AriegeNews TV
Venez discuter avec nous Devenir correspondant Les sites sportifs ari�geois Passez vos annonces gratuitement -
SPORT 09
Accueil
Principe
L'équipe
Prestataires
Les clubs
Les Champions
Newsletter
* Les news
Votre Sport
Aikibudo
Aikido
Alpinisme
Athlétisme
Badminton
Basket Ball
Biathlon
Billard
Boxe Anglaise
Boxe Thai
Canoe Kayak
Canyoning
Capoeira
Course à pied
Cyclisme
Cyclotourisme
Danse
Equitation
Escalade- Montag
Escrime
Ferias
Football
Football Americain
G.R.S
Golf
Gymnastique
Gymnastique Volontaire
Handball
Handisport
Jeu de boules
Judo-Kendo-Chanbara
Karaté
Karting
Katori Shunto Ryu
Kung-Fu / Shaolin
Marche... athlétiq.
Modélisme
Moto Cross-Quad
Multi activités
Natation
Paintball
Parachutisme
Parcours Aventure
Pêche sportive
Pelote Basque
Pentajeune
Petanque et Jeu Provencal
Raid aventure
Rando. Pédestre
Raquette à neige
Roller Hockey
Rugby à XIII
Rugby à XV
Sambo
Savate Boxe Française
Ski fond- ski alpin- ski alpinis
Spéléo-Canyons
Sport BOULES - lyonnaise
Sports Pompiers
Taekwondo
Tai Chi Chuan
Tennis
Tennis de Table
Tir à l'Arc
Tir toutes discipl.
Traîneau à chiens
Triathlon
Twirling-Baton
ULM
Vol libre
Volley Ball
VTT
Prévisions de la semaine

 Les Gérolitos du Pays d'Olmes...... lundi 14 mai 2007 
 Ferias :  Champion de France des Bandas-jeune !
 Les Gérolitos du Pays d'Olmes montent sur le podium de Condom (32) et obtiennent le titre de Champion de France des Bandas, catégorie "jeunes".
Largement ovationnés, appréciés pour leur qualité musicale et leur alan les jeunes ariègeois en s'imposant, pour leur première venue, dans le temple de la musique de férias s'ouvrent un avenir d'exception.
Plus de 50 000 personnes dans le week-end, pratiquement tous les "empressos" du Grand Sud, la présence des meilleurs groupes français et espagnols .... les Gérolitos primés une confirmation plus qu'une surprise.
On parle de leur présence dans les plus grandes férias du sud-ouest avec en point d'orgue l'ouverture des Fêtes de Bayonne et de la Madeleine à Mont de Marsan.... qui dit mieux ?


Le "grand Paquito" à Condom....festival des pénas y bandas....

Le Gers est un des départements les plus festifs et évènementiels du Grand Sud. Marciac, Vic, Mirande en sont les exemples les plus "top" avec le Festival des Bandas y Péna de Condom.
Une ambiance bon-enfant, de la joie, de la musique, de la couleur et des groupes musicaux variés et d'un dynamisme d'exception. Près de 50 formations y excellent et y concourent, véritable panoramique de ce type de musique.
Des plus titrés au plus jeunes ces bandas respirent la passion de la musique de féria sur trois jours de fête non-stop ou le polo blancle maillot de rugby et le bandana rouge dominent un vestimentaire très fatigué lorsque surgit le "grand Paquito".

Mais "kes-à-ko" ? quel est ce personnage, ce folklorique air, classique dans toutes les manifestations, férias, corrida, festival latino ?

Paquito El Chocolatero (ou Paquito chocolatero) est un pasodoble composé lors de l'été 1937 par Gustavo Pascual Falco (né à Cocentaina (Province d'Alicante) le 15 mai 1909), et doit son nom à son beau-frère Paquito Perez Molina, à qui l'œuvre est dédiée. Ce morceau était joué lors de fêtes Moros y Cristianos d'Alcoy (qui fêtent la Reconquista), ainsi que lors des fallas et des hogueras. La partition originale n'a pas de paroles, mais des interprètes lui en ont ajoutées.

Les bandas du Sud de la France le jouent lors des férias et des fêtes, et les gens s'assoient par terre en imitant des rameurs d'aviron. Ce morceau a été repris de façon punk par Los inhumanos, par King Africa, et par Ricoune et les counass (Dans un verre à ballon).

Dans les années 2001, 2002 et 2004, elle a été l'œuvre musicale espagnole qui a touché le plus de droits d'auteur selon la SGAE.

A Condom le "Grand Paquito" est décliné dans le gigantesque. Toutes les bandas se positionnement sur les tribunes et les participants garnissent toute la place, sur plusieurs lignes...5000 à 10 000 personnes par après-midi, le double en soirée... les guides, micros en main "drivent" pour l'un depuis le bas, pour l'autre sur le toit de la Cathédrale. Vingt minutes de démonstration qui surprend toujours tant l'air est devenu le symbole du savoir-vivre et s'amuser du Grand Sud.
On peut ne pas aimer l'ambiance de Condom - si oui ne pas y venir - mais le festival des bandas y pénas est devenu un "incontournable" de la saison festive du Grand-Sud, on y respire dans les émanations de bière et des ventrèches-oignons la musique à plein nez... on y gagne un galon de plus de "festéjayre", on y puise une détermination suplémentaire de conviction pour la tradition taurine, le rugby et l'esprit de la fête.
Il est indispensable, de temps en temps, de couper avec la routine de tous les jours , d'oublier les mauvais jours et les difficultés de la vie : alors on va à Condom prendre un grand bol d'optimisme... c'est aussi celà le festival de banads y pénas.
 Mise à jour effectuée le 14/05/2007 Rédigé par Gérard MIGUEL 

 
Contact | Forum | Liens | Les news | Newsletter

copyright 2002 SPORT09.com