AriegeNews TV
Venez discuter avec nous Devenir correspondant Les sites sportifs ari�geois Passez vos annonces gratuitement -
SPORT 09
Accueil
Principe
L'équipe
Prestataires
Les clubs
Les Champions
Newsletter
* Les news
Votre Sport
Aikibudo
Aikido
Alpinisme
Athlétisme
Badminton
Basket Ball
Biathlon
Billard
Boxe Anglaise
Boxe Thai
Canoe Kayak
Canyoning
Capoeira
Course à pied
Cyclisme
Cyclotourisme
Danse
Equitation
Escalade- Montag
Escrime
Ferias
Football
Football Americain
G.R.S
Golf
Gymnastique
Gymnastique Volontaire
Handball
Handisport
Jeu de boules
Judo-Kendo-Chanbara
Karaté
Karting
Katori Shunto Ryu
Kung-Fu / Shaolin
Marche... athlétiq.
Modélisme
Moto Cross-Quad
Multi activités
Natation
Paintball
Parachutisme
Parcours Aventure
Pêche sportive
Pelote Basque
Pentajeune
Petanque et Jeu Provencal
Raid aventure
Rando. Pédestre
Raquette à neige
Roller Hockey
Rugby à XIII
Rugby à XV
Sambo
Savate Boxe Française
Ski fond- ski alpin- ski alpinis
Spéléo-Canyons
Sport BOULES - lyonnaise
Sports Pompiers
Taekwondo
Tai Chi Chuan
Tennis
Tennis de Table
Tir à l'Arc
Tir toutes discipl.
Traîneau à chiens
Triathlon
Twirling-Baton
ULM
Vol libre
Volley Ball
VTT
Prévisions de la semaine

 Dossier-débat : le rugby pro et ses rapports avec le monde amate
 Rugby à XV :  L'éternel et universel débat "pro-amateur".
 Sur les divers et sérieux forums "rugby" (sauf ceux qui se limitent aux éternels et non-constructifs gorgorismes de supporters de base) les débats "rugby pro - rugby amateur" sont à l'ordre du jour de l'animation et sont d'autant plus passionnants qu'ils mettent en lumière des avis de tous niveaux, posent des axes de réflexion ou de projets extrémement constructifs.
Celui du comité des Pyrénées semble démarrer et dégage des pistes reliant le sportif au structurel, s'appuie sur des exemples de pays étrangers voire les expériences d'autres disciplines.

Que peut apporter le rugby professionnel à notre département?

Le 09 n'est pas fait pour le "pro"

Une certitude fondamentale et définitive (sauf si toutes les industries départementales se regroupent sur le type de Gueugnon ou Cuiseaux-Louhans en football et en tenant compte de la précarité d'une situation dépendante et l'absence d'alternative, ce qui veut dire que le retrait d'un seul partenaire coule l'entité et que parallélement tous les autres clubs départementaux se situent en séries inférieures, on ne pourrait qu'au niveau de pro 2 maxima : l'avoir peut-être, le maintenir certainement pas)

La situation de proximité : avantage ou inconvénient.

Le parrainage ou le satellitaire : deux concepts, peut-être des projets-solutions....

Le rugby pro et la proximité de Toulouse comme la potentialité de notre département et structures rugbystiques actuelles peut nous valoir sur un des clubs actuels un parrainnage au niveau des écoles de rugby. (de minimes à junior voire espoirs)
A savoir la mise en place d'un type de filialisation qui
se structurerait sur le rassemblement systèmatique des meilleurs minimes, cadets et juniors du 09 en pépinière afin d'une part d'augmenter la potentialité de détection, de sélection , de progression susceptible de former des "pointures" capables d'intégrer le club pro à terme..... ce sont les équivalences que mettent en places certains clubs de foot dans certaines régions "porteuses historiquement" ou en Afrique, nations emmergeantes sportivement. Nous nous y trompons pas, le rugby pro ne fait pas de philantropie ou de "renvoi d'ascensseur" mais bel et bien de l'investissement.
La structure départementale se vera octroyer un match de prestige, un financement éducatif et logistique, le prêt d'un éducateur de niveau, l'aide pour la mise en place du projet, et l'exploitation des joueurs qui ne seront pas utilisés au niveau au dessus.
Ne parlons plus des faux-débats de recyclages des anciens pro vers ces clubs satellitaires, hormis le deal d'un local en retour et en quête d'une reconverssion extra-sportive n'y comptons pas .... et ses deals sont restraints en temps par conséquence à mesurer sur un rapport de qualité-prix-investissement. (attention ces types de propos peuvent choquer la mouvance dure de l'amateurisme de par le fait de la considération du joueur comme une entitée "pion", ayons la franchise de dire que dans beaucoups de club et particulièrement ceux du haut l'homme est considéré comme joueur, quand il dépasse en âge ou niveau ce stade il est mesuré comme éducateur ou entraineur .... s'il n'a pas les qualité requise des besoins du môment de l'entité il redevient un homme classique .... comme dans le monde professionnel = rentabilité, le facteur humain intervient en dernier et non en premier = c'est regrettable mais courant et lance un autre débat "joueur redevable du club ou club redevable du jour....")
A mon avis , personnel, et à l'heure actuelle des situations "formatrices" des clubs du 09 , le satellitaire constiturait une avancée et une bonne affaire pour le club "émergeant".

