AriegeNews TV
Venez discuter avec nous Devenir correspondant Les sites sportifs ari�geois Passez vos annonces gratuitement -
SPORT 09
Accueil
Principe
L'équipe
Prestataires
Les clubs
Les Champions
Newsletter
* Les news
Votre Sport
Aikibudo
Aikido
Alpinisme
Athlétisme
Badminton
Basket Ball
Biathlon
Billard
Boxe Anglaise
Boxe Thai
Canoe Kayak
Canyoning
Capoeira
Course à pied
Cyclisme
Cyclotourisme
Danse
Equitation
Escalade- Montag
Escrime
Ferias
Football
Football Americain
G.R.S
Golf
Gymnastique
Gymnastique Volontaire
Handball
Handisport
Jeu de boules
Judo-Kendo-Chanbara
Karaté
Karting
Katori Shunto Ryu
Kung-Fu / Shaolin
Marche... athlétiq.
Modélisme
Moto Cross-Quad
Multi activités
Natation
Paintball
Parachutisme
Parcours Aventure
Pêche sportive
Pelote Basque
Pentajeune
Petanque et Jeu Provencal
Raid aventure
Rando. Pédestre
Raquette à neige
Roller Hockey
Rugby à XIII
Rugby à XV
Sambo
Savate Boxe Française
Ski fond- ski alpin- ski alpinis
Spéléo-Canyons
Sport BOULES - lyonnaise
Sports Pompiers
Taekwondo
Tai Chi Chuan
Tennis
Tennis de Table
Tir à l'Arc
Tir toutes discipl.
Traîneau à chiens
Triathlon
Twirling-Baton
ULM
Vol libre
Volley Ball
VTT
Prévisions de la semaine

 Le Cathare : champion de série 1 mardi 03 mai 2005 
 Rugby à XV :  ... 15 mn d'optimisation... la marque des équipes sereines....
 Finale Régionale du Championnat Midi-Pyrénées - série 1 -
Foix, stade du Courbet.
Affluence : environ 800 spectateurs, pelouse parfaite, temps chaud et soleil, léger vent
Rugby Club Cathare (entente Bélesta-Pays de Sault) - Villeneuve du Paréage / 22 à 12 (mi-temps 9-9)
Contexte de la rencontre : les deux formations se sont rencontrées 3 fois cette saison. 1 fois en challence Crédit Agricole et deux fois en matches de classement . Par trois fois le club du
Cathare c'est imposé deux fois nettement , un fois sur un score étriqué et révélateur pour la finale. Les deux clubs ont terminés premiers de poule et sont du même département, on peut donc poser la
rencontre-finale comme un double titre , celui du département et du championnat régional.
Les équipes sont au complêt;
Paramétres de jeu de la finale : Villeneuve du Paréage se doit d'éviter de subir les avants du Cathare irrésistibles dans les phases de jeu à ballons portés. Pour celà plusieurs solutions. Elles seront couplées. Priver de munition l'adversaire, le provoquer pour l'affaiblir et l'empêcher d'avancer, casser la dynamique de l'équipe, amoindrir la mélée en sortant les piliers et empêcher la poussée, porter le jeu chez l'adversaire avant de jouer.
Pour le Cathare il faudra éviter les provocations et le défi physique susceptible de cartons, gérer le score au plus près, attendre les bons môments, ne pas répondre aux provocations et activer ses avants cestes "diesels" mais irrésistibles dans les phases statiques.

Ces axes de jeu sont connus des deux équipes et la semaine fut , dans les milieux ovaliens, axée en conversation sur la façon dont les équipes auront à respecter ces consignes, les appliquer , gérer un match particulier qu'est une finale.De là sera une des issues du match, il y en aura d'autres et non des moindre comme la conquête, les fautes de mains etc.... générées par ceci voire par celà et des deux côtés....

