petit faible pour cette nation)

J'ai apprécié, modérément, Monsieur Andrew Mac Pherson, l'arbitre Ecossais.
C'est un référée typiquement Britannique, je n'en dirais pas plus mais son
âge ( 22 ans ) plaide en sa faveur, il ne peut que s'améliorer si il sort un
jour de son carcan atavique.

J'ai détesté l'attitude d'une partie du public qui à sifflé les tentatives
de pénalités Galloises notamment du côté de la tribune réservée aux écoles de
rugby, c'est franchement intolérable. Messieurs les éducateurs “au boulot” et
vite.

Au cours du Banquet, Monsieur Peytavin à tenu à honorer Michel Lazerges qui
a reçu une ovation debout de toute l'assistance très émue. Cette soirée fort
sympathique a été marqué par un nouveau match opposant les deux équipes au
niveau de l'animation chantée. Là aussi léger avantage aux Gallois qui ont
reçu le concours de leur staff, je dois avouer avoir eu une pensée pour mon
frère Gallois Bob Neale quand j'ai reconnu quelques airs que nous avons
chanté ensemble il y bien longtemps. Les “coquelets” n'ont pas été ridicules,
lâchement abandonnés, dans cet exercice par leur encadrement, ils ont donné
une bonne réplique. Là aussi, sur le plan de l’animation, de la tradition chantée il faut convenir, “encore une fois” (comme dirait Bernard Laporte, expression préférée) que les britanniques en général et les Gallois en particulier ont une forte tradition de "chants choraux" et restent nos “régent’s” aussi dans ce domaine.Celà provient, certainement, de l’éducation données dans les Collèges.

A souligner la très belle organisation, sans failles, de l'équipe du Président
Senssac. On en redemande.

Nota : il convient de souligner, encore une fois et plutot deux fois qu’une , que toutes les rencontres organisées par le Comité départemental de l’Ariège ont été sur le plan de la mise en place, de la convivialité et de l’efficassité réussies et appréciées de tous. Comme le disait, avec juste raison, Michel Rieu, reste l’éducation du public et des écoles de rugby pour un meilleur respect de l’adversaire , de ses couleurs et pendant le match.
On ne siffle pas les tentatives de pénalité, en Ovalie la notion de déstabilisation de l’adversaire pronée par certaines disciplines, le role du supporter “16 ième homme” ne doivent pas avoir cours. Au éducateurs de travailler en ce sens, rapidement et fermement..... c’est aussi celà le rugby.
 Mise à jour effectuée le 13/02/2005 Rédigé par Gérard MIGUEL 

 
Contact | Forum | Liens | Les news | Newsletter

copyright 2002 SPORT09.com