AriegeNews TV
Venez discuter avec nous Devenir correspondant Les sites sportifs ari�geois Passez vos annonces gratuitement -
SPORT 09
Accueil
Principe
L'équipe
Prestataires
Les clubs
Les Champions
Newsletter
* Les news
Votre Sport
Aikibudo
Aikido
Alpinisme
Athlétisme
Badminton
Basket Ball
Biathlon
Billard
Boxe Anglaise
Boxe Thai
Canoe Kayak
Canyoning
Capoeira
Course à pied
Cyclisme
Cyclotourisme
Danse
Equitation
Escalade- Montag
Escrime
Ferias
Football
Football Americain
G.R.S
Golf
Gymnastique
Gymnastique Volontaire
Handball
Handisport
Jeu de boules
Judo-Kendo-Chanbara
Karaté
Karting
Katori Shunto Ryu
Kung-Fu / Shaolin
Marche... athlétiq.
Modélisme
Moto Cross-Quad
Multi activités
Natation
Paintball
Parachutisme
Parcours Aventure
Pêche sportive
Pelote Basque
Pentajeune
Petanque et Jeu Provencal
Raid aventure
Rando. Pédestre
Raquette à neige
Roller Hockey
Rugby à XIII
Rugby à XV
Sambo
Savate Boxe Française
Ski fond- ski alpin- ski alpinis
Spéléo-Canyons
Sport BOULES - lyonnaise
Sports Pompiers
Taekwondo
Tai Chi Chuan
Tennis
Tennis de Table
Tir à l'Arc
Tir toutes discipl.
Traîneau à chiens
Triathlon
Twirling-Baton
ULM
Vol libre
Volley Ball
VTT
Prévisions de la semaine

 Pelous dans le Panthéon du rugby avec... mercredi 09 mars 2005 
 Rugby à XV :  sa 100 ème sélection...
 A 31 ans, le deuxième ligne et capitaine du XV de France, Fabien Pelous, fêtera sa centième sélection samedi à Dublin et entrera dans le Panthéon du rugby mondial.
«Maintenant, Fabien Pelous fait partie des immortels et il le mérite largement», a souligné Jo Maso, manager de l'équipe de France.
Quatre joueurs, tous de classe mondiale, ont pour l'instant fait mieux que l'enfant de Saverdun (Ariège) entré chez les Bleus en avril 1995 pour affronter la Roumanie (24-15).
L'Anglais Jason Leonard mène le groupe avec 114 sélections. Il devance le centre tricolore Philippe Sella (111) et les Australiens George Gregan (104) et David Campese (101).
Pourtant, avec beaucoup de pudeur et de recul, le joueur du Stade Toulousain minimise l'événement tout en reconnaissant «la symbolique du chiffre révélatrice d'une longévité assez rare».
Surtout il avoue candidement n'avoir jamais rien programmé.
«Chaque joueur de rugby rêve de porter le maillot de l'équipe de France. Moi je l'ai fait très tôt et cela ne s'est pas arrêté, mais je n'ai jamais vraiment fait des plans», a-t-il avancé mardi midi après l'annonce de sa centième invitation à défendre les couleurs de la France.
Tout juste Pelous se targue-t-il d'avoir fait ce qu'il fallait pour que la roue continue de tourner dans le bon sens. «Je me suis mis dans une configuration d'esprit de dire que j'essaie de jouer au maximum, d'être toujours conquérant», a-t-il commenté. «Après, avec la chance de n'avoir jamais eu de grosses blessures, ni de passage à vide, cela a continué».
Cette longévité laisse toutefois admirative, à commencer chez ses partenaires du Quinze tricolore.
«Cent sélections, c'est très impressionnant», a admis le centre Yannick Jauzion qui est aussi partenaire de Pelous à Toulouse. «C'est un grand bonheur pour lui et il mérite toutes les félicitations car s'il est encore là, c'est que c'est un sportif de haut niveau et un grand professionnel».
Au-delà des chiffres, les Bleus apprécient la personnalité et la somme d'expérience de leur deuxième ligne emblématique et capitaine. «Il m'apporte sa détermination, sa rigueur, sa zen attitude sur et en dehors du terrain. C'est pour moi un modèle d'efficacité, de science du jeu. Le rugby est un sport de combat et à chaque fois il faut être déterminé pour dominer l'adversaire et cela, Pelous, le démontre de manière parfaite», a témoigné le flanker Serge Betsen qui n'est pourtant pas le moins expérimenté avec ses 46 sélections.
Seul, avec George Gregan, à être encore en activité, Pelous peut faire tomber le record de Sella, voire plus s'il a la chance de rester en place jusqu'à la Coupe du monde 2007 comme le souhaite l'encadrement tricolore.
C'est cependant une perspective à laquelle le Toulousain n'adhère pas. «Je ne pense pas au record de Sella, mais d'abord au match de l'Irlande. Après, on verra», a-t-il dit. «J'ai envie de continuer mais sans me fixer d'objectif. Surtout, je veux rester performant et ne pas avoir une fin de carrière comme celle de Leonard en ayant des bouts de sélection qui font battre des records»

Nous souhaitons une belle et heureuse 100 Cap au Pit.
 Mise à jour effectuée le 09/03/2005   

 
Contact | Forum | Liens | Les news | Newsletter

copyright 2002 SPORT09.com