AriegeNews TV
Venez discuter avec nous Devenir correspondant Les sites sportifs ari�geois Passez vos annonces gratuitement -
SPORT 09
Accueil
Principe
L'équipe
Prestataires
Les clubs
Les Champions
Newsletter
* Les news
Votre Sport
Aikibudo
Aikido
Alpinisme
Athlétisme
Badminton
Basket Ball
Biathlon
Billard
Boxe Anglaise
Boxe Thai
Canoe Kayak
Canyoning
Capoeira
Course à pied
Cyclisme
Cyclotourisme
Danse
Equitation
Escalade- Montag
Escrime
Ferias
Football
Football Americain
G.R.S
Golf
Gymnastique
Gymnastique Volontaire
Handball
Handisport
Jeu de boules
Judo-Kendo-Chanbara
Karaté
Karting
Katori Shunto Ryu
Kung-Fu / Shaolin
Marche... athlétiq.
Modélisme
Moto Cross-Quad
Multi activités
Natation
Paintball
Parachutisme
Parcours Aventure
Pêche sportive
Pelote Basque
Pentajeune
Petanque et Jeu Provencal
Raid aventure
Rando. Pédestre
Raquette à neige
Roller Hockey
Rugby à XIII
Rugby à XV
Sambo
Savate Boxe Française
Ski fond- ski alpin- ski alpinis
Spéléo-Canyons
Sport BOULES - lyonnaise
Sports Pompiers
Taekwondo
Tai Chi Chuan
Tennis
Tennis de Table
Tir à l'Arc
Tir toutes discipl.
Traîneau à chiens
Triathlon
Twirling-Baton
ULM
Vol libre
Volley Ball
VTT
Prévisions de la semaine

 Démission de J.C.Baqué ..... dimanche 27 novembre 2005 
 Rugby à XV :  ...premières lézardes dans l'édifice pré-ferrassien....
 Jean-Claude Baqué démissionne de la FIRA...
Comme déjà annoncé dans un précédent mail la position de la FFR ou plutot de Bernard Lapasset sur le vote pour l'attribution de la Coupe du Monde 2011 (Nouvelle Zélande) n'a pas été sans conséquence puisque Jean-Claude Baqué, un des leaders ovaliens les plus respectés INTERNATIONALEMENT démissionne de la présidence de la FIRA. Elle souligne en tous les cas les divergeances importantes de fond au sein des institutions françaises de rugby, une non-synergie entre les intérêts de la FFR et ceux de la FIRA due à une contradiction notoire qui a du faire palir de râge Albert Ferrasse, dont je parie, à titre personnel, que ces choix devaient se porter, très fortement, sur le Japon.Mis en porte-à-faux par le vote de la "FFR" dont on déduit, aujourd'hui et malgré le secrêt, qu'il est "anglo-saxon", Jean-Claude Baqué se devait un geste fort pour rassurer les "petites nations" et rester en cohérence avec le combat de toujours et les valeurs d'ouverture pronés par la FIRA. Commenté par La Dépêche du Midi , ce jour, cet évènement majeur lézarde et fragilise la position de l'actuel président de la FFR, conteste une politique (la FIRA , 95% pays ont votés pour le Japon, à la FFR on aurait été curieux de connaitre les votes des comités et des clubs... on c'est bien gardé de pratiquer d'élargir le débat ... Bernard Lapasset est pour l'Afrique du Sud et la Nouvelle Zélande , face au restant pronnant l'ouverture et le choix unanime vers le Japon) pro et prisonnière des britanniques.
Si la démission de Jean-Claude Baqué est en terme d'image une bréche dans la politique de Bernard Lapasset au niveau national elle est très lourde de conséquence (affaiblissement des blocs pro-français) au niveau international ou il ne faudrait pas que le "board pro anglo-saxon" mette la main sur la FIRA et contrôle de fait la totalité du rugby mondial.
De mon avis ce week-end le mail, le téléphone et les portables vont surchauffer dans le sud-ouest et vers toutes les capitales européènnes....Jean-Claude Baqué restera à la FIRA, il le faut mais l'édifice cloisonné et figé, aujourd'hui dans le camps des conservateurs nationaux et internationaux de la FFR à bougé, certes peu mais suffisemment pour susciter dans les comités une réaction, ou les prochaines élections, demain ouvertes à la proportionnelle, aiguisent un apétit qui notamment en Midi-Pyrénèes ne porteraient, peut être pas, au pouvoir les hommes de Bernard Lapasset ... comme dans les îles britanniques, dans l'ovalie on assiste, aujourd'hui, à un clivage certains "les conservateurs et les progressistes".

Dans tous les cas et pour bien connaître les parties en cause ces remouts ne s'effaceront pas d'un simple coup de vote dit de "confiance", d'éloge ou autres...celà est plus significatif que l'évènement, marque historiquement une divergence entre des hommes, des groupes , souligne un éloignement "FIRA-FFR" très grâve... c'est le premier "tremblement" de l'édifice pré-Ferrassien, il pourrait à partir de demain y en avoir d'autres.

L'histoire est un éternel recommencement : " en 1905 , à Toulouse, le Comité du Grand Sude, chargé de gérer le rugby était considéré comme une entité cloisonnée particulièrement conservatrice et fermée à toutes ouvertures... Paul Voivenel dévérouillait le système et portaient au pouvoir des hommes aux idées neuves, tournés vers les clubs...."
 Mise à jour effectuée le 27/11/2005 Rédigé par Gérard MIGUEL 

 
Contact | Forum | Liens | Les news | Newsletter

copyright 2002 SPORT09.com