Le match : Les équipes se présentent crispées. L'entame se passe comme prévue et le premier carton (jaune) tombe. Un des leaders des Cathare prend 10 mn de pause. Du coup la formation de l'entente Bélesta-Pays de Sault va se positionner et cantonner
en attente et éviter dans la conquête de fauter et de s'exposer. Les Parêts jouent dynamiques réalisent de bonnes phases de jeu mais ne sont dangereux qu'au pied ou ils prennent l'avantage pour à la mi-temps se faire rejoindre à 9-9. Villeneuve a disposé de 75% des ballons y compris en touche et même sur une introduction adverse. Les Cathares gérent mais ne dynamisent que sporadiquement par peu de munition ou des fautes inabituelles. A ce môment ils sont dans un non-match mais gardent leur sang-froid.
On sent que le premier qui marquera imprimera à cette rencontre son empreinte et s'assurera une option sérieuse sur le bouclier.
Mais faire de la provocation en permanence, parler et faire jouer ces leaders vers le corps arbitral, simuler en permanence dispose parfois de revers inatendus.
Trois bons coups de savate voulus "rushing" ou "provocs" se retournent contre Villeneuve qui se voit sortir un joueur et évoler à 14 le restant de la partie. Malgré celà l'équipedomine mais ne concrétise pas. On s'enferre dans le "proche" alors qu'il fallait faire courrir les "mamouth cathares"on fait des fautes et on remêt en route par exces de concept et par fatigue le "dièsel" des Cathares. Un quart d'heure et trois munitions suffisent à cette formation pour toucher son bouclier. Balle en main ils enfoncent par plusieurs fois et scorent.Ils se permettent même de jouer à la mains par deux fois sous les poteaux et se voient refuser deux essais dont un visiblement valable. Ses trois quarts en "loupent" un autre par exés technique, on croit que la machine est lancée non... mais le score est fait. On fera un échange de coup franc et on enregistrera une des déviances du rugby actuel : la gestion des mélées. Battus et fatigués Villeneuve sort ses pilers (alors qu"elle en a sur son banc)pour ne pas se faire "bouger" sur les points forts du Cathare. On assiste aux dernières simulations (excessives voire inutiles de (
Rigal notamment)qui ont soit dit avec les interventions de Lopez en permanence parlant à l'arbitre plus eu de conséquences néfastes pour un référé (le délégué et les arbitres ont été passablement irrités par celà et ont dialogués à la mi-temps sur ces pratiques excessives... c'était une des cartes annoncées de Villeneuve)
qui soit dit en passant à su gérer un match difficille, tendu et qui n'en mérite pas moins un 7 sur 10 pour n'avoir pas faussé la partie
et réparti un équilibre pas si évident que celà à traiter.
Une finale, bien sur, se voit d'un côté ou de l'autre. Il est certains que les Parets ont joués et bien gérés à 70% le match. Mais ils ont fautés par là ou ils devaient faire fauter, c'était un coup à tenter ils l'ont perdu. Les Cathares privés de ballons ont assurés et géres au
plus près. Quelques exces d'ambition auraient pu couter cher(en finale on joue au pied on tente les pénalités y compris à 10 m des buts)mais ils ont marqués quand il a fallu, défendu,sus gérer le physique et l'agressivité adverse. Ils sortent de cette confrontation en décevant au niveau du jeu le public mais
nantis d'enseignement pour une suite ou ils ont su se
préserver tout en assurant le titre et leurs cartons (qu'ils craignaient sur le contexte annoncé)
les blessures.
Peu de jeu à Foix , hier dimanche, (peu d'informations aujourd'hui sur la Dépêche de Toulouse... le rugby des village est encore une fois oublié) mais une finale est une finale.... seul reste le nom du vainqueur mais pas celui qui devait , aurait pu ou a mieux joué... mérité, été vaillant... c'est un peu comme en foot il y a quelques années avec l'Allemagne.... le Cathare c'est un peu idem.... on croit que l'on peut le déborder et puis deux minutes de relachement, un exces et une erreur et l'on revient à la case départ : le champion des Pyrénées est le Rugby Club Cathare et outre ce match il sacre également un club dominateur cette saison .... une bonne carte pour le Comité vers un championnat national ou il faudra compter surcette équipe expérimentée et compétitive.
Et puis le bouclier
est "ariègeois", c'est aussi un paramétre important.
Dans cette finale si le Rugby Club Cathare est vainqueur il ne faut pas oublier Villeneuve de Paréage. Ce club réalise une très bonne saison, dispose d'une bonne équipe, a réalisé une excellente finale.
L'an prochain ces deux formations, qui seront rejointent par Laroque d'Olmes verront le calendrier les
oposer dans une même poule.
Celà générera des affiches et un engouement pour un rugby des villages qui a besoin de médiatisation et d'éclairage.
Sport09 commentera le championnat de France des séries territoriales.... on reste persuadé que ces deux formations auront un bon parcours....

NOTA : à l'attention de certains supporters (inconditionnels). Commenter un match est imprimer un axe rédactionnel, donner des avis, exprimer des impressions et non se positionner "pour" ou "contre".
Ce n'est jamais dirigé vers une gestion sportive mais sur une analyse, cette dernière est ce qu'elle est et peut ne pas être partagée.
Dire par exemple que la vue "technique" d'une saison donne l'impression que la promotion d'honneur sera plus dure que la série 1 et que certains clubs seront moins dominateurs est un constat et non une critique négative, elle est indépendante du sportif comme de l'administratif. Le "tout le monde il est super" comme "on est les meilleurs" et dire que le contraire est se positionner "contre" révéle d'un esprit partisant et d'une mentalité plus footeuse qu'ovalienne... n'en arrivont pas là avec le rugby même si soutenir un club reléve de beaucoups de passionnel.
 Mise à jour effectuée le 03/05/2005 Rédigé par Gérard MIGUEL 

 
Contact | Forum | Liens | Les news | Newsletter

copyright 2002 SPORT09.com