AriegeNews TV
Venez discuter avec nous Devenir correspondant Les sites sportifs ari�geois Passez vos annonces gratuitement -
SPORT 09
Accueil
Principe
L'équipe
Prestataires
Les clubs
Les Champions
Newsletter
* Les news
Votre Sport
Aikibudo
Aikido
Alpinisme
Athlétisme
Badminton
Basket Ball
Biathlon
Billard
Boxe Anglaise
Boxe Thai
Canoe Kayak
Canyoning
Capoeira
Course à pied
Cyclisme
Cyclotourisme
Danse
Equitation
Escalade- Montag
Escrime
Ferias
Football
Football Americain
G.R.S
Golf
Gymnastique
Gymnastique Volontaire
Handball
Handisport
Jeu de boules
Judo-Kendo-Chanbara
Karaté
Karting
Katori Shunto Ryu
Kung-Fu / Shaolin
Marche... athlétiq.
Modélisme
Moto Cross-Quad
Multi activités
Natation
Paintball
Parachutisme
Parcours Aventure
Pêche sportive
Pelote Basque
Pentajeune
Petanque et Jeu Provencal
Raid aventure
Rando. Pédestre
Raquette à neige
Roller Hockey
Rugby à XIII
Rugby à XV
Sambo
Savate Boxe Française
Ski fond- ski alpin- ski alpinis
Spéléo-Canyons
Sport BOULES - lyonnaise
Sports Pompiers
Taekwondo
Tai Chi Chuan
Tennis
Tennis de Table
Tir à l'Arc
Tir toutes discipl.
Traîneau à chiens
Triathlon
Twirling-Baton
ULM
Vol libre
Volley Ball
VTT
Prévisions de la semaine

 Echos ovaliens.... vendredi 26 novembre 2004 
 Rugby à XV :  FFR & Comité Midi-Pyrénées...
 FFR - TRANS-FORME

A l’occasion du match France / Nouvelle Zélande qui se jouera ce samedi 27 Novembre à 21H au Stade de France, la Fédération Française de Rugby et l’Association Fédérative Française des Sportifs Transplantés et Dialysés (TRANS-FORME) ont décidé de mener conjointement, une opération de sensibilisation au don d’organes, auprès de l’ensemble des spectateurs.

20 000 brochures d’information sur le don d’organe seront distribuées.

En guise de soutien symbolique à cette cause, Bernard Lapasset, Président de la F.F.R remettra aux côtés d’Olivier Coustere, transplanté rénal, Directeur de Trans-forme et Président de la " World Transplant Games Federation ", un maillot de l’équipe de France à un jeune sportif transplanté, au cours du banquet d’après match.


Coupe de la Fédération : le groupe contre l'Ile-de-France.

Voici la liste des 22 joueurs qui défendront les couleurs du Comité Midi-Pyrénées en 1/4 de finale de la Coupe de la Fédération ce samedi à 17H00 à Pantin contre leurs homologues Franciliens :

Olivier ARIAS (Mazamet, 3ème ligne)
Aziz BENALI (Lavelanet, Pilier)
Stéphane BOHN (Colomiers, 3ème ligne)
Nicolas BONNE (Villefranche de Lauragais, 3/4 centre)
Grégory CLOUP (Colomiers,3ème ligne)
Antony COMA (Mazamet, 2ème ligne)
Cyril DE CASTRO (Graulhet, 3/4 aile)
Jérôme DURAND (Gaillac, 3/4 aile)
Julien FAURE (Millau, 3/4 aile)
Julien LACOMBE (Valence d'Agen, 1/2 ouverture)
Yannick LE GUEUZIEC (Ville franche de Lauragais, 2ème ligne)
Alexandre LOUIS (Colomiers, Pilier)
André MARTINEZ (Millau, 2ème ligne)
Romain MATHOU (Gaillac, Pilier)
Mathias REIMOMEN (Colomiers, 3/4 centre)
Benjamin RIOUX (Colomiers, Talonneur)
Anthony SALLECANE (Colomiers, 1/2 mêlée)
Morgan SAOUT (Colomiers, Arrière)
Grégory SEGUR (Graulhet, Pilier)
Richard TASSIE (Mazamet, Talonneur)
Franck TEYSSIER (Mazamet, 3ème ligne)
Sébastien TURON (Valence d'Agen, 3/4 centre)

Encadrement : Michel BAUX (Equipements), Antoine BERTOLDO et Louis FLEYS (Dirigeants), Bernard CHAUVET (Manager), Jean-Louis BOULADOU (Entraîneur), Christophe GRAVIOU (Arbitre), Jean-Marie MADAULE (Kiné).

Bonne chance à eux !


2 - Stage de préparation aux épreuves spécifiques du BE2.

Nous vous rappelons que le Comité Midi-Pyrénées organisera du 7 au 10 février 2005 un stage de préparation aux épreuves spécifiques du BE2.
Ce stage aura lieu à la Maison du Rugby à Toulouse. Vous devez réserver votre place avant le 3 janvier 2005.

