AriegeNews TV
Venez discuter avec nous Devenir correspondant Les sites sportifs ari�geois Passez vos annonces gratuitement -
SPORT 09
Accueil
Principe
L'équipe
Prestataires
Les clubs
Les Champions
Newsletter
* Les news
Votre Sport
Aikibudo
Aikido
Alpinisme
Athlétisme
Badminton
Basket Ball
Biathlon
Billard
Boxe Anglaise
Boxe Thai
Canoe Kayak
Canyoning
Capoeira
Course à pied
Cyclisme
Cyclotourisme
Danse
Equitation
Escalade- Montag
Escrime
Ferias
Football
Football Americain
G.R.S
Golf
Gymnastique
Gymnastique Volontaire
Handball
Handisport
Jeu de boules
Judo-Kendo-Chanbara
Karaté
Karting
Katori Shunto Ryu
Kung-Fu / Shaolin
Marche... athlétiq.
Modélisme
Moto Cross-Quad
Multi activités
Natation
Paintball
Parachutisme
Parcours Aventure
Pêche sportive
Pelote Basque
Pentajeune
Petanque et Jeu Provencal
Raid aventure
Rando. Pédestre
Raquette à neige
Roller Hockey
Rugby à XIII
Rugby à XV
Sambo
Savate Boxe Française
Ski fond- ski alpin- ski alpinis
Spéléo-Canyons
Sport BOULES - lyonnaise
Sports Pompiers
Taekwondo
Tai Chi Chuan
Tennis
Tennis de Table
Tir à l'Arc
Tir toutes discipl.
Traîneau à chiens
Triathlon
Twirling-Baton
ULM
Vol libre
Volley Ball
VTT
Prévisions de la semaine

 Groupements d'écoles de rugby et/ou mutualisation jeudi 29 janvier 2004 
 Rugby à XV :  Sport-étude: solution ?
 L'heure est à la mutualisation. Le rugby plus que les autres disciplines sportives est touché par ce phènoméne que l'on sait généré par le vieillissement des zones d'implantation de l'ovale, leur desertification, la crise du bénévolat, le concurrence d'autres disciplines et le peu de médiatisation des divers championnats tant nationaux que régionaux. Le rugby ne passione pas les jeunes comme dans les années "Couderc".
L'Ariège n'échappe pas à cette logique d'autant plus que sur le plan démographique et économique nous nous situons dans les derniers rangs nationaux.
Les clubs ont intégrés ses paramétres et limiter les frais de fonctionnement, pouvoir présenter des effectifs pour des formations complètes, donner à celles-ci un encadrement agréé FFR, pouvoir disposer au moins de cadets et juniors sont vite devenus des objectifs prioritaires que l'on a abordé souvent s'en politique sportive programmée et saison par saison.
Le phènoméne est grave car de l'entente à deux clubs on est passé à des notions de vallée, de canton , de groupement de communes et aujourd'hui de "pays".
Mais le projet sportif à moyen terme et à fortiori à long terme n'est pas posé et souvent même pas évoqué.
La situation actuelle laisse entrevoir au niveau des tenues quelques vélléités identitaires, on traite le ramassage des sites éclatés et le concept de partager pour multiplier est semble-t-il bien compris.
Pourquoi la réussite n'est-elle pas au bout , que manque-t-il pour bien fonctionner ?
Analysons, si vous le voulez bien, les fonctionnement des groupements de même capacités et paramétres que ceux en fonctionnement en 09 et ayant enregistrés, eux, régulièrement des résultats en chiffre (effectif) et résultats (parcours).
Ces groupements travaillent sur des secteurs déterminés en organisant des ramassages mais aussi en proposant sur chaque hameaux un correspondant acrédité. C'est la notion du "point-rugby" proné par Dubois à Peyrerade et Broncan à Lombez. A partir de ce maillage serré est mis en place une animation basée surtout sur le contact rapproché (tournois d'écoles primaires, fnsu, etc.... invitation, dotations, média, soirées, etc...) les municipalités, les anciens du rugby, les générations à enfants et surtout le monde enseignant. Le représentant "rugby" se veut un interlocuteur actif sportivement mais aussi communalement.
L'ensemble est fédéré par la structure centrale qui s'emploie à assurer une communication transverse.
Le tout s'articule avec un point fort qui est le "secondaire" et l'obligation majeure d'une coopération forte, permanente , de type "sport-étude" ou très proche avec le ou les établissements "collège et/ou lycées".
Les contacts clubs - secondaire se doivent d'être dynamiques comme exsistants avec les fédérations et organismes associés.
Un ou plusieurs enseignants ou administrateurs clefs sont impératifs et impliqués rugbystiquement.
Si les rapports vers l'extérieur ont été évoqués il faut aussi mettre en évidence la vie interne du groupement sportif. Celle-ci ne doit pas être figée, réunir toutes les générations, parents y compris et anciens aussi.
Tout celà doit générer un renouvellement constant d'éducateurs, d'encadrants et une émulation vers des formations diplomantes FFR.
Toutefois, que ce soit Trie - sur- Baîze, Tarbes, Peyrerade, Lombez ou Dax, on retrouve la constante majeure qui est l'enseignant charismatique, incontournable, motivé, compétant, formateur et gestionnaire.
A celà s'ajoutte la gestion technique paralléle des emplois-jeunes ausociée aux sports municipaux.

En Ariège les groupements mis en place ont intégrés ces notions mais présentent des difficultés à les mettre en place à 100%. Ils ne sont pas les seuls, on ne trouves pas des Dubois, Broncan dans chaque secteur. Résultat: on ne trouve pas d'équipes ariègeoises depuis x années dans les derniers carrés des compétitions majeures, les effectifs sont restreints en école de rugby, il exsiste peu d'animations scolaires, l'adhésion des enseignants vers le rugby est mitigée voire absente dans cetains secteurs y compris historiques.
C'est l'émergeance des formations vitrine et les "équipes 1" qui ont poussés les dirigeants à se décoller des politiques de formation, du monde enseignant , finances et disponibilités obligent. Depuis 30 ans, en 09 on boucle cette obcéssion puis on s'occupe du reste. Bilan, aucune politique et programme sportif ambitieux n'est proposé en club et la concurrence du foot aidant la situation est critique dans certains secteurs, désespérée dans d'autres.Poutant des efforts sont faits par les organismes officiels, mais les clubs peinent, seul Pamiers semble, actuellement, avoir impliqué un élan .
En conclusion, le rugby en Ariège passera par une politique scolaire et éducatrice ambitieuse ou aura à bref terme des problèmes critiques.
Il est temps de mettre en place des sports-étude ou des formules rapprochantes adaptées dans les points clefs du département. Comment est-ce-possible ? pourquoi n'y sont-ils pas ? bien des réponses que nous ne connaissons pas et que nous supposons difficilles.
L'environement du rugby évolue vite, rien n'est aujourd'hui simple...
 Mise à jour effectuée le 29/01/2004 Rédigé par Gérard MIGUEL 

 
Contact | Forum | Liens | Les news | Newsletter

copyright 2002 SPORT09.com