AriegeNews TV
Venez discuter avec nous Devenir correspondant Les sites sportifs ari�geois Passez vos annonces gratuitement -
SPORT 09
Accueil
Principe
L'équipe
Prestataires
Les clubs
Les Champions
Newsletter
* Les news
Votre Sport
Aikibudo
Aikido
Alpinisme
Athlétisme
Badminton
Basket Ball
Biathlon
Billard
Boxe Anglaise
Boxe Thai
Canoe Kayak
Canyoning
Capoeira
Course à pied
Cyclisme
Cyclotourisme
Danse
Equitation
Escalade- Montag
Escrime
Ferias
Football
Football Americain
G.R.S
Golf
Gymnastique
Gymnastique Volontaire
Handball
Handisport
Jeu de boules
Judo-Kendo-Chanbara
Karaté
Karting
Katori Shunto Ryu
Kung-Fu / Shaolin
Marche... athlétiq.
Modélisme
Moto Cross-Quad
Multi activités
Natation
Paintball
Parachutisme
Parcours Aventure
Pêche sportive
Pelote Basque
Pentajeune
Petanque et Jeu Provencal
Raid aventure
Rando. Pédestre
Raquette à neige
Roller Hockey
Rugby à XIII
Rugby à XV
Sambo
Savate Boxe Française
Ski fond- ski alpin- ski alpinis
Spéléo-Canyons
Sport BOULES - lyonnaise
Sports Pompiers
Taekwondo
Tai Chi Chuan
Tennis
Tennis de Table
Tir à l'Arc
Tir toutes discipl.
Traîneau à chiens
Triathlon
Twirling-Baton
ULM
Vol libre
Volley Ball
VTT
Prévisions de la semaine

 Syndrome, nouvelle attitude, changements... mardi 11 janvier 2005 
 Rugby à XV :  ou constat circonstentiel....
 L'analyse de beaucoup de forums souligne une certaine tendance dans les sujets évoqués pratiquement tous les lundis..... quelques interrogations et quelques réponses.....

Le choix des poules géographique si elles entraînent des déplacements limités (sauf dans certains cas) génèrent des rencontres-derbys pratiquement tous les quinze jours.
Public nombreux, présence de joueurs ayant déjà évolués dans les mêmes clubs, pressions diverses (classement, etc...) mais aussi et surtout lutte pour la suprématie départementale.
Les conséquences de ces confrontations sont multiples. Tout d'abord le risque "carton rouge" puis le nombre répété d'efforts aux veilles d'aller dans un club d'un autre département.
Bilan : statistiquement les clubs ariégeois "laissent des plumes" lors des échanges départementaux et sont toujours en difficultés le dimanche suivant.
Dans nos "interv" auprès des joueurs et des dirigeants une constante ressurgit en permanence : "la suprématie départementale".
Deux suggestions se font jour : instaurer un consensus ariégeois qui établirait un code de match dès lors que deux clubs ariégeois se rencontrerait. Cela exclurait les matches à "risques" et rapporterait la compétition pour le "titre" départemental sur une autre compétition.
Nous abordons ici la deuxième suggestion à savoir la création d'un challenge par série. En lever de rideau du Challenge Paul Voivenel ou en septembre en attendant la reprise du championnat.
Une coupe de l'Ariège et une finale par séries.
On touche du doigts une des configurations que pourrait adopter les futurs comités (ceux impactés par le calquage des comités sur les régions administratives et intégrant des anciens comités) à savoir la conservation des titres soit départementaux (cas du Roussillon) ou régionaux (cas Armagnac-Bigorre) à travers des canevas multiples , directs ou indirects on y reviendra dans un prochain article.
Un autre point est à souligner. C'est l'attitude des clubs pyrénéens face aux clubs ariégeois. Sur divers forum et sur tous ceux du 09, les joueurs se plaignent et constatent que les équipes adverses jouent le "match de la saison' quand ils rencontrent un club de notre département. Deux réponses. La notion de l'identitaire ariégeois est pour beaucoup dans ce comportement. Vu du dehors et suite à l'attitude des l'ariégeois eux-mêmes notre département n'est pas ressenti en tant que tél. mais en tant que "pays", un peu comme le Pays Basque ou la Corse. C'est donc, presque , valeur de test-match quand ce n'est pas aussi il faut bien l'avouer la résultante d'une réputation de "dur à cuire".
Mais, chers ariégeois, la plus importante et plausible raison n'est elle pas que depuis quelques saisons nos clubs sont pour la plupart leaders de poule ou titrés (l'an dernier 6 titres dont 4 pour les équipes fanions) ?
La conclusion est simple. Dans les poules à classement serré la qualification ou le maintien se jouera par le résultat face au premier de poule et malheur qui perdra le match, il est décisionnel.
En fait dans ce cas là , ce n'est pas l'identitaire du club qui joue mais bel et bien la qualité de la formation, son classement .... le reste sont des raisonnements classiques et non moins déplorables (contre les arbitres, le public, etc....). On constate sans distinction d'origine que les leaders sont soumis à "pression" lors de tous les déplacements. Alors peut-être existe-t-il un phénomène autre, en parallèle : l'état d'esprit du rugby ! n'est il pas en train de changer ? les comportements, les insultes, la violence sur et hors du stade ... ne prendrions nous pas une fausse route, des mauvaises habitudes ou des mauvais exemples ?
Fair-play, convivialité, amitié, échanges constructifs, jeu .... n'effaçons pas les valeurs d'un sport unique, elles sont notre raison de pratiquer et de rivaliser avec les autres disciplines.
Alors, dimanche, que vous soyez Toulousain, Ariégeois ou Aveyronnais donnez le bel exemple de match "propre" et de comportement exemplaire y compris derrière les barrières.
Par ailleurs derrière ces mêmes barrières se trouvent souvent des enfants, vos enfants ... penses-y .
 Mise à jour effectuée le 12/01/2005 Rédigé par Gérard MIGUEL 

 
Contact | Forum | Liens | Les news | Newsletter

copyright 2002 SPORT09.com