Pour tout renseignement, vous pouvez Benoît LEROUX au 05.61.61.81.15. ou par mail : bleroux@ffr.fr


3 - Arbitrage expérimental pour les deux prochaines journées de Top 16.
(Source FFR)
A titre expérimental, et cela pour les 2 prochaines journées du Top 16 (27 novembre et 18 décembre), il a été décidé :
- de désigner des Juges d’en-but
- de confier le chronométrage du temps de jeu effectif au Délégué Sportif.

En voici les principales caractéristiques.

JUGES D’EN-BUT

Désignations de juges d’en-but :

Présence de deux juges d’en but, un dans chaque en-but.
Ce n’est qu’en cas de doute de sa part et de la part de ses juges de touche dans les phases de jeu ci-dessus que l’arbitre devra consulter le juge d’en-but (même procédure que lorsqu’il y a arbitrage vidéo).
Responsabilité de l’arbitre :

L’arbitre est seul responsable du match et de ses propres décisions. Il peut demander aux juges d’en-but de fournir assistance conformément aux attributions qui leur sont confiées, mais la responsabilité ultime de la décision appartient à l’arbitre.
Procédure de communication :

L’arbitre siffle un temps mort et fait le signal " T " du temps mort afin que le chronométrage puisse s’arrêter.
L’arbitre consulte le juge d’en-but.
Le juge d’en-but lui fournit son avis et ses recommandations.
L’arbitre communique alors sa décision. Après quoi, le jeu et le chronométrage reprennent.
Différents cas où le juge d’en-but pourra être consulté :

Sortie en touche de but : lorsque le ballon ou celui qui le porte est allé en touche de but ou en ballon mort (incluant les situations où un joueur a mis ou non 1 pied en touche ou en touche de but avant de marquer, ou a touché le poteau de coin, avant de faire un touché en but)
Nota : cette situation reste du domaine prioritaire du juge de touche. S’il est consulté par l’arbitre, le juge d’en-but n’apporte dans ce cas qu’un élément complémentaire pouvant répondre à un doute.
Au contraire, dans une décision de ballon mort, la position du juge d’en-but deviendra plus déterminante.

Validité d’un essai : le juge d’en-but peut assister l’arbitre dans les décisions relatives à des touchés en-but ou à des essais (incluant les situations où un maul tombe dans l’en but, où le ballon est porté dans l’en but par un attaquant et n’est pas mis en contact avec le sol, ou lorsque un ou plusieurs joueurs de chaque équipe font un touché en but presque simultanément).
validité d’un drop goal.
CHRONOMETRAGE DU TEMPS DE JEU EFFECTIF

Responsabilité du chronométrage :

La responsabilité du chronométrage est confiée au Délégué Sportif, qui devra gérer lui-même le temps affiché dans le stade.

Obligations des clubs :

Le délégué sportif doit être placé de préférence dans un local isolé
Il doit avoir une vue directe et continue sur l’arbitre
Il doit être en possession d’une commande à distance reliée au tableau d’affichage du stade.
Il doit être en possession d’un chronomètre pour effectuer un " double chronométrage " en cas de panne du tableau lumineux.
Un chronométrage " de secours " sera effectué par l’arbitre lui-même, puis par le Juge de touche ou le n° 4.
Application :

Chaque fois que l’arbitre décide d’arrêter le jeu, il donne 2 coups de sifflet brefs, fait la gestuelle " arrêt de jeu " prévue par les règles, et dit " arrêt de jeu ".
Le délégué sportif chargé du chronométrage arrête en même temps son chronomètre personnel ainsi que le chronomètre lumineux du stade.
L’arbitre et le juge de touche (ou le n° 4) procèdent de la même manière.
Lorsque l’arbitre décide que le jeu doit reprendre, il donne 2 coups de sifflet brefs, fait la gestuelle prévue à cet effet, et dit " reprise du jeu ".
Le délégué sportif chargé du chronométrage remet en marche simultanément son chronomètre ainsi que le chronomètre du stade.
L’arbitre et le juge de touche (ou le n° 4) procèdent de la même manière.
La même procédure sera appliquée lorsque l’arbitre consultera un juge d’en-but.
A l’issue des 40 minutes de chacune des 2 mi-temps, et s’il y a possibilité d’utiliser une sirène, celle-ci annonce la fin du temps de jeu effectif. L’arbitre devra alors arrêter le jeu dans les conditions fixées par la règle (au 1er arrêt de jeu suivant la sirène, sauf si un coup de pied de pénalité ou un coup de pied franc a été accordé).


4 - Trois Ukrainiens reçus en Midi-Pyrénées.

Depuis lundi, trois représentants de la Fédération Ukrainienne de Rugby sont en visite officielle dans notre région. Accueillis conjointement par les Présidents J-C. BAQUE (FIRA-AER) et P. BATTUT (CMPR), ils passeront la semaine entre centres de formation, clubs professionnels et amateurs, établissements scolaires primaires et secondaires.