Un vrai/faux concept de sport-étude départemental.

En quelque sorte celà pourrait constituer une sorte de "sport-étude-de-type-jolimont" chez nous, le rugby aurait à y gagner, les clubs aussi..... même si certains pensent y perdrent leur identité. Ce concept n'empêche pas les autres clubs de maintenir des équipes, véritables antichambres .... ces bases de réflexions sont certes
basiques mais n'en déterminent pas moins les axes généraux. Le foot espagnol pratique sur ce principe en "satellitant" des entitées .... etc.... (nota/ en zone urbaine on peut penser que le club-mère-pro anime des école de rugby de quartier ou fasse jouer ces équipes secondaires sur des sites à investir rugbystiquement, sites de clubs en difficultés, en sommeil ou pionniers)
D'autres axes sont dégagés :

L'investissement socio-économique laissé libre :
une chance à saisir.
Hier, la force de l'élite et des grands clubs issus des agglomérations ou des bassins industriels étant par rapport aux autres disciplines le fait que le rugby donnait un avantage aux placements professionnels et par déroulement naturel au politique ou administratif par rapport aux financements directs. Ce type d'occupation du terrain à généré la progression des "hommes du rugby" à des postes de responsabilités divers, donné aux structures locales une coloration "ovale" au dessus des clivages politiques ou divers.... en fait c'est celà la culture rugby, le fond de "racine" , l'historique et non le seul nombre de licenciés. C'et un investissement à long terme extrémement porteur. Un enracinement solide, fidéle, un maillage socio-professionnel engendrant un culturel qui fait de grand sud une famille. Les partis politiques, les institutions de type franc-maçonnerie, rotarys, lions, églises ont tous et toutes tentés de procédés comme celà. C'est en fait du loobys sur grande échelle. Le rugby amateur doit renforcer cette pratique en occupant le terrain laissé libre sur le plan des emplois par les pro qui sont prenneurs que des budgets et des rapports de partenariats de type classique. La collaboration "pro-amateur" dispose sur cet axe d'une opportunité extraordinaire et les clubs qui investiront sur ces types de projets (y compris ceux situés à 100 km) ont toutes les chances de mieux réussir.
Celà peut se concevoir par des contacts et des types de partenariats
transverses entre le pro, les institutions rugby régionales et les clubs qui sauront saisir et travailler ces concepts.
nota : les instances fédérales , de leurs côtés, auront à travailler ce type d'investissement en scolaire, universitaires et grandes écoles ou militaire.
Les clubs avant de travailler au niveau des grands clubs pro sur ces axes auront à mettre en place sur leur zone d'influence et au sein même de leurs organisations respectives ces types de structuration. Celà implique du travail de gestion et de commissions club performentes, pratiquées par des dirigeants compétants et soucieux d'assurer au sein des clubs une continuité structurelle indispensable : c'est difficille, majeur et d'un certain niveau.

L'avenir ovalien du 09

Nos clubs ne doivent qu'avoir un objectif. C'est de continuer à animer leur ville et village à travers des groupes issus de la formation. Former, éduquer, travailler l'éducatif, se structurer éducativement, engager des contacts scolaires et secondaire en vue de l'éducatif..... certains diront comme on a pu le lire sur des sites qu'ils avaient l'impression de travailler et d'investir pour l'élite.... c'est faux, prétentieux et surtout hors du temps. Le rugby ariègeois ou autre n'a été et ne sera que s'il est axé sur la formation à outrance. En nombre, en qualité, en investissement, en état d'esprit, en structurel ...... Pour avoir pratiqué la seule politique de l'équipe vitrine bien des entités historiques ont essuyés les platres.... sachons en tirer les enseignement en se référent à l'histoire. Tous les clubs du département qui ont réussis de bonnes épopées l'on fait avec 80 % de "locaux" et 20 % de nercenaires.....l'absence de formation inversera la tendance..... méditons sur celà.
Ariègeois oublions le rugby pro et concentrons nous sur l'esprit de famille, les gamins et le respect du sport et des hommes. Soyons modestes mais déterminés, optons pour un rugby des valeurs, l'animation de nos villages et donnons nous les moyens
pour assurer le péréne.... ce projet est simple, noble, porteur. Sachons rester à notre place, mesurée, celle qui trouvera de la joie et du plaisir en regardant la finale cadet ariègoise entre le Lycée de Mirepoix et celui de Foix, l'amitié autour des barrières entre anciens lors d'un match entre Prat et Bélesta, la convivialité des Agafous, la partie de pêche entre anciens des clubs du Pays d'Omlmes et ceux de Tarascon, le tournoi des jeunes pousses à Foix ou la buvette F du stadium ou les ariègeois se retrouvent quand il y a des demis à Toulouse.... c'est çà notre rugby et les samedi après midi avec nos gosses des vallées ...... le reste c'est autre chose .

(suite dans 15 jours : thème "les groupements des écoles de rugby)
 Mise à jour effectuée le 22/02/2004 Rédigé par Gérard MIGUEL 

 
Contact | Forum | Liens | Les news | Newsletter

copyright 2002 SPORT09.com