En effet, le but de cette visite de MM. Leonid SHELESTOVYCH (entraîneur/enseignant en sport-étude), Dmytro STOROZHEV (Département Sport et Culture ukrainien), et Andreï DORONIN (Secrétaire Général de la FUR) est d'étudier la popularisation du rugby auprès des jeunes en France. Leur étude se concentre sur quatre axes que la FUR souhaite développer chez elle, à savoir : le rugby féminin, le milieu scolaire, le sport-étude, et les centres de formation.


5 - Signature d'une convention nationale entre l'ANPE et l'Agence XV.
(Source Infosport-CMPR)
Après la signature au mois de juillet dernier d'une convention avec la CCI de Toulouse, et toujours dans l'optique de faciliter les démarches d’insertion ou de réinsertion sur le marché du travail des joueurs de rugby professionnel, l’Anpe (représentée par son Directeur général Michel Bernard) et l’Agence XV (représentée par son Secrétaire général, Franck Belot) ont signé une convention nationale de partenariat le 18 novembre dernier.

En signant cette convention, les partenaires s’accordent pour proposer aux joueurs de rugby professionnels ou ayant évolué dans le secteur professionnel, un service global personnalisé, tout en cherchant à faciliter leurs démarches d’insertion ou de réinsertion professionnelle et à réduire le nombre de leurs interlocuteurs au long de ce parcours.

Pour tout renseignement vous pouvez contacter l’Agence XV (Christophe GAUBERT 05.34.40.07.92 / christophe@agencexv.com)


6 - Création officielle du G.I.P. pour l'organisation de la Coupe du Monde 2007.

Par arrêté du ministre de la jeunesse, des sports et de la vie associative et du secrétaire d’état au budget et à la réforme budgétaire, la convention constitutive du groupement d’intérêt public (GIP) dénommé "Coupe du monde de Rugby 2007 " a été approuvée en date du 3 novembre 2004.
La publication au journal officiel le 23 novembre 2004, marque la naissance effective de la structure juridique qui portera le comité d’organisation de la prochaine coupe du monde qui se déroulera en France entre le 7 Septembre et le 20 Octobre 2007.

Les membres fondateurs de ce GIP sont la FFR (52%), l’Etat (46%) et le CNOSF (2%). Son conseil d’administration sera constitué des membres fondateurs ainsi que des représentants des villes hôtes et de personnalités qualifiées. Le GIP sera présidé par Bernard Lapasset, président de la Fédération Française de Rugby.

Pour rappel, les 10 villes hôtes françaises de la Coupe du Monde de Rugby 2007 sont Paris, Saint-Denis, Lyon, Saint-Etienne, Marseille, Montpellier, Bordeaux, Toulouse, Nantes et Lens (plus Cardiff au Pays de Galles et Edimbourg en Ecosse).


7 - Une nouvelle loi pour les sportifs professionnels.
(Source AFP Sport - Sénat)
Le Sénat a adopté en première lecture, dans la nuit de mercredi à jeudi, une proposition de loi visant notamment à alléger les charges des clubs sportifs professionnels et à reconnaître une rémunération du droit à l'image des joueurs.
Cette proposition de loi, élaborée par les députés UMP Jean-Marie Geveaux (Sarthe) et Edouard Landrain (Loire-Atlantique), avait été adoptée le 14 octobre par l'Assemblée Nationale. Elle a été défendue au Sénat par le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative Jean-François Lamour, qui a salué des "mesures concrètes et efficaces pour répondre à un certain nombre d'attentes des professionnels".

S'inspirant du mode de rémunération des artistes-interprètes, le texte adopté assimile à une redevance, et non à un salaire, une partie de la rémunération des joueurs de sports collectifs, en contrepartie de l'exploitation de l'image de l'équipe. Cette part, non soumise à cotisation sociale, sauf CSG et CRDS, ne pourra excéder 30% de leur rémunération brute globale.

La proposition exonère d'autre part les clubs professionnels du versement de la taxe de 1% sur les contrats à durée déterminée, destinée à financer le congé individuel de formation (CIF).

Parmi les réactions à ce texte, le rapporteur Jean-François Humbert a souligné que les clubs sportifs français se trouvaient "en situation de concurrence déloyale" vis-à-vis de leurs homologues européens: "Un joueur qui coûte 100 en Angleterre, coûte 172 en France, (...)". "Une harmonisation européenne" apparaît en outre souhaitable.

Certains opposants au texte craignaient que cela ne "favorise les clubs et les sportifs les plus riches (...) que de telles dispositions creusent le fossé entre amateurs et bénévoles d'une part, et professionnels d'autre part (...)".

En tout cas la loi est maintenant adoptée ...
 Mise à jour effectuée le 26/11/2004 Rédigé par Gérard MIGUEL 

 
Contact | Forum | Liens | Les news | Newsletter

copyright 2002 SPORT